Vous êtes sur la page 1sur 32

IMPACT DES ERP SUR L’ORGANISATION

PROMESSES ET PARADOXE

MENTOR: MADAME SM, MADAGH Préparé et présenté par M. SENNOUR

1
INTRODUCTION

• LA PREMIÈRE RÉVOLUTION INDUSTRIELLE, A IMPOSE LE TRIPTYQUE ORGANISATION-TECHNOLOGIE-PROFIT,


COMME LE MOYEN MODERN DE BUSINESS,

• LA TECHNOLOGIE (A CONSIDÉRER SOUS TOUS SES ASPECTS: LA TECHNICITÉ , L’INVENTION ET L’INNOVATION)


EST DEVENU LE CHEMIN VERS LA TRANSFORMATION ET LE RENOUVEAU DES ENTREPRISES,

• DEPUIS SON INTRODUCTION DANS LE MONDE L’ENTREPRISE DANS LES ANNÉES 50; L’ORDINATEURS NE CESSE
DEPUIS DE DEVENIR INDISPENSABLE ET PLUS PERFORMANT DANS L’IMITATION DU RAISONNEMENT HUMAIN, LE
REMPLACEMENT DE CE DERNIER DANS L’EXÉCUTION DE CERTAINES TACHES, MAIS SURTOUT LE TRAITEMENT
DE L’INFORMATION, DEPUIS LORS, L’INFORMATIQUE NE CESSE DE TRANSFORMER L’ORGANISATION,

• NOUS NOUS INTÉRESSONS DANS NOTRE PRÉSENTATION AUX ERP -ENTERPRISE RESOURCE PLANNING OU PGI
EN FRANÇAIS. PLUS PRÉCISÉMENT, NOUS ESSAIERONS DE RÉPONDRE A LA QUESTION SUIVANTE:

QUEL EST L’IMPACT DES ERP SUR L’ORGANISATION?


2
POINTS DÉVELOPPÉS

POUR REPONDRE A NOTRE QUESTION; NOUS PROPOSONS DE COUVRIRE LES POINTS SUIVANTS:

• HISTOIRE ET DÉVELOPPEMENT DE L’INFORMATIQUE;

• DÉFINITION D’UN ERP, SES CARACTÉRISTIQUES ET LEADERS SUR LE MARCHÉ;

• CONCEPT D’INTÉGRATION ET STANDARDISATION

• CONDITIONS D’IMPLÉMENTATION D’UN ERP;

• IMPACT DES ERP SUR L’ORGANISATION

• CONCLUSION

3
HISTORIQUE DE DÉVELOPPEMENT DE L’INFORMATIQUE
CHAQUE PHASE A CONNU UN CENTRE DE GRAVITÉ QUI DÉTERMINAIT LA RELATION CONSTRUCTEUR- UTILISATEUR

LES ANNEES 60-70: OU ENCORE LE CORPORATE INFORMATIQUE


• PÉRIODE DES MAINFRAME LOURDS OU SUPER- CALCULATEURS,
• L’ACCENT EST MIS SUR LES MATÉRIELS

• LE POUVOIR ÉTAIT ENTRE LES MAINS DE S CONSTRUCTEURS DE TECHNOLOGIE, LES SOLUTIONS ÉTAIENT
IMPOSÉES A L’UTILISATEUR,

LES ANNÉES 80-90:


• LE CENTRE DE L’INFORMATIQUE ÉTAIT LES SYSTÈMES D'EXPLOITATION, L’ADMINISTRATION RÉSEAU LOCAUX ET
DISTANT, PAR CONSÉQUENT,
• LE CONSTRUCTEUR PERD DE SON POUVOIR EN FAVEUR DE L’UTILISATEUR

LES ANNÉES 2000:


• LA NAISSANCE DES SYSTÈMES D’EXPLOITATION DES BASES DE DONNÉES ET LES SYSTÈME APPLICATIFS
4
• L’UTILISATEUR DEVIENT CENTRAL AU BUSINESS DE L’INFORMATIQUE,
Les
Les années
années 60-70
60-70

Les
Les années
années 80
80

Les
Les années
années 90
90

Les
Les années
années 2000
2000

5
• CE DÉVELOPPEMENT DE L’INFORMATIQUE RÉPOND AUX BESOINS IDENTIFIÉ A
CHAQUE NIVEAU DE L’ENTREPRISE:

BESOINS NATURE DE LA REPONSE INFORMATIQUE

BESOINS INDIVIDUELS (NIVEAU EMPLOYE) REPONSE FONCTIONNELLE SIMPLE

BESOINS GROUPE (FONCTIONS) REPONSE COMPLEXE / RESPECT DE L'ORGANISATION

BESOINS METIERS REPONSE DYNAMIQUE(OUTILS ORDONNACEMENT)

BESOINS CORPORATE REPONSE PILOTAGE PAR LES SAD ET AUTRE OUTILS

6
Contexte Favorisant la naissance des ERP

• RENFORCEMENT DU CLOISONNEMENT PAR FONCTION; PLUSIEURS APPLICATIONS, DIFFÉRENTS ENCODAGE


DES DONNÉES ET PAR CONSÉQUENT REDONDANCE DE LA SAISIE, CONTRADICTIONS ET ERREURS,

• LA NAISSANCE DU CONCEPT « ENTREPRISE GLOBALE », EN TANT QUE SYSTÈME OUVERT QUI DOIT TENIR
COMPTE DE ÉCOSYSTÈME, EN INTERNE ET EN EXTERNE; CETTE VISION PROCESSUELLE MET L’ACCENT SUR LES
FLUX COMME SOURCE DE VALEUR PLUTÔT QUE L’ACTIVITÉ,

• L’AUTOMATISATION DES FONCTIONS N’A PAS PERMIS LA GESTION DE TOUS LES FLUX DE L’ENTREPRISE EN
MÊME TEMPS, ET SURTOUT METTRE L’INFORMATION A LA DISPOSITION DES DÉCIDEURS EN TEMPS RÉEL,

• LES FONCTIONS ON DÉJÀ ÉTÉ STANDARDISÉES EN ILOTS, AUTREMENT, LES DÉPARTEMENTS ÉTÉ DÉJÀ
STANDARDISE, L’ÉTAPE LOGIQUE ÉTAIT DE STANDARDISE TOUTE L’ENTREPRISE

• L’INFORMATION EN ENTREPRISE ÉTAIT FRAGMENTÉE ET DISPERSÉE

• LA MISE EN PLACE DES MRP (70) ET MRP II (80), OUTIL DE PLANIFICATION DE LA PRODUCTION AVEC
L’INTEGRATION COMME CONCEPT CENTRAL DE FONCTIONNEMENT, ET PAR CONSEQUENT, L’ERP DEVIENT UNE
GÉNÉRALISATION DU MRP ET MRP II À TOUTES LES FONCTION D’ENTREPRISE
7
8
Contexte Favorisant la naissance des ERP

LE BUT ULTIME DERRIÈRE L’ADOPTION D’UN ERP : UBIQUITÉ DE L’INFORMATION DANS L’ENTREPRISE

EN D’AUTRE TERME:

• L’UNICITÉ DE L’INFORMATION

• L’UNICITÉ DE SA SAISIE

• LA DISPONIBILITÉ TOTALE ET IMMÉDIATE DE L’INFORMATION A TOUS LES NIVEAU, AU BON MOMENT, A LA BONNE
PERSONNE

ON PARLE DE L’APPLICATION DE LA LOGIQUE DU FLUX TENDU A L’INFORMATION :

« L’INFORMATION JUSTE DANS LE JUSTE A TEMPS »

« L’INFORMATION EST L’OUTIL DU CONTRÔLE DE GESTION »

9
DÉFINITIONS :

DELOITTE CONSULTING ( 1999, P,2): «  AN ERP IS A PACKAGED BUSINESS SOFTWARE SYSTEM THAT LETS A
COMPANY:

• AUTOMATE AND INTEGRATE THE MAJORITY OF ILS BUSINESS PROCESS,

• SHARE COMMON DATA AND PRACTICE ACROSS THE ENTERPRISE

• PRODUCE AND ACCESSE INFORMATION IN REAL TIME

BROWN ( 2001, P1 ): « ERP OFFERS A SINGLE SYSTEM WHICH LINKS ALL CORPORATE OPERATIONS INCLUDING
PLANNING, MANUFACTURING, INVENTORY CONTROL, PURCHASING, SALES, ACCOUNTING AND HR »

REIX ET AL 2011: PRÉSENTE L’ERP COMME «  UN SYSTÈME D’INFORMATION PARAMÉTRABLE, MODÉLISÉE INTÉGRÉ
QUI VISE A INTÉGRER ET A OPTIMISER LES PROCESSUS DE GESTION DE L’ENTREPRISE……..EN PROPOSANT U
RÉFÉRENTIEL UNIQUE ET E S ’APPUYANT SUR LES RÈGLES STANDARDS »

10
MOTS CLES : INTÉGRATION ET STANDARDISATION
CRITERES ESSENTIELLES D’UN ERP

• 1-GESTION EFFECTIVE DE PLUSIEURS DOMAINES DE L’ENTREPRISE PAR DES MODULES INTÉGRÉS OU DES
PROGICIELS SUSCEPTIBLES D’ASSURER UNE COLLABORATION DES PROCESSUS ;

• 2. EXISTENCE D’UN RÉFÉRENTIEL UNIQUE DES DONNÉES. LE RÉFÉRENTIEL EST DÉFINI COMME ÉTANT
L’ENSEMBLE DES RÉFÉRENCES DES DONNÉES, AINSI QUE LES INDICATIONS NÉCESSAIRES POUR RETROUVER
LES DONNÉES ELLES-MÊMES SUR UNE BASE DE DONNÉES ;

• 3. ADAPTATIONS RAPIDES AUX RÈGLES DE FONCTIONNEMENT (PROFESSIONNELLES, LÉGALES OU RÉSULTANT


DE L’ORGANISATION INTERNE DE L’ENTREPRISE ET RÈGLES DICTÉES PAR LE MARCHÉ) ;

CRITÈRES A ADOPTER SELON LES BESOINS DU CLIENT

• 4. UNICITÉ D’ADMINISTRATION DU SOUS-SYSTÈME APPLICATIF (LES APPLICATIONS) ;

• 5. UNIFORMISATION DES INTERFACES HOMME-MACHINE (IHM) : MÊME ERGONOMIE DES ÉCRANS, MÊMES
BOUTONS, MÊME FAMILLE DE BARRES MENU, MÊMES TOUCHES DE FONCTIONS ET DE RACCOURCIS ;

• 6. EXISTENCE D’OUTILS DE DÉVELOPPEMENT OU DE PERSONNALISATION DE COMPLÉMENT D’APPLICATIF


11
12
AUTREMENT

UN ERP EST UNE APPLICATION DE GESTION QUI INTÈGRE LES CARACTÉRISTIQUE SUIVANTES:

• PARAMÉTRABLE: POSSIBILITÉ D’ADAPTATION A DIFFÉRENTS SECTEURS

• MODULAIRE: POSSIBILITÉ DE DÉVELOPPER OU SUPPRIMER UN MODULE SANS IMPACTER LE SYSTÈME

• INTÉGRÉ: INTERCONNEXION FONCTIONNELLE HIÉRARCHIQUE ET FONCTIONNELLE

• ET EST SURTOUT TRANSACTIONNEL: IL EST APPLIQUE AU NIVEAU OPÉRATIONNEL ( MÉTIERS) DE L’ENTREPRISE

IL PRODUITS

• UN EFFET AUTOMATIONNEL

• EN EFFET INFORMATIONNEL

• UN EFFET TRANSFORMATIONNEL

13
14
L’INTEGRATION: 03 TYPES D’INTÉGRATION

• INTÉGRATION HORIZONTAL E: ENTRE PROCESSUS

• INTÉGRATION VERTICALE: ENTRE LES TROIS NIVEAU DE L’ENTREPRISE- OPÉRANT- INTERMÉDIAIRE ET


STRATÉGIQUE

• INTÉGRATION INTER-ORGANISATION: ENTRE L’ENTREPRISE ET SES CLIENTS ET FOURNISSEURS,

Niveau Stratégique Niveau Stratégique

Niveau contrôle Gestion Niveau contrôle Gestion

Niveau Opérationnel Niveau Opérationnel

15
L’intégration reste une décision stratégique, les ERP ont l’ambition de réaliser un haut degré
de CO et DI (type IV), mais dépend du degré d’ informatisation également:
• ENTREPRISE TRADITIONNELLEMENT INFORMATISÉE TYPE III: SON LEGACY SYSTEM ; APPLICATION ET SYSTÈME
TOTALEMENT CLOISONNÉE AVEC DIFFÉRENTE ÉVOLUTION TECHNIQUE ET FONCTIONNELLE, DIFFICULTÉ MAJEUR:
HARMONISER LES PRATIQUES

