Vous êtes sur la page 1sur 10

Partie II : Le secteur

energetique au Maroc

• Contexte énergétique au Maroc


• l’offre et la demande au niveau du secteur
énergie au Maroc
• les potentiels en énergies renouvelables au
Maroc
• La stratégie énergétique nationale au Maroc
Contexte énergétique au Maroc

Depuis quelques années que  la consommation Le Royaume du Maroc a adopté depuis 2009, sous les
d’énergie primaire du Maroc repose à Hautes Orientations Royales, une stratégie énergétique
presque 90% sur les énergies fossiles qui a fixé pour objectif :
62%
Le pétrole l’insuffisance des  la montée en puissance des énergies renouvelables,
ressources fossiles
 le renforcement de l'efficacité énergétique et
Le Charbon 21,7%
l'intégration régionale
Gaz naturel 5%

2
l’offre et la demande au niveau du secteur énergie
au Maroc

l’électricité augmente au Maroc, au rythme moyen de plus de


4%/an

la consommation par habitant reste faible avec moins de 0,4 tep


par an, contre 0,6 tep et 1,7 tep en moyenne respectivement dans
les pays en voie de développement et dans le monde .

la facture énergétique marocaine reste élevée et croît au rythme de


la croissance simultanée de la demande d’énergie et des prix
internationaux de l’énergie.

01/02/20XX TITRE DE LA PRÉSENTATION 3


La stratégie énergétique
nationale au Maroc QUATRE
QUATRE
OBJECTIFS
ORIENTATIONS
FONDAMENTA
STRATÉGIQUES
La nouvelle stratégie énergétique nationale vise quatre objectifs UX
fondamentaux et définit quatre orientations stratégiques Un mix diversifié et
La sécurité optimisé autour de
d'approvisionnement choix technologiques
Et la disponibilité de fiables et compétitifs
l'énergie

La mobilisation des
L'accès généralisé à ressources nationales
l'énergie à des prix par la montée en
raisonnables puissance des
énergies
renouvelables

L’efficacité
La maitrise de la énergétique érigée
demande en priorité
nationale

La préservation de L’intégration
l'environnement régionale
4
La stratégie énergétique
nationale au MAROC

Les projets en énergies renouvelables sont rendus possibles grâce à la mise en œuvre d'une batterie de dispositions
législatives, réglementaires et institutionnelles :

La Loi n°13-09 La loi n°37-16 La loi n°48-15


• relative aux énergies • modifiant et complétant la • relative à la régulation du
renouvelables, a permis loi 57-09 portant création de secteur de l'électricité et à la
l'ouverture au secteur privé MASEN, création de l'Autorité
du marché de la production • vise en particulier à élargir Nationale de Régulation de
et de la commercialisation les tâches de l'Agence à la l'Electricité,
d'électricité produite à partir réalisation de centrales de
de sources renouvelables. production d'électricité de
toutes les sources d'énergie
renouvelables actuelles et
futures, à l'exception des
STEP, des projets visant la
stabilité du réseau électrique
et les projets développés
dans le cadre de la loi 13-09
;

5
les potentiels en énergies renouvelables au
Maroc

Le Maroc abrite en effet d’importants gisements


d’énergies renouvelables, notamment pour le
solaire et l’éolien au niveau des zones côtières qui
s’étendent sur 3500 km. On estime actuellement
son rayonnement solaire moyen à 5 kWh/m2 par
jour et son potentiel éolien à plus de 6000 MW

6
Partie III : L’énergie
solaire pour une
électrification durable au
Maroc
Energies solaires au Maroc

Grâce à son climat, le Maroc bénéficie d’un fort ensoleillement


durant presque toute l’année.
Le rayonnement solaire incident moyen est de 5,5 kWh/m²/j avec
un nombre d’heures d’ensoleillement qui varie de 2800 heures
par an dans le Nord du Maroc à plus de 3500 heures par an
dans le Sud .

8
Les projets solaires déjà
appliqués ou envisagés

 PROJET DE NOOR ATLAS (200 MW)


 PROJET DE NOOR BOUJDOUR (80 MW)
 PROJET DE NOOR LAAYOUNE (80 MW)
 PROJET DE NOOR MIDELT PHASE I (800 MW)
 PROJET DE NOOR OUARZAZATE I (160 MW)
 PROJET DE NOOR OUARZAZATE II (200 MW)
 PROJET DE NOOR OUARZAZATE III (150 MW)
 PROJET DE NOOR OUARZAZATE IV (70 MW)
 PROJET DE NOOR TAFILALET (120 MW)
 CENTRALE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE (30 MW)
Recommandations pratiques
pour mettre en place 100% ER au
Maroc

Afin de faciliter la mise en place des recommandations politiques et proposer des solutions concrètes aux
défis majeurs que le Maroc rencontre actuellement, les étapes suivantes sont nécessaires:

Développer les compétences pour 100% ER, en particulier auprès des législateurs
Créer des plateformes pour le dialogue intersectoriel
Améliorer le dialogue politique avec les pays pionniers, afin de partager les connaissances
Compiler le matériel d’information disponible sur 100% ER afin d’accumuler des faits, des
données et des connaissances
Déterminer qui prendra la direction pour assurer la relève au Maroc

10