Vous êtes sur la page 1sur 35

Messages en

communication écrite

Illustration veille

Mawa Ndiaye 2011 1


Les documents commerciaux
Différents types de messages
en communication écrite

Mawa Ndiaye 2011 2


La langue commerciale a évolué dans le temps…

Mawa Ndiaye 2011 3


La langue commerciale a évolué dans le temps…
• L’écriture et la disposition des textes résultent d'usages
largement répandus ou font l'objet d'une normalisation
française ou internationale.
• L’inobservation des normes et des usages peut traduire
un défaut de professionnalisme.
• Une certaine latitude d'appréciation peut être laissée
dans le choix de la présentation afin de permettre à
l'émetteur de personnaliser le document par des signes
distinctifs.
• La mise en page d'un document doit faciliter sa lisibilité,
son exploitation et son classement.

Mawa Ndiaye 2011 4


La langue commerciale a évolué dans le temps…
• Les caractéristiques du langage commercial : (se faire
comprendre sans ambiguïté )
• Construire des phrases courtes (20 à 25 mots) (un sujet,
un verbe, un ou des compléments)
• Adopter un style direct et dynamique
– (s’adresser directement au destinataire ; phrases à la forme
active, rédiger de façon positive et verbes conjugués au présent,
imparfait, futur ou passé composé + parfois le présent du
conditionnel, et du subjonctif)
• Exprimez-vous avec simplicité et précision
– (mots courts et concrets, verbes actifs et utiliser le sujet « nous »)

Mawa Ndiaye 2011 5


Quels outils de communication choisir en
fonction de la situation 

• La note
• Le compte rendu
• Le rapport

Mawa Ndiaye 2011 6


La note
Document écrit interne  pas de présentation normalisée
Pas de titre de civilité ni formule de politesse
• La note d’information
Objectif : transmet une information sans ordre
Circule dans le sens hiérarchique latéral, ascendant, plus rarement descendant
Caractère informatif : peuvent être détruites
• La note de service
Objectif : transmet un ordre à un ou plusieurs destinataires qui devront exécuter l’action
demandée
Circule dans le sens hiérarchique descendant
Caractère obligatoire donc conservées et classées et comportant un certain nombre de
mentions
• Les consignes
Objectif : transmet des consignes précises, démarches, procédures… 
Circule dans le sens descendant
Caractère obligatoire
• Les « autres » notes qui circulent verticalement elles aussi mais souvent de façon
ascendante (d’un échelon subalterne vers un échelon supérieur).

Mawa Ndiaye 2011 7


La note

Mawa Ndiaye 2011 8


Le compte rendu
• Le compte rendu : caractères et
typologique
• Structure du compte rendu de réunion
analytique
• Structure du compte rendu de réunion
synthétique

Mawa Ndiaye 2011 9


Le compte rendu : caractères et typologie

• Le compte rendu est un document interne à une organisation ou à


un groupe de personnes.
• Il peut avoir un ou plusieurs destinataires.
• Le rédacteur du compte rendu n’exprime jamais son avis personnel
ou ses prises de position.
• analytique : plus formel, plus officiel , adopté pour les réunions
institutionnelles. Il relate les débats dans l’ordre chronologique en
citant le nom (éventuellement la fonction) de chaque intervenant.
Les interventions sont reformulées.
• synthétique récapitule l’essentiel des débats menés autour des
différents points de l’ordre du jour. Le plan suivi est souvent
thématique et structuré par des sous-titres. pas de norme de
présentation du compte-rendu.

Mawa Ndiaye 2011 10


Le compte rendu : caractères et typologie

• Les éléments à trouver : le titre « compte-rendu », la


date – éventuellement le lieu- de la réunion et son objet
principal.
• Ces informations constituent le titre du document ; la
liste des personnes présentes, excusées, absentes ;
l’heure de début de séance, les différents points traités
(en fonction de l’ordre du jour) et l’essentiel des débats,
interventions et décision concernant chacun de ses
points ; l’heure de fin de séance et éventuellement la
date et le lieu de la prochaine réunion.

Mawa Ndiaye 2011 11


Le compte rendu : caractères et typologie

Mawa Ndiaye 2011 12


Le compte rendu : caractères et typologie

Mawa Ndiaye 2011 13


Le compte rendu : caractères et typologie

Mawa Ndiaye 2011 14


Structure d’un compte rendu de réunion analytique

Mawa Ndiaye 2011 15


I . COLLECTE
• Question 1 : Quelles
sont les données et les
informations
importantes ?
• Question 2 : Comment
placer mes sentinelles
• Question 3 : Comment
surveiller ?

Mawa Ndiaye 2011 16


1. Les médias de l ’écrit
• Livres
• Revues
• Journaux

Mawa Ndiaye 2011 17


2. La veille par les médecins
• Que savent-ils des produits ?
• Que savent-ils des laboratoires ?
• Que disent-ils aux visiteurs médicaux ?
• Que se disent-ils entre confrères ?
• Quels sont les « agents d ’influence »
qui expliquent leur prescription ?
• …...