• ENTREPRISE PARTIELLEMENT INFORMATISER (TYPE II): IMPLANTATION MODULAIRE

• ENTREPRISE PEU OU PAS INFORMATISERTYPE I: IMPLANTATION MODULAIRE EN BIG BANG,

16
LA STANDARDISATION: ERP ET BPR

LE BUSINESS PROCESS RE-ENGINEERING EST NÉCESSAIRE PRODUIRA:

• STANDARDISATION DES PROCESSUS DE GESTION, UN RÉFÉRENTIEL UNIQUE EN S’APPUYANT SUR LES « LES
MEILLEURS PRATIQUES »,

• STANDARDISATION DE L’INFORMATION: ENCODAGE UNIQUE DE TOUTES LES DONNÉES, DÉFINIS EN FORMAT


UNIQUE,

• STANDARDISATION MATÉRIEL INFORMATIQUE : HARDWARE ET SOFTWARE UNIQUE

LE DEGRÉ DE STANDARDISATION DÉPEND DU TYPE DE RE-ENGINEERING CHOISIT

ON DISTINGUE:

• LE RE-ENGINEERING RADICAL: UNE REFONTE DE TOUTE L’ENTREPRISE ( Y COMPRIS LA CULTURE ET L’IDENTITE)

• LE RE-ENGINEERING PRAGMATIQUE: RÉVISION ET ADAPTATION ÉVENTUELLE DES ANCIENNES PRATIQUE ET


ANCIENS PROCESSUS PARTIELLEMENT

• LE RE-ENGINEERING OPPORTUNISTE: DONT L’OBJECTIF EST DE PERMETTRE A L’ORGANISATION UN CHANGEMENT


D’ORGANISATION PONCTUEL
17
TYPOLOGIE DES ERP

• ERP GÉNÉRIQUE: LA FORME LA PLUS DOMINANTE, L'ERP DOIT ÊTRE CONFIGURE AVANT D’ÉTRE UTILISÉ

• ERP PRE- CONFIGURÉ: CONÇU POUR UN SECTEUR BIEN DÉTERMINÉ, AUTOMOBILE, ENERGIE ETC ETC

• ERP INSTALLE: FORME INDIVIDUALISE ET SPÉCIFIQUE

CES TYPOLOGIES SONT ÉTROITEMENT LIES AU TROIS APPROCHES D’IMPLANTATION EN FONCTION DE LA


STRATÉGIE DE L’ENTREPRISE:

• COMPRÉHENSIVE APPROACH: OU APPROCHE COMPLÈTE

• MIDDLE ROAD APPROACH: OU APPROCHE MITOYENNE

• VANILLA APPROACH:

18
PROJET IMPLANTATION D’UN ERP/ SAP

19
20
FACTEURS CRITIQUES DE L’IMPLANTATION D’UN ERP

• L’ACQUISITION D’UN ERP PEUT ÊTRE TRÈS COUTEUSE ET LONGUE, D’OÙ LE CHOIX DE L’IMPLÉMENTATION
MODULAIRE

• LE COUT PEUT VARIÉ ENTRE 15 ET 300 MILLIONS DE DOLLARS ( POUR LE MODEL SAP) EN FONCTIONS DU CHOIX
STRATÉGIQUES DE L’ENTREPRISE DU DEGRÉ D’INTÉGRATION ET LA COUVERTURE OPÉRATIONNELLE EXPRIME,

• LES COUTS SONT IMPACTÉ PAR LA PHASE AVANT PROJET GRANDEMENT: LA PRÉCISION DANS LES BESOINS ET LES
OBJECTIFS PEUT ÉVITER L’AUGEMENTATION DES COUTS ET DÉLAIS, VOIR MÊME LES ÉCHECS

• LE PROJET DOIT ÊTRE IMPLÉMENTER SELON LA LOGIQUE CONDUITE DE CHANGEMENT, AVEC IMPLICATION DE LA
DIRECTION GÉNÉRALE, DES CONSULTANTS ET EMPLOYÉS EN GÉNÉRAL

• LE CHOIX DE L’ÉDITEUR EST CRITIQUE ÉGALEMENT, AUJOURD’HUI LE MARCHE EST DOMINE PAR SAP (50% DU
MARCHE), ORACLE ,

21
IMPACT DES ERP SUR L’ORGANISATION

SELON VEMRI ET PALVIA, 2007)

• RÉALISER DES ÉCONOMIES D’ECHELLE

• RÉDUIRE LES COUTS ADMINISTRATIFS ET GÉNÉRAUX

• ASSURER UNE MEILLEURE ROTATION DES STOCKS

• RÉDUIRE LES TEMPS DES DIFFÉRENTS PROCESSUS

SELON JONES ET YOUNG, 2006

• UNE MEILLEURE COLLABORATION ENTRE FONCTION ET DIVISION

• REDUCTION DU COMPORTEMENT EN SILO

• UNE MEILLEUR VISION D’ENSEMBLE,(HOLISTE)


22
• UNE ORGANISATION PLUS RÉCEPTIVE AU CHANGEMENT
IMPACT DES ERP SUR L’ORGANISATION

HITT ET AL, 2002

• MEILLEURE PERFORMANCE EN TERME DE VENTE

• MEILLEUR MARGE DE PROFIT PAR EMPLOYÉ

• MEILLEURE UTILISATIONS DES ACTIFS DE L’ENTREPRISE

AKKERMAN ET AL, 2003

• REDUCTION DES DÉLAIS DE CIRCULATION DE L’INFORMATION EN OFFRANT UNE BASE DE DONNÉES COMMUNE

• STANDARDISATION DES PROCESSUS

IMPACT SUR LES NIVEAUX DE CONTRÔLE DE L’ENTREPRISE

SELON ANTHONY ET AL , 1965, L’ENTREPRISE DISPOSE DE TROIS NVEAUX DE CONTRÔLE

• CONTRÔLE STRATÉGIQUE

• CONTRÔLE DE GESTION

• CONTRÔLE OPÉRATIONNEL
23
IMPACT DES ERP SUR LES NIVEAUX DE CONTRÔLE DE L’ORGANISATION

• CONTRÔLE STRATÉGIQUE: LES ERP ONT PERMIS A LA DÉCISION D’ETRE AU PLUS PRÊT DE L’ACTION
OPÉRATIONNELLE; DISPOSE D’INFORMATION VALIDE ET VÉRIFIÉE, ET SUROIT L’OBTENIR EN TEMPS RÉEL,

• CONTRÔLE DE GESTION: LE RÔLE DU NIVEAU INTERMÉDIAIRE SE TROUVE ORIENTER PLUS VERS L’ ANALYSE, LA
COOPÉRATION ET LA COORDINATION PUISQUE LES TACHES DE COLLECTE, ORGANISATION ET REPORTING
SONT DÉLÉGUÉS AUX ERP(FOCUS SUR LES BUSINESS ANALYTICS)

• CONTRÔLE OPÉRATIONNEL: L’INFORMATION EST TRAITÉ ET SAISIE UNE SEULE FOIS , A LA SOURCE, ELLE
ENSUITE UTILISE PAR LES AUTRES NIVEAU SELON LE BESOINS, PAR CONSÉQUENT T, RÉDUCTION DU TEMPS,
DES ERREURS, ETC. ( CONTRAIREMENT A LA MANIÈRE TRADITIONNELLE)

24
IMPACT DES ERP SUR L’ORGANISATION

IMPACT SUR LES QUALIFICATIONS, LES COMPÉTENCES ET LA L’ORGANISATION DU TRAVAIL

• LA RESPONSABILITÉ INFORMATIONNELLE DES EMPLOYÉS S’ACCROIT A CAUSE DE L’UNICITÉ DE


L’INFORMATION(UNE FOIS A LA SOURCE)

• LES SOFT SKILLS JOUENT UN PLUS GRAND RÔLE DU FAIT QUE LES COMPÉTENCES TECHNIQUES SOIENT
AUTOMATISÉS, VU QU’IL Y A NÉCESSITÉ DE COMPRENDRE LE RÔLE ET SURTOUT LES BESOINS DES
COLLABORATEURS

