Vous êtes sur la page 1sur 40

Partie 2: Antennes

Chapitre 4 : Introduction sur les


Antennes
Plan du chapitre 4
I. Introduction
II. Principales caractéristiques des antennes
I. coefficient de réflexion
II. bande passante
III.Principales caractéristiques du rayonnement d’une
Antenne
I. Champ proche/lointain
II. Diagramme de rayonnement
III. Directivité
IV. gain
IV.Différents Types d’antennes
I. Exemple d’antennes

06/14/2021 2
I-introduction
Définition : une antenne est un dispositif assurant la liaison
(passerelle) entre un milieu de propagation où les ondes sont
des champs électromagnétiques et une structure dans
laquelle les ondes circulent sous forme de courant électrique
(câble coaxial)
On parle de réflexion diffuse lorsque ladite surface n’est pas
parfaitement lisse.
 La nature d’une surface est déterminée par des critères

06/14/2021 3
I-introduction
Définition : une antenne est un dispositif assurant la liaison
(passerelle) entre un milieu de propagation où les ondes sont
des champs électromagnétiques et une structure dans
laquelle les ondes circulent sous forme de courant électrique
(câble coaxial)
 Une antenne sert donc à émettre et à recevoir les signaux
radios
 Il s’agit d’un dispositif passif, donc réciproque. (ces
caractéristiques en émission et réception sont identiques.
 L’impédance en émission et en réception sont identiques.

06/14/2021 4
Introduction

introduction
Lorsqu’un courant continu (noté
I) circule dans un conducteur,
une excitation magnétique
(noté H) perpendiculaire au fil
apparaît.
Lorsque le courant est alternatif,
il apparaît un champ électrique
(noté E) parallèle au
conducteur et de même sens que
le courant qui l’a produit.
Il est donc rayonné un champ
électromagnétique

06/14/2021 5
Introduction

introduction
Nous rencontrons les
antennes :
 les réseaux locaux ou
cellulaires;
 les systèmes de
géolocalisation ou de
navigation;
 En radiodiffusion;
 Radar;
 Radioastronomie
 Etc…

06/14/2021 6
Introduction

introduction
Certaines antennes dites
directives peuvent focaliser
le rayonnement dans
certaines directions de
l’espace;

06/14/2021 7
Introduction
 la taille des antennes est typiquement dimensionnée par la longueur d’onde
λ.
 on considère qu’une antenne est électriquement petite si son diamètre
minimal est inférieur à λ/10.
 pour des raisons physiques fondamentales, ces petites antennes sont peu
efficaces pour transmettre ou recevoir des signaux : dit simplement, elle ne
rayonnent pas très bien.
 A l’inverse, les antennes de diamètres supérieurs à 10λ sont considérées
comme grandes, et il n’y a aucune limitation de taille
 il existe des grandes antennes réseau de plusieurs milliers, voire dizaines de
milliers de longueur d’onde.
 C’est par exemple grâce aux grandes antennes très directives des
radiotélescopes que nous pouvons détecter les signaux radio émis par les
étoiles lointaines.

06/14/2021 8
Introduction

 Si les antennes sont proportionnelles aux longueurs


d’onde, comment fait t-on pour transmettre des signaux
basse fréquence?
 Si on prend l’exemple du spectre audio, les longueurs
d’onde sont de l’ordre de 20 à 20 000 km !!!
 la solution consiste à transposer le spectre autour de
fréquences RF beaucoup plus élevées, correspondant à des
longueurs d’onde beaucoup plus petites, compatible avec
l’intégration des antennes dans les systèmes.

06/14/2021 9
Introduction

06/14/2021 10
Principales caractéristiques des antennes

a.
Considérons le cas d’une antenne en émission, connectée à la tête d’émission RF par
 
l’intermédiaire d’un guide d’onde, qui est souvent une ligne de transmission .
Dans le cas général, seule une partie de l’onde incidente est fournie à l’antenne, le reste
étant réfléchi vers le générateur.
 Ce phénomène est caractérisée par le coefficient de réflexion de l’antenne considéré
dans son plan d’entrée, généralement choisi au niveau de son connecteur.

 Par définition, est un nombre complexe de module inférieur à 1 et dépend de la


fréquence.

 L’antenne est dite adaptée lorsqu’elle accepte tout la puissance incidente : la puissance
réfléchie est alors nulle, ainsi que son coefficient de réflexion.

 A l’inverse, une antenne dont le module de est proche de 1 est fortement désadaptée, et
ne peut donc rayonner correctement puisque l’essentiel de la puissance incidente est
réfléchie vers le générateur !

06/14/2021 11
Principales caractéristiques des antennes

Circuit équivalent :

06/14/2021 12
Principales caractéristiques des antennes

a.
Circuit
  équivalent :
: Résistance interne du générateur équivalent;
:impédance équivalente de l’antenne
: Résistance de rayonnement , rend compte de la puissance
effectivement rayonnée;
: Résistances de pertes dues aux pertes ohmiques;
: Réactance de l’antenne due aux champs proches et tend
vers zéro à la résonnance

06/14/2021 13
Principales caractéristiques des antennes

06/14/2021 14
Principales caractéristiques des antennes

a. définit
On   la ou les bandes passantes d’entrée à partir de pour un seuil
d’adaptation, par exemple à -6 ou -10 dB selon les applications.

