Vous êtes sur la page 1sur 44

Travail Realisé par :

RTIMI Borhen Titre de Projet :


BEN HAFSIA Ghaith
Manager,
Mesurer les
indicateurs de
Année universitaire:
2020/2021 performances
PLAN DE TRAVAIL

Introduction Générale et
01 Disposition du projet

02 Vocabulaires et
definitions
03 Les indicateurs de performances

04 Etude du cas reel

05 Conclusion
Générale
01 Introduction Generale et Disposition
du projet

Un indicateur de performance est une donnée quantifiée qui mesure l’efficacité et/ou l’efficience de tout ou

partie d’un processus ou d’un système (réel ou simulé), par rapport à une norme, un plan ou un objectif,

déterminé et accepté dans le cadre de la stratégie d’entreprise

Donc dans ce projet on va :

Présenter clairement tout les type des indicateurs

Présenter les principes sur lesquels vous appuyer pour choisir vos indicateurs

Présenter comment mesurer et manager les indicateurs de performances industrielle

Etude de cas reel


02 Vocabulaires et definitions

1) Les types des indicateurs :


• Les indicateurs-clés de résultat (KRI) indiquent comment vous avez
performé en fonction d’objectifs fixés à l’avance ou en fonction de
facteurs-clés de succès que vous aviez pré-établis.
.
02 Vocabulaires et definitions

• Les indicateurs de résultat (RI) indiquent ce que vous avez fait.


• Les indicateurs de performance (PI) indiquent ce que vous devez faire
pour améliorer la situation.
02 Vocabulaires et definitions

• Les indicateurs-clés de performance (KPI) indiquent ce que vous


devez faire pour améliorer la performance de façon importante.
02 Vocabulaires et definitions
• 2) les principes sur lesquels vous appuyer pour choisir vos

S MA R T
indicateurs

SIMPLE MESURABLE ACCESSIBLE RÉVÉLATEUR TEMPOREL


S imple: Un indicateur doit pouvoir être calculé avec les 4
opérations élémentaires (addition, soustraction, multiplication et
division), cela vous permet d’y intégrer les notions de moyenne et de
pourcentage.
SIMPLE
L'indicateur doit être défini clairement, sans ambiguïté, de telle sorte
qu'il soit facile à comprendre et à utiliser par les parties intéressées,
et que les données nécessaires à son calcul soient collectées de façon
cohérente avec l'indicateur
M esurable: Dont le résultat doit pouvoir être objectivable,
pas d’opinion ou de constatations floues, des données chiffrées.

Un indicateur conceptuellement parfait mais difficilement


MESURABLE mesurable est de peu d'utilité
A ccessible: La lecture du résultat ne doit pas laisser de doute, et
chaque personne de l’entreprise devrait pouvoir lire et interpréter ce
chiffre.

ACCESSIBLE
R évélateur: c’est-à-dire en droite ligne avec la finalité du
processus.

RÉVÉLATEUR
T emporel: Les données qui entrent dans le calcul de l'indicateur
doivent être produites avec une fréquence suffisante et
suffisamment rapide. Elle dépend de la substitution qui existe entre
TEMPOREL la qualité des données et leur rapidité, ainsi que du coût de la
collecte.

Dont la fréquence de mise à jour permet d’avoir une alerte


suffisamment rapide pour nous alerter avant qu’il ne soit trop tard
03 Les indicateurs de performances
industrielles

L’entreprise qui entame une 


démarche profonde d’amélioration de la performance industrielle doit
d’abord redéfinir ses objectifs et les indicateurs de mesure de ces
nouveaux objectifs. Là où le volume de production prédominait, il s’agit
désormais de considérer l’agilité à gérer un mix produits important de
manière optimale avec des indicateurs de performance industrielle
03 Les indicateurs de performances
industrielles

• Comment mesurer les indicateurs de performances industrielles


Liées aux :
1. Productivité
2. Process
3. Stocks
4. Qualité
5. Délais
6. Ressources
7. Santé/Sécurité
v ité
cti
o du
Pr

Le taux de rendement global (TRG)

Le taux de rendement global, permet de mesurer la performance de

l’outil de production dans sa globalité.

