Vous êtes sur la page 1sur 66

ANATOMIE

DE L’AINE
Plan
• INTRODUCTION

• DÉFINITION

• Embryologie

• COMPOSITION ANATOMIQUE DU CANAL INGUINAL

• CONTENU DU CANAL INGUINAL

*CHEZ LA FEMME

*CHEZ L’HOMME

*NERFS

• RAPPORTS DU CANAL INGUINAL

• CONTENU DE LA RÉGION CRURALE.

• INTERETS CHIRURGICAUX

• CONCLUSION
 L’aine est une région anatomique
complexe
 c’est une région frontière,
caractérisée par la présence
de
structures qui passent de l’abdomen à
la cuisse (muscles, vx, et nerfs) ou au
testicule, et de viscères, qui
doivent rester dans la cavité
abdominale.
 elle présente une faiblesse
constitutionnelle, liée à la fois
à
l’adoption de la position debout
et au passage du
cordon.
Trou musculopectineal de Frauchaud
 C’est un orifice décrit par Fruchaud, par lequel
s’extériorisent toutes les variétés des hernies
de l’aine ; Il est limité :
 en dehors par le muscle psoas iliaque, qui est lui-
même formé du muscle psoas et du muscle iliaque
recouverts par une aponévrose résistante, le fascia
iliaca
 endedans par la terminaison du muscle droit
de l’abdomen sur le pubis
 enbaspar la crête pectinéale du pubis,
doublée du ligament de Cooper ou
ligament pectinéal
 enhaut par le bord inférieur des muscles
oblique interne et transverse, formant le tendon
conjoint.
 Cet orifice est séparé en deux étages (inguinal et
fémoral) par le ligament inguinal (arcade crurale), qui
n’est en fait que le bord inférieur de l’aponevrose du M
oblique ext, tendu de l’épine iliaque ant-sup au pubis.

 la partie supérieure est le siège de la zone


faible inguinale.
 La partie inférieure siège des hernies crurales
ou
fémorales →donne passage au M psoas et au nerf
fémoral en dehors, aux vaisseaux
iliaques endedans
Canal inguinal
Définition
C’est un trajet en chicane faite d’une série
d’interstices musculaires situés au niveau des
insertions inferieurs des muscles larges
livrant passage au cordon spermatique chez
l’homme et le ligament rond chez la femme
Situation, direction et dimensions
 Le canal inguinal est situé immédiatement au-dessus de
l'arcade crurale.
 il remonte, en hauteur, jusqu'à 20 ou 25 millimètres au-dessus
de l'arcade.
 Direction: oblique, de dehors en dedans, de haut en bas et
d'arrière en avant.
 longueur: H: 4 à 5cm / F: 4 ou 5 mm de plus que
chezH.
 Largeur: large quand le cordon est volumineux, et
relativement étroit quand le cordon est petit.

 En tout cas, il est toujours plus large chez l'homme que chez la
femme.
ligament inguinal

• Bord libre de
l’aponevrose du muscle
oblique externe
• Repaire cutanée: ligne de
Malgaigne, située entre
l’épine iliaque antero-
superieure et le tubercule
pubien
Constitution anatomique
Le canal inguinal présente a décrire 04 parois et 02 orifices .

•Paroi antérieure .

•Paroi postérieure .

•Paroi inferieure .

•Paroi supérieure .

•orifice profond .

•Orifice superficiel
La paroi antérieure
Voie d’abord chirurgicale du canal inguinal :
• Segment externe : solide par la superposition des
muscles larges .

• Segment interne moins solide constitué par


l’aponèvrose terminale du grand oblique .
Paroi antérieure
La paroi postérieure

 Formée essentiellement par la FASCIA


TRANSVERSALIS , avec deux segment :

 Segment externe .
 Segment interne .
1. Muscle oblique externe .

2. Muscle oblique interne .

3. Aponévrose oblique externe .

4. Muscle transverse.

Plan musculo-aponévrotique
A1. Aponévrose du muscle oblique
externe .
2. Muscle oblique interne
3. Muscle transverse
4. péritoine .
5. Fascia transversalis .
6. Faisceau principal externe du
crémaster .
7. Vaisseaux épigastriques .
8. Arcade crurale .
9. Ligament de Gimbernat .
10. Ligament de Cooper .

11. Muscle pectiné.

Coupe antéropostérieure du canal inguinal.


