Vous êtes sur la page 1sur 37

LES OBLIGATIONS 

: DEFINITION ET
CARACTERISTIQUES
• Une obligation est une valeur mobilière qui
représente un titre de créance, généralement
à long terme, qui peut être émis par une
entreprise (publique ou privée), un Etat ou
une collectivité locale.
• L’émetteur d’une obligation est tenu de
rembourser le montant de la dette empruntée
ainsi que les intérêts.

1
LES OBLIGATIONS : DEFINITION ET
CARACTERISTIQUES
• Une entreprise qui émet donc un emprunt
obligataire sur le marché boursier donne un
titre (obligation) à chaque acheteur. Cette
obligation donne le droit à son détenteur de
percevoir un revenu qui sera calculé en
fonction :

2
LES OBLIGATIONS : DEFINITION ET
CARACTERISTIQUES
• de la valeur nominale (ou valeur faciale) de l’obligation :
Si une obligation se négocie au même prix que sa valeur
nominale, on dit qu’elle se négocie ‘au pair’ (ou à sa valeur
nominale).

Si elle se négocie en dessous de sa valeur nominale, on dit


qu’elle se négocie ‘au-dessous du pair’.
 
Si elle se négocie à un prix supérieur à sa valeur nominale, on
dit qu’elle se négocie ‘au-dessus du pair’.

3
LES OBLIGATIONS : DEFINITION ET
CARACTERISTIQUES

• du taux d’intérêt (calculé à partir de cette


valeur nominale) : il fixe le montant de revenu
versé au souscripteur. Il consiste en un
pourcentage de la valeur nominale.

4
LES OBLIGATIONS : DEFINITION ET
CARACTERISTIQUES

• la date de maturation de l’obligation : elle


correspond à la période sur laquelle s’étend le
prêt.

5
LES EMETTEURS 

• Il existe plusieurs émetteurs pour les obligations :


les entreprises, l’Etat, les collectivités locales et les
institutions financières.
• Le cas des entreprises : En Algérie, il y a eu toute
une série d’émissions obligataires entre 2004 et
2009. Il reste à ce jour deux obligations cotées sur la
Bourse des Valeurs Mobilières d’Alger, dont les titres
arrivent à échéance en 2014 pour les obligations de
SONALGAZ et 2016 pour les obligations de DAHLI.

6
LES EMETTEURS 

• Une obligation est cotée en pourcentage de sa


valeur nominale.

• Exemple : une obligation qui a un nominal de


100000 DA, un coupon de 4% et qui cote 97%
se paiera 97000DA.

7
LES EMETTEURS 

• L’Etat en tant qu’émetteur :

• Les obligations émises par l’Etat sont les plus


sécurisées pour un investisseur car ils ne
courent pas le risque de défaut de paiement.

8
LES EMETTEURS 

• Les collectivités territoriales :


• Les collectivités territoriales recourent en
général aux emprunts obligataires. Ces titres
de créances obligataires sont appelés
obligations municipales. Ce sont des
placements quasi sûrs car les municipalités
font rarement faillite.

9
LES EMETTEURS 

• Les autres émetteurs :

Les institutions financières peuvent elles aussi


recourir à l’émission de titres de créances.
Elles optent généralement pour l’émission de
titres obligataires.

10
CARACTERISTIQUES : LE COUPON
• Le coupon d’une obligation représente le taux
nominal d’intérêt versé au détenteur d’une
obligation à chaque date de coupon en
contrepartie du prêt qu’il consent à l’émetteur
Il existe :

11
CARACTERISTIQUES : LE COUPON
• Obligation à coupon fixe :
Le coupon fixe d’une obligation correspond à
une rémunération selon un taux d’intérêt fixe
versé à chaque date de coupon au détenteur
d’une obligation à taux fixe.
Par exemple, un coupon 2,75% versera à son
détenteur 2,75% de la valeur nominale du
titre à chaque date de coupon.