Le taux de rendement synthétique (TRS)

est un indicateur destiné à suivre le taux d'utilisation de machines.


v ité
cti
o du
Pr
Taux de productivité globale (TPG)
Il permet de mesurer l’efficacité des process ainsi que la performance
des ressources disponibles.
Formule de calcul:
TPG = (quantités produites) / (nombre d’heures de fonctionnement)

Taux de productivité par poste (TPGP)


Il correspond au taux de productivité mais détaillé par sous-ensemble
jusqu’au poste.
TPGP = (quantités produites du sous-ensemble) / (nombre d’heures de
fonctionnement du sous-ensemble)
s
es
oc
Pr

Durée moyenne du cycle de production (DMCP):


La durée moyenne du cycle de production doit indiquer le délai entre le
1er ordre de fabrication et la mise à disposition du produit fini
commandé.
DMCP = (∑(durées de cycles de production)) / (nombre d’ordres émis)

Fiabilité du planning et des prévisions (FPP) :


Il donne le pourcentage de fiabilité des plannings et permet de suivre la
pertinence des solutions apportées pour la fiabilisation des délais
FPP = ((nombre de produits réalisés sur la période) / (production
prévue) ) x 100
ks
oc
St
Taux d’arrêt dus aux ruptures (TAR):
Ce taux permet de représenter les problèmes dus à la gestion des stocks
de composants ou matières premières, ou à l’approvisionnement
TAR = (Nb jours de fonctionnement)  /(Nb jours d’arrêts)

Nombre de jours de consommation des stocks (NJCS) :


Il correspondant aux nombres de jours de consommations des produits
en stock. Il permet visualiser les produits peu consommés ainsi que les
produits en stock critiques
NJCS = (consommation par jour) / (quantité en stock)
cks
o
St
Le taux de rotation (dit aussi de couverture):

Le taux de rotation des stocks permet de suivre le nombre de jours


moyen nécessaire pour que le stock s’écoule. Si la rotation de vos stocks
est élevée, il sera prudent de faire attention aux risques de rupture.

On calcule le taux de rotation de stock en deux temps

stock moyen = (stock du début + stock de la fin) / 2

Taux de rotation des stocks = Chiffre d’affaires / stock moyen (au prix
de vente).
ks
oc
St

Si votre stock en début d’année est de 20 000 DT et que le stock en fin


d’année est de 30 000 DT. Alors votre stock moyen annuel sera donc de
(20 000 + 30 000) ÷ 2 = 25 000 DT

Si vos ventes HT sur l’année sont de : 200 000 DT, alors votre taux de
rotation des stocks sera de : (200 000 DT ÷ 25 000 DT) = 8, ce qui signifie
que votre stock a été renouvelé 8 fois pour réaliser votre CA.

En général, plus le taux de rotation est élevé, meilleure est la


performance.
é
lit
a
Qu

Taux de produits conformes (TPC)


Il permet de connaître le pourcentage de produits bons du premier
coup
TPC = ((nb produits conformes) / (nb produits totals)) x 100

Taux de rebuts (TR)


Cet indicateur indique le pourcentage de produits rebutés. Il sert à
identifier les étapes du process posant problème.
TR = ((nb rebuts) / (nb produits totals)) x 100
is
la

 
Délais de livraison (DL)
C’est le temps écoulé entre la livraison et le commande initiale. Cet
indicateur est, avec la qualité, l’un des éléments principaux de la
satisfaction client
DL=(date livraison – date commande)
 
Taux de livraisons reçues à temps (TLRT)
Il correspond aux nombres de livraisons effectuées dans le délai
initialement prévu
TLRT = ((nombre de livraisons) / (nombre de livraisons reçues dans les
temps)) x 100
s
rce
ou
ss
Re

Nombre de pannes machines (NPM)


Les pannes machines sont souvent symptomatiques d'un parc obsolète.
Il s'agit d'envisager de nouveaux investissements pour remettre les
équipements au niveau de production attendu.
NPM=(Durée d'indisponibilité machines/durée de fonctionnement
totale) x 100

Fiabilité des équipements (FE)


Le niveau de fiabilité des équipements permet d'évaluer la baisse de
qualité éventuelle constatée par machine.
FE=(Produits finis conformes / production totale) x 100
ité
ur
éc
tS
ée

Taux d’accidents du travail (TAC)


nt
Sa

Un taux élevé d’accidents du travail peut indiquer de mauvaises


conditions de travail (peu de respect des consignes, cadences trop
élevées etc…) . Il est dès lors nécessaire d’améliorer les condition de
travail
TAC = ((nb d’accidents du travail) / (nb de salariés en production)) x
100

Nombre d’heures supplémentaires


Un nombre d’heures élevé est la traduction d’un pic de production, d’un
effectif insuffisant ou d’une mauvaise répartition des tâches.
 