Le segment externe

• La fascia transversalis renforce par le ligament de


HASSELBACH qui est un est un épaississement du fascia à
sa partie externe
Le segment interne

solide formé par 4 plans superposés(résistant), qui sont d’avant en


arrière :
• Pilier de colles : fibres aponévrotiques du grand oblique du coté
opposé.
• Tendon conjoint.
• Ligament de Henlé : expansion fibreuse de la paroi antérieure de
la gaine des grands droits.
• Fascia transversalis.
1
1. Aponévrose du muscle oblique
2
externe.
2. muscle oblique interne . 3
3. muscle transverse et fascia
transversalis . 7
4. orifice inguinal profond .
5. arcade crurale . 8
6 . vaisseaux épigastriques .
7. muscle psoas iliaque . 4
8. bandelette iliopubienne .
9. veine iliaque
9
10. ligament de Cooper.

10
5

Vue postérieure montrant la fascia


transversalis
La Paroi supérieure

Formée par le bord inférieure du Tendon conjoint qui croisent


obliquement le canal inguinal de dehors en dedans et d’avant en
arrière .
Vue postérieure montrant la continuité du fascia transversalis

5 4
1. Muscle droit . 1
2. Vaisseaux épigastriques . 2
3. Gaine des vaisseaux
6
épigastriques . 7
4. Fascia transversalis .
5. Ligament de Hasselbach .
6. Bandelette iliopubienne .
3
7. Fascia iliaca .
8. Canal déférent .
8
La Paroi inférieure
Constituée essentiellement par :
 L’arcade crurale : bord inferieur de l’aponevrose du grand oblique
tendue depuis l’épine iliaque antéro-superieure à l’épine du pubis .
 Bandelette ilio-pubienne de THOMPSON : renforcement profond de
l’arcade crurale par le fascia transversalis .
 Ligament de GIMBERNAT: réflexion des fibres aponévrotique du grand
oblique tendu depuis l’arcade crurale jusqu’à la crête pectinèale .
1. Muscle oblique interne

2. muscle droit .

3. fascia iliaca .

4. bandelette iliopubienne .

5. ligament de Cooper .

6. arcade de Douglas.
Les orifices 
Orifice profond 
 Simple fente du Fascia Transversalis, renforcée à sa partie infero-
interne par le ligament de HASSELBACH , à ce niveau le fascia
s’invagine à l’intérieur du canal inguinal pour former la fibreuse
commune du cordon spermatique ou pour accompagner le ligament
rond.
Paroi posterieure (fosses)
Orifice superficiel
situé au dessus du bord supérieure du pubis, en dehors de
l’épine du pubis ; il livre passage aux hernies inguino--
scrotales, ses limites sont :
 en bas : bord supérieur du pubis et en arrière piliers de
colles.
 En haut et en dedans : pilier supero-int du grand oblique.
 En bas et en dehors : pilier infero-ext du grand oblique.
 En haut : fibre arciforme de Nicaise (réunissant l’angle
de racordement des deux piliers du grand oblique).
Contenu du canal
inguinal 
Chez l’homme

cordon spermatique avec ses deux faisceaux


• Faisceaux intérieur 

• Faisceau post 
Faisceaux intérieur 
 Plexus veineux (siège de varicocèle).
 Artére spermatique qui née directement de l’aorte.
 Eléments lymphatiques.
 Plexus sympathiques.
 Ligament de CLOQUET (s’il reste perméable constitue le canal
péritonéo-vaginale).
Faisceau post

• Plexus veineux postérieure.


• Artére différentielle.
• Artére funiculaire.
• Eléments lymphatiques.
• Canal déférant.
1
2 5

3 6
7

1. Muscle transverse .
2. Muscle oblique interne. 9
3. Faisceau principal externe du
8
crémaster .
4. Gaine breuse du cordon . 10
5. Canal déférent .
6. Artére épigastrique
4
7. Fascia transversalis .
8. Artére crémastérienne
9. Artére spermatique .
10. Veine spermatique.

Constitution du cordon inguinal


Chez la femme

• Ligament rond.

• Branche du génital-crural et nerfs abdomino-génitaux.


•Les Nerfs
Issus du plexus lombaires , branches antérieures de L1, L2 ,L3 ; et L4 .

