Vous êtes sur la page 1sur 20

UCAC – ICAM, Campus de Douala

Gestion des déches 1


Pr Emmanuel NGNIKAM, Maître des Conférences
emma_ngnikam@yahoo.fr

SÉANCE N°1 : DEFINITIONS DE


CONCEPTS DE BASE
PLAN DE LA SESSION

 Définition des déchets selon les participants ;


 Définition des déchets ;
 Typologie des déchets ;
 Autres définitions ;
 Transfert de pollution.
LES DECHETS SELON LES
PARTICIPANTS
LES DECHETS SELON LES
PARTICIPANTS
 Produits jetés;
 Ce qui est répugnant dans les ménages ;
 Les résidus qu’on jette et qui peut être utile ;
 Résidu des activités des hommes et qui ne sont pas utiles ;
 Résidus des ménages non utiles ;
 Résidus putrescibles et non putrescibles provenant des activités
humaines ;
 Résidu des activités humaines et non humaine ;
 Tout ce qui est inutile dans un ménage et pouvant être utilisé ailleurs ;
 Restes des activités humaines et qui ne sont plus utiles ;
 C’est rien d’autre que les ordures ;
 Ordures provenant des activités ménagères ;
 Tout ce qui est voué à l’abondon après utilisation ;
 Résidus provenant des activités des hommes utiles ou non utiles ;
 Tout ce qui peut causer la maladie à l’homme ;
 La saleté qui est produite dans les ménages.
DEFINITION DES DECHETS (1)

 Sur la plan économique : le déchet est une matière ou un


objet dont la valeur économique est nulle ou négative pour
son détenteur, à un moment et dans un lieu donnés ;
 Sur le plan juridique : deux conceptions des déchets sont
considérées (la conception subjective et la conception
objective).
 Selon la conception subjective, un bien ne devient
déchets que lorsque son détenteur a marqué sa
volonté de s’en débarrasser;
 Selon la conception objective(globalité), un déchet est
un bien dont la gestion doit être contrôlée au profit de
la protection de la santé publique et de
l’environnement.
DEFINITION DES DECHETS (2)

 Les biens recyclables qui sont des matières


premières secondaires entrent dans cette définition
objective du déchet ;
 C’est de cette conception que découlent les
définitions réglementaires qui sont basées sur une
liste d’objets ou biens devant entrer dans chaque
catégorie de déchet ;
 Au Cameroun, la définition du déchet est donnée par
la loi cadre de 1996 sur l’environnement.
DEFINITION DES DECHETS (3)

 Selon la loi n° 096/12 du 05 août 1996 article 4 alinéa


C, un « déchet » est tout résidu d’un processus de
production, de transformation ou d’utilisation ; toute
substance ou tout matériau produit ou plus
généralement, tout bien meuble ou immeuble
abandonné ou destiné à l’abandon;
 Sont considérés comme déchets toxiques et/ou
dangereux, les matières contenant des substances
inflammables, explosives, radioactives, toxiques
présentant un danger pour la vie des personnes, des
animaux, des plantes et pour l’environnement (Loi n°
89/27 du 29/12/89 ).
TYPOLOGIE DES DECHETS (1)

Catégories de Sous Description sommaire


déchets catégories

Déchets ménagers Déchets Déchets produits par les ménages


ménagers

Ordures Déchets de l’activité domestique des ménages pris en


ménagères compte par la collecte régulière
(OM)
Matelas, meubles, Encombrants Déchets liés à une activité occasionnelle qui, en raison
frigos, ( tous les 3 des de leur volume et de leur poids, ne peuvent être
mois ) ménages pris en compte par la collecte régulière des ordures
ménagères.
Toxiques( toit de Déchets Déchets présentant un ou plusieurs caractères
maison, ménagers dommageables pour l’environnement et/ou qui ne
voiture,
peinture
spéciaux peuvent pas être éliminés par les mêmes voies que
décapée (DMS) les ordures ménagères sans créer des risques lors
de la collecte.
TYPOLOGIE DES DECHETS (2)

Catégories de Sous Description sommaire


déchets catégories
Déchets de la Idem Déchets produits par les services de la collectivité
collectivité
Déchets du Déchets liés au nettoyage des rues, des marchés,
nettoiement des plages, …
Déchets des Déchets liés à l’entretien des espaces verts : tontes
espaces verts de gazon, tailles, élagages, feuilles mortes, etc.

Déchets de déchets résultant du fonctionnement des dispositifs


l’assainisseme publics d’épuration et de l’entretien des réseaux
nt d’évacuation des eaux usées, pluviales ou cours
d’eau (boues, graisses, déchets de dégrillage,
sables de curage, …).
TYPOLOGIE DES DECHETS (3)

Catégories de Sous catégories Description sommaire


déchets
Déchets des artisans Idem Ces producteurs peuvent confier leurs déchets aux
et commerçants, ( déchets secs: services communaux « à condition qu’ils n’entraînent pas,
marché vetements
déchets banals des Déchets humides: eu égard à leurs caractéristiques, de sujétions techniques
activités marché viande) particulières lors de leur élimination ». Les communes
économiques et des acceptent ainsi l’assimilation de ces déchets aux ordures
administrations ménagères du fait leur nature similaire.

Déchets industriels Déchets banals Déchets assimilables, à travers leur nature (ou
dangerosité), aux ordures ménagères. Dépassant les
volumes et quantités limites fixées par la commune ou
regroupement dans le contrat de collecte, leur élimination
est alors à la charge du producteur ;
Déchets Déchets dont la destination nécessitent des précautions
spéciaux particulières vis-à-vis de la protection de l’environnement.
( hopitaux et centre Exemple : déchets d’activité de soins, produits
de santé phytosanitaires, déchets industriels spéciaux.
DEFINITION DES AUTRES CONCEPTS (1)

 Valorisation : , toute action qui permet :


 de tirer de l’énergie d’un déchet (considéré comme bien,
par extension) ;
 de trouver un nouvel usage à la matière qui le compose ;
 de tirer une matière première secondaire utile à la
fabrication du même bien : par exemple papier ou verre
recyclés ;
 de trouver un nouvel usage à l’objet, par exemple
utilisation de traverses de voies ferrée pour construire
une palissade ;
 à un déchet de redevenir utile pour d’autres : brocantes
et marchés aux puces fournissent de nombreux
exemples de valorisation de déchets.
DEFINITION DES AUTRES CONCEPTS (2)

 La récupération correspond à l’ensemble des


opérations organisées en vue de la valorisation ;
 La récupération correspond à la suite d’extractions
successives et sélectives jusqu’à l’obtention des flux ou
matériaux dits ciblés, c’est à dire concernés par la
valorisation matière.
 La régénération confère aux matériaux extraits les
propriétés nécessaires à leur utilisation en
remplacement de biens classiques ( on part de A vers A meme à
50% comme avec les huiles de moteur).
 La régénération correspond à des procédés en général
physique ou chimique selon l’état du matériau récupéré
et la filière de valorisation visée.
DEFINITION DES AUTRES CONCEPTS (2)

 Recyclage : toute opération de valorisation par laquelle


les déchets, y compris les déchets organiques, sont
retraités en substances, matières ou produits aux fins
de leur fonction initiale ou à d’autres fins ( de A vers B
sachant que A et B sont de même matériaux)
DEFINITION DES AUTRES CONCEPTS (3)

