Vous êtes sur la page 1sur 27

CIRCULATION

ROUTIERE
EQ 3 ESTP

Présentée par AGNIMO Viviane


Ingénieur économiste des transports
ANNEE: 2012-2013

1
PLAN DU COURS
INTRODUCTION

CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA


CIRCULATION ROUTIERE

CHAPITRE 2 : METHODES DE DETERMINATION DU


TRAFIC ROUTIER : TECHNIQUES D’ENQUËTE

CHAPITRE 3: NORMES DE DIMENSIONNEMENT


DES AMENAGEMENTS URBAINS: PARKING, GARE
ROUTIERE, VOIES POUR 2 ROUES , VOIES POUR
PIETONS

2
PLAN DU COURS

CHAPITRE 4 : LES CARREFOURS URBAINS

CHAPITRE 5 :LES CARREFOURS PLANS SANS FEUX

CHAPITRE 6 :LES CARREFOURS A FEUX

CHAPITRE 7 :LES CARREFOURS GIRATOIRES

CHAPITRE 8 : ETABLISSEMENT D’UN PLAN DE


CIRCULATION

3
INTRODUCTION
Le 20ième siècle a été marqué par le développement de
l'automobile qui en quelques décennies est devenu le mode
prépondérant de déplacement, supplantant dès les années 50 le
train pour les longues distances, ou les bus et tramways (dans les
pays européens)pour la circulation urbaine.
Aujourd’hui encore, l'image de la voirie est fortement marquée par
cette fonction de circulation automobile, et une place
prépondérante de l'espace public urbain (Voies de circulation,
stationnement, etc.)est dévolue à l'automobile, qui de plus en plus
va empiéter sur des espaces réservés à d'autres usagers.

4
INTRODUCTION
Après des années de priorité donnée à la circulation automobile,
l'augmentation du nombre des victimes des accidents de la route, les
nuisances et la pollution atmosphérique liés à la circulation automobile
vont accélérer la prise de conscience de l'impossibilité de répondre
durablement par la circulation automobile aux besoins de déplacements
urbains.
Dès lors on assiste de plus en plus dans les grandes métropoles à la mise
en place de politique visant à réduire l’usage du véhicule automobile par:
• La promotion des autobus jusque là relégués au rôle de service
palliatif, destiné à la population n'ayant pas accès à l'automobile,
• La revalorisation des modes de transport non polluants comme les
tramways et les modes doux que sont les véhicules à deux roues (vélo,
moto, etc.)
• La réduction des nombre de places de stationnement en vu de
décourager l’usage du véhicule automobile 5
INTRODUCTION
L’objectif de ce cours est :
• De définir d’une part les méthodes de détermination et d’analyse des
données de trafic devant permettre l’élaboration de plan de
circulation,
• De donner d’autre part, les normes de dimensionnent des
parking pour automobiles, les
aménagements urbains tels que: les
gares routières, les voies de circulation des véhicules
à 2 roues et des piétons en vu d’une bonne organisation de la
circulation routière
• De définir le type
de carrefour à mettre en place en fonction des
types de voies et d’exposer le fonctionnement des
carrefours à feux. 6
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
I.1 – Définitions générales
Circulation routière: C’est l’exploitation des infrastructures routières
Notion d’exploitation : Exploiter c’est utiliser. L’exploitation des infrastructures
routières est donc l’utilisation ou l’usage des ouvrages ainsi que des réseaux liés à la
route.
C’est aussi l’ensemble des dispositions que l’on prend pour gérer de manière optimale
et sécuritaire le trafic sur une route donnée.
Notion d’utilisateur : L’utilisateur ou l’usager est l’ensemble des piétons, des
véhicules, des motos, des vélos, des animaux etc.
Lors de l’utilisation des infrastructures routières, un conflit naît entre les différents
usagers de la route. Le but des études en matière de circulation routière est de gérer ces
conflits.
Notion d’Infrastructure routière : C’est l’ensemble de tout le réseau routier y
compris les ouvrages de franchissement ainsi que tous les aménagements divers sur le
réseau. 7
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
I.2 – Définitions relatives à la route
La route/ rue : C’est un espace aménagé pour la circulation des personnes et des
véhicules.
L’autoroute : c’est une route à grande circulation, à sens de circulation séparé (par
un terre-plein central) dont l’accès aux riverains est interdit et sans intersection à
niveau.
Voie express : C’est une route à sens de circulation séparé avec possibilité
d’intersection à niveau et avec accès aux riverains mais dans un cadre bien déterminé.
Voie de circulation : C’est la bande de chaussée affectée à une file de véhicules.
Fonction d’une route : La route doit assurer la circulation et la mobilité entre 2 ou
plusieurs zones. Elle assure le développement des échanges et joue donc un rôle
économique et social.