Les indicateurs de performances
03 industrielles

• Quels sont les types des indicateurs clés de performances industrielles :


1. Indicateurs d’efficience
2. Indicateurs d’efficacité
3. Indicateurs de capacité
4. Indicateurs de productivité
5. Indicateurs de qualité
6. Indicateurs de profitabilité
7. Indicateurs de rentabilité
8. Indicateurs de compétitivité
9. Indicateurs d’effectivité
10. Indicateurs de valeur
04 Etude dudu
Etude cas reel
cas reel

Présentation de FORAC :
FORAC développe, étudie et valide des modèles d’affaires, des méthodes et des technologies
d’aide à la décision pour la conception et la gestion des réseaux de création de valeur innovants.
Dans une perspective de développement durable nous contribuons à l’amélioration de la
compétitivité de l’industrie canadienne des produits forestiers
Partenaire de FORAC :
Le Consortium est un regroupement de huit partenaires industriels en plus du CRSNG et de l'Université
Laval. Les partenaires industriels 2019-2024 sont :
04 Etude dudu
Etude cas reel
cas reel

On va focaliser notre étude sur l’atelier de


Le procédé de transformation comprend deux grandes industries : l'industrie de la première
RABOTAGE
transformation et l'industrie de la seconde transformation.
La société poursuit la démarche DMAIC pour améliorer le TRS
Definir
Mesurer
Analyser

Les trois dimensions sont :


Débit : (section du tuyau) représente la quantité de produits générés par unité de temps, cette dimension est
mesurée par le temps brut de fonctionnement ;
Vitesse : (longueur du tuyau) représente le temps écoulé entre l’arrivée dans le système des éléments
incorporés (MP) et la fin de l’usinage, la vitesse est représentée par le temps net de fonctionnement ;
Qualité : (porosité du tuyau) représente la quantité produite des pièces conformes, elle est ainsi exprimée par
le temps que l’on aurait dû engager pour produire que les bonnes pièces (temps utile).
Diagramme des temps d’état et temps perdus de la ligne de rabotage.
Diagramme des temps d’arrêts et de ralentissements de la ligne de rabotage.
• Le temps perdu dû aux arrêts : les arrêts affectent directement le
débit d’écoulement de la production (disponibilité), le temps perdu
regroupe l’ensemble des arrêts mécaniques et électriques. Il
représente 57% des pertes de temps.

• Le temps perdu dû aux ralentissements : affecte directement la


vitesse d’écoulement de la production (performance), réunissant l’écart
de cadence et la marche à vide, représente 43 % des pertes.
Taux de disponibilité opérationnelle (Do)

Taux de performance (Tp)

Taux de qualité (Tq) :


Finalement le 𝑇𝑅𝑆 =

𝑇𝑞 ∗ 𝑇𝑝 ∗ 𝐷𝑜 = 0.88 ∗ 0.9 ∗ 0.95 = 75%


Diagramme du Taux de Rendement Synthétique.
Analyse des causes de faiblesse du TRS de la ligne de rabotage

Débit : influencé par la perte de temps dû à la non-disponibilité ;

Vitesse : influencée par la perte de temps dû à la non-performance ;

Porosité (fuites) : influencée par la non-qualité. Les fuites sont mesurées à


partir du temps que l’on aurait dû mettre pour ne produire que les pièces bonnes
en respectant les gammes de production.
Arbre des causes de faiblesse du TRS
Diagramme de Pareto des origines d’arrêt.
Diagramme causes/effet.
• Conclusion et resultats
 L’analyse effectuée a clairement démontré que 80% de la problématique est liée
aux arrêts non planifiés des machines

les causes potentielles qui affectent la productivité dans le diagramme des


causes/effets et même proposé des mesures pour l'amélioration de la
performance opérationnelle des équipements.

Comme stratégie d’amélioration la société change d’attitude vis-à-vis de la


maintenance pour passer d’une maintenance classique, réactive et fonctionnelle,
à un processus proactif, pleinement intégré aux activités générales de l’usine.
L’itégration de stratégie (MBF) permet de mettre en place un plan de maintenance
sélectif à partir de la criticité des équipements et de leurs défaillances. Les objectifs ultimes
sont :
- L’amélioration de la disponibilité des équipements sélectionnés pour leur impact sur
le flux de production (raboteuse, chargeur et classeur) ;

- L’amélioration de la performance à travers une démarche globale de progrès permanent,


intégrant le contrôle de la qualité des intrants, l’élimination des facteurs responsables des
micro-arrêts et la responsabilisation de chaque opérateur ;

- La maîtrise des coûts de production par la réduction des temps d’arrêt et l’optimisation
du plan de maintenance préventive

Cette stratégie contribue à l’évolution du Taux de Rendement Synthétique

Vous aimerez peut-être aussi