Vous êtes sur la page 1sur 52

Basilique Saint-

André de Mantoue
Leon Battista Alberti

Réalisé par:
KHODJA Imene.

Basilique Saint-André de Mantoue.


Sommaire
I.Introduction sur la Renaissance.
II.Présentation de la ville:
● Situation.
● Histoire.
III. Basilica di Sant’Andrea:
● Situation dans la ville.
● Type d’édifice.
● Contexte d’édification et histoire de l’édifice.
IV. Identidication de l’architecte et ses
principes.

V. Analyse de l’édifice et retrait des caractéristiques


architecturaux de la renaissance à travers :
● L’analyse de la forme en plan et en coupe. ainsi que la
distribution des espaces.
● L’analyse des façades.
● L’analyse de l’ornementation.
VI. Conclusion.
VII. bibliographie.
Façade principale de la basilique.
Note!
Dans notre travail, vous allez remarqué des cadres qui ressemblent à ceux au-
dessous, ce sont les points majeures d’influence et les principes de travail de
l’architecte Leon Battista Alberti, qu'on a retirer à fur et à mesure de notre
analyse d’édifice.

1. 2. 3.
Qu'est-ce que la renaissance ? 
S'éloignant de
La Renaissance est un l'atmosphère
mouvement artistique qui s'est religieuse qui
développé en Italie au 14ème dominait le Moyen
Âge, les artistes de la
siècle et s'est répandu dans
Renaissance se sont
toute l'Europe atteignant son tournés vers la beauté
apogée avec l'art du 16ème et le mystère du
siècle des maîtres italiens monde naturel et vers
Léonard de Vinci, Michel- l'homme individuel,
Ange et Raphaël. le mot considéré comme le
français Renaissance, indique centre de cette
nouvelle ère.
la période qui a suivi le
médiévalisme et a vu la
renaissance humaniste de l'art
classique.

L'École d'Athènes: fresque du peintre italien Raphaël, exposée dans la Chambre de la Signature des musées du Vatican. Cette fresque
symbolique présente les figures majeures de la pensée antique grecque.
Mantoue (Mantova)
Mantoue (Mantova en italien ; Mantua en latin ; Mantoa en
lombard) est une ville du nord italien, dont le nom dérive du dieu
étrusque Mantus, d'Hadès.
Entourée par le fleuve de Mincio; elle est la ville chef-lieu de la
. province du même nom, dans la région de Lombardie, de la plaine
Localisation de la ville
du Pô. dans la carte d’Italie.

Gouvernées par la maison de Gonzague, la ville de Mantoue et


de Sabbioneta sont liées par une même histoire mais aussi par
une tradition urbanistique, architecturale et artistique
commune fondée sur les principes de la Renaissance. À ce
titre, les deux villes sont inscrites sur la liste du patrimoine
mondial de l'humanité établie par l'Unesco en juillet 2008.
Mantoue a été nommée Capitale de la culture italienne en
2016.

Mantoue délimitée en rouge.


Histoire
Fondation
Sur les rives du Mincio. Qonquête des romains.

c'était un village étrusque qui,


dans la tradition étrusque, a été Invasion des Byzantins.
refondé par Ocno.

Elle devint possession de


Boniface de Canossa, marquis
Le 16 aout Mantoue est annexée à l’Empire
de Toscane.
1328. d’Autriche.

Le dernier Bonacolsi Rinaldo, est Mantoue est annexée au Royaume


renversé dans une révolte soutenue d’Italie.
par la maison Gonzaga, une famille
de fonctionnaires.
Cartes

Carte de Mantoue au 16ème siècle.


Perspective de Mantoue au 16ème siècle.
Basilica Sant’Andrea
1 Palais Ducal.

2 Duomo.

5 Bibliothèque Teresiana.

6 Museo storico nazionale.

Basilique saint André.

8 Palais Della Ragione.

9 Rotonda Lorenzo.

2
1 Temple San Sebastiano.

2
2 Palais San Sebastiano. Carte montrant les édifices historiques de Mantoue.
La basilique Sant Andrea est située
dans le centre de la ville de Mantoue.
Aux alentours il y a le marché central,
la tour de l'horloge et le palais de
justice.

