Vous êtes sur la page 1sur 52

Traumatismes cranio encéphaliques

3ère année des études médicales


Module d’imagerie médicale
Pr Alj
Introduction
• Polytraumatisme.

• Fonctions vitales assurées avant toute


investigation

• Imagerie = TDM ++ = bilan lésionnel et


indication chirurgicale en urgence

• la recherche de lésions cervicales = temps


important de l'imagerie.
Objectifs pédagogiques

1-Reconnaitre les indications de l’imagerie en cas de


traumatisme cérébral.
2-Décrire l’aspect scannographique des différentes
lésions post traumatiques (lésions osseuses,
collections hémorragiques, lésions intra cérébrales)
3-Connaitre les lésions secondaires aux traumatismes
craniens.
Plan

• Introduction
• Physiopathologie
• Moyens d’exploration
• Lésions élémentaires
• Lésions secondaires
• conclusion
Physiopathologie
Traumatisme crânien
(2 mécanismes)

Impact direct décélération

Lésions
lésions superficielles profondes/multiples
et localisées et bilatérales

-os: fractures, embarrures


-corticales: contusions
-méninges: hématomes
-profondes: lésions axonales
-parenchyme: contusions, diffuses
hématomes
Physiopathologie

Traumatisme crânien
(2 mécanismes)

Phénomène d’impulsion
Choc direct
Transfert d’energie cinétique
angulaire

lésions superficielles et
localisées Lésions profondes/multiples et
bilatérales

-corticales: contusions
-profondes: lésions axonales diffuses
Clinique
• Confusion, amnésie, troubles de consciences (GCS++
++), signes de focalisation, nausées, vomissements…
• Gravité du trauma crânien classée selon le score GCS:
*Sévère: si GCS<8
*Modéré: GCS=9-12
*Mineurs: GCS >13
Moyens d’exploration

1- TDM:
Technique:
• Examen sans injection de produit de contraste
• Lecture en fenêtre osseuse et fenêtre
parenchymateuse
• ± scanner rachis cervical
Moyens d’exploration
Indication:
• Indiquée si traumatisme modéré à sévère
• Traumatisme minime : indication pas bien établie
• Cas particulier de l’enfant !!!!
Limite:
• Lésions axonales diffuses.
Moyens d’exploration
2- IRM:
Indications:
• Pas de place en urgence
• Sauf si scanner n’explique pas la
symptomatologie clinique (recherche de
lésions axonales diffuses)
• Des séquences particulières sont en cours
d’évaluation
Moyens d’exploration
Technique:
• T1, T2,T2*, FLAIR, Diffusion
• Séquences en cours d’évaluation: spectroscopie, tenseurs de diffusion..
Limite:
• Multiples contres indications
• Longueur de l’examen
• Cout
• Sensibilité au mouvements
Moyens d’exploration
• 3-Doppler trans crânien:
Indications:
• Dépistage de patients à risque
d’aggravation neurologique
secondaire
• Traumatisé crânien grave
• ± traumatismes modérées et
mineurs
NON
4- Clichés standards du crane
5- Radiographies du rachis cervical:

• Profil.
• Rachis stabilisé.
• Si le scanner du rachis n’est pas fait au même
temps que le scanner encéphalique.
EN RESUME

1. Clichés standards du crane : NON

2. Radiographies du rachis cervical:


-profil
-rachis stabilisé

3. TDM:+++ sans contraste: ne pas cacher l’hémorragie

fenêtres osseuses et parenchymateuses


4. IRM : TDM n’explique pas les symptômes
5. Doppler transcranien: traumatisé grave en réanimation
Lésions élémentaires
Lésions pariétales
1-Le cuir chevelu
• Hématome
• Fréquent
• Épaississement sous cutanée dense .
2- Voute du crane:

Fracture • Solution de continuité


simple
linéaire
• Intrusion de l'os dans
la boîte crânienne
Embarrure
Embarrures
• Diagnostics différentiels

Éléments de Fracture linéaire vaisseaux sutures


diagnostic

Limites Non perceptibles Épais, avec sclérose Non perceptibles

Trajet Non branché branché Peut être branché

Forme linéaire courbé En zigzag

Epaisseur Variable, souvent <2 mm > 2 mm <2 mm


2- Base du crane

• Fractures de la base ← Traumatisme


violent
• Comblement: sinus, cellules mastoïdiennes…
• Risques ← l’étage atteint
• Exploration fine à distance: IRM , TDM du
rocher
Fracture de l’éthmoide: étage antérieur
Fracture du rocher gauche
Structures pouvant être touchées lors de fractures de la base
du crane

