Vous êtes sur la page 1sur 40

Chapitre II – les tableaux

statistiques

OUMECHTAQ HAFID
introduction

 L’un desobjectifs de la statistique descriptive est de


résumer les données « brutes » recueillies sur une population
dans des tableaux statistiques

 Avantages :

 Présentation des données de façon lisible


 En ligne : informations relatives à chaque individu
 En colonne : critères ou caractères étudiés
 La première colonne du tableau reprend les différentes modalités (xi )
prises par la variable ou le caractère nombre d’enfants/ménage

 La deuxième colonne présente les effectifs (ni ) (fréquences absolues) :


le nombre d’individus correspondant à chaque modalité du caractère

 Chaque case du tableau dénombre les individus considérés


comme équivalents face au phénomène étudié

 L’ensemble des modalités et des effectifs d’un caractère forment


une
distribution statistique ou une série statistique

Distribution statistique = {xi , ni }


 La présentation d’un tableau statistique doit respecter des principes généraux :

 Le tableau doit porter un titre précisant son contenu : le phénomène étudié, la


façon dont il est étudié, le lieu, la date, etc.

 Le tableau doit porter des intitulés de lignes et de colonnes clairement définis

 Le tableau doit préciser les unités utilisés : ne pas confondre le mètre avec le
mètre carré, le millier avec le million, le DH avec l’Euro, etc

 Le tableau doit préciser la source des informations lorsque les données sont
empruntées à une publication ou à un organisme
 Les tableaux statistiques peuvent être à une ou à plusieurs dimensions

À « une dimension » si un seul caractère est étudié (nombre d’enfants/ménage)

À « deux dimensions » si l’on retient deux caractères (nombre et le genre des


enfants/ménage)
Les tableaux statistiques à
un caractère
Effectifs (fréquences absolues) :

• C’est le nombre d’unités statistiques relatif à


une modalité donnée :
Age Effectifs

17 100
18 150
19 50
20 70
21 80
22 90
Total
Effectifs cumulés croissants _ décroissants

Effectif cumulé Effectif cumulé


Age Effectifs
croissant décroissant

17 100

18 150

19 50

20 70

21 80

22 90

Total
Fréquence relative

• C’est  le quotient de cet effectif par


celui de la population
• EX : 200/600=33/100 est la fréquence
relative de la première modalité
Age Effectifs Fréquence relative

17 100

18 150

19 50

20 70

21 80

22 90

Total
Série statistique

• Distribution de fréquences, distribution


de statistiques ou tableau statistique,
c’est un tableau qui nous donne
l’ensemble des valeurs mesurant le
caractère.
Objectif de la statistique
 L’un des objectifs de la statistique descriptive est de
résumer les données « brutes » recueillies sur une
population dans des tableaux statistiques

• Avantages :
 Présentation des données de façon lisible

 En ligne : informations relatives à chaque individu

 En colonne : critères ou caractères étudiés


EXEMPLE 1
 Enquête d’opinion réalisée auprès de 9 étudiants de premières années ISTA
 Données recueillies : Nom, Prénom, Age, série du bac, opinion sur l’architecture
de la fac de l’ISTA
Matrice des données :

{{"Alaoui", "Fatima", 18, "L", "Très bonne"}, {"Otmani",


"Samira", 17, "S", "Bonne"}, {"Omrani", "Fouad", 19,
"S", "Très bonne"}, {"Berrada« ,"Amine", 20, "S", "Très

bonne"}, {"Rafik", "Basma", 19, "L", "Moyenne"},

{"Sfendla« ,"Rime", 18, "ES", "Bonne"}, {" Semlali ",


"Mohammed", 19, "G", "Médiocre"}, {"Wahbi« ,"Salma",
17, "S", "Très bonne"}, {"Yacoubi", "Karim",18, "L", "Très
bonne"}}
Noms Prénoms Age Série du bac Opinion sur
l’architecture
Alaoui Fatima 18 L Très bonne

Otmani Samira 17 S Bonne

Omrani Fouad 19 S Très bonne

Berrada Amine 20 S Très bonne

Rafik Basma 19 L Moyenne

Sfendla Rime 18 ES Bonne

Semlali Mohamme 19 G Médiocre


d
Wahbi Salma 17 S Très bonne

Yacoubi Karim 18 L Très bonne


Exemple 2

 enquête auprès d’un échantillon de 56 familles marocaines


sur le nombre d’enfant par ménage

• Données brutes : 0 0 0 1 1 1 1 1 2 2 2 2 2 2 2 2 3 3 3

3333444444444444445555555556
666667789

 Les données brutes ne sont pas lisibles

 Regroupement des données dans un tableau pour faciliter


le traitement et les interprétations
Nombre d’enfants par famille observé dans un échantillon
de 56 familles
Nombre d’enfants/famille (xi ) Effectif (ni )
0 3
1 5
2 8
3 7
Nombre
4 14 d’individus
Modalités xi
5 9 correspondant
prises par à chaque
la variable x 6 6 modalité
7 2
8 1 Effectif ou
9 1 fréquenc
Total 56 e
absolue
Les tableaux à un caractère
 Considérons une population statistique de N individus décrite selon le caractère x
dont les k modalités sont x1, x2, ..., xi, ...., xk

Modalités (xi ) Effectif (ni )


x1 n1
 ni représente le nombre d’individus, appelé

x2 n2 « effectif partiel » ou « fréquence absolue »,


. . présentant la modalité xi
. .
. .
xi ni
 La somme des « effectifs partiels » ni est
. .
. . « l’effectif total » N de la population
. .
xk nk Σ ni =
Total N N
 La« fréquence relative » ou « fréquence» fi

Est la proportion d’individus présentant la même modalité dans la


population
 La « fréquence » fi est obtenue en divisant chaque effectif par l’effectif
total
ni
fi =
n

