Vous êtes sur la page 1sur 22

CHAPITRE 2:

CARACTERISTIQUES DU TRAFIC ET
METHODES DE DETERMINATION DU
TRAFIC ROUTIER (TECHNIQUES
D’ENQUËTE ET DE PREVISION DU
TRAFIC)

Présentée par AGNIMO Viviane


Ingénieur économiste des transports
ANNEE: 2012-2013

1
II.1 – Les caractéristiques du trafic

2
II.1.1 – variation du trafic dans le temps

 Le trafic est la demande de transport. Il est exprimé par le débit sur une section donné
par sens de circulation. Le trafic se mesure en unité de véhicule particulier ou tout
simplement en terme de nombre de véhicules.
On distingue
• Les débits horaires
• Les débits journaliers
• Les débits mensuels ou annuels
• Le débit Moyen Journalier annuel appelé TMJA ( Trafic Moyen Journalier Annuel):
c’est le trafic moyen journalier calculé sur une période d’un an.
a) Variation Journalière du trafic
 On distingue le trafic heure de pointe, et le trafic heure creuse. 
 Il y a 4 Périodes de pointe:
 
 
 

3
II.1.1 – variation du trafic dans le temps
 
• 7h
Heures d’embauche du matin
• 8h

• 14 h
Heures d’embauche du soir
• 15 h

• 11h30
• 12h30 Heures de débauche du
matin

• 18h
• 19h Heures de débauche du
matin

4
II.1.1 – variation du trafic dans le temps

b)  Variation Hebdomadaire du trafic


 On distingue : 
Les jours ouvrables : Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi,
Vendredi.
Les week-end: Samedi, Dimanche.
Soit TMJP le trafic moyen journalier pondéré. On a:

5TJO+2TWE
T.M.J.P =
7
TJO: Trafic Jour Ouvrable
TWE: Trafic jour Week-end

5
II.1.2 – Nature du trafic

  Le trafic de transit: ce sont les véhicules qui traversent une


agglomération sans s’arrêter.
 Le trafic de liaison : c’est le trafic qui relie 2 quartiers ( Ex:
Yopougon –cocody).
 Le trafic urbain: c’est le trafic qui se fait à l’intérieure d’une
agglomération urbaine.
 Le trafic interurbain: c’est le trafic entre 2 agglomérations.
 

6
II. 2 - METHODES DE DETERMINATION DU
TRAFIC ROUTIER

La détermination des trafics se fait par des enquêtes origine –


destinations couplées à des opérations de comptage de véhicules et
par les prévisions du trafic

7
II.2.1 – COMPTAGES

On distingue les comptages manuels et les automatiques


A.Comptage manuel
 Ils sont effectués par les agents recenseurs.
 Les opérations de comptage de trafic se font de façon simultanée pour
l’ensemble des postes de comptage identifiés, sur une durée de sept jours
ordinaires ( jours différents des jours de fête nationale ou religieuse, de grandes
pluies, etc.).
 Les postes de comptages seront placés sous la responsabilité de chefs d’équipes.
 Les trafics sont relevés par type de véhicule et par tranche d’une heure, 24
heures sur 24 heures, de sorte à déterminer les caractéristiques du trafic de nuit.
 On répartit en général les véhicules en 10 classes sur les fiches de comptage: les
VP, les taxis-brousse, les minicars, les autocars, les camionnettes, les camions,
les ensembles articulés, les 2 roues, les taxis compteurs, les bus.

8
II.2.1 – COMPTAGES

B.Comptage automatiques
 Il est fait à l’aide d’un dispositif muni d’un détecteur de type
pneumatique et d’un enregistreur
 L’inconvenient de cette méthode est de ne pas permettre de
distinguer les véhicules par catégories.

