Vous êtes sur la page 1sur 25

STOCK

IAS 2

Kawtar Achtouk
Réalisé par Rokaia El Kassib
Sanaa Bounajra
Khadija Sayoti
PLAN
GÉNÉRALITÉ :
DEFINITION
1 INTRODUCTION
2 OBJECTIF
CHAMPS D’APPLICATION

3 DETERMINATION DES
COUTS D’ENTRÉE 4
METHODES DE
VALORISATION DE STOCK

EVALUATION DES STOCKS INFORMATIONS A


5 A LA CLOTURE 6 FOURNIR
INTRODUCTION
Les actifs circulants et financiers sont couverts par quatre
normes: IAS2 (stocks), IAS 32 (instruments financiers:
comptabilisation et évaluation), et IFRS 7 ( instruments
financier: pièces a fournir) qui amende certaines disposition
de la norme IAS 32.
Ces normes ont pour objectif de présenter le traitement
comptable à retenir pour les actifs et les passifs circulants
et financiers.
Il est à noter qu’en IFRS, la notion d’actif circulant n’existe
pas. Les créances et les dettes sont assimilables à des
instruments financiers. Les stocks ont leur propre catégorie.
Nous les considérons ici comme des actifs circulants.
OMPIC..?
L’Office Marocain de la Propriété l’OMPIC a pour mission de diffuser
L’Office Marocain de la Propriété l’OMPIC a pour mission de diffuser
Industrielle et Commerciale (OMPIC) l’information au public :
Industrielle et Commerciale (OMPIC) l’information au public :
est :
est : •
Information juridique : Extraits de
• Information juridique : Extraits de
•l’organisme chargé de la protection de la registre de propriété industrielle et
• l’organisme chargé de la protection de la registre de propriété industrielle et
propriété industrielle (marques, brevets commerciale, copies officielles,
propriété industrielle (marques, brevets commerciale, copies officielles,
d’invention, dessins et modèles publication et gazette officielles, copies
d’invention, dessins et modèles publication et gazette officielles, copies
industriels) et de la tenue du registre d’actes (Statuts, Procès-verbaux,
industriels) et de la tenue du registre d’actes (Statuts, Procès-verbaux,
central du commerce au Maroc. Certificats, Bilans,…),
central du commerce au Maroc.
• Un établissement Certificats,
• Information Bilans,…),
public doté de la technique : Etat de la
• Un établissement public doté de la • Information technique : Etat de la
personnalité morale et de  l’autonomie technique issu des brevets d’invention,
personnalité morale et de  l’autonomie technique
• Informationissu des brevets d’invention,
financière. Il est placé sous la tutelle du commerciale : Créations
financière. Il est placé sous la tutelle du • Information commerciale : Créations
Ministère de l’Industrie, du Commerce, de d’entreprises, informations financières
Ministère de l’Industrie, du Commerce, de d’entreprises, informations financières
l’Investissement et de l’Economie issues des bilans,…
l’Investissement et de l’Economie issues des bilans,…
Numérique.
Numérique.
Les droits de la Propriété
Industrielles et Commerciale
Ces droits désignent les brevets d’invention, les marques de
fabrique, de commerce ou de service, et les dessins et les
modèles. Ce sont des biens de nature incorporelle qui
procurent à leurs titulaires un monopole d’exploitation.
Qu’est ce qu’un brevet d’invention?

• Le brevet d'invention est un titre de • Le titre  de brevet d’invention  vous confère le droit

propriété industrielle qui protège une d’interdire aux autres  d’utiliser votre invention sans
votre autorisation.
innovation technique. Elle peut concerner
• En brevetant votre invention, vous rentabilisez votre
un produit ou un procédé qui apportent
travail de recherche et développement. En outre, vous
une solution technique à un problème
vous assurez un avantage stratégique et commercial
donné. face à la concurrence.
• Le titre  de brevet d’invention protège • Une invention protégée est : Source de revenu, une
l’invention  pendant une durée  de 20 ans défense contre la concurrence et les limitations, permet

dans le territoire où le brevet est délivré. de rentabiliser les investissements, renforcer votre place
sur le marché.
Le titulaire du brevet

• Le demandeur du brevet est en principe le Cas de l’invention du salarié

titulaire (propriétaire) du brevet, • La loi prévoit une disposition spécifique pour les inventions
de salariés (art. 18 de la loi 17/97). Selon les conditions
éventuellement de manière conjointe avec
dans lesquelles elles ont été conçues, les droits sur
d’autres, par exemple quand une partie de
l’invention, et donc le choix de déposer ou non un brevet,
l’invention a été cédée ou quand plusieurs
reviennent soit au salarié, soit à l’employeur. Dans ce
inventeurs ont un droit commun sur le brevet. dernier cas, le salarié aura droit à une contrepartie
Un brevet peut bien entendu être transféré à financière.
une autre personne ou faire l’objet de • C’est pourquoi le salarié a l’obligation de déclarer toute

licences. invention qu’il réalise afin d’en informer son employeur et


de lui permettre de déterminer les droits qu’il estime détenir
sur l’invention.
Evaluation des stocks à la clôture

Ce qui ne peut pas être breveté ?


Une idée n’est pas brevetable, seuls les moyens techniques permettant sa matérialisation
le sont. Dans ce sens, la loi prévoit une liste d’exclusions à la brevetabilité (art. 23, 24 et 25
de la loi 17/97) :

 Les découvertes ainsi que les théories scientifiques et les méthodes mathématiques;
 Les créations esthétiques;
Les présentations d’informations;
Les plans, principes et méthodes dans l’exercice d’activités intellectuelles, en matière de jeu ou dans le domaine économique;
Les programmes d’ordinateurs considérés en tant que tels;
Les inventions contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs;
Les méthodes de traitement chirurgical ou thérapeutique du corps humain ou animal;
Les méthodes de diagnostic appliquées au corps humain ou animal;
Les variétés végétales ou les races animales;
Les procédés essentiellement biologiques d’obtention de végétaux ou de sélection de races d’animaux.
COUT D’ENTRÉE DES STOCKS

Coût d’acquisition

Coût de transformation

Autres coûts
Cout d’acquisition IAS 2.11 3

• Droit de douane
• Frais de transport Escompte et Rabais
• Manutention Remise ,Ristourne
autres coûts
directement imputables
à l’acquisition des
marchandises et
Prix d’achat matières.
Coût de transformation
Frais calculés d’après
Couts indirects de
Cout de Couts directs liés aux la capacité normale de
production fixe et
transformation unités produite production (cout de
variable sous-activité)

- IAS 2-
- IAS2-

Remarque:
La norme IAS 2 précise que l’incorporation des charges fixes indirectes doit être
basée sur la capacité normale de production de l’entreprise afin que l’évaluation des
stocks soit relativement indépendante des variations d’activité. Les frais généraux non
affecté sont comptabilisés comme une charge de l’exercice au cours duquel ils sont
encourus.
APPLICATION 1

Le cout de production unitaire 2100000/90000=23,3


Le cout du stock final: 15000x23,3= 350000 (environ)
En excluant le coût de la sous-activité du cout de production
2100000-(10%x800000)=2020000 -> seulement 90% de frais fixes de production sont
retenus , 90% correspondant au rapport entre la production réelle et la production
normale -> 90000/100000=22,44/ Unité
Le stock final est donc de: 15000x22,44=337000 (environ)
Le cout de sous-activité, soit 2100000-2020000=80000, est comptabilisé en dans les
charges de l’exercice
APPLICATION 1 suite
Autres coûts
Il s’agit uniquement de couts encourus pour amener les stocks à l’endroit et dans
l’état ou ils se trouvent.

• Frais relatifs à la conception de produis spécifiques pour certains clients.

• Couts d’emprunts, dans les limites fixées par la norme IAS 23, cout d’emprunt IAS 2.17

• Amortissement annuel des immobilisations incorporelles

• Frais de transport encouru pour acheminer les produits finis de l’usine au dépôt de vente
de l’entreprise
Sont à exclure du coût de stock

Montants anormaux de déchets de fabrication, de main


d’œuvre ou d’autre couts de production
Cout de stockage sauf s’il s’agit d’un stockage nécessaire
entre deux étapes de production
Cout d’emprunts
Frais généraux administratifs ne contribuant pas a mettre
les stocks dans l’état et l’endroit ou ils se trouvent

Différences de changes liées à l’acquisition des stocks

Frais de commercialisation
METHODE DE VALORISATION DE STOCK

LES BIENS

NON FONGILES FONGIBLES

Il est nécessaire de procéder à


un identification spécifique des Deux méthodes de valorisation
couts individuels, ainsi, chaque des stocks sont autorisées
produit est évalué à son cout (IAS 2,25)
réel (IAS 2,23 et ,24)
Méthodes de valorisation des stocks pour les
biens fongibles

Les deux méthodes

Premier entré / Cout unitaire moyen


Premier sorti pondéré (CUMP)
(FIFO)
Les stocks présentant des caractéristiques similaires quant à leur nature et à leur
nature et à leur usage doivent être évalués selon la même méthodes de détermination
du coût, et ce, de façon permanente dans le temps.
Ainsi, des stocks présentant des natures ou des usages différents peuvent justifier des
méthodes de détermination du cout différentes (IAS 2,25).