 La « fréquence » fi peut être exprimée en pourcentage


% ni
fi % = *
n
100

 La somme des fréquences relatives fi est égale à 1 et la


somme des fréquences exprimées en % est égale à 100
 Le tableau statistique initiale se présentera sous
la forme suivante :

Modalités (xi) Effectifs (ni) Fréquences (fi)


x1 n1 f1

x2 n2 f2
x3 n3 f3
. . .
. . .
. . .
xi ni fi
. . .
. . .
. . .
xk nk fk
Σ N 1
Exemple d’application : Nombre d’enfants par famille

1. Compléter le tableau en
Nombre d’enfants/famille (xi ) Effectif (ni ) calculant les fréquences
relatives et les fréquences en
0 3
pourcentages
1 5
2 8 2. Interpréter les résultats
3 7
4 14
5 9
6 6
7 2
8 1
9 1
Total 56
LES CLASSES
Nombre d’enfants/femmes

Nombre d’enfants Effectif de femmes

[0-2[ 4

[2-4[ 10

[4-6[ 6

Total 20
 Lorsque les données sont regroupées en classe, il faut définir
les extrémités de classe

 Il faut préciser la « borne inférieure » et la « borne


supérieure » des classes
 Il faut préciser sans ambiguïté si les valeurs des
extrémités sont inclues ou
non dans les classes

 Exemple 1 : nombre d’enfants par femme


 Classe [2 – 4[
 « [2 – » signifie que la valeur « 2 » est inclue dans la
classe
 « – 4 [» signifie que la valeur « 4 » est exclue de la classe

 Tous les éléments de la population étudiée (femmes) doivent


se retrouver dans
une et une seule classe
 L’amplitude de classe = la différence entre la valeur de
l’extrémité supérieure et la valeur de l’extrémité inférieure

 L’amplitude a d’une classe i sera donnée par la


formule suivante :
ai = e sup - e inf
i i

 Exemple 1 : L’amplitude ai de la classe [6000 – 7000[


ai = ie sup - e inf = 7000 - 6000 i= 1000

 Le centre de classe = la moyenne des extrémités de


classe

 Le centre c d’une classe i sera donnée par la formule


suivante :
 Exemple 2 : Salaires mensuels des employés d’une entreprise « X » en
DH au 31/12/2020

Salaires Effectifs Amplitudes Centres ci

[6000 – 7000[ 10

[7000 – 9000[ 50

[9000 – 10 000[ 200

[10 000 – 13 000[ 20

[13 000 – 17 000[ 10

[17 000 – 30 000[ 5

Total - -
Chaque classe est
caractérisée par :
 Borne inférieure
 Borne supérieure
 Amplitude (ai)
 Centre (ci)

Borne ci Borne
inférieure supérieure
Les tableaux à caractères
qualitatifs
1. Les tableaux de caractère à modalités nominales
 Exemple1 : Répartition des salariés de l’entreprise M selon la CSP au 31/12/19

Modalités des CSP (xi) Effectifs (ni) Fréquences (fi) fi en %


Cadres supérieurs 10
Contremaîtres 5
employés 30
Ouvriers spécialisés 90
Autres catégories 5
Total 140
Exemple 2

: Répartition des étudiants du groupe A selon leur lieu de naissance

Lieu de naissance (xi) Effectifs (ni) Fréquences (fi) fi en %


Casablanca 98
Mohammedia 53
Rabat 47
Kénitra 32
Autres 20
Total 250
2. Les tableaux de caractère à modalités ordinales

 Exemple : enquête effectuée auprès d’un échantillon de 9 étudiants de sciences


économiques sur leur opinion concernant l’architecture de la faculté

Opinions (xi) Effectifs (ni) Fréquences (fi) fi en %


Très bonne 5
Bonne 2
Moyenne 1
Médiocre 1
Total 9
Les tableaux à caractères
quantitatifs
 Les tableaux à caractères quantitatifs peuvent contenir plus
d’informations que les tableaux à caractères qualitatifs :

 Effectifs cumulés

 Fréquences cumulées

 Les effectifs cumulés notés N(x)

 Exemple nombre d’enfants par famille : Combien de familles ont plus de


quatre enfants? Combien de familles ont moins de quatre enfants?

 Les fréquences cumulés notées F(x)

 Quelle est la proportion de familles ayant plus de quatre enfants? Quelle


est la proportion de familles ayant moins de quatre enfants?
Cas de caractères quantitatifs discrets
• Exemple : Nombre d’enfants (xi ) observés dans un échantillon de 55
familles
 Le calcul des effectifs cumulés et des fréquences cumulées se fait en
cumulant (sommant) les effectifs et les fréquences relatives dans une
colonne du tableau

Si l’on somme de haut en bas Si l’on somme de bas en haut

Les valeurs croissent de haut en bas Les valeurs croissent de bas en haut

Les fréquences (effectifs) cumulées sont Les fréquences (effectifs) cumulées sont
« ascendantes » « descendantes »

= La notion « moins de » = La notion « plus de »


 Il y a 15 ménages dans l’échantillon qui ont « moins de » 3 enfants. On
peut dire aussi qu’il y a 15 ménages dans l’échantillon qui ont
• « au plus » 2 enfants

 Il y a 40 ménages dans l’échantillon qui ont « plus de » 2 enfants. On


peut dire aussi qu’il y a 40 ménages dans l’échantillon qui ont
• « au moins » 3 enfants

 40% des ménages de l’échantillon ont « moins de » 4 enfants ou


• « au plus » 3 enfants

 60% des ménages de l’échantillon ont « plus de » 3 enfants ou « au


moins » 4 enfants
Les tableaux à deux caractères
Les tableