Vous êtes sur la page 1sur 35

Gestion des ressources

financières
Charles Patrick MAKOUTODE
MSc, MPH, MBA Health Economics, PhD
Assistant à l’IRSP/UAC

1
Plan
• Comptabilité générale:
- principe d’enregistrement comptables;
- états financiers (Bilan);
- rapprochement bancaire.
• Gestion budgétaire:
- processus budgétaire;
- élaboration du budget;
- exemples de budgets.

2
Comptabilité générale

La comptabilité générale est basée sur la


relation d’agence(mandant –mandataire)

Confient la gestion Dirigeants de la


Actionnaires de la structure structure de soins

endu
Patrimoine o m pte r
C
Situation financière

le

Résultats annuels

nt
Co
Cert
ifica Auditeur
tion
(personne neutre)

3
Outils de gestion financière et comptable
 Etats financiers annuels
• Le bilan:
Il décrit séparément les éléments d’actif et les
éléments du passif constituant le patrimoine de
l’entreprise
• le compte de résultat:
récapitule les produits et les charges qui font
apparaître, par différence, le bénéfice net ou la
perte nette de l’exercice
• le tableau financier des ressources et des emplois
(autofinancement)

4
Outils de gestion financière et
comptable(1)
• l’état annexé:
Décrit les règles et procédures
d’enregistrement du bilan et du compte
résultat
 le rapprochement bancaire

5
Documents de gestion financière et
comptable
• le livre-journal :
Y sont inscrits les mouvements de l’exercice
enregistrés en comptabilité.
• le grand-livre:
Il est constitué par l’ensemble des comptes
de l’entreprise et leurs mouvement

6
Documents de gestion financière et
comptable(1)
• la balance générale des comptes:
État récapitulatif faisant apparaître, à la clôture de
l’exercice, pour chaque compte, le solde débiteur
ou le solde créditeur à l’ouverture de l’exercice
• le livre d’inventaire:
Y sont transcrits, pour chaque exercice:
– le bilan;
– le compte de résultat;
– le résumé de l’opération d’inventaire
NB: Ces documents comptables rendus obligatoires par le
SYSCOA

7
Principes d’enregistrement
comptables
1. L’enregistrement comptable se fait à partir
des jeux de compte:
Comptes d’actif
• Ils augmentent au dédit et diminuent au crédit
Comptes du passif
• Ils augmentent au crédit et diminuent au débit
Comptes de charges et produits
• Ils fonctionnent respectivement comme les
comptes d’actif et les comptes de passif

8
Principes d’enregistrement
comptables (2)
2. Comptabilité à partie double
• Toute opération intéresse au moins deux compte
qui sont débités ou crédités.
• Pour une ensemble d’opération, le total des
débits est toujours égal au total des crédits.
3. Solde d’un compte
• C’est la différence entre le total de ses débits et
le total de ses crédits.
• Le compte étant équilibré, il se place tjrs du coté
le plus faible pour assurer cet équilibre.

9
Exercice d’application
L’Hôpital de BOKO a effectué au cours du mois de
novembre 2005 les opérations suivantes:
•  1/11 Achat de Médicaments au comptant pour
300 000 par chèque
• 5/11 Versement d’espèce à la banque 200 000
• 15/11 Achat de médicaments au comptant par
caisse 250 000
• 17/11 vente de Médicaments pour 500000 au prix
d’achat contre espèce ;
• 25/11 Retrait d’espèce pour la caisse 100 000;

 
10
Exercice d’application(1)

TAF
 1- Présenter le compte médicament pour le
mois de novembre;
2- Présenter le compte banque pour le mois
de novembre;
3- Présenter les comptes caisse pour le
mois de novembre.