1. Grand abdomino-génital ou ilio-hypogastrique 


2. Petit abdomino-génital ou ilio-inguinal 
3. Génito-crural ou génito-fémoral .
4. Fémoro-cutané .
5. Le crural .
6. Obturateur .
Grand abdomino-génital ou Ilio-hypogastrique :
• Issu de L1 .

Branche abdominale qui chemine entre le transverse et le petit oblique .

Branche génitale qui chemine au dessus du cordon spermatique jusqu’au scrotu


Grand abdomino-génital
Ilio-hypogastrique
• Petit abdomino-génital ou ilio-inguinal : Parallèle au Grand abdomino-génital
.

• Génito-crural ou génito-fémoral :
Issus de L2.
Suit les vaisseaux spermatiques traverse l’orifice inguinal profond sur le bord
inferieur du cordon , innerve le crémaster et les téguments du scrotum .
petit abdomino-génital ilio-
inguinal
génito-crural
génito-fémoral
 Fémoro-cutané :

Issue de L2 .
Devient superficiel au dessous et en dedans (1 a 4 cm) de l’épine
iliaque antero-supérieure pour innerver la face antéro-externe de la
cuisse .

 Le crural : issus de L1 – L2 – L3 passe dans la cuisse sous l’arcade


crurale ( ligament inguinal) en dehors de la bandelette ilio-
pectinéale .

 Obturateur : issus de L2 – L3 - L4 passe dans le trou obturateur au


dessous et parallèlement aux vaisseaux iliaque
2
1
1 .Nerf iliohypogastrique .
2. Nerf cutané latéral de la
3
cuisse .
3. Nerf génitofémoral .
4. branche génitale .
5. branche fémorale ..

Nerfs de la région inguinocrurale


RAPPORTS DU CANAL INGUINAL

•En avant: se trouvent les plans superficiels que l’on doit traverser pour aborder le canal
inguinal:
•Le plan cutané,
•Le tissu cellulaire sous-cutané renforcé par le fascia ventrier de Velpeau et contenant
quelques filets nerveux ainsi que des branches des artères sous-cutanée abdominale et
honteuse externe, et leurs veines collatérales.
•En arrière: l’espace sous-péritonéal et le péritoine.
•Espace de Bogros: tissu cellulaire sous-péritonéal.
•Artère épigastrique: nait de l’artère iliaque externe.
•Artère ombilicale: a la face post du ligament de Henlé.
•Le péritoine: délimitant trois fossettes inguinales.
•En haut: répond à la paroi abdominale et aux muscles larges.
•En bas: à l’anneau crural et à son contenu , l’artère et la veine fémorales qui constituent
des rapports dangereux lors de la cure chirurgicale des hernies inguinales.
Paroi postérieure (fosses)
• Intérêts chirurgicaux 
1. C’est l’un des points faibles de la paroi abdominale ,à l’origine des hernies inguinales.

2. La description de la région inguinale a permis l’élaboration de techniques chirurgicales


visant la réparation des faiblesses.

3. La région inguinale est une région de faiblesse de la paroi abdominale par le double
passage :
◦ Des vaisseaux ilio-fémoraux du bassin vers la cuisse.
◦ Le cordon spermatique chez l’homme et le ligament rond chez la femme.

4. La hernie directe se fait par distension de la paroi sans sac proprement dit .la hernie
inguinale oblique externe se fait dans le cordon avec présence d‘un sac vrai à reséquer et
qui possède avec les éléments du cordon des rapports intimes