Le marquis Ludovico III


Gonzaga a exigé que
l'orientation de la basilique soit
sur le même axe du Palazzo
Ducale qui appartient aussi à la
famille Gonzaga.

Vue aérienne du quartier de la basilique.

1.Pza sordello. 1.Palais Ducal. Basilique Saint-André


2.pza broletto. 2.Duomo.
3.Pza Erbe. 3.Palais Ragione.
4.Pza Mantegna. 4.Rotonda Lorenzo.
5.Pza Alberti.
Plan de masse de la Basilique.
Le nom basilique est
dérivé du terme latin Type d’édifice
basilica, lui-même C’est quoi une basilique? 
provenant du terme grec
basilicos qui signifie « Lorsque le
royal ». christianisme est
Durant l’Antiquité, la devenu religion
basilique romaine est officielle de l’Empire
d’abord un édifice civil romain, les chrétiens
prestigieux pouvant utilisèrent les basiliques
servir de tribunal ou de existantes pour tenir les
lieux de commerce. Ces réunions du culte. Par la
basiliques antiques sont suite, le terme
de vastes bâtiments de «basilique» a aussi
forme rectangulaire désigné une église
constitués de trois nefs, catholique distinguée
terminés par une partie par le pape, parce
voûtée, appelée abside. qu'elle était le lieu d'un
pèlerinage.

Vue Aérienne de la basilique Sant’ Andrea de Mantua.


Contexte d’édification et histoire de l’édifice.
Longinus le Le Campanile
Centurion gothique de
l’époque
romane.
La relique a été "redécouverte" (secunda
invenzione), sous le règne de Mathilde
L'empereur du Saint Empire roman, de Toscane. Le pape Léon IX a reconnu
Charlemagne, a obtenu cette relique comme authentique en
l'authentification de la relique par Le 1053, qui est devenue très vénérée à la
pape Léon III pour sa vénération. Renaissance.
33 ap JC 1037

Selon la tradition, le sang du Un monastère était construit à


804 1049
Christ était apporté à la ville l'emplacement de la basilique, sous la
par le centurion romain demande de Béatrice de Lotharingie,
Longinus, qui avait ramassé mère de Matilde di Canossa
la terre contenant le sang au ( Mathilde de Toscane) pour
pied de la croix. conservait la précieuse relique du
Sang du Christ. Le campanile
gothique de ce monastère y reste
toujours.

Charlemagne, le roi roman. Mathilde de Toscane.


Ludovico III décide que La Basilique
Sant’ Andrea soit ériger à l’emplacement Plan et dessins de la crypte.
de l’ancien monastère pour accueillir les
pèlerins qui affluaient au monastère pour
vénérer la relique la plus célèbre de la
ville; les gouttes de sang du Christ Début de construction de la basilique
recueillis lors de la crucifixion, du moins quelques mois après la mort d’Alberti, en
croyaient les fidèles, qui à leur tour ont suivant les dessins techniques qu’il avait
aidé à financer la construction de la laissé et sous la supervision de l’architecte
Basilique. florentin Luca Fancelli et Ludovico
Gonzaga lui-même.
1470

Leon Battista Alberti remet à Ludovico


1444 Gonzaga une lettre avec les dessins pour la 1472
rénovation du monastère gothique, dans
laquelle Alberti a souligné la dimension de
Andrea
Mantegna, la basilique afin d'accueillir le grand
détail de nombre de pèlerins.
Ludovico
Gonzaga,
1465-74,
fresque, Palais
Ducal,
Mantoue.