11
Solution de l’exercice
Medicaments Banque
300 000 500 000 200 000 300 000
250 000 Sd 50 000 100 000
Sc 200 000

Caisse
500 000 200 000
100 000 250 000
Sd 150 000

12
Le Bilan
ACTIF PASSIF
Immobilisations
Classe 2 Apport

Classe 3 Stocks Emprunts à LT


Classe 1 Les capitaux
Clients Réserve

Classe 4 Les tiers Fournisseurs (avances) Provision pour litige

Avances sur salaire DML et DCT (1an)

Classe 4 Tiers Fournisseurs


Banque
Dettes (arriérés de salaire)
Classe 5 Trésorerie
CCP Classe 5 Trésorerie passif " découvert bancaire "

Caisse Classe 8 Résultat (Bénéfice /Perte)

13
Exercice d’application
Les postes du bilan d’une clinique sont:
- Capital 3 000 000 F
- Banque 500 000F
- Médicaments et consommables 3 000 000F
- Dette envers l’Etat 500 000F
- Fournisseurs 3 200 000F
- Matériel 2 500 000F
- Caisse 400 000F
- Prêteur Jean 1 000 000F
- Installations 500 000F
- Clients 800 000F
Établir le Bilan
14
LE BILAN (fin)

TOTAL DES EMPLOIS = TOTAL DES RESSOURCES


TOTAL ACTIF = TOTAL PASSIF
BIENS= Capitaux propres + Dettes
Capitaux propres= Capital social+ Résultat+ Report à
Nouveau+ Réserve
SN= patrimoine= Capitaux propres – Actif fictif
SN= Biens -Dettes

15
Rapprochement Bancaire
Libellés Compte banque dans les livres de L’organisation X dans les livres de la
l’organisation banque
Débit Crédit Débit Crédit
Solde avant rapprochement X Y
Opérations en retard (R1) R1
Opérations en retard (R2) R2
Opérations en retard (R3) R3
Opérations en avance (A1) A1
Opérations en avance (A2) A2
Opérations en avance (A3) A3

Soldes après rapprochement X+R2 –R1 –R3 Y+A2+A3 – A1

Total X+R2 X+ R2 Y+A2+A3 Y+A2+A3

16
DEMARCHE ETAT DE RAPPROCHEMENT

• 1. Noter les soldes Avant rapprochement.


• 2.Vérifier la réciprocité des opérations en
laissant les opérations réciproques.
• 3.Retenir les opérations erronées : omises, non
réciproques ……
• 4.Corriger les opérations erronées en passant
l’écriture contraire sur le tableau de
rapprochement.
• 5.Faire la sommation des colonnes portant en
tête un solde avant rapprochement.
• 6.Reporter les totaux par principe d’égalité
débit/crédit

17
DEMARCHE (SUITE)
• 7. Faire les totaux à l’intérieur des autres colonnes et
déterminer les sommes T et H.
• 8.Considérer les soldes de rapprochement comme des
inconnue A et A’.
• 9.Poser les équations à une inconnue qui en découlent:
X=T+A, X’= A+A’.
• 10. Résoudre ces équations pour trouver les soldes de
rapprochement: A=X-T et A’= X’-H
• 11.Faire la preuve en constatant que A=A’ soit X-T = X’-
H.
• 12. L’égalité est la preuve d’un bon rapprochement

18
Synthèse du processus

Libellés Compte banque dans les livres de L’organisation X dans les livres de la
l’organisation banque
Débit Crédit Débit Crédit
Solde avant rapprochement SARD SARC
Corrections Opérations (R1) R1
(R2) R2
(R3) R3
(A1) T A1
(A2) H A2
(A3) A3

Soldes après rapprochement X-T X’-H

Total Somme colonne (X) X X’ Somme colonne


X’

19
EXERCICE N°2
DATE LIBELLE Erreur Livre Erreur Quantification Sens de
de caisse de Banque et qualification correction
la société de l’erreur
30/04/05 Remise à 4800 Transcription Augmentation
l’escompte 4800 (crédit)
Effets 748 000 748 000 Diminution
domiciliés (crédit)
Virement 140 000 140 000 Augmentation
en faveur (Débit)
de la
clinique
Frais 63 800 Frais de Diminution
financiers banque (crédit)
63800
Intérêt en 51 000 Intérêt sur Augmentation
faveur de immobilisation (Débit)
la clinique de fond

