Vous êtes sur la page 1sur 14

;

Contrôle des marchés

publics

BOUDELAA DJAMEL
17/05/21 M. SABRI ISGP/NOV/2007
ISGP/2007 1
ETAPES DE LA MISE EN VIGUEUR DU
MARCHE (01)
1 - maturation du projet (estimation
administrative)
• 2 - élaboration du projet cahier des charges
• 3 - examen et visa de la commission des
marchés compétente (15 j) (118)
• 4 - lancement de l’appel d’offres
• 5 - retrait des cahiers des charges (registre
spécial)
• 6 - dépôt des offres (registre (AD-HOC)
• 7 - première ouverture des plis (offres tech.
seulement) PV (111)
• 8 - première évaluation des offres tech.
• 9 - 2ème ouverture des plis (offres
financières) PV
• 10 -2ème évaluation des offres (notation de
l’offre financière et classement définitif )
PV
• 11 - décision de choix de l’ordonnateur après
proposition de la CEO
• 12 - avis d’attribution provisoire du marché
(10 j)

17/05/21 M. SABRI ISGP/2007 2


ETAPES DE LA MISE EN VIGUEUR DU MARCHE (02)
• 13 - examen éventuel de la commission
des marchés compétente du ou des
recours introduits (15 j) avis (116)
• 14 - soumission du projet du marché à
l’examen et visa de la commission des
marchés ( 30 j) après la pub. de l’avis
d’attribution) (145)
• 15- pour les marchés communaux :
délibération de l’APC adressé à la
tutelle pour approbation (15 j) (code
com)
• 16- approbation et signature définitive
du marché par l’autorité compétente
( ordonnateur) (144)
• 17- soumission du marché au visa du Cf
• 18- préparation d l’ordre de service de
notification du marché et de
commencement des travaux

17/05/21 M. SABRI ISGP/2007 3


LACUNES ET DISTORTIONS DANS LA
MISE EN VIGUEUR DES MARCHES

•1 Engagement de travaux importants sans maturation


suffisante
•2 Insuffisance des mentions obligatoires insérées
dans l’avis d’appel d’offres (140)
•3 Contenu de l’avis d’AO en arabe différent de celui
en français
•4 L’exigence d’un rabais après ouverture des plis pour
être dans la limite de l’AP
•5 Ouverture des plis plusieurs jours après la DLDO
•6 Désarticulation des organes de contrôle des
marchés (confusion des taches, composition
identique…)
•7 Absence de décision de création des commissions
COP et CEO
•8 Choix de l’entreprise par la COP ou la CEO ou la
17/05/21 commission desM. SABRI
marchés ISGP/2007 4
LACUNES ET DISTORTIONS DANS LA MISE EN
VIGUEUR DE MARCHES

• 9 Défaut de tenue du fichier de l’opérateur


public
•10 Visa de la commission des marchés pour des
prestations inférieures aux seuils de passation
•11 Non déclaration de l’appel d’offre
infructueux (dépassement de la couverture
budgétaire - négociation)
•12 Multiple approbations (signatures) du
marché
•13 Envoi de la délibération à la tutelle sans
visa de la commission des marchés communale
17/05/21 .14 Utilisation de reliquats
M. SABRI d’AP
ISGP/2007 5
Contrôle des marchés publics
L’ampleur des moyens financiers L’importance des marchés
dégagés annuellement par l’Etat publics dans le développement
en matière d’équipement public économique et social du pays

exigent
Un contrôle rigoureux et régulier à
tous les niveaux :
Avant la passation
Pendant l’exécution
Après la réalisation

Objectif

REGULARITE
IMPARTIALITE
EFFICACITE
17/05/21 M. SABRI ISGP/2007 6
Le système du contrôle des MP
• CONTRÔLES AVANT LA PASSATION
• Contrôle interne(COP/CEO) :
• - DP 02-250 du 24.07.2002 portant RMP

• Contrôle externe a priori (commission des marchés) :


• - DP 02-250 du 24.07.2002 portant RMP
• Contrôle de légalité :
• Loi 90.08 du 07.04.1990 relative à la commune
• Contrôle de l’engagement :
• - Loi 90.21 du 15.08.1990 relative à la comptabilité publique
• - DE 92.414 du 14.11.1992 relatif au contrôle préalable des dépenses engagées

• CONTRÔLES LORS DE L’EXECUTION


• Contrôle de tutelle(IG locales et centrales) :
• - DP 02-250 du 24.07.2002 portant RMP  
• - DE 90.118 du 23.06.1990 déterminant les structures et les organes de l’adm. centrale des
Ministères
• - DE 94.216 du 23.07.1994 relatif à l’Inspection Générale de wilaya

• Contrôle de régularité :
• - Loi 90.21 du 15.08.1990 relative à la comptabilité publique
• - DE 91.312 du 07.09.1991 (responsabilité, apurement des débets et souscription d’assurance)
• - DE 91.314 du 07.09.91 relatif à la procédure de réquisition des comptables par les
• ordonnateurs