5. Dans les 02 variétés de hernie, la réfection consiste essentiellement a suturé la paroi


supérieure (tondons conjoint) à la paroi inférieure (arcade crurale) plaçant ainsi le plan
constitué :
◦ Soit en avant du cordon :technique de Fagues .
•L'ANNEAU CRURAL
1-Définition:
L'anneau crural est situé immédiatement sous le canal inguinal entrel'arcade crurale
en haut et en avant le bord antérieur de l'os coxal en bas et en arrière il fait
communiquer la cavité abdominale à la racine de la cuisse, et plus particulièrement
la région du triangle de SCARPA.
les parois
de forme grossièrement quadrilatère; l'anneau crural possède 4
parois
Paroi postéro-infér: formée par la crête pectinéale du pubis et la
branche ilio-pubienne doublées par les fibres du ligt de COOPER.
Paroi antéro- supérieure: formée par l'arcade crurale doublée en
arrière par la bandelette ilio- pubienne de THOMPSON.
Paroi externe: formée par la bandelette ilio- pectinée qui est une
épaississement du fascia iliaca tendu de l'arcade crurale au ligt
deCOOPER.
Paroi interne : formée par le ligt de GIMBERNAT qui est une
réflexion des fibres du grand oblique sur la crête pectinéale pubis.
Le contenu :
Il est essentiellement vasculo-nerveux représenté par :l'artère
iliaque externe: qui devient à ce nv artère fémorale et qui
occupe la partie la plus externe de l'anneau la veine fémorale
qui devient à ce nv la veine iliaque externe située un peuplus
en dedans
les éléments nerveux représentés par le nerf de SCHWALBE
et le rameau crural du nerf génito-crural qui accompagne
l'axe artériel. Les éléments lymphatiques plus en dedans
présenté par le ganglion de CLOQUET qui est a cheval sur la
région inguino- crurale.
. Intérêts chirurgicaux :
Il faut opposer la partie externe de l'anneau crural occupée par les éléments
vasculaires à sa partie interne ou il existe un point faible obturé uniquement
par du fascia transversalis constituant le septum crural point faible
immédiatement situé en dehors du ligt de GIMBERNAT ou s'engage les
hemies crurales.
 L’intervention de Shouldice : consiste à remettre en
tension le fascia transversalis en l’abaissant à la bandelette
ilio-pubienne puis à abaisser le tendon conjoint à la
bandelette ilio-pubienne. Cette technique recrée une paroi
solide par remise en tension de plusieurs plans fragiles
lorsqu’ils sont pris séparément.
L’intervention de Lichtenstein :

 Le principe est assez simple. Après réduction


herniaire, un renfort de paroi est fixé au pubis en
dedans, à la bandelette ilio-pubienne en bas et à la
face antérieur du plan musculaire du tendon conjoint
en haut. Un trajet en chicane du cordon
spermatique et un calibrage de l’orifice inguinal
profond est ainsi réalisé.
 Cette technique a l’avantage d’être facilement
reproductible.
 Le risque de récidive est faible, environ 1%.
 Mais plusieurs études ont montré la persistance de
douleurs pouvant devenir chronique avec cette
technique.
 TRAITEMENT DES HERNIES PAR COELIOSCOPIE :

 Le principe est, après réduction herniaire coelioscopique, de


mettre en place le renfort prothétique dans un plan postérieur au
plan
musculaire en avant du plan péritonéal.
 L’intérêt de la technique est son caractère mini-invasif : trois
petites incisions permettent une dissection large de l’espace pré-
péritonéal et la cure de hernie.
 Le renfort est mis en place le plus souvent sans fixation et sans
tension ce qui diminue les douleurs post-opératoires et permet
une reprise d’activité plus rapide.
 Il existe deux voies d’abord possible :

 La TEP (totalement-extra-péritonéale) : l’abord se fait


dans un plan de dissection extra-péritonéal et le renfort
est mis en place sans fixation le plus souvent.
 La fixation primaire du renfort est assurée par la
dépression physiologique existant dans cet espace. Cette
voie d’abord est préférée car elle reste extra-abdominale.

 La TAPP (trans-péritonéale) : l’abord se fait par voie


abdominale et nécessite l’ouverture du péritoine pour
libérer l’espace pré-péritonéal avant de placer le renfort
de paroi. Cette technique nécessite donc une brèche
péritonéale qui sera suturée en fin de procédure ce qui
peut favoriser la constitution d’adhérences intra-
abdominales
-Hernie inguinale non compliquée

HERNIORAPHIES HERNIOPLASTIES

 indications:
* hernie crurale: indication formelle
* hernie inguinale: sauf sujets à risques, ou pointe herniaire
asymptomatique
-Hernies inguinales obliques externes
ETAGE SUPERIEUR= REGION INGUINALE

Fossette inguinale Fossette inguinale Fossette inguinale


externe Artère moyenne Artère interne
épigastrique Ombilicale

Hernie Inguinale Hernie Inguinale Hernie Inguinale


Oblique Externe Directe Oblique Interne

Dehors ARCADE CRURALE (proj cut: Ligne de MALGAIGNE) Dedans

Anneau
Crural
Veine
Fémorale

Hernie
Crurale

ETAGE INFERIEUR= REGION CRURALE

Vous aimerez peut-être aussi