20
Exercice N°2 (fin)

Libellés Compte banque dans les livres de L’organisation X dans les livres de la
l’organisation banque
Débit Crédit Débit Crédit
Solde avant rapprochement 2 068 200 1 442 600
Opérations en retard (R1) 4 800
Opérations en retard (R2) 748 000
Effets domiciliés
Opérations en retard (R3) 63 800
frais financiers
Opérations en retard (R4) 140 000
Virement en sa faveur
Opérations en retard (R5) 51 000
Intérêt bancaire
Opérations en retard (R2)
Opérations en retard (R2)
Opérations en avance (A3)

Soldes après rapprochement 1 447 400 1 447 400

Total 2 259 200 2 259 200 1 447 400 1 447 400

21
Processus budgétaire

22
Rappel définition du Budget

• Le budget peut être défini comme un plan


annuel des activités futures établi sur la
base d'hypothèses d'exploitation.
• Il est exprimé principalement en termes
financiers (prévisions), mais il incorpore
souvent beaucoup de mesures
quantitatives non financières.

23
Objectifs du budget
1. Allouer des ressources;
2. Quantifier les plans;
3. Fixer des cibles de performances;
4. Coordonner les activités des différents
services
5. Diffuser (communiquer) les plans et
objectifs;
6. Planifier et contrôler la performance
organisationnelle.

24
PLACE BUDGETS DANS SYSTEMES DE
GESTION DE L’ENTREPRISE

Informations des dirigeants et des responsables opérationnels

ENVIRONNEMENT PLANS
STRATEGIE, PLANS A
OBJECTIFS A LONG ET
POLITIQUE COURT BUDGETS
GENERAUX MOYEN
GENERALE TERME
TERME

• REALISATIONS ET MESURES DES ECARTS


25
GESTION BUDGETAIRE

Gestion budgétaire : processus de gestion


regroupant :

·la planification ;
·l’élaboration du budget ;
·l’exécution et le suivi du budget.

26
1. La planification
Plan stratégique

Plan opérationnel

Budget

La planification précède donc toujours l’élaboration du budget

27
2-Elaboration du budget (services)

a) Etudes et analyses
b) Fixation des objectifs annuels
c) Collecte, analyse et exploitation des données
d) Le plan d’actions
e) Budget des ressources
f) Budget des charges
g) Budget des investissements
h) Budget général

28
Ce processus peut être
ascendant ou descendant

• Processus • Processus
descendant ascendant

29
La confection des budgets
• Elle consiste en une quantification du plan
d'action sous forme de projet de budget.
Plusieurs tableaux seront ainsi établis:
– Le budget des ressources
– le budget des charges
– le budget d ’investissement
– le budget général du service

30
Architecture du budget

Budget des investissements Budget du financement

Investissements Financements
Nature Monta Nature Montant
nt

31
Architecture du budget (1)

Budget des charges Budget des ressources

Charges Produits
Nature Monta Nature Montant
nt

32
Exemple de budget de fonctionnement
Centre de santé de SAAR
Dépenses Recettes
Achat produits Subvention Etat 400 000
pharmaceutiques 500 000
Achat matériel de 180 000 Consultations et soins 500 000
bureau
Frais de 30 000
communication
Transport 130 000
Fourniture de bureau 25 000
Résultats attendu 35 000
Total 900 000 900 000

33
3-Le contrôle budgétaire classique

Il fonctionne comme un thermostat.


• 1ère étape: le réglage de la température, c'est-à-
dire la conception des plans ou l'établissement des
budgets.
• 2è étape: lecture de la température ambiante ou
l'enregistrement des résultats.
• 3è étape: comprenant le calcul des écarts, elle peut
être assimilée à un mécanisme comparant la
température ambiante (le résultat) à la température
voulue (la prévision, le plan): si l'écart entre les
températures est jugé significatif, le thermostat
déclenche l'appareil de chauffage.
34
Ce CB classique: n’est pas mécanique

• Alors que l'action correctrice du thermostat est


programmée, il faut généralement procéder à
l'analyse des causes des écarts budgétaires
avant d'entreprendre une mesure correctrice.
NB: En réalité , il ne s’agit pas d’un contrôle mais
d’une surveillance de le l’exécution du budget
prévisionnel.

35