Intérieur de la basilique.
‘’ On m'a récemment dit que votre seigneurie et les citoyens
de Mantoue avaient l'intention de construire ici à S.Andrea,
une église, dans le but principal d'avoir un large édifice où
de nombreuses personnes pourraient venir voir le sang du
Christ. J'ai vu le modèle de Manetti, et je l'ai aimé. Mais il ne
me semble pas correspondre à vos besoins. J’ai pensé à celui
que je vous envoie maintenant, qui serait beaucoup plus
grand, plus durable, plus digne et plus gai. Il coûterait aussi
beaucoup moins cher. Si vous l'aimez, je rédigerai un plan
avec ses proportions ‘’
- Lettre au marquis, Alberti.
Lettre de Leon Battista au Marquis Gonzaga.
Réponse du Marquis Gonzaga à Leon Battista.
Lettre de Luca Fancelli au Marquis Gonzaga.
Leon Battista Alberti
Leon Battista Alberti (1404-1472) est l'un des architectes et auteurs les plus influents
du début de la période de Renaissance en Italie.
Il a dominé le mouvement humaniste par l’influence de ses constructions comme par
celle de sa théorie. Il a construit ou contribué à achever plusieurs églises à Florence,
Rimini et Mantova, en mettant l’accent sur les formes à donner aux façades, qu’il
emprunte surtout au motif romain de l’arc de triomphe.
Il adopte généralement le motif des ordres superposés en façade.

Tout au long de sa vie, Alberti étudia les idées classiques de l'architecture grecque et
romaine et travailla à l'élaboration d'une théorie de l'harmonie universelle et de la
division mathématique parfaite de l'espace. Dans sa dernière œuvre d'architecture,
l'église de Sant’ Andrea à Mantua, il a combiné ses vues d'un «homme de la
Renaissance» avec ses connaissances de l'architecture romaine et étrusque pour créer
un nouveau prototype d'une église géométriquement parfaite. Ce prototype était dédié
à servir les gens et à leur apporter le plaisir. La basilique Alberti de Sant Andrea a été Poète, architecte, musicien, philosophe, peintre
largement copiée jusqu'au XVIIe siècle et a eu une grande influence sur le et sculpteur italien Leon Battista Alberti (1404-
développement de la typologie des églises dans le monde. 1472), posant avec une paire de boussoles, vers
1460.
Ses Oeuvres

Une église à plan centré est un type d'église dont


le plan est massé (circulaire ou polygonal) par
La Basilique saint François Rimini: les éléments Basilique Santa Maria Novella, Florence: opposition à l'église à plan basilical. Ce type de
géométriques classiques font relief sur la surface de Combinaison d’un arc de triomphe avec des plan s'accompagne souvent d'une coupole.
la façade; pilastres, niches à base circulaire, éléments d’un temple classique antique.
fronton.. etc. L’organisation des éléments architectoniques résulte
de formes géométrique. Le plan centré à coupole est le choix idéal
pour Alberti car le cercle est la figure
parfaite et la plus naturelle, l’image même
de la raison divine.
Analyse des plans et des coupes.

L'immense nef
est à voûte en
berceau et est
Basilique de Basilique de Maxentius copiée sur la
Maxentius. superposée sur un plan étrusque.
basilique de
Maxence à
Rome.

La basilique de Maxentius à l'échelle par rapport à Sant'Andrea ci-dessous. Plan résultant.


La Basilique de Maxentius
est l'une des dernières d'une
série de basiliques à être
Les études d'Alberti sur la érigée à côté du forum,
basilique et le sacrum Vue axonométrique de la
connue comme une avancée
étrusque ont posé le coffrage Basilique de Maxentius
pour son temps. En tant que
de sa structure et de son plan. montrant les trois grandes
merveille architecturale, ses
Et il n'est pas étonnant qu'il arches et des détails à caissons.
arches et sa grande échelle
ait choisi les ruines de la doivent avoir plané au-
majestueuse basilique de dessus du public. Le rythme
Maxentius pour étudier. La conscient de l'arc en
basilique donne une combinaison avec le
impression d'espace, plafond à caissons
différente des temples voisins expliquerait la divinité du
du Forum romain. temple comme source
Coupe des trois chapelles de Sant 'Andrea, et leurs d'inspiration pour de
projection dans le plan. nombreux travaux et études
suivants.

Coupe
longitudinale de
Sant’ Andrea
1. Hiérarchies formelles inhérentes
Il existe une relation étroite entre les formes de
l'extérieur vers l'intérieur. Le développement du
motif de l'arc de triomphe vu pour la première fois
dans le grand arc de triomphe de la façade se
poursuit à l'intérieur (Borsi 274). En regardant la
figure en face, la relation plan à section sous-tend
une organisation similaire des formes, des
proportions, et de géométrie. L'ordre longitudinal du
plan et de la section s'alignent car il est à peu près
aussi large que sa hauteur. Le dôme, centré au-dessus
du croisement, reflète la forme des transepts des
deux côtés de la nef dans l'alignement plan à coupe.