9
II.2.2 – LES ENQUËTES

A.Les enquêtes Origine/ Destination


On note pour chaque véhicule: le type, le jour, l’heure de passage, le
nombre de passagers, lieu d’origine, motif d’origine, lieu de
destination, motif de destination.
 Ces enquêtes complémentaires permettent, la détermination :
des caractéristiques socioprofessionnelles des usagers et la
nature des marchandises et autres produits transportés ;
les caractéristiques du parc de véhicules (nombre de places ;
de passagers ; charge utile ; etc.) ;
de la répartition spatiale (origine – destination) des flux de
déplacement des voyageurs, des marchandises et autres
produits transportés
des coefficients de remplissage des différentes catégories de
véhicule ;

10
II.2.2 – LES ENQUËTES

B. Les enquêtes temps de parcours


 On définit les grands itinéraires de transit des flux interzones,
 ces itinéraires sont retenus d’après l’expérience des trajets
effectivement choisis par la majorité des chauffeurs.
 On organise pendant plusieurs jours ( 3 à 7) des circuits
automobiles où un enquêteur assis près du chauffeur note
soigneusement l’heure de passage aux différents points.

11
Les opérations proprement dites d’enquête origine –
destination et de comptage de trafic sont précédées par
une phase préliminaire qui concerne les tâches
suivantes :
• Définition du nombre et les localisations définitives
des différents postes d’enquête ;
• Adaptation des fiches d’enquêtes au contexte de
l’étude ;
• Organisation de la stratégie d’information et de
sensibilisation des usagers de la route, des autorités
administratives et traditionnelles éventuelles ;
• Recrutement et formation des enquêteurs.

12
II.2.3 - DÉFINITION DU NOMBRE ET DES LOCALISATIONS
DÉFINITIVES DES POSTES COMPTAGE ET D’ENQUÊTE

 La définition du nombre et des localisations définitives des


postes d’enquête se fait en rapport avec le Maître d’Ouvrage.
 On tiendra compte, pour ce faire, des principaux éléments
suivants :
la localisation des postes de comptage existant sur le
réseau routier (qui pourrait permettre d’apprécier
l’évolution du trafic) ;
les éventuels problèmes spécifiques à la zone d’influence
du projet et/ou de l’enquête ;
les contraintes de l’enquête.
13
II.2.4 - ADAPTATION DES FICHES D’ENQUÊTE

 On procède à l’adaptation des différentes


fiches d’enquête pour tenir compte des
éventuelles spécificités et contraintes liées à
la zone du projet et/ou de l’enquête.

14
II.2.5 - INFORMATION ET SENSIBILISATION DES
USAGERS DE LA ROUTE ET DES AUTORITÉS
 La sensibilisation des usagers de la route, des autorités administratives et
traditionnelles et des différents partenaires concernés par l’étude est nécessaire
pour obtenir leur participation effective et avoir ainsi des résultats fiables.
 Cette sensibilisation se fait au moyen :
 des communiqués radiodiffusés à travers les radios nationales et locales
des zones de l’étude ;
 de panneaux d’information (pancartes) à disposer de part et d’autre des
postes d’enquête et de comptage ;
 de prospectus à distribuer pendant les enquêtes à tous les usagers des
itinéraires concernés ; les points de distribution seront situés de façon à
capter l’ensemble des automobilistes.
 de contact et d’entretien avec les autorités chargées de la sécurité dans la
zone d’étude (gendarmerie et police par exemple), afin d’obtenir leur
concours pour la bonne marche des enquêtes, notamment en ce qui
concerne les questions de sécurité et d’immobilisation des véhicules.