Étage moyen Étage postérieur Étage antérieur

Os temporal:
Oreille Condyle occipital: fracture
Artère carotide parois orbitaires
instable

Lame criblée
Sinus veineux
Os sphénoïdal:
Sinus caverneux
Artère carotide
Hémorragies extra cérébrales
1- Hématome extradural

Etiologie • Déchirure d’une artère méningée


• Espace épidural : entre la table
Localisation interne et le feuillet externe de la
dure-mère

• 1-Lésion spontanément hyperdense


• 2- extra cérébrale (juxta osseuse)
Sémiologie TDM • 3-Lentille biconvexe
• 4-Limitée par les sutures
2- Hématome sous dural
Etiologie • Rupture de veines corticales

• Espace sous dural: entre la dure-


Localisation mère et l’arachnoïde

• 1-Lésion spontanément hyperdense


(aigu)/hypodense (chronique)
Sémiologie TDM • 2-Juxta osseuse
• 3-En croissant
• 4-ne respectant pas les sutures
Lésions élémentaires
3-hémorragie sous arachnoïdienne

• Rupture de vaisseaux de siège sous


Etiologie arachnoïdien

• Espace sous arachnoïdien: entre la


Localisation pie- mère et l’arachnoïde

• 1-hyperdensité spontanée
• 2- intéressant les citernes, les vallées
Sémiologie TDM et les sillons (cerveau en négatif)
• 3-± contamination ventriculaire
Lésions parenchymateuses cérébrales
1- Contusions corticale

1-zones hyperdenses nodulaires,


entourées d’hypodensité(œdème)

2-multiples et confluentes.
2- Hématomes intra cérébraux:

• cisaillement des artères et des veines


profondes intra parenchymateuses

1-masse à contours nets.


2-spontanément hyperdense.
3-entourée d’un œdème périphérique
Lésions élémentaires

3 - Lésions axonales diffuses:

• Traumatisés graves.
• Troubles de la conscience.
• TDM ±
Habituellement non visibles +++
Lésions élémentaires

• IRM
1-Lésions nodulaires, ovalaires.

2- Petites (quelque mm)

3- Hyposignal T2

4- Rarement hypersignal T2

5-jonction substance grise/substance blanche


Lésions élémentaires
Lésions secondaires
1-Engagement
• Conséquence de l'effet de masse des lésions
hémorragiques et œdémateuses.
• Définition: Déplacement de structures
cérébrales normales hors d’un compartiment,
vers d'autres parties du crâne. Cette hernie du
tissu cérébral dans une autre subdivision est
appelé engagement cérébral.
Engagement sous falcoriel:
Engagement sous falcoriel
l'engagement temporal

Faux du
cervelet
Engagement temporal
Engagement cérébelleux
2-œdème cérébral diffus
Lésions secondaires

• 24à48h après le traumatisme

1-hypodensité
2-diffuse et homogène
3-disparition des espaces sous
arachnoïdiens et une moins bonne
visibilité des cavités ventriculaires ;
Conclusion

• Imagerie si signes cliniques inquiétants et sur patient stable


(fonctions vitales assurées)

• TDM cérébrale +++

• Déceler les lésions primaires et leurs complications éventuelles

• NE PAS OUBLIER LE RACHIS CERVICAL


compartiment Lésion TDM

Cuir chevelu Hématome du scalp Épaississement sous cutanée


dense.

Voute du crane Fracture simple solution de continuité simple


et linéaire.

Embarrure intrusion de l'os dans la boîte


crânienne.
Hémorragies extra- Hématome extra dural -Lésion juxta osseuse
cérébrales -Spontanemment
hyperdense
-En lentille bi-convexe

Hématome sous dural -lésion juxta osseuse.


-Hyperdense (si aigu).
-en croissant.

Hémorragie sous Hyperdensité spontanée des


arachnoïdienne espaces sous arachnoïdiens
Compartiment lésion TDM

Intracérébral Contusions Nodules hypo et


hyperdenses corticales,
multiples et confluentes

Hématome Masse hyperdense


spontanément, bien
limitée, entourée d’œdème.

Engagements Sous Falcoriel Les éléments d’un


hémisphère passent sous la
faux du cerveau en
controlatéral

Temporal Partie interne du lobe


temporal contre l’incisure
tentorielle

Amygdalien Amygdales cérébelleuses


dans le trou occipital

Vous aimerez peut-être aussi