Relation entre le plan et la section.


La façade est une parfaite introduction a l’intérieure ou ces proportions et
motifs sont repris à l’ordre des pilastres.
La voute en berceau rappelle l’arc de la façade et les arcs des chapelles aux
cotés latéraux de la nef.

Vue axonométrique.

a/2
La façade intérieure de la nef est donc marquée par deux ordres
hiérarchiques.
a
Cette raison qui présente l'alternance d'une grande distance entre les deux
étroites, est appelé le rythme de la poutre-poteau.
2. Accent mis sur le centre, les coins et les côtés
Semblable à l'axe de symétrie qui divise le plan transversal
latin en deux moitiés en miroir, le sol et le plafond sont
divisés par un axe similaire. Le plafond à caissons (vu plus
tôt dans le Panthéon et la Basilique de Maxence dont Alberti
était fier d'avoir copié la texture à bon marché et
efficacement) reflète le sol en damier utilisé pour mettre en
valeur la perspective du spectateur. De plus, le plan en croix
latine met l'accent sur la nef centrale, combinée à la lumière
qui provient de l'ouverture de la voûte en berceau à l'avant
de l'église et dirige le mouvement vers l'autel (Tavernor
180-2). Tracé géométrique et plan en damier de Sant’
Andrea.
Sant Andrea et Le Parthénon ont Abside contenant la relique
tous deux une symétrie axial, le du Christ. Pour conclure,
long de laquelle se déroule la l'architecture grecque
circulation et la procession vers Sant’ Andrea Le Parthénon classique et la typologie des
les parties les plus sacrées des temples grecs ont une
deux bâtiments. L'expérience du grande influence sur Alberti
Parthénon et de Sant Andrea est et son œuvre. Il a généré les
tout au sujet du mouvement vers concepts de symétrie
l'espace sacré le plus important parfaite, de proportions
(cella, où la statue d'Athéna se idéales, de composition
trouve dans le Parthénon et statique et de symbolisme
l'abside, où la relique du sang du en étudiant les grands
Christ est placée à Sant Andrea). monuments du passé et le
La chambre sainte des deux Parthénon en particulier. De
bâtiments n'est pas exposée. Il plus, les relations
faut parcourir une série d'espaces mathématiques complexes
avant d'atteindre le noyau. Fait de certaines parties du
intéressant, les proportions de la Parthénon ont attiré Alberti,
nef de Sant Andrea ressemblent à qui était intérésé en
celles du Parthénon. mathématiques et en
sciences exactes.
L'entrée
débouche sur une
majestueuse
La Basilique rangée d'arcades
Sant’ Andrea avec des
est à Plan à chapelles
croix latine latérales de tailles
avec une nef variables
centrale de chaque côté.
(transept) et un
abside.
Stratification des constructions

Plan de la basilique.

Le campanile gothique l’unique


vestige de monastère depuis 1037. Construction de la Basilique en 1472
Affectation spatiale
Un dôme soutenu par
des piliers reliés par
quatre panaches.

Nef.

Transept.

Nef de « 19 x 103 x


Abside. 28 m de haut » et
recouverte d'une
voûte en berceau.
Chapelle.

Chapelle.
Chapelle latérale
de base
rectangulaire
surmontée par un
arc plein cintre.

Nef.

Transept.

Abside.
Accès sous forme de
porche, surmonté d’un
Chapelle.
arc plein cintre.