12
CARACTERISTIQUES : LE COUPON
• Obligation à coupon variable :
• Le détenteur d’une obligation à coupon
variable (ou obligation à taux variable) est une
obligation dont les flux d’intérêt (les coupons)
sont variables.
• Ceci est dû au fait qu’ils sont indexés sur un
indice de taux comme par exemple un taux
EURIBOR.

13
CARACTERISTIQUES : LE COUPON

• Obligation à coupon indexé sur l’inflation

14
CARACTERISTIQUES : LE COUPON
• Obligation à coupon zéro :

Une obligation zéro-coupon est une obligation


qui ne verse aucun coupon durant toute la
durée de vie du titre. Cela vient du fait que
l’intégralité des intérêts que paye le titre est
décomptée lors de l’émission

15
CARACTERISTIQUES : LA DATE D’ECHEANCE 

• Obligations à maturité :

• La maturité d’une obligation est le temps qui


sépare la date à laquelle une obligation est
émise de la date à laquelle la valeur nominale
ce cette obligation est remboursée.

16
CARACTERISTIQUES : LA DATE D’ECHEANCE 

• Obligations perpétuelles 
• Les obligations perpétuelles sont des obligations
dont le nominal n’est jamais remboursé ou dont
la date d’échéance est déterminé bien après
l’émission. Ce type d’obligation ressemble
énormément au principe des actions à la seule
différence que son détenteur ne détient pas de
droits sociaux sur la société mais uniquement un
droit à la créance.
17
CARACTERISTIQUES : LA DATE D’ECHEANCE 

• Ces obligations ont souvent des rendements


relativement élevés de l’ordre des 10% et ce
du fait que le nominal n’est jamais remboursé.
Il est destiné aux investisseurs en quête d’une
rémunération élevée

18
 
CARACTERISTIQUES : LE TYPE DE REMBOURSEMENT

• Obligations remboursables ‘in fine’ :


• Obligations ‘convertibles’ :
Une obligation convertible est une obligation à
laquelle est attaché un droit de conversion qui
offre à son porteur le droit (et non l’obligation)
d’échanger l’obligation en actions de la société

19
METHODES DE CALCUL ET EVALUATION D’UNE
OBLIGATION

• L’évaluation d’une obligation consiste à


déterminer la valeur qu’elle devrait avoir dans
les conditions actuelles du marché par une
méthode mathématique dite ‘d’actualisation’
qui permet de déterminer la valeur théorique
de l’ensemble des flux qui la composent tels
que sa maturité, son degré de liquidité et le
risque de crédit qu’elle représente.

20
METHODES DE CALCUL ET EVALUATION D’UNE
OBLIGATION

• La méthode de calcul de la valeur actuelle


d’une obligation est donnée par la formule
suivante :

21
METHODES DE CALCUL ET EVALUATION D’UNE
OBLIGATION

• Avec :
VA = Valeur actuelle de l’obligation
• C = Coupon annuel payé
• TRA = Taux de rendement attendu
• T = durée de vie de l’obligation

22
METHODES DE CALCUL ET EVALUATION D’UNE
OBLIGATION

• Exemple : Soit une obligation ayant une valeur


nominale de 100.000 DA, qui a une durée de
vie restante de 4 ans et un coupon annuel de
6% par an.
• Si le taux de rendement attendu est de 9%, la
valeur actuelle de l’obligation est donnée par
la formule ci-dessus :

23
METHODES DE CALCUL ET EVALUATION
D’UNE OBLIGATION

• VA =

VA = 5504,59 + 3189,79 + 4633,20 + 75093,1


VA = 84420,68 DA

VAN= - Investissement initial + CF1(1+i)-1 + CF2(1+i)-2.....+CFn(1+i)-n 

24
METHODES DE CALCUL ET EVALUATION
D’UNE OBLIGATION
• Exemple : Si une obligation a une valeur
nominale de 1000$, avec un coupon annuel de
6% payé deux fois par an, et un TRA de 9%,
alors la valeur actuelle de l’obligation serait
calculée sur la base de coupons de 30$ par
semestre (1000$ x 6% /2) avec un taux
d’intérêt semestriel de 4,5% (9% / 2) :

25
METHODES DE CALCUL ET EVALUATION
D’UNE OBLIGATION

• =

VA = 922,63$

26
Calcul du taux de rendement d’une
obligation
• Le taux de rendement d’une obligation est
calculé en divisant le coupon annuel par la
valeur actuelle d’une obligation. Il représente
le taux de rendement effectivement perçu par
le détenteur d’une obligation pendant toute la
durée de perception du coupon.

