Vous êtes sur la page 1sur 35

LE MANAGEMENT DES

COUTS DU PROJET

 Les processus
2 ESTIMATION DES COUTS DES
ACTIVITES

3. BUDGETISATION

4. MAITRISE DES COUTS


2 ESTIMATION DES COUTS DES
ACTIVITES

3. BUDGETISATION

4. MAITRISE DES COUTS


2 . ESTIMATION DES COUTS DES ACTIVITES

DONNEES D’ENTREE

1 Liste des activités


2
OUTILS ET METHODES

1 Méthode
DONNEES DE SORTIE
1Mise à jour de la liste des activités
3. BUDGETISATION

 DONNEES D’ENTREE

1. Liste des activités

 OUTILS ET METHODES

1. Méthodes à dire d’expert

 DONNEES DE SORTIE
1. Estimation des durées des activités
4. MAITRISE DES COUTS
DONNEES D’ENTREE
1 Description des possibilités de ressources
5
 OUTILS ET METHODES
1. Analyse mathématique
2
 DONNEES DE SORTIE
1 Pièces jointes
3
ESTIMATION

 QU’EST QUE L’ESTIMATION ?

 POURQUOI ESTIMER ?

 QUAND ESTIMER ?

 PAR QUI ESTIMER ?


ESTIMATION
 L’OBJECTIF DE LA FONCTION ( ESTIMATING )
STRUCTURE
 
 L’OPERATION ( ESTIMATION ) COTATION

 LE RESULTAT ( ESTIMATE ) DEVIS


ESTIMATION DES COUTS ET
DELAIS
 A partir de DONNEES INSUFFISANTES ET
SOUVENT PLUS OU MOINS FIABLES
(POUR NE PAS DIRE PLUS OU MOINS FAUSSES)

 DETERMINER LA VALEUR ET LA DUREE LA


PLUS PROBABLE D’UNE TACHE ( SERVICE OU
FOURNITURE ).

 CES VALEURS SONT OBLIGATOIREMENT


ACCOMPAGNEES DE LEUR DEGRE DE
PRECISION (RISQUES CALCULABLES A
PROVISIONNER).
METHODES D’ESTIMATION
PREVISIONNELLE DES COUTS
 ESTIMATION ANALOGIQUE,
COMPARATIVE, SIMILITUDE,GLOBALE

 ESTIMATION PARAMETRIQUE ( BAREMES,


MODELES ET F.E.C )

 ESTIMATION ANALYTIQUE, DETAILLEE,


PAR ACTIVITES.
ESTIMATION ANALOGIQUE
( Top-down )
 PRINCIPE : ESTIMER A PARTIR DE PROJETS
PASSES

 COUT ( PROJET B ) = COUT ( PROJET A ) x K


 COUT DU PROJET A , PLUS AU MOINS CONNU
 K : PEUT ETRE LE PRODUIT DE PLUSIEURS KI
(TAILLE, INFLATION, LIEU, ETC.)

 AVANTAGES : RAPIDE, TRES BON MARCHE


 INCONVENIENTS : SUBJECTIVE, TRES
GRANDE TOLERANCE.
METHODE ANALOGIQUE
(DEMARCHE)

 Déterminer le niveau de l’analyse


 Construire une grille de comparaison au
niveau juste inférieur
 Décider du (ou des) projet sur lequel
l’analogie sera conduite
 Quantifier l’analogie entre les deux projets
 Calculer le coût estimé
 Quantifier les risques au prorata
ESTIMATION PARAMETRIQUE
 PRINCIPE : RELIER LE COUT A UN OU PLUSIEURS PARAMETRES

 TROIS SOUS METHODES :

 1-BAREMES : RELATION DIRECTE ENTRE LE COUT ET UNE UNITE


PHYSIQUE ( NATIONAL, ORGANISMES PUBLICS, SYNDICATS)

 2-FORMULES D’ESTIMATION DES COUTS (FEC ): ETABLIR


UNE RELATION ENTRE LE COUT ET UN ENSEMBLE DE
DESCRIPTEURS

 3-MODELES : RELIER LES DESCRIPTEURS A DES VARIABLES

 AVANTAGES : BIEN ADAPTEE POUR LES ACTIVITES REPETITIVES

 INCONVENIENTS : DOIVENT ETRE ETALONNEES, ELUDENT


L’EFFET QUANTITE.
ESTIMATION ANALYTIQUE (BOTTOM-UP)

 PRINCIPES : VALORISER L’ENSEMBLE DES RESSOURCES POUR


EFFECTUER CHAQUE TACHE ET CUMULER ENSUITE L’ENSEMBLE.

N
COUT DU PROJET =  (EBOT X EGP) ACTIVITE N

 EBOT : ELEMENTS DE BASE D’ORDRE TECHNIQUE


 EGP : ELEMENTS GENERAUX DE PRIX

 AVANTAGES : TRES PRECISE, DETAILLEE


 INCONVENIENTS : LONGUE, ONEREUSE
METHODE ANALYTIQUE
(DEMARCHE PARTIE DIRECTE)
1) Découper et structurer le projet (WBS/OTT)
2) Calculer, déterminer et valider les quantités de travail
3) Déterminer les appros (équipements, matériaux, etc)
4) Constituer les équipes types, calculer les coûts horaire
5) Choisir les unités d’œuvre, décider des rendements
6) Calculer les coûts unitaires, analyser/comparer/décider
7) Consolider les heures de travail (manhours)
8) Consolider les coûts directs (travail + fourniture)
9) Éventuellement calculer les délais élémentaires
10) Déterminer le délai global à partir de la planification
METHODE ANALYTIQUE
(DEMARCHE PARTIE INDIRECTE)