Chapelle.
3. inventaire limité de pièces
Pour la disposition des éléments, Alberti crée un design
harmonieux en utilisant des géométries et des rapports simples qui
se répercutent dans l'église. Les rapports et proportions des formes
de la façade réapparaissent à l'intérieur. Par exemple, les deux
pilastres qui longent la façade et portent l'entablement, se répètent
de la même manière à l'intérieur.
Les arcs, les rectangles et les cercles sont utilisés dans une
myriade de tailles et de positions. Cela est évident dans les portes
rectangulaires qui sont placées dans les murs voûtés de l'église.
Les fenêtres circulaires reflètent l'arc et la forme circulaire du
dôme. Selon Gadoli Alberti recherché, «une impression lucide
d'unité dans la diversité, une harmonie intelligible« triomphante
»qui lie une multitude de relations dans un monde parfait » (Gadol
Axonométrie.
140).
Tracé géométrique

La travée est basée sur une organisation radiale qui reflète dans le plan, de
même l’ornementation est radiale.
 Il y a quatre escaliers principaux aux points où le transept traverse l'axe
longitudinal. 
a
Toutes les fenêtres du dôme
sont dérivées de cercles. La
circulation se répercute dans
la partie longitudinale,
comme en témoignent les
pièces de la nef.

Porche Nef Transept


4. Espace défini
La façade d'Alberti se résume à une forme purement
décorative, "presque comme une mise en scène" (Grafton 13)
en combinaison avec la plate-forme surélevée sur laquelle elle
se trouve. Le grand arc de triomphe surmonté en voûte en
berceau à caissons, ouvre la façade sur la placette, la même
forme de voûte en berceau à caissons s'étend sur la nef en
soulignant la direction longitudinale du plan en croix latine.
Trois chapelles voûtées en flèche
Installées de chaque côté de la nef, avec des chapelles encore
plus petites. Les niches se brisent et allègent la lourdeur de la
maçonnerie. L'auteur et professeur Joan Gadol décrit l'espace
intérieur comme celui d'un cosmos tenu en équilibre
dynamique. L'immensité de l'église est perçue dans son
ensemble sous tous les angles, soulignant simplement
l'impression de profondeur.

Relation entre les éléments architectonique


dans la façade et la coupe, l’intérieur et
l’extérieur.
Intérieur de la basilique.
Etude stylistique.
La basilique est renaissante inspiré de
plusieurs édifices antiques et renaissante aussi:
●L’entrée inspirée d’un arc de triomphe
romain.
●La dôme est inspirée de la dôme de la
Basilique de Santa Maria Del Fiore.
● Le bâtiment est érigée sur un podium de
marches avec des colonnes et un fronton en
façade tel qu'un temple antique. Panthéon à Rome

Façade principale de la basilique.

Arc de Trajan
Temple étrusque.
Dôme de La Santa Maria Del Fiore.
5. Juxtaposition de formes discrètes
Le lexique stylistique d'Alberti a été influencé par l'ancien
bourgeonnement qu'il a étudié, combiné avec le style vernaculaire des
projets sur lesquels il a travaillé. Par rapport aux précédents qu'il a
étudiés, Alberti a utilisé des formes similaires qu'il a affinées pour
répondre à ses propres besoins. Par exemple, Où les Anciens utilisaient
des colonnades, Alberti utilisait des arcs;
Où les Athéniens utilisaient des colonnes autoportantes et libres, Alberti
utilisait des arches engagées. La structure classique de l'arc de triomphe
vu à la
entrée de Sant'Andrea, a été utilisé auparavant à San Francesco Rimini et
Santa Maria Novella. Son utilisation de l'arc dans nombre de ses projets
exprime son classicisme d'humaniste (Grafton 325-8). L'arc de triomphe,
décrit par Tavernor comme une porte ouverte en permanence (Tavernor
178) surplombe la place piazza, définissant un espace public à l'autre.

Les styles antiques pour


l’architecture renaissante.
Façade a Couronnement

a/2
Corps

Soubassement

Pilastres corinthien

Niche
Façade insérer dans un carrée dont la
hauteur égal a la largeur
Grandes fenêtres