06/14/2021 15
Principales caractéristiques des antennes

a.  partie de la puissance acceptée est alors dissipée dans l’antenne par


Une
effet joule et la puissance restante que l’on souhaite la plus importante
possible es rayonnée.

06/14/2021 16
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne
 Il faut ensuite caractériser la manière dont l’antenne rayonne. Nous
nous limiterons au cas le plus important en propagation, en observant
le rayonnement suffisamment loin de l’antenne : c’est ce qu’on appelle
l’approximation du champ lointain.
 l’onde observée à une distance r de l’antenne est alors localement
plane et le champ est transverse et varie en 1/r.
 En se plaçant dans un système de coordonnées sphérique, cela signifie
que les champs E et H sont tangents à la sphère et peuvent être
représentés par 2 composantes seulement.

06/14/2021 17
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne
 deux aspects ne doivent surtout pas être confondus : d’une part, la
polarisation de l’antenne définie par l’orientation du champ électrique
rayonné dans une direction donnée, et d’autre part la répartition de la
puissance dans les différentes directions de l’espace.

06/14/2021 18
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne

a.  
Caractéristiques directionnelles de l’antenne
On définit l’intensité de rayonnement u d’une antenne (watt/stéradian)
(W/str) comme la puissance rayonnée dans une direction par unité
d’angle solide, soit uoù == est l’angle solide élémentaire
L’intérêt de u est de se débarrasser de la variable distance, puisque la
puissance rayonnée dans un milieu sans perte à travers tout cône d’angle solide
quelconque est conservée, c’est-à-dire indépendante de la distance à laquelle elle
est mesurée. u(, ) est donc également indépendante de la distance r.
La puissance rayonnée totale est donc l’intégrale de u sur l’angle solide de la
sphère, soit 4 sr.

06/14/2021 19
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne
Caractéristiques directionnelles de l’antenne
On définit l’antenne isotrope comme une antenne de référence dont la
densité de puissance rayonnée est la même dans toutes les directions. Son
intensité de rayonnement est donc constante et vaut :

06/14/2021 20
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne

Caractéristiques directionnelles de l’antenne


u est habituellement définie à partir du vecteur de Poynting.

06/14/2021 21
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne
Diagramme de rayonnement
On appelle diagramme de rayonnement toute représentation graphique
de la répartition angulaire de la densité de puissance moyenne rayonnée par
l’antenne.
 C’est par référence à l’antenne isotrope que l’on va pouvoir quantifier les
caractéristiques directionnelles de toutes les autres antennes.

06/14/2021 22
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne

a.  
Quantitativement, les caractéristiques directionnelles sont représentées par la
Directivité, et le Gain réalisé :
La directivité D(θ, ) est définie comme « le rapport entre l’intensité de
rayonnement dans une direction donnée (θ, ) et la puissance par unité d’angle
solide de l’antenne isotrope rayonnant la même puissance , soit :
=
Le gain réalisé est G(θ, ) est défini de la même manière en remplaçant la
puissance rayonnée par la puissance incidente, soit

06/14/2021 23
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne

a.
Le gain représente donc le transfert « effectif » de puissance entre la tête RF et le
 
rayonnement puisqu’il prend également en compte les pertes de rayonnement ET la qualité de
l’adaptation de l’antenne.
C’est ce gain qui apparaitra dans le bilan de liaison à deux antennes
Ces 2 gains dépendent en outre de la fréquence. Si on se reporte au bilan des puissances «
traversant » l’antenne déjà présenté, ces gains sont liés par cette équation :

G(f)(1- 

Le gain réalisé est donc toujours inférieur ou égal à la directivité

G

 Il n’y a égalité entre G et D que pour une antenne idéale, c’est-à-dire parfaitement
adaptée et sans pertes.

06/14/2021 24
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne

a.  
 Ces différents gains ont été définis en échelle linéaire, mais sont le plus
souvent exprimés en , soit 10log de la grandeur considérée. le « i » faisant
référence à l’antenne isotrope.
 Par définition l’antenne isotrope à une directivité égale à 1, soit 0

 Ainsi, la directivité d’une antenne ne peut être supérieure à 1 dans toutes les
directions, car la puissance totale rayonnée reste identique que l’antenne soit
directive ou non.
 Une directivité élevée dans une zone angulaire donnée entraîne
nécessairement une directivité faible dans d’autres directions.

06/14/2021 25
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne
a. Exemples
  de diagramme en représentation polaire : il s’agit d’une coupe en élévation,
pour
 On peut y observer : le gain maximal et sa direction, le lobe principal et son ouverture
angulaire à -3 dB par rapport au gain maximal, ainsi que les lobes secondaires.