Mawa Ndiaye 2011 18


2. La veille médecins
Modèle 1 : la pige des documents

• Un réseau de 5 à 10 médecins
sentinelles
• Collecte de TOUT ce que les visiteurs
leur remettent
• Collecte de TOUT ce que les
laboratoires leur envoient

Mawa Ndiaye 2011 19


2. La veille médecins
Modèle 3 : l ’observatoire des médecins

• Un réseau de 100 médecins sentinelles


• Questionnaires périodiques sur les
médicaments, la communication, les visiteurs..;
• Cahier permanent sur les événements relatifs
aux produits et à la pathologie
• Détermination et observation permanente des
« agents d ’influence » de la prescription.
ENVOI DE FICHES PAR E-MAIL

Mawa Ndiaye 2011 20


La veille des visiteurs
médicaux
• Deux possibilités :
– Formation de l ’ensemble du réseau aux
technique de veille
– Constitution d ’une équipe de veille (1 visiteur
par région)
• Formation du réseau
• Intégration au canal de veille

Mawa Ndiaye 2011 21


La veille Internet
• Balayage
permanent des sites
et listes de diffusion
• Analyse des sites
principaux
• Dossiers
périodiques + Mises
à jours permanentes

Mawa Ndiaye 2011 22


II. STOCKAGE ET ANALYSE
• Le canal de veille
• Le classement
• L ’analyse des
contenus
• Le site de veille
• Interactivité
• Moteur de
recherche intégré
Mawa Ndiaye 2011 23
Le canal de veille

• Inscrit l ’information
• La porte vers le site
de veille
• Chaque veilleur
remplit le canal de
veille

Mawa Ndiaye 2011 24


Stocker, classer…
• Chaque information est classée selon, au
moins deux critères :
– La nature du contenu : congrès, propos entre
médecins, revue…
– La source de l ’information : médecins, visiteurs,
interview…
• Chaque utilisateur peut demander un critère
de classement qui lui est propre

Mawa Ndiaye 2011 25


Le site de veille
• Toutes les informations classées arrivent
sur le « site de veille »
• Site privé mis à la disposition de
l ’utilisateur : identifiants et mots de passe
• Ce site peut être sur Internet ou sur
l ’Intranet de l ’entreprise cliente
• Chaque cadre autorisé peut alimenter le
canal de veille et le site de veille privé

Mawa Ndiaye 2011 26


Site interactif
• Une partie du site de veille peut être ouvert
aux médecins
• Mise en place de services aux médecins
• E-promotion des médicaments de l ’entreprise

OBJECTIF :
AMELIORER LA RELATION
LABO - MEDECINS

Mawa Ndiaye 2011 27


Analyser les documents
• CLASSER N ’EST PAS ANALYSER
• ORGANISER LES INFORMATIONS
– Selon la similitude sémantique
– Selon les questions posées par les utilisateurs

INTERETS DE L ’ANALYSE DE CONTENU :


• Participation active des utilisateurs à la veille
• Plus grande qualité des recherches

Mawa Ndiaye 2011 28


Moteurs de recherche
intégrés
• Recherches en texte intégral (les mots-
clés)
• Recherches en mode booléen
• Recherches à partir d ’un index pré-établi
• Recherches conceptuelles à partir d ’un
thésaurus
• Recherches de similitudes de structure

Mawa Ndiaye 2011 29


III. PARTAGE ET
DISTRIBUTION
• Le Management
des connaissances
• De l’information à
la connaissance
• De la connaissance
à l ’action
• La veille, opération
cyclique

Mawa Ndiaye 2011 30


De l ’information à la
connaissance
• La CONNAISSANCE = l ’information
« structurée »
• Les CARTES MENTALES qui
structurent l ’information
• Les LECTURES différentes des
informations de veille

Mawa Ndiaye 2011 31


De la connaissance à l ’action
• L ’ACTION = la CONNAISSANCE
appliquée
• L ’action - réaction
• L ’action - prévention
• L ’action - innovation
• L ’action - « marketing »
• L ’action - « terrain »
• etc...
Mawa Ndiaye 2011 32
L ’équipe de la veille
pharmaceutique

• PLURIDISCIPLINAIRE
– Experts de la veille sur Internet
– Analystes et documentalistes
– Médecins
– Spécialistes du marketing pharmaceutique

• EXCLUVISITE

Mawa Ndiaye 2011 33


Les sites de la veille
pharmaceutique
• BAROMEDIC.COM
– Le site de la relation laboratoires - médecins
– Le site de la e-promotion du médicament
– Articles, interviews, analyses des sites médicaux

• VEILLE-PHARMACEUTIQUE.COM
– Veille permanente des nouveautés du web médical
– Veilles par pathologie, par types de médicaments
– Veilles concurrentielles privées...
Mawa Ndiaye 2011 34
La nouvelle communication
• ETUDES NATIONALES
– Promotion via Internet
– Mieux connaître ses prescripteurs

• SITES DE DIALOGUES
• SITES EVENEMENTIELS
• SITES DE PATHOLOGIE
• ….
Mawa Ndiaye 2011 35

Vous aimerez peut-être aussi