Vous êtes sur la page 1sur 30

Réalisé par :

 BOUSERDANE Oumaima
 JELLOULI Ikram
 ZHAR Manal

LES STYLES  SOROUR Rabab


 MADOUCH Chaima
D'ENSEIGNEMENT  MOUJANE Naima
 AIT MIMOUNE Abdessamad
Sous la direction de : M. MOURCHID  SEKHMANE Abdelmajid
Mohammed
 HILALI Mohamed
Année académique : 2020-2021
Plan de l’exposé

Introduction

Styles d’enseignement

Critères du choix des styles d'enseignement

Présentation et analyse de la pratique enseignante

Conclusion
Introduction
Le style d’enseignement est la
manière particulière d’organiser la
relation enseignant-apprenant dans
une situation d’apprentissage.
Le style d’enseignement se rapporte
à la manière personnelle d’établir la
relation avec les élèves, de gérer une
classe ou un groupe d’apprentissage.
STYLES D’ENSEIGNEMENT
La grille Therer-Willemart
Le style transmissif
L’enseignant possède le savoir et
Les élèves sont en état de non-
savoir.

Il annonce des objectifs et donne


le maximum des informations.
Le style
transmissif Le rôle de l’apprenant est limité.
L’enseignant propose une
synthèse qui conclut la séance.
Le style incitatif
L’apprenant est sujet de
formation.

Le style L’enseignant implique les


incitatif apprenants.
Il stimule des interventions
spontanées et utilise les réponses
données.
Il encourage les apprenants,
rectifie et valorise leurs réponses.
Le style associatif

Le style
L’enseignant fait confiance aux
associatif
réponses des apprenants.
Il facilite les apprentissages
individuels et collectifs
Le style permissif

Mettre l’apprenant au centre


d’apprentissage.
L’enseignant reste passif.

Il met à la disposition des


Le style
permissif apprenants des outils de qualité
bien adaptés à leur niveau.
CRITÈRES DU CHOIX DES
STYLES D'ENSEIGNEMENT
Comment choisir un style d’enseignement ?

Pour réussir sa tâche, l'enseignant doit choisir un style adapté à


ses apprenants. Un style qui va répondre à leurs besoins. Et pour
se faire, il faut prendre en considération certains critères à savoir :

Le style La nature Le degré de


La capacité
d’apprentissage des objectifs la motivation
des apprenants
des apprenants à atteindre des apprenants
1. La capacité des apprenants

La capacité chez les apprenants


diffère de l’un à l'autre et pour cela
l’enseignant doit choisir un style
convenable pour chacun d’eux.
 Pour les apprenants moins
performants, l’enseignant doit
opter pour un enseignement plus
directif et plus formalisé.
 Pour les apprenants plus
performants, l’enseignant doit
opter pour des stratégies plus
associatifs.
2. Le style d’apprentissage des apprenants

Le style d’apprentissage est le mode


personnel d'aborder et de résoudre un
problème.
Chaque apprenant a son propre style
qui le convient pour le traitement de
l’information.
Donc l’identification des styles
d’apprentissage des apprenants
permet un bon choix des styles
d’enseignement.
3. La nature des objectifs à atteindre
C’est-à-dire que le choix d'un style d’enseignement
dépend des objectifs éducatifs tracés et poursuivis
par l’enseignant.
Par exemple des objectifs socio-affectifs du haut
niveau (esprit critique, capacité de travail en
groupes…) sont atteints plus aisément par les
styles incitatifs et associatifs faisant appel à des
stratégies telles que discussions des groupes,
méthode des cas.
Ou des objectifs psychomoteurs en sciences par
exemple le tirage, les manipulations, ils requièrent
nécessairement le recours à tous les styles et à de
multiples stratégies comme la démonstration, les
travaux pratiques.
4. Le degré de la motivation des apprenants
La motivation est un élément crucial dans le
contexte scolaire et que l'enseignant doit
prendre en considération afin de favoriser
l’apprentissage des apprenants.
C'est la raison pour laquelle il doit opter pour
un style d’enseignement opportun et
susceptible de rendre les apprenants plus
motivés parce que une stratégie
d’enseignement est opportune si elle induit
chez l’apprenant un sentiment de réussite, de
progrès personnel, de responsabilité.
PRÉSENTATION DE LA
PRATIQUE ENSEIGNANTE
o Classe : Tronc commun
o Activité : Langue
o Titre : La proposition subordonnée complétive
o Support: Phrases au tableau
o Objectif : Reconnaitre la proposition subordonnée complétive et ses
différentes caractéristiques
o Prérequis : La phrase simple et la phrase complexe
o Durée : 1 h
Support

1. Je suis convaincu qu'il est innocent.


2. Que son fils trouve un travail, lui fera plaisir.
3. J'ai l'assurance qu'il viendra.
4. Ma crainte était que ce collier soit perdu.
5. Il demanda d'un air d'inquiétude s'il savait où j'étais.
6. Jamal laisse passer la vieille dame.
La règle
La proposition subordonnée complétive est une subordonnée qui occupe une
fonction essentielle (sujet, complément d'objet, attribut, … etc).
Elle ne peut pas être supprimée dans la phrase complexe car, sans elle la phrase
perd tout sens.