• CONTRÔLE A POSTERIORI
• Contrôle de l’IGF :
• - DE 92.78 du 22.02.92 fixant les attributions de l’IGF
• Contrôle de LA CDC :
• - Loi 90.21 du15.08.1990 relative à la comptabilité publique
• - L’ordonnance 95.20 du 17.07.95 relative à la Cour des comptes

17/05/21 M. SABRI ISGP/2007 7


Contrôle interne: ouverture et évaluation
DESIGNATION (COP) (CEO)

1/CREATION  Décision  Décision

2/COMPOSISITION  Simples agents  Membres qualifiés,


administratifs compétents et
expérimentés

3/CALENDRIER  Le jour même de la  Après ouverture de


DLDO l’offre technique

4/DEROULEMENT  Sur convocation  Sur convocation


 Séance publique  A huit clos
 Quelque soit le  Après établissement
nombre du rapport
 En deux phases d’analyse et du
TCO
 En deux phases

17/05/21 M. SABRI ISGP/2007 8


Contrôle interne (suite)
DESIGNATION (COP) (CEO)
1 2

5/MISSIONS  Constater la régularité  Elimination des offres


de l’enregist. Des offres non-conformes à l’objet
1ére sur un registre AD-HOC du marché et au contenu
PHASE  Dresser la liste des du CC
soumissionnaires dans  Analyse les off. Tech. Sur
l’ordre d’arrivée la base de critères
 Dresser une description préalablement arrêtés
sommaire des pièces  Affecte une notation pour
constitutive de l’offre chaque soumissionnaire
tech.  Etablit la liste des
 Dresser entreprises pré- qualifiées
éventuellement le PV  Elimine les entreprises
d’infructuosité disqualifiées
 Signature du PV séance  Signature du PV séance
tenante tenante
3 4
 Ouverture des offres  analyses les offres
financières des E/ses financières sur la base du
2ème PHASE pré- qualifiées TCO ou du rapp. D’éval.
 Dresser une liste des des offres
pièces constitutives  prestations courantes :
des offres financières moins-disant
 Dresser la liste des  prestations tech
soumissionnaires avec complexes : offre éco. La
indication des plus avantageuse
propositions  proposer l’infructuosité
financières  proposition le choix
 Signature du PV  PV séance tenante
séance tenante
17/05/21 M. SABRI ISGP/2007 9
Contrôle de légalité
Dossier complet

Wali

Examen de la délibération

sanction
Approbation (affichage)

Correction des Annulation de la


irrégularités délibération

Recours
juridictionnel
17/05/21 M. SABRI ISGP/2007 10
Contrôle externe a priori

SEUILS DE PASSATION:
CNM
- > 250 000 000,00 DA travaux
- > 100 000 000,00 DA fournitures
- > 60 000 000,00 DA Études et services
• CMSC
- > 6 000 000,00 DA Travaux et fournitures
- > 4 000 000,00 DA études et services
• CM communes et ses EPA
- > 6 000 000,00 DA < 50 000 000,00 DA tvx et
fournitures
- > 4 000 000 00 DA < 20 000 000 ,00 DA études et
services
17/05/21 M. SABRI ISGP/2007 11
Démarche de contrôle
Présentation d’un dossier complet:
- projet du marché
- Les différents PV
- une fiche technique du projet
- Un rapport et une note de présentation

Visa avec Refus


visa de visa
réserves

Complément Passer outre


d’information mesuré

Retard lancement renoncement


17/05/21 M. SABRI ISGP/2007 12
Contrôle financier DE 92-414
Fiche d’engagement +
• . Pièces justificatives

Contrôle CF

-Qualité de l’ordonnateur
-Conformité aux L et R en vigueur
-Disponibilité de crédits (modif. ou dépassem.)
-Imputation régulière de la dépense
-Concordance du montant de l’engagement avec
le documents y annexés (pièce justificatives)
-Existence des avis et visas réglementaires

Rejet provisoire Rejet définitif


-Irrégularité corrigibles - Non-conformité aux L et R en vigueur
-Abs. ou insuffisance de pièces justif - Indisponibilité de crédits
-Omission d’une mention subst. sur - non respect du rejet provisoire
les doc y annexés

Passé outre mesuré art 18 et 19

Visa art. 10 VISA DE PRISE EN CHARGE


Art. 20

17/05/21 M. SABRI ISGP/2007 13


Contrôle de régularité
Mandat de paiement +
• . Pièces justificatives

Contrôle du comptable
-Qualité de l’ordonnateur ou de son délégué
-Conformité de l’opération avec les L et R en vigueur
-Disponibilité des crédits (ou de trésorerie)
-Régularité des opération de liquidation de la dépense
-Créance non atteinte par un déchéance ou
frappée d’opposition
-Caractère libératoire du paiement
-Existence des visas de contrôle prévus par les lois
et règlements en vigueur
-Validité de l’acquis libératoire

REJET MOTIVE
ADMISSION DE
LA DEPENSE

Réquisition mesurée art 48 L.90.21

17/05/21 M. SABRI ISGP/2007 14