27
Calcul du taux de rendement d’une
obligation
• Exemple : Si on prend les mêmes données que
l’exemple précédent, soit une obligation avec
une valeur nominale de 1000$ et un coupon
annuel de 6% payé semi-annuellement et avec
une maturité de 3 ans, alors le taux de
rendement de cette obligation est calculé à
partir de la formule suivante :

28
Calcul du taux de rendement d’une
obligation
• Cy =

29
Calcul du taux de rendement d’une
obligation
• Exercice : Calculez le taux de rendement d’une
obligation XYZ ayant :
• une valeur nominale de 1000$,
• un coupon de 5%,
• une durée jusqu’à maturité de 3 ans,
• une valeur actuelle (VA) de 972,91$.

30
Calcul du taux de rendement d’une
obligation
• Solution =

5.1 %

31
LES RISQUES LIES AUX OBLIGATIONS

• Les obligations comportent plusieurs sortes de


risques pour leurs détenteurs. Leurs sources
sont variées et incluent entre autres les
risques liés à l’inflation, au taux d’intérêt, à la
liquidité des obligations et enfin au défaut de
remboursement par les émetteurs.

32
LES RISQUES LIES AUX OBLIGATIONS

• Risque de taux d’intérêt :


• Le risque de taux d’intérêt correspond au
risque lié aux changements de taux. En effet,
le prix d’une obligation varie en fonction des
taux d’intérêts : ils sont inversement corrélés.
Plus le taux d’intérêt augmente, plus la valeur
actuelle de l’obligation a tendance à diminuer
et vice versa.

33
LES RISQUES LIES AUX OBLIGATIONS

• Risque d’inflation :
Le risque d’inflation est lié à l’augmentation de
d’un pays.
Plus l’inflation augmente, plus les taux
d’intérêt augmentent, ce qui affecte le prix
d’une obligation. Les obligations sont les titres
financiers les plus touché par l’inflation.

34
LES RISQUES LIES AUX OBLIGATIONS
• Risque de liquidité :
• Plus l’offre et la demande d’une obligation est
importante, plus elle est échangée sur les
marchés et plus une obligation est liquide. Si un
investisseur qui souhaite vendre son obligation
sur le marché secondaire ne trouve pas
d’acheteur, alors il court un risque de liquidité.
Il pourrait dans ce cas être amené à baisser son
prix de vente pour pouvoir s’en débarrasser
35
LES RISQUES LIES AUX OBLIGATIONS

• Risque de défaut de remboursement :


• Dans le cas des obligations de sociétés, le
détenteur d’une obligation de société court un
risque de défaut de paiement des coupons
et/ou du remboursement du montant de la
créance. En cas de défaut de l’émetteur
(faillite, dépôt de bilan, …) le détenteur d’une
obligation prend le risque de ne pas retrouver
son capital
36
LES RISQUES LIES AUX OBLIGATIONS
• A cet effet, certaines sociétés comme Standard &
Poors, Moody’s et bien d’autres cotent les obligations
selon la qualité de leurs bilans, leur comportement
pour les obligations émises par le passé et d’autres
facteurs financiers ou non (comme le type de
management, leurs créances, les ratios de leurs bilans,
la compétition, l’environnement,…). Ces notations
financières dont les obligations font souvent l’objet
permettent au détenteur futur d’une obligation de
mieux évaluer le risque présenté par le titre

37

Vous aimerez peut-être aussi