1. La proposition subordonnée conjonctive, elle est introduite par la


conjonction "Que".
 Le mode (deux modes) :
 L'indicatif: on l'emploie après les verbes de connaissance, de
déclaration, de perception, de certitude ou d'opinion.... etc.
 Le subjonctif: on l'emploie après les verbes exprimant un souhait, un
regret, un doute, un sentiment, une volonté, une obligation ou un ordre.
La règle
2. La proposition subordonnée interrogative (totale ou partielle) :
 Est dite Totale lorsqu'elle est introduite par la conjonction "Si" (la
réponse par oui ou non).
 Elle est partielle, si elle est introduite soit par un adjectif interrogatif
(quel, quelle, … etc), soit par un pronom interrogatif (qui, que, …
etc), soit par un adverbe interrogatif (où, quand, … etc), ou par la
locution interrogative (est-ce que).

3. La proposition subordonnée infinitive :


 Elle ne contient pas de mot introducteur et son verbe il est à l'infinitif.
 Elle est souvent complément d'objet direct d'un verbe de perception
(voir, sentir, entendre, … etc).
Exercice d’application
Soulignez les propositions subordonnées complétives dans les phrases
suivantes et déterminez la nature et la fonction et le mode de chacune :

1. Il faut que vous appreniez à connaître notre Roussillon.


2. Je jugeai qu’on l’avait retouchée pour enchâsser les diamants.
3. Je ne sais pas si vous la trouverez jolie.
4. J'entends les enfants jouer.
5. Qu’elle soit riche, est le plus important.
6. Enfin il dit qu’il ne le croyait pas.
Correction
La
La complétive La nature La fonction Le mode
phrase
Que vous appreniez à connaître
1 notre Roussillon
Conjonctive COD Subjonctif

Qu’on l'avait retouchée pour


2 enchâsser les diamants
Conjonctive COD Indicatif

Interrogative
3 Si vous la trouverez jolie
indirecte totale
COD Indicatif

4 Les enfants jouer Infinitive COD Indicatif

5 Qu'elle soit riche Conjonctive Sujet Subjonctif

Qu'il ne le croyait pas


6 Conjonctive COD Indicatif
ANALYSE DE LA PRATIQUE
Enseignante

- La GRILLE D’ANALYSE -
STYLE INDICATEURS & PARAMETRES D’ANALYSE OUI NON

L’enseignant se concentre plus particulièrement sur la matière (le savoir) et les connaissances à maîtriser.

L’enseignant annonce l’objectif du cours et les compétences visées au début.    


TRANSMISSIF
L’enseignant se considère comme porteur ou source du savoir et l’apprenant comme « récepteur » du savoir.    
L’enseignant transmet le savoir à enseigner sous forme d’un cours magistral.    
L’enseignant explique les mécanismes de la pensée en se basant sur un support écrit et/ou oral.    
L’enseignant explique progressivement et clairement en utilisant des illustrations et des exemples.    
L’enseignant favorise l’écoute attentive chez les apprenants lors de l’explication du contenu.    
L’enseignant favorise la prise de note chez les apprenants.    
L’enseignant contrôle les traces écrites des apprenants.
L’enseignant vérifie la mémorisation du savoir chez les apprenants à travers des questions réponses (il a
tendance d’utiliser la technique d’animation pédagogique « le questionnement »).
L’enseignant remédie les fausses réponses par la ré-explication du contenu.

L’enseignant est strict et il utilise souvent une autorité excessive pour attirer l’attention des apprenants.

L’enseignant vérifie si les objectifs sont atteints ou non en posant des questions à la fin du cours.
L’enseignant consacre plus de temps à l’oral et à l’explication : il est « orateur ».
Il n’y a pas d'interaction entre les apprenants (ils semblent passifs).
STYLE INDICATEURS & PARAMETRES D’ANALYSE OUI NON

L’enseignant se concentre à la fois sur la matière (le savoir) et sur les apprenants.
L’enseignant adapte le support selon le niveau des apprenants.    
L’enseignant s’appuie sur les représentations, les interventions et les réponses de ses apprenants.    
L’enseignant tente de faire participer les apprenants à travers un échange de questions-réponses (questions
   
INCITATIF

ouvertes).
L’enseignant prend en considération l’hétérogénéité de la classe.    
L’enseignant se focalise sur les besoins et les intérêts des apprenants.    
L’enseignant fait participer ses apprenants aux activités et à l’achèvement des objectifs et des compétences
   
visées.
L’enseignant favorise l’autonomie des apprenants.    
L’enseignant joue le rôle d’un stimulateur.

