Vous êtes sur la page 1sur 16

Université d’Oran 2 Mohamed Ben Ahmed

Institut de Maintenance et de Sécurité Industriel

 
 
LES REDUCTEUR DE VITESSE

Filière: Sécurité Prévention/Intervention _ Master 2

Réaliser par ;
SLIMANI MENAT ALLAH BOCHRA
Réducteur de vitesse

Un réducteur a pour but de modifier le rapport de


vitesse ou/et le couple entre l’axe d’entrée et l’axe de
sortie d’un mécanisme.
DÈFINITION: QU'EST CE QU'UN RÈDUCTEUR DE VITESSE?
Les réducteurs de vitesses (boîtes de vitesses) ont
toujours été considérés comme des composants
essentiels dans le monde de la mécanique, leur succès
réside dans leur utilité. Les boîtes de vitesses sont des
transmissions à engrenages mécaniques qui
transportent le mouvement d'un moteur vers la
machine à laquelle elles sont appliquées, réduisant la
vitesse dans le but de l’adapter aux besoins du
fonctionnement. Tout en réduisant la vitesse, le
réducteur multiplie la force fournie, techniquement
défini couple.
FONCTIONNEMENT: COMMENT FONCTIONNENT-ILS
À une extrémité, un moteur électrique ou hydraulique
est appliqué, tandis qu'à l'autre extrémité de l'arbre,
l'énergie est convertie en une force(couple) à faible
vitesse. À l'intérieur de ce corps fait de matériaux de
haute résistance, des forces énormes sont converties:
pensez à l'opération d'un gouvernail d'un bateau de
croisière lors d'une manœuvre, ou d'une grue à
conteneurs ou des machines pour creuser le tunnel d'un
souterrain 
Modélisation
les composants pris en compte, et considérer critiques
vis-à-vis de la fiabilité sont les suivant : 1 arbre
d’entrée, 1 arbre de sortie, 2 roues dentées, 4
roulements et 2 joints à lèvres, (le carter et les quatre
couvercles ne figurent pas dans le modèle). Sachant
que si l’un des composants était défaillant, le réducteur
ne serait plus viable. Ceci sous-entend que le réducteur
est modélisé en association série, comme présenté à la
figure
SCENARIO DE DEFAILLANCE
es reducteurs sont permis les plus anciens et les plus
repandus des equipements de production. les
reducteurs sont presents dans tous les process critiques
de l’industrie; leur defaillance engendre frequemment
un arret de l’ensemble du process
Défaillance progressive :
Scenario de dégradation: Ce scenario se caractérise par
une évolution dans le temps d’un paramètre
Exemple: usure, fatigue.
(usure: enlèvement de matière dû au glissement des deux
surfaces en contact)
défaillance soudaine :
Scenario 2 Catalectique: Ce modèle se caractérise par
une défaillance soudaine et complète
Exemple: grippage, rupture brutale
(e chemin de roulement est terne ou décoloré et a fondu.
Des particules d’usure de la cage ont été laminées et
incrustées dans le chemin de roulement. Cause :
lubrification insuffisante)
• Défaillance aléatoire :
Scenario : vitesse non adaptée et un excès de température
ou la vibration
Exemple : niveau de lhuile insuffisant ou huile polluée
ou inadéquate
Analyse structurelle
Analyse fonctionnelles
ADD La vitesse inadaptée
ES

Défauts d'engrenages Défauts dans les


EI 1 roulements
EI 2

Grippag Corrosion Fatigu Défauts de lubrification Fatigue


e prématurée
e B E
C D
A

Une La graisse
mauvaise contaminée par la
lubrification poussière/ E2
E1
E1 E2
EI 1 T F
EI 2 T F T F
T 1 1 1 0
ES
A B C E D F 0 0 0 1

EI 1 EI 2 E T F
D T F T F
EI T 1 1 1 0
ES 2 F 0 0 0 1

A T F
B T F T F E1 T F
C T F T F T F T F E2 T F T F

EI T 1 1 1 1 1 1 1 0 T 1 0 0 0
E
1 F 0 0 0 0 0 0 0 1 F 0 1 1 1
L’équations de Bayés:
 P(ES=T)=P(ES=T/EI1=T ∩ EI2=T).P(EI1=T).P(EI2=T)+
P(ES=T/EI1=T ∩ EI2=F).P(EI1=T).P(EI2=F)+
P(ES=T/EI1=F ∩ EI2=T).P(EI1=F).P(EI2=T)+
P(ES=T/EI1=F ∩ EI2=F).P(EI1=F).P(EI2=F)=
P(EI1=T)=P(EI1=T/A=T∩B=T∩C=T).P(A=T).P(B=T).P(C=T)+
P(EI1=T/A=T∩B=T∩C=F).P(A=T).P(B=T).P(C=F)+
P(EI1=T/A=T∩B=F∩C=T).P(A=T).P(B=F).P(C=T)+
P(EI1=T/A=T∩B=F∩C=F).P(A=T).P(B=F).P(C=F)+
P(EI1=T/A=F∩B=T∩C=T).P(A=F).P(B=T).P(C=T)+
P(EI1=T/A=F∩B=T∩C=F).P(A=F).P(B=T).P(C=F)+
P(EI1=T/A=F∩B=F∩C=T).P(A=F).P(B=F).P(C=T)=
P(EI2=T)=P(EI2=T/D=T ∩E=T).P(D=T).P(E=T)+
P(EI2=T/D=T∩E=F).P(D=T).P(E=F)+
P(EI2=T/D=F∩E=T).P(D=F).P(E=T)=
P(E=T)=P(E=T/E1=T ∩E2=T).P(E1=T).P(E2=T)=
On supposons que les probabilités EI1 sont égaux alors :
P(A)=P(B)=P(C)= 1/3
Et on supposons : P(E1)=P(E2)=1/2
Par compensation

 P(E=T)=1*0,5*0,5=0.25
 P(EI2=T)=1*0.5*0.25+1*0.5*0.75+1*0.5*0.25=0.625
ALORS R(EI2=F)=0.375
 P(EI1=T)=(1*0.3*0.3*0.3)*7=0.189
ALORS P(EI1=F)= 0.811
 P(ES=T)=1*0.189*0.625+1*0.189*0.375+1*0.811* 0.625 =
0.6958 = 69 %
P(ES=T)= 0.6958 = 69 %

Vous aimerez peut-être aussi