• DES COMPÉTENCE EN INFORMATIQUE PLUS ÉLEVÉE SONT EXIGES

• LE BUDGET DE LA FORMATION POUR LES BESOINS D’ADAPTATION EST TRÈS IMPORTANT; SURTOUT A TRAVERS
PAR LE CONSULTANT ET LES SUPER-USERS, EN FORMATION A L’OUTIL TECHNIQUE MAIS ÉGALEMENT POUR LES
COMPÉTENCES COMMUNICATIONNELLES

• CERTAINS EMPLOIS ONT DISPARUT OU ONT ÉTÉ GRANDEMENT MODIFIES, LE CONTENU DU TRAVAIL RISQUE
D’ÉTRE RÉDUIT OU AMPLIFIE, CE QUI NÉCESSITE UNE REDÉFINITION DES EMPLOIS,

25
IMPACT SUR LES QUALIFICATIONS, LES COMPÉTENCES ET LA L’ORGANISATION DU TRAVAIL

• CERTAINES FONCTIONS DE SUPPORT RISQUE D’ÉTRE CENTRALISE AU NIVEAU DU SIÈGE ( TEL QUE LA
COMPTABILITÉ ET FINANCES),

• RAPPROCHEMENT PLUS ÉTROIT ENTRE LES MÉTIERS TECHNIQUE ET LES MÉTIERS DE SUPPORT

• POLYVALENCE ACCRUE ET EXIGÉES,

• DEUX FONCTION SONT GRANDEMENT ALTÉRÉS PAR L’ARRIVÉE DU ERP: L’INFORMATIQUE ET LA


COMPTABILITÉ( LA LOGIQUE DE L’ANTONOIRE QUI FAIT QUE LES SAISIES DANS LES DIFFÉRENTS MODULES SONT
TRADUITES DANS LE MODULES COMPTABILITÉ,)

26
GLOBALEMENT:

• ON ENREGISTRE UNE AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE FINANCIÈRE DE L’ENTREPRISE DUE A LA RÉDUCTION DES


COUTS D’EXPLOITATION( ET ROI)

• DÉCLOISONNEMENT ET INTERDÉPENDANCES DES GRANDES FONCTIONS

• AMÉLIORATION DE LA PRODUCTIVITÉ DU FAIT DE LA DISPONIBILITÉ DE L’INFORMATION TRANSVERSALE,

• MODIFICATION DE LA STRUCTURE ORGANISATIONNELLE PAR LA CRÉATION DE NOUVELLE STRUCTURES( UN CENTRE DES


COMPÉTENCES PAR EXEMPLE POUR LE DÉPLOIEMENT DU ERP)

• RE-ENGINEERING DES PROCESSUS AVEC ÉLIMINATION DES POINTS DE PERTE DE VALEUR

• CENTRALISATION ET DÉCENTRALISATION DU CONTRÔLE ET DE LA PRISE DE DÉCISION

• UN APPLANISSEMENT ( FLATENING) DE LA COUCHE INTERMECIAIRE DE MANAGEMENT DU AU BPR

• MODIFICATION DU ROLE DU LEADERSHIP: IL DEVIENT PLUS CENTRÉ SUR TROIS VARIABLES: L’INFLUENCE
INTERPERSONNELLES, LA COMMUNICATION ET L’OBJECTIF DU LEADERSHIP

• STRATÉGIE D’OUVERTURE, DE PARTENARIAT ET COOPÉRATION/ COALITION

• ORIENTATION CLIENT ACCRUE


27
UNE MEILLEURE QUALITÉ DE PRISE DE DÉCISION PAR L’INFORMATION INTÉGRÉE ET STRUCTURÉE

• QUALITE DE L’INFORMATION L’EXACTITUDE (ACCURACY), LA CÉLÉRITÉ (TIMELINES), L’EXHAUSTIVITE


(COMPLETENESS), ET L’UNIFORMITE (CONSISTENCY),

• RAPIDITÉ DE PARTAGE ET DONC RÉDUCTION DU TEMPS DE DÉCISION

28
LE PARADOXE AU CŒUR DE LA TECHNOLOGIE ERP

• LES ERP OFFRENT UNE GRANDE FLEXIBILITÉ, CEPENDANT, LA STANDARDISATION DES ÉCHANGES
INFORMATIONNELLES LEUR CONFÉRÉ UNE CERTAINE RIGIDITÉ EN MÊME TEMPS,