L’enseignant tente régulièrement de savoir si les apprenants suivent et comprennent.


L’enseignant stimule les interventions spontanées et les fausses réponses des apprenants avec des formules
de motivation.
L’enseignant valorise tous les apprenants, surtout les plus en difficulté.

L’enseignant favorise la liberté et le respect d’expression.

L’enseignant consacre un temps suffisant aux interventions des apprenants.


STYLE INDICATEURS & PARAMETRES D’ANALYSE OUI NON
L’enseignant se concentre principalement et surtout sur les apprenants : il privilégie les apprenants au
détriment du savoir (la réalisation de la tâche est au second plan).
L’enseignant joue le rôle d’un guide et facilitateur de l’apprentissage.    
ASSOCIATIF
L’enseignant fait confiance aux réponses de ses apprenants.
L’enseignant favorise l’apprentissage individuel et collectif.    
L’enseignant favorise, encourage et relance les échanges entre les apprenants.    
L'enseignant fait avancer les apprenants dans leur construction des connaissances.    
L’enseignant écoute attentivement les réponses et les interventions de ses apprenants.    
L’enseignant intègre les stratégies d'apprentissage propres à chaque apprenant.    
Les techniques d’animation pédagogiques utilisées sont basées sur les échanges entre l’enseignant et les
   
apprenants : (le travail en groupe, brainstorming, …)
L’enseignant choisit un support motivant qui donne envie aux apprenants d’apprendre.
L’enseignant prend en considération la typologie des apprenants et leurs psychologies : l’hétérogénéité de la
classe.
L’enseignant respecte la personnalité de chacun de ses apprenants en évitant toute violence linguistique ou
corporelle.
L’enseignant résout efficacement les problèmes des apprenants en corrigeant et rectifiant les activités et les
devoirs proposés aux apprenants.
L’enseignant est « gestionnaire » des relations dans le groupe d'apprenants.
Les apprenants sont beaucoup plus actifs et le taux de participation est considérable.
STYLE INDICATEURS & PARAMETRES D’ANALYSE OUI NON
L’enseignant s’implique et répond très peu aux besoins et aux demandes explicites de ses apprenants.
L’enseignant est présent mais il est dans une posture passive, il joue le rôle d’un observateur passif.    
L’enseignant met à la disposition des apprenants des documents de qualité adaptés à leurs niveaux.    
L’enseignant donne des consignes aux apprenants et les laisse agir librement.
PERMISSIF
Le rôle de l’enseignant se limite à proposer des situations dans lesquelles les apprenants construisent leur
propre savoir.
L’enseignant favorise l’autonomie et la libre expression des apprenants.
L’enseignant intervient le moins possible dans le processus de gestion de classe.
L’enseignant ignore et ne réagit pas face aux comportements perturbateurs.
L’enseignant laisse aux apprenants l’occasion d’apprendre et de développer leurs compétences
individuellement ou en groupe.
L’enseignant n’intervient pas pour porter des corrections.
L’enseignant laisse faire chaque apprenant se forme seul par l’utilisation d’internet ou d’autres ressources.    
L’enseignant est très tolérant à l'expression verbale.    
L’enseignant se contente de meubler le temps qui lui est imparti.    
Les apprenants se considèrent comme autonomes.    
Les apprenants détiennent la responsabilité de leur apprentissage, ils sont laissés à eux-mêmes.    
Il y a des interactions uniquement entre les apprenants. (aucune interaction des apprenants envers
l’enseignant).
Conclusion
o Les styles d’enseignement sont au service de
l’enseignant, ce dernier doit adopter le plus efficace
selon la situation d’apprentissage.
o D’après les approches récentes, le style incitatif parait
le plus efficace, car il préconise une centration égale
sur les apprenants et sur la matière, et valorise ainsi
les interactions en classe.
Merci pour votre
attention !
Bibliographie
Therer Willemart, Styles et Stratégies d'enseignement et de formation, 1984.
Jean THERER, Styles d'enseignement, styles d'apprentissage et pédagogie différenciée
en sciences, 1998.
Viviane VIERSET et al., Les styles d’enseignement et les styles d’animation dans le
cadre d’un dispositif d’apprentissage par problèmes, 2009.
Wafaa SID AMAR, L’impact du style d’enseignement sur la motivation et l’autonomie
des étudiants, 2017.
Mohammed SOUALAH et Zahia LEHOUIMEL, De la centration sur l’apprenant dans la
pratique enseignante en classes de FLE, 2018.
Khalil TIJANI, La Gestion des Apprentissages (exposé), 2017.