Le Parapluie
6. Géométrie claire et simple
La conception de l'église de Mantoue est
l'exemple parfait de l'harmonie spatiale régie par
de simples
ratios, l'utilisation de la géométrie organique par
Alberti peut être vue lorsqu'elle est décomposée
en formes simples. La façade est organisée dans
un carré parfait, (50 par 50 carré de braccia de
Mantoue; MBr) (Tavernor 178-181).
La seule partie dissimulée derrière la façade
forme un cercle parfait répété en dessous sous la
forme du grand arc de triomphe. Des cercles et
des carrés similaires divisent la façade, De
même, une utilisation similaire des ratios se
poursuit plus loin à l'intérieur de l'église.
Façade de Sant’ Andrea.
7. Symétrie bilatérale
Pour Alberti, la façade d'un bâtiment était comme la peau d'un
animal. Il fut d'abord artiste de façades, puis créateur
d'intérieurs (Grafton 325). La Santa Maria Novella est souvent
citée comme un exemple classique d'utilisation parfaite de la
géométrie. De même, dans la façade de Sant'Andrea, il y a une
utilisation importante de la proportion et de la symétrie
clairement définie. L'axe vertical de la façade s'étend jusqu'à la
division du plan en croix latine au centre de la nef en deux
moitiés en miroir. L'influence d'Alberti sur cette période et ses
études intensive des idées classiques incorpore en utilisant des
évidents symétriques dans le plan en croix latine avec trois
chapelles de chaque côté faisant référence à la disposition de Symétrie bilatérale en
l'Etruscum Sacrum, répétition voir tels que des arcs, des coupe, plan et façade.
niches, des pilastres et un miroir des côtés de l'église, présente
un ordre visuel et souligne l'effet de perspective.
8. Anthropomorphisme
Emergeant des dessins de Léonard de Vinci de l'Homme de
Vitruve, les proportions humaines et divines ont favorisé
l'intention et la concentration qui étaient à l'époque rationnelle
et humain.
L'harmonie idéale a été définie conformément à la croyance
que Dieu a révélé le corps humain comme la source de tous les
rapports et dénominations de la nature (Wittkower 15). Cette
formule est vue dans Sant 'Andrea dans la façade et plus tard à
travers l'utilisation de carrés et de cercles en parfait équilibre à
l'intérieur.

L’Harmonie en façade.
L’Harmonie en façade.
9. Organisation tripartite: la règle de trois
La hiérarchie de Sant Andrea est divisible par la
règle de trois. La progression dans l'ordre de:
l. Portico ll. Nef lll. Autel
Ce type d'organisation conduit l'œil de s'élever
pour admirer l’organisme de maçonnerie à
l’intérieur majestueux d'arcs et de dimensions. Les
idées d'Alberti sur la perspective mettent l'accent
sur la progression longitudinale de ce voyage au
sein de l'église.

Détails de maçonnerie.
10. Régularité
Le processus de construction de l'église de Mantoue a
duré près de 300 ans, ce qui a entraîné une divergence
entre le fait qu'Alberti ait planifié Sant 'Andrea comme
une croix latine ou sous la forme d'une basilique. Tel
qu‘elle est aujourd'hui, Sant 'Andrea, se compose d'un
rapport de 6:5 de la longueur à la largeur. La nef, la
tribunalia et les chapelles ouvertes sont alternées avec
des chapelles plus petites, ou cellae se combinent pour
former les longueurs modulaires de 6 éléments de la
largeur (Borsi 232).

Intérieur de Sant’ Andrea.


Ornementation Alberti a rompu avec la tradition basilicienne en faisant bifurquer
plusieurs chapelles de la nef au lieu de la doubler avec des bas-côtés
Le dôme hémisphérique
- parce que les colonnades bloqueraient la vue des cérémonies dans
le modèle classique. L'une des chapelles est connue sous le nom de
L’intérieur du dôme est doté d'une frise vieillie et décoré de pousses et de chapelle funéraire de Mantegna, car elle abrite le tombeau du peintre
treillis avec des vases en or. du début de la Renaissance Andrea Mantegna, avec une figure en
bronze de Gianmarco Cavalli et de la propre Sainte Famille de
Sculptures enMantegna. D'autres œuvres d'art dans les chapelles comprennent des
bronze. fresques de l'école de Giulio Romano.

Transept et Dôme.

Intérieur du Dôme. Armoiries de la famille Mantegna


La Nef

Lorsque les pèlerins passaient sous la voute et dans la nef, après que leurs
yeux se soient adaptés à la lumière mystique et volontairement tamisée, ils
levaient les yeux et voyaient une seconde voûte en berceau beaucoup plus
massive, la plus grande construite depuis la Rome antique.