15
II.2.6 - RECRUTEMENT ET FORMATION
DES ENQUÊTEURS
 Les agents enquêteurs sont généralement recrutés dans les localités de la zone du
projet.
 Les enquêteurs seront choisis parmi les plus expérimentés et ayant les
qualifications requises:
o pour les enquêtes O/D :niveau universitaire
o Pour le comptage routier :niveau 3ème
 Il est procédé à la formation des enquêteurs par des responsables des différentes
équipes d’enquêteurs, pour les mettre au même niveau de compréhension de
l’étude et pour les familiariser aux fiches d’enquête.
 La formation des enquêteurs est réalisée en deux phases :
o Une phase théorique qui consiste en :
 l’explication des objectifs visés par l’étude ;
 l’exposé de la procédure adoptée pour la conduite du projet ;
 l’explication des différents points des fiches d'enquêtes et de comptage
de trafic ;
 la présentation des différentes catégories de véhicules à partir d’images.
o La phase pratique consiste à faire des simulations de comptage du trafic
et d’enquêtes O/D. Elle permettra aux enquêteurs d’avoir la même
conduite vis-à-vis des usagers et d’éviter certaines erreurs.
16
II.2.7- TRAITEMENT ET CONSTITUTION DE LA
BASE DE DONNÉES
 Le traitement de l’ensemble des données collectées va permettre de constituer
une base de données informatique.

 La constitution de cette base de données va suivre diverses étapes:


 Le contrôle des données,
 Vérification de la cohérence et de la conformité des déclarations,
 Codification des fiches d'enquêtes.
 Enregistrement des données dont la fiabilité est établie par des opérateurs
de saisie pour lesquelles du matériel suffisant et adéquat sera mobilisé.
 Une vérification de toutes les données saisies sera faite indépendamment par un
informaticien, responsable de la conception de la base de données. Il s’agit,
notamment, à partir de programmes tests, de faire une édition des données en
vue de vérifier la cohérence interne des réponses enregistrées dans le
questionnaire et corriger les éventuelles erreurs.

 Les bases de données informatiques seront créées à partir de logiciels


appropriés, notamment ACCESS ou EXCEL sur le système d’exploitation
WINDOWS.
17
II.2.8- LES PROJECTIONS DE CROISSANCE DE
TRAFIC 
2 Méthodes sont utilisées pour les prévisions de croissance du trafic: la
méthode linéaire et la méthode exponentielle.
A. La Méthode exponentielle
soient: T0: le Trafic année de base
Tn: le Trafic à l’année n
α: le taux d’accroissement
la formule utilisée est:
Tn=T0(1+α)n
C’est une suite géométrique de raison (1+ α) et de premier terme T0

18
II.2.8- LES PROJECTIONS DE CROISSANCE DE TRAFIC 
T0=T0(1+α)0
T1=T0(1+α)1
T2=T0(1+α)2

Tn=T0(1+α)n

∑ Tn=T0(1+α)1 +……………+T0(1+α)n

∑ Tn=T0(1+α)[1 + (1+ α)+(1+ α)2 + ……………+(1+α)n-1]

Nous avons une suite géométrique de raison (1+ α) et de 1er terme 1

1-(1+α)n 1-(1+α)n
∑ Tn=T0(1+α) ∑ Tn=T0(1+α)
1-(1+α) -α
19
II.2.8- LES PROJECTIONS DE CROISSANCE DE
TRAFIC 

A partir de Tn=T0(1+α)n on obtient la formule suivante pour le taux

d’accroissement α n

(lnTn-ln T0)
α = 100
n e n -1
20
II.2.8- LES PROJECTIONS DE CROISSANCE DE TRAFIC 
A. La Méthode linéaire
Tn=T0 + n αT0

C’est une suite arithmétique de raison αT0 et de premier terme T0


T1=T0+αT0
T2=T0+2αT0

Tn=T0+nαT0

∑ Tn=nT0+αT0 [1 + 2+ …………+(n-1)+n]

C’est une suite arithmétique de raison 1et de premier terme 1


∑ Tn=nT0+αT0 [n(n+1)]
2
∑ Tn=nT0 [ 2+ α(n+1)]
2 21
II.2.8- LES PROJECTIONS DE CROISSANCE DE
TRAFIC 
Exercice d’application:
T0 = 450 Véh/h
T8=630 Véh/h
n=8 ans

Calculer α n

Déterminer le trafic en T 15

22

Vous aimerez peut-être aussi