• IL AMÉLIORE LA PRISE DE DÉCISION SANS ÊTRE UN SAD, C’EST UN SYSTÈME TRANSACTIONNEL QUI TRAITE
DES PROCESSUS DE GESTION ET DONC DE LA DONNÉE PRINCIPALEMENT ET NON L’INFORMATION. IL EST
NÉCESSAIRE DE LUI GREFFER UN DATAWAREHOUSE,

• LA GESTION DEVIENT TRANSVERSALE, CEPENDANT, LES PRINCIPES TAYLORIENS SONT CONSACRÉS A


TRAVERS LA STANDARDISATION, LA SÉPARATION ENTRE CONCEPTION/ EXÉCUTION,

• LES ENTREPRISE ONT OPTE PUR LES ERP PUR FAIRE FACE A L’INCERTITUDE ET A L’AMBIGUITÉ, CTD OBTENIR A
DATA BASED DÉCISIONS, CEPENDANT LA FONCTION DE PARAMÉTRAGE , NE PERMET PAS LA PRISE EN
CHARGE DES ALÉAS, LA CONTRADICTION VIENT DU FAIT QUE L’OUTIL QUI OFFRE UNE CERTAINE AGILITE ET
SOUPLESSE A L’ORGANISATION DEVIENT SA PROPRE LIMITATION

• LES ERP SONT CONÇU AVEC UNE BASE STANDARD PROPRE ET UNE PARTIES PERSONNALISABLE, DANS
CERTAINS CAS, L’ENTREPRISE EST DANS L’OBLIGATION D’ADAPTER SES PROCESSUS AU SYSTÈME,
29
LE PARADOXE AU CŒUR DE LA TECHNOLOGIE ERP

• LE PRINCIPE DE STANDARDISATION DES ERP FAVORISERA LA COHÉRENCE DANS L’ORGANISATION EN PREMIER


LIEU, CEPENDANT RÉDUIRA LA CAPACITE D’INNOVATION ET LA VARIÉTÉ, LIMITER LES EXPÉRIMENTATIONS
NÉCESSAIRES A L’APPRENTISSAGE. ET RISQUE DE PORTER ATTEINTE A LA CRÉATIVITÉ, COMME OUTIL
S’ADAPTATION DE L’ORGANISATION ( LA CRÉATIVITÉ IMPLIQUE SORTIR DES SENTIERS BATTUS)

30
AU FINAL
LES AVANTAGES DES ERP SONT INDÉNIABLE, CEPENDANT COMME TOUTE TECHNOLOGIES ILS ONT LEUR PROPRE
LIMITATION. LES ENTREPRISES DOIVENT AVOIR UNE POSTURE OBJECTIVE ET RATIONNELLE QUANT À LEURS
ATTENTES,

LES ERP ONT UN IMPACT PARADOXAL SUR L’ORGANISATION TEL QUE DÉMONTRER PAR LES EXPÉRIENCES
RÉALISÉS DEPUIS LES ANNÉES 90, ET C’EST LA RAISON MAJEUR POUR LAQUELLE IL FAUT PRÉPARER LA PHASE
AVANT PROJET AVEC PRÉCAUTION AFIN D’EVITER L’ECHEC. CE DERNIER SURVIENT SUITE AU DÉCALAGE ENTRE
LES PROMESSE ET L'ARCHITECTURE DE LA TECHNOLOGIES ET LA RÉALITÉ DE L’ENTREPRISE.

COMME TOUT PROJET DE CONDUITE DE CHANGEMENT, LE LEADERSHIP ET LA CULTURE D'ENTREPRISE


NOURRISSENT UNE RELATION CAUSE A EFFET CIRCULAIRE AVEC LES ERP; ILS PEUVENT PRÉEXISTER L'ERP ET
DONC RÉUSSIR SON IMPLANTATION ET A LEUR TOUR, LES ERP PEUVENT FORCER LA TRANSFORMATION DE CES
FACTEURS
31
MERCI DE VOTRE ATTENTION

32