Vous êtes sur la page 1sur 16

Le 

management de projet

•Présentées par :
AkACHA TASNIM
JEBRI JIHEN
Stic L2 RST A
Plan

C’est quoi le SUCCÈS ?
1

2 Les étapes pour réussir son projet


Les avantages et les inconvénients du


3

management participatif
C’est quoi le SUCCÈS ?
partie de Tasnim Akacha

• Le grand secret du
succès est qu’il n’y a pas
de secrets du succès ; Il
n’y a que des principes
éternels qui ont fait leurs
preuves à travers les
siècles.
Les étapes pour réussir son projet

 Soignez l’organisation

Tout est question d’organisation .


Une organisation irréprochable
mènera votre projet à la réussite.
 Ainsi, vous pourrez bénéficier
de nombreux avantages :
• Un gain en compétitivité
• Un développement de votre
capacité d’innovation
• Une réduction des coûts ou une
augmentation des marges
 Planifier et assurer le suivi du projet
1.Planifier
• A présent, il ne vous reste plus qu’à planifier le projet.
• Cela va vous permettre ensuite de comparer le prévisionnel et
le réel, pour voir où vous avez pêché, et ainsi vous améliorer
de manière continue.
2. Assurer le suivi
• Le point principal est de faire vivre votre planning et de le
réviser au jour le jour : de cette manière, vous comprendrez en
direct ce qu’un changement au niveau d’une tâche implique
quant à la date de fin du projet, et vous pourrez prendre les
mesures de rattrapage nécessaires.

Construisez la bonne équipe

• Formulez une vision claire

• Donnez le sentiment
d’importance à chaque
membre 

• Encouragez et donnez du
crédit à ceux qui le méritent 
 Suivez la progression
de près

• Faire le point sur l’avancement du p
rojet
• Vérifier les documents attestant des 
résultats obtenus
• Mettre en commun les informations
• Soutenir une coopération efficace en
tre les membres de l’équipe
 Faire un retour d’expérience post projet

• Le Retour d’expérience (ou


REX) permet de faire une
analyse “post mortem” de son
projet avec ce qui a
fonctionné, ce qui n’a pas
marché…
• Le but est de réunir les
principaux acteurs du projet
plusieurs semaines après la fin
du projet, afin d’avoir un
retour “à froid”, c’est à dire
une fois le projet mis en place.
Les avantages du management
participatif
partie de Jihen Jebri
 Pour les salariés
• Satisfaction des besoins fondamentaux
Dans un premier temps, le management participatif
satisfait les nouveaux besoins fondamentaux des salariés,
c'est à dire les besoins de sécurité́ , d'établissement de liens
sociaux, d'estime et d'accomplissement de soi.
• Reconnaissance
Il rend l'entreprise plus humaine, plus sociale et accorde
aux salariés une plus grande autonomie ainsi qu'un droit
à la parole. Le management participatif apporte ainsi la
reconnaissance du salarié.
• Réalisation de soi
La délégation du pouvoir responsabilise le salarié et favorise
ainsi son développement personnel, c'est à dire qu'elle lui
permet la réalisation de soi.
• Respect de chacun
Ce style de management vise une égalité́ des chances ainsi
que le respect de chacun.
• Meilleure motivation
L’implication de l'ensemble des partenaires entraîne une
modification significative des facteurs humains
(considération, épanouissement, implication, ambiance, ..), et
donc de la vie interne de l'entreprise.
Pour l'entreprise
• Performance, efficacité
La mise en place d'un management participatif rend
l'entreprise apte à s'adapter rapidement, à améliorer sa
réactivité́ par rapport au marché́ , à maîtriser le pilotage
des actions, à mettre en œuvre rapidement ses décisions.
• Entreprise apprenante
L'ensemble de l'entreprise est responsabilisé par la
gestion des compétences et des potentiels humains, la
délégation, la nécessité de transmettre..
• Plus grande implication des salariés
Ce management est un moyen de gagner la confiance des
salariés et d'avoir leur accord par rapport aux objectifs.
Les inconvénients du management participatif

La RÉSISTANCE PASSIVE


• Comme pour tout type de gestion du personnel, le
management participatif peut rencontrer une résistance passive
de la part de collaborateurs peu ou pas du tout désireux de
participer davantage dans le fonctionnement de l’entreprise.
C’est le cas, notamment, des « planqués » qui ne veulent pas
mettre en évidence leurs limites ou pire, leur incompétence.
 LE TEMPS ET LE COÛT
• Ces deux éléments essentiels posent problème, en matière
de management participatif dans la mesure où l’implication
des salariés dans le processus de prise de décision et en
particulier, la résolution des problèmes potentiels, peut
s’avérer onéreuse et surtout, inutile.
CONCLUSION
La planification de projets comme l’on peut le constater
s’avère être d’une grande nécessité. Il est nécessaire pour
mener à bien un projet de prendre en compte plusieurs
dimensions dont toutes ne sont pas forcément quantifiables.
De ce fait, il convient donc d’arriver à s’approprier les
différentes méthodes précédemment énumérées pour les
adapter au cas particulier en question.