Des stocks utilisés dans un secteur opérationnel peuvent avoir un usage différant pour
l’entité lorsque ce même type de stocks est utilisé dans un autre secteur opérationnel.
Toutefois, une différence dans l’implantation géographique des stocks, et/ou dans les
règles fiscales applicables, ne justifie pas l’utilisation de méthodes différentes de
déamination du cout (IAS 2,26)
Evaluation des stocks à la clôture

Principes généraux

Conformément au principe de prudence, les stocks sont évalués au plus faible de leur
coût et de leur valeur nette de réalisation.
La valeur nette de réalisation peut devenir inferieure au coût d’entée dans les cas suivants:

Stocks devenus complétement ou


Stocks endommagés
partiellement obsolètes
Evaluation des stocks à la clôture

La détermination de la valeur nette de réalisation

La valeur nette de réalisation est le prix de vente estimé dans le cours normal de l’activité,
diminuer des coûts estimés pour l’achèvement et des coûts estimés nécessaires pour
réaliser la vente.

Prix de vente Coût estimé


Coût estimé pour
La valeur nette de estimé dans le nécessaires à la
l’achèvement des
réalisation cours normal de réalisation de la
stocks
l’activité vente
Evaluation des stocks à la clôture

Exemple 1:

Soit un stock de produits finis dont le coût de production est de 500.


Les frais restant à supporter (frais de commercialisation) sont estimés à 200.
Sa valeur de marché (prix de vente possible) est estimée à 550, mais un contrat de vente
ferme à été conclu pour un prix de 600.

Corrigé :

Dans ce cas, la valeur nette de réalisation est de 600 – 200 = 400. Une provision pour
dépréciation de 100 doit donc être constatée.
Si le stock n’avait pas fait l’objet d’un contrat de vente ferme, la provision à constituer aurait
été de 150 (la valeur nette de réalisation étant de 550 – 200 = 350).
Evaluation des stocks à la clôture
Exemple 2

Au 31/12/N, une entreprise possède plusieurs stocks de matières premières, un stock


de produits finis. Le comptable se demande si ces stocks doivent être dépréciés :

Frais
Coût d’achat ou de Prix de vente à des supplémentaires
Stocks pour réaliser la
production conditions normales
vente
Matières
500 000 400 000 0
premières
Marchandises 700 000 800 000 250000
Produits finis 1 200 000 1 700 000 200000

TAF : Déterminez la valeur nette de réalisation de chacun des stocks


Déterminez la valeur nette de réalisation de chacun des stocks
ainsi que le montant des éventuelles provisions à constater.
ainsi que le montant des éventuelles provisions à constater.
Corrigé exemple 2

Le prix de vente des produits finis est estimé à 1 700 000 DH

Stock de
Valeur nette de réalisation = 800 000 – 250 000 = 550 000
marchandises

Provision pour dépréciation de 150 000 doit être


constatée

Stock de produits valeur nette de réalisation est de 1 700 000 – 200 000 = 1
finis 500 000

Aucune provision n’est donc nécessaire

Il est destiné à être incorporé au coût de production des produits


Stock de matières finis, lequel est inférieur à la valeur nette de réalisation des
premières produits finis.
Information à fournir

Les états financiers doivent mentionner les principes informations


suivantes:

• Les méthodes comptables adoptées pour évaluer les stocks, y compris la méthode de détermination
du cout utilisée.
• La valeur comptable totale des stocks et la valeur comptable par catégories appropriées à
l’entreprise.

• La valeur des dépréciation des stocks constatées au cours de la période


des stocks évalués à la juste valeur diminuée du cout des
ventes.
des stocks comptabilisés en charges au cours de la période (cout des produits
vendus)
• Le montant de toute reprise de dépréciation des stocks comptabilisée au cours de la
période

• Les circonstances ou événements ayant conduit à la reprise de la dépréciation des stocks


• La valeur comptable des stocks donnés en nantissement de passif.
IAS 2
Conclusion