06/14/2021 26
Diagramme de rayonnement d’antenne

06/14/2021 27
Diagramme de rayonnement d’antenne (interprétation)
Discrimination Lire un diagramme de
angulaire/polarisation (service fixe) rayonnement

06/14/2021 28
Diagramme de rayonnement d’antenne
Antennes de références (services
Fixe) Lire un diagramme de rayonnement

06/14/2021 29
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne

En résumé, une « bonne » antenne doit :


1. être suffisamment bien adaptée, c’est-à-
dire avoir un coefficient de réflexion
suffisamment faible,
2. avoir un bon rendement, c’est-à-dire
dissiper peu d’énergie,
3. il faut en outre définir ses propriétés
directionnelles et sa polarisation, selon les
besoins du système.

06/14/2021 30
Caractéristiques du rayonnement de l’antenne

a.  
Exercice : Une antenne présente à une fréquence
donnée f1 un gain réalisé maximal Gr,max = 5 dBi,
un coefficient de réflexion = -6 dB et un
rendement η de 60 %. En déduire la valeur de sa
directivité maximale Dmax exprimée en dBi, à cette
fréquence f1.

06/14/2021 31
Différents Types d’antennes

Les grandes familles d’antennes à l’origine de l’ensemble des


structures rayonnantes :
 les antennes filaires (dipôle, monopôle, Yagi)

 les antennes à fentes (demi ou quart d’onde)

 les antennes patchs (planaires)

 les antennes à ouverture (cornet)

 les antennes à réflecteurs (paraboles)

06/14/2021 32
Exemple d’antennes : le dipôle rayonnant

Le dipôle est une antenne


filaire composé de deux
brins conducteurs écartés en l
directions opposés.
L’alimentation est le plus
souvent présentée au centre
de la structure ce qui donne
un système symétrique
Elle est encore appelée
antenne doublet demi-onde
 
I zImsin 2 lz

(dipôle de Hertz)

06/14/2021 33
Exemple d’antennes : doublet demi-onde
 L’antenne de base est l'antenne doublet demi-onde alimentée au centre
(appelée aussi dipôle, dipôle de Hertz));
 Elle est constituée de deux brins quart d’onde
 A chaque extrémité du dipôle:
 L’intensité est nulle;
 La tension est au maximum;
 Au centre du dipôle :
 I est au maximum et U est au plus faible;
 L’impédance, rapport U/I est au plus faible et varie en fonction de l’angle que forme les brins;
 73Ω s'ils sont alignés (angle de 180°)
 52 Ω s'ils forment un angle de 120°
 36 Ω s'ils forment un angle droit (90°)
Ces valeurs sont données en espace libre (loin de tout obstacle) mais peuvent varier
selon l’environnement proche.

06/14/2021 34
Exemple d’antennes : l’antenne verticale
L'antenne verticale ou antenne (GP), nécessite :
 une masse (un piquet de terre ou la carrosserie d’un véhicule) afin de
reconstituer électriquement le deuxième brin de l'antenne (antenne
image)
 Ou un plan de sol ( radiant disposés à la base de l’antenne)
 La longueur des radiants est souvent de λ/4 ;
 il faut au moins 3 radiants pour reconstituer efficacement la terre.
 l’angle que forment les radiants par rapport au brin rayonnant détermine
l’impédance de l’antenne.
 un brin rayonnant plus court que le quart d'onde peut être utilisé :
 Une antenne courte peut être L'antenne allongée grâce à :
 un bobinage positionné à la base du brin ou au milieu de celui-ci;
 ou un conducteur fixé au sommet (capacité terminale);

06/14/2021 35
Exemple d’antennes : doublet demi-onde

 Antenne doublet demi-  Antenne quart d’onde


onde verticale
l

06/14/2021 36
Exemple d’antennes : Antenne YAGI-UDA

 En ajoutant des éléments parasites près du dipôle (et si les


éléments sont bien positionnés et à la bonne dimension), on
peut créer un lobe principal, ce qui concentre l’énergie
dans une direction ;
 Les éléments directeurs sont plus courts que le dipôle;
 Les éléments réflecteurs sont plus longs;
a. lorsque le nombre d'éléments augmente, l’impédance du
dipôle diminue et le gain de l’antenne (son effet directif)
augmente;
b. Le gain obtenu par ce système dépend à la fois du nombre
d’éléments et de l’écartement entre les éléments

06/14/2021 37
Exemple d’antennes : Antenne YAGI

06/14/2021 38
Exemple d’antennes : dipôles plus grands

06/14/2021 39
L’antenne à réflecteur parabolique


 
La directivité et le gain du cornet
peuvent encore être améliorés en
l’associant à un réflecteur
parabolique.
 L’antenne qui en résulte, appelée
ordinairement parabole, est une des
meilleurs antennes directives et donc
très utilisée au-delà de 1 GHz.;
le gain de l’antenne augmente avec
son diamètre et vaut :
;pour =0.6,
 L’angle d’ouverture vaut :
 , l’angle d’ouverture diminue avec la
fréquence.

06/14/2021 40

Vous aimerez peut-être aussi