Ensuite, de part et d'autre de


la nef, ils trouveraient trois
chapelles avec des voûtes Alberti, voûte en berceau avec caissons peints, Basilique de Sant’ Andrea, Mantoue,
en berceau inférieures. 1472-90.
Étonnamment, il n'y a pas
de bas-côtés ni de rangées
de colonnes, comme dans
l'ancienne Saint-Pierre de
Rome ou dans d'autres
églises anciennes comme
Santa Sabina.

Plan de Sant Andrea.

Nef

Alberti, voûte en berceau avec caissons peints, Basilique de Sant’ Andrea, Mantoue, 1472-90.
L'immense espace central de Sant' Andrea et des chapelles latérales
contreforts ressemblent fortement à la disposition de l'ancienne
basilique de Maxence et Constantin dans le forum romain (ci-
dessous). Le plan de la basilique est parfaitement adapté aux
grandes églises car il pourrait accueillir des foules massives. Mais
contrairement aux églises de plan basilical antérieures, le plan de
Sant’ Andrea semble revenir plus strictement aux formes anciennes.

Alberti, Basilique de Sant’ Andrea, Mantoue, 1472-90 nef à l'ouest.

Basilica de Maxentius et Constantine, 308-312 C.E., Forum Romain.


Chapelle
Les chapelles sont exclusivement sculptures en bronze et marbre de
l’antiquité.

Scènes évangélique

Chapelle.

Chapelle. Sculpture en marbre.


L’architecture de Leon Battista Alberti par ces principales caractéristiques:
1.Hiérarchies formelles inhérentes
2. Accent mis sur le centre, les coins et les côtés
3. inventaire limité de pièces
4. Espace défini
5. Juxtaposition de formes discrètes
6. Géométrie claire et simple
7. Symétrie bilatérale
8. Anthropomorphisme
9. Organisation tripartite: la règle de trois
10. Régularité
Comparaison entre architecture de la renaissance et
Gotique

Architecture de la Renaissance Architecture Gotique

Née en Italie. Né en France.

Le style de la Renaissance met en valeur les notions de symétrie et de Le style gothique met en valeur l’opacité et le poids des édifices.
proportion dans ses édifices.
Emlpoi des ordres antiques seulement (dorique, ionique, corinthien).
Emploi des trois ordres antiques plus l’ajout de deux autres : l’ordre
toscan et composite. Nombreuses baies en arc brisé, élancées, avec des vitraux colorés.

Les arcs sont soit en plein-cintre avec des proportions monumentale


soit (dans le style maniériste). Leur objectif était d’exprimer la monumentalité, la massivité et
l’austérité des églises
Leur objectif était de représenter le plus justement possible les
proportion et la perspective, les détails et la finesses, tout avec une
architecture gai.
Bibliographic References
● https://
www.khanacademy.org/humanities/renaissance-reformation/early-renaissanc
e1/sculpture-architecture-florence/a/alberti-santandrea-in-mantua

● https://
www.geometriefluide.com/pagina.asp?cat=alberti&prod=s-andrea-mantova-alb
erti&l=en
● https://
artsandculture.google.com/exhibit/the-genius-of-alberti/fALi0xGs1DtpIg
● https://en.wikipedia.org/wiki/Basilica_of_Sant%27Andrea,_Mantua#:~:text=It%
20is%20one%20of%20the,bell%20tower%20(1414)%
20remains
● https://en.wikipedia.org/wiki/Longinus.
● https://core.ac.uk/download/pdf/158279271.pdf
● https://www.archivesdunord.com/7048--p-leon-battista-alberti-p-p-i-un-homme-
universel-de-la-renaissance-i-p-.html

● https://books.google.dz/books?
id=KWdgtsNOarsC&pg=PA318&lpg=PA318&dq=grafton+sant+andrea&source=
bl&ots=zsj3q-
S4r4&sig=ACfU3U2OXXb_Zh60OZF9dTDlAOi0lLwCZQ&hl=fr&sa=X&ved=2ahUK
EwiIstTr3_XuAhUXShUIHYeLCYkQ6AEwEXoECBcQAw
Merci!
Powerpoint template created by
Slidesgo.com