Deux démarches possibles;


A) Démarche détaillée

1) Calculer les coûts de l’amenée et du repli


2) Calculer le coût du personnel fixe (direction,
administratif, sécurité et gardiennage, magasinage)
3) Calculer le coût du personnel de supervision
(dont la présence est liée aux travaux)
4) Calculer les autres coûts (assurances, contrôle,
homologations, etc)
(suite)

B) Démarche par ratios ou coefficients


1) A partir de l’historique des projets passés et par
analogie on peut, avec une bonne précision,
déterminer un coefficient des coûts indirects (Kr)
2) L’expérience a montré que plus le projet est
important, plus le coefficient est faible et plus le
projet est petit, plus le coefficient est élevé.
3) Il peut varier de 10% pour les grands projets à
30% pour les petits projets.
NATURE DE PRESTATIONS
ENGINEERING/ETUDES
EBOT X EGP
PERSONNEL ( NBRE D’HEURES / UNITE D’ŒUVRE ) X D.A / HEURE ( Pers/équip )
EQUIPEMENTS

APPROVISIONNEMENTS / PROCUREMENT
EBOT X EGP
MATERIAUX
MATIERES PREMIERES ( NBRE QTES / UNITE D’ŒUVRE) X D.A / QTE
CONS/OUTILLAGE

CONSTRUCTION
EBOT X EGP
PERSONNEL
MATERIELS / ENGINS (NBRE HEURES / UNITE D’ŒUVRE) X D.A / HEURE ( Pers/Mat )
CLASSES D’ESTIMATION

 
     CLASSE D – ORDRE DE GRANDEUR
PRECISION +/- 30% VOIRE PLUS

     CLASSE C – ESTIMATION PRELIMINAIRE


PRECISION +/- 20%

     CLASSE B – ESTIMATION DE BASE


PRECISION+/-10%(DECISION D’INVESTIR)

     CLASSE A – ESTIMATION DETAILLEE


PRECISION +/- 5% (BUDGET A DATE)
CHOIX D’UNE METHODE

EN FONCTION  DE:
FINALITES / PRECISIONS
L’AVANCEMENT DU PROJET
INFORMATIONS DISPONIBLES
DELAIS IMPARTIS
COUTS A CONSENTIR
ETAPES
ESTIMATION PAR NATURE

ENGINEERING
(PROJETS PASSES, HEURES DES BET )
PROCUREMENT
( PROJETS PASSES, CONSULTATION )
CONSTRUCTION
(PROJETS,PASSES,BAREMES, ANALYTIQUE )
AUTRES PRESTATIONS.
DIFFERENTES CLAUSES ET
RESPONSABILITES

PARTIE TECHNIQUE :
DONNEES TECHNIQUES DE BASES
DESCRIPTION TECHNIQUE DE L’OUVRAGE

PARTIE COMMERCIALE :
CLAUSES ADMINISTRATIVES
CLAUSES JURIDIQUES
CLAUSES FINANCIERES
ELABORATION DES OFFRES
COMMERCIALES / SOUMISSIONS
ESTIMATION DE LA PARTIE VARIABLE (LES COUTS DIRECTS)

ESTIMATION DE LA PARTIE FIXE (LES COUTS INDIRECTS)

ESTIMATION DES AUTRES COUTS (TRANSPORT, PROVISIONS,


ASSURANCES,…)

ESTIMATION DU COUT DE REVIENT DU PROJET (PARTIE


DIRECTE ET PARTIE INDIRECTE)

DETERMINATION DU MONTANT GLOBAL DU PROJET


DETERMINATION DES DIFFERENTS COEFFICIENTS (KR, KV)
Formule de révision des prix
Exemple :
P1= P0(k0+k1m1/m0+k2mat1/mat0+k3f1/f0+…+knx1/x0)

P1 : prix actualisé à une date donnée


P0 : c’est le prix à la période t0
Avec k0+k1+k2k+k3+..+kn=1
k0 coefficient constant fixé en commun accord, environ 0,15
k0,k1,k2,..,kn représentent le poids des intrants respectifs dans le coût du
projet (diminuer de 15%)
m0 :coût de la main d’œuvre à la période t0
m1 : coût de la main d’œuvre à la période t1
mat0 : coût du matériel à la période t0
mat1 : coût du matériel à la période t1
f0 : coût des fournitures à la période t0
f1 : coût des fournitures à la période t1
RESPONSABILITES ET
REMUNERATIONS

 
SUIVANT FORMULES DE
REALISATION

ENTRE ENTREPRENEURS
/FOURNISSEURS ET MAITRE
D’ŒUVRE
Choix du type de contrat selon trois critères essentiels
Nouveauté dans la technologie
Importante Faible

Bonne
Capacité du clilent à élaborer une

Contrat Contrat forfaitaire

Prix maximum
définition de son projet

Garanti
Contrat au coût
plus honoraires
contrat
remboursable

Contrat en régie
Faible
Élevé Faible

Niveau d’expérience du client à conduire des contrats


Choix du type de contrat en fonction du risque
Moyens de gestion du client
Fort Faible

Bonne
Contrat forfaitaire

Prix maximum Garanti


Définition du projet

Contrat au coût
plus honoraires
contrat
remboursable

Contrat en régie
Faible
Fort Faible

Degré d’innovation