 Réemploi : toute opération par laquelle des substances,


matières ou produits qui ne sont pas des déchets sont
utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour
lequel ils avaient été conçus. Usage identique que le premier
 Réutilisation : toute opération par laquelle des substances,
matières ou produits qui sont devenus des déchets sont
utilisés de nouveau. ( usage autre que le premier)
 Traitement : ensemble de procédés visant à transformer les
déchets pour notamment en réduire dans des conditions
contrôlées le potentiel polluant initial, la quantité ou le
volume, et le cas échéant assurer leur recyclage ou leur
valorisation.
 Tri à la source : opération de séparation des différents flux
de déchets par les producteurs (maison, marché administration, usine).
Dans le cas des matériaux recyclables des ménages il s’agit
plutôt de non mélange que de tri à la source.
DEFINITION DES AUTRES CONCEPTS (4)

 Le déchet ultime est défini comme « un déchet


résultant ou non du traitement d’un déchet qui n’est
plus susceptible d’être traité dans des conditions
techniques et économiques du moment, … » ;
 La notion de déchet ultime est évolutive. Elle dépend
de l’état des techniques de traitement, des besoins
économiques (un déchet considéré comme ultime peut
s’avérer valorisable dans le futur ou dans un autre
contexte) ;
 Par exemple les déchets ferreux triés d’un processus
de compostage est ultime dans un environnement où
l’économie de permet pas le recyclage du fers.
DEFINITION DES AUTRES CONCEPTS (5)

 Collecte ( averda) : toute opération de ramassage des


déchets en vue de leur transport vers une installation de
traitement des déchets.
 Collecte en porte-à-porte : mode d’organisation de la
collecte dans lequel le contenant est affecté à un groupe
d’usagers nommément identifiables ; le point d’enlèvement
est situé à proximité immédiate du domicile de l’usager ou
du lieu de production des déchets.
 Collecte par apport volontaire : mode d’organisation de la
collecte dans lequel un contenant de collecte est mis à la
disposition du public.
 Collecte sélective ou séparative : collecte de certains flux
de déchets (recyclables secs et fermentescibles), que les
ménages n’ont pas mélangé aux ordures ménagères
résiduelles, en vue d’un recyclage matière ou organique.
DEFINITION DES AUTRES CONCEPTS (6)

 Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux


(DASRI) : déchets issus des activités de diagnostic, de suivi
et de traitement préventif, curatif ou palliatif, dans les
domaines de la médecine humaine et vétérinaire. Ils
présentent un risque infectieux du fait qu'ils contiennent des
microorganismes ou leurs toxines pouvant causer la maladie
chez l'homme ou chez d'autres organismes vivants.
 Déchets Dangereux (DD): regroupent les déchets
dangereux des entreprises en grandes quantités, les
déchets toxiques en quantités dispersées des entreprises
(DDQD), les déchets dangereux des ménages (DDM) et les
déchets d'activités de soins à risques infectieux (DASRI).
 Pré-collecte ( maison) : ensemble des opérations
d’évacuation des déchets depuis leur lieu de production
jusqu’au lieu de prise en charge par le service de collecte.
NOTION DE TRANSFERT DE POLLUTION

 Le traitement des déchets, entraîne la production


d’autres déchets solides, liquides et gazeux dont il faut
assurer l’élimination ;
 Lors des opérations de traitement des déchets, les
transferts de pollution peuvent se manifester à deux
niveaux :
 Local dès la sortie de l’unité de traitement par les
effluents rejetés directement dans l’environnement ;
 De manière différée : des conséquences
environnementales peuvent à leur tour, apparaître à un
moment donné du cycle du déchet valorisé ou lors de
traitements ultérieurs.
TRAVAIL DE GROUPE

 Sur la base des informations reçues pendant la séance


chaque étudiant devrait à la fin de cette journée :
 Identifier la typologie des déchets présents dans la ville
de Douala ;
 Identifier les formes de valorisation des déchets
présentes à Douala ;
 Identifier les filières de récupération présentes dans la
ville de Douala ;
 Dresser un état de lieu de la valorisation et récupération
des déchets dans la ville de Douala en fin de l’après midi.
MERCI DE VOTRE ATTENTION

Animateur : Dr Emmanuel NGNIKAM.


Emma_ngnikam@yahoo.fr

Vous aimerez peut-être aussi