8
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
I.3 – Définitions relatives au trafic
I.3.1 - Le trafic 
C’est le nombre de véhicules enregistrés sur une route pendant une période donnée. Le
trafic détermine la constitution de la chaussée (nature et épaisseur des couches
constitutives du corps de chaussée) et le nombre de voies de circulation.
I.3.2 - Le véhicule 
C’est un élément de trafic monté sur des roues.
On distingue cinq classes de véhicules :
  
 
 
 
 
 
  9
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
 Les véhicules de classe 1 ou véhicules légers qui ont une hauteur
inférieure ou égale à 2m et un PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) inférieur ou
égal à 3,5 Tonnes.
Ils comprennent :
 Le véhicule particulier (VP) : c’est un automobile destiné généralement au
transport de personnes et ayant tout au plus 9 places assises y compris le
chauffeur.
  
 
 
 
 
 
 

10
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
 Les voitures utilitaires (VUL) : Ce sont les véhicules à 2 essieux, 4 roues.
Ces véhicules sont destinés au transport de marchandises.

  
 
 
 
 
 
 

11
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
 Les véhicules de classe 2 ou véhicules Intermédiaires qui ont une
hauteur inférieure à 3m et supérieure à 2m et un PTAC (Poids Total Autorisé en
Charge) inférieur ou égal à 3,5 Tonnes
Ils comprennent entre autres :
 les minicars et les minibus : ce sont des véhicules intermédiaires entre le
véhicule particulier et les autocars, destinés au transport de personnes et qui
disposent entre 10 et 25 places.

  
 
 
 
 
 
 
12
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
 Les véhicules de classe 3 qui ont une hauteur supérieure à 3m et un PTAC
(Poids Total Autorisé en Charge) supérieur à 3,5 Tonnes.
Ils comprennent les poids lourds et les autocars à 2 essieux :
 
 Les poids lourds (PL) : ce sont des véhicules ayant des roues jumelées sur un
essieu au moins et destinés au transport de marchandises.

  
 
 
 
 
 
  13
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
 Les autocars : ce sont des poids lourds destinés au transport de personnes
ayant une capacité d’au moins 25 places.

  
 
 
 
 
 
 

14
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
 Les véhicules de classe 4 qui comprennent les poids lourds et les autocars à 3
essieux et plus et les poids lourds articulés.
 
 Poids lourds
 

  
 
 
 
 
 
 

15
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE

 Autocars
 

  
 
 
 
 
 
 

16
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
 I.3.3 – Unité de mesure du trafic/Coefficient d’équivalence 
L’unité de mesure du trafic est l’UVP (Unité de Véhicule Particulier).
Ce qui signifie qu’il faut ramener l’encombrement des autres types de véhicules à celui
du véhicule particulier.
Les coefficients d’équivalence sont les suivants :
Véhicule particulier : 1 VP = 1 UVP
Véhicule utilitaire : 1 VUL = 1 UVP
Poids Lourds : 1 PL = 2UVP
Poids Lourds Articulé : 1PLA = 3 UVP 
2 Roues : 2R = 0,3 UVP
1 Minibus = 1,5 UVP

 
 
17
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
 Poids lourds articulés: ce sont les remorques et les semi-remorques. Ce
sont des véhicules ayant des roues jumelées sur un essieu ou deux destinés
au transport des marchandises.

  
 
 
 
 
 
 

18
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
 Les véhicules de classe 5 qui comprennent 
 
  les véhicules à 2 (2R) ou 3 roues: vélos, motos, side-car, trike

 
 

19
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA CIRCULATION
ROUTIERE

I.3 – Définitions relatives à la circulation


La vitesse : c’est un paramètre qui caractérise le mouvement ou l’allure des véhicules sur la
route.
La vitesse instantanée : c’est la vitesse d’un véhicule à un point donné qui est mesurée à l’aide de
radars
La vitesse de base ou vitesse d’exploitation : c’est la vitesse pratiquée sur la route en dehors de
toutes contraintes.
La vitesse de parcours ou vitesse commerciale : c’est le rapport de la distance totale parcourue
à la somme des temps globaux employés pour ce parcours en y intégrant tous les retards
possibles
Le retard : il est exprimé en seconde. C’est le temps perdu quand la circulation est gênée dans
son écoulement.
De ce point de vue, on caractérise la circulation par trois situations :
La circulation fluide : dans ce cas il n’y a pas de gêne particulière et les vitesses d’exploitation
peuvent aller au-delà de 60 Km/h.
La circulation discontinue : c’est celle qui présente des gênes alternées avec des moments de
fluidité, gênes pouvant être provoquées par la présence dans la section de route donnée de causes
d’arrêt telles que soit un accident ou un embouteillage.
La congestion : c’est le phénomène de blocage systématique de la circulation. Cela résulte 20 du
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
I.4 – Définitions relatives à la capacité d’une route
 Capacité d’une route : c’est le nombre maximal de véhicules pouvant
raisonnablement passés sur un tronçon d’une voie dans une direction donnée avec
les caractéristiques géométriques et de circulation qui lui sont propres durant une
période de temps bien déterminée. L’unité de mesure est : UVP/h/sens
En général, on adopte les valeurs théoriques suivantes dans les projets routiers :
Largeur de voie : L=6m Capacité (C) =1600 UVP/h/sens
L=7m C=2000 UVP/h/sens
L=9m C=2500 UVP/h/sens
Autoroute 2X2 Voies C=3000 UVP/h/sens
Autoroute 2X3 Voies C=4500 UVP/h/sens
 
 Niveau de service : c’est la mesure qualitative et quantitative d’un certain nombre
de paramètre liés à la circulation routière (sécurité, fluidité et confort).

21
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
I.4 – Définitions relatives à la capacité d’une route
 Le créneau : Il est exprimé en mètre(m) ou en seconde (s). C’est la distance ou la
durée qui sépare l’arrière d’un véhicule de l’avant de celui qui le suit
immédiatement.
  
  

Créneau

Espacement

 L’espacement (m): c’est la distance qui sépare l’avant d’un véhicule de l’avant de


22
celui qui le suit immédiatement.
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE
 L’écart (s): c’est le temps qui s’écoule entre les instants de passage de deux
véhicules successifs en un point donné du trafic. Il est exprimé en seconde.

Espacement (m)
Ecart (s)=
Vitesse (m/s)
 
 Débit ( véh/h): c’est le nombre de véhicules pendant une période de temps.
 

3600 1000 x V (km/h)


Débit (véh /h) = =
Ecart (s) Espacement (m)
 
Le débit en général pris en compte dans les études de trafic est le débit de pointe de la
30ème heure, qui représente la 30ème heure la plus sollicitée en circulation en une heure
dans une journée pendant la période d’une année.
23
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE

  Densité : la densité de véhicule dans un instant donné, est le nombre de véhicule


par unité de longueur
1000
Densité (véh/Km)=
Espacement (m)
 
 
 Exercice d’application :
Considérons une voie où VR = 100 Km/h et Espacement = 80m
Déterminer : écart, débit et densité

 
 

24
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA CIRCULATION
ROUTIERE
  Distance de freinage : D = 0,01 V2
V : vitesse de base
 Distance d’arrêt (DA) et de Distance de visibilité (DV) :
DA = 0,4 V +0,01 V2 en attention diffuse
DA = 0,2 V +0,01 V2 en attention concentrée
  
0,8 V +0,02 V2 en attention diffuse
DV = 2 DA=
0,4 V +0,02 V2 en attention concentrée
 
 
  Temps de réaction
DV
Temps de réaction =
V
Mais on prend en général :
Temps de réaction = 0,75s en attention concentrée
Temps de réaction = 1,5 s en attention diffuse 25
CHAPITRE 1 : DEFINITIONS RELATIVES A LA
CIRCULATION ROUTIERE

 Graphique des paramètres

 
  Densité
Vitesse

V (m/s) V (m/s)

Espacement Densité (véh/km)

26
27

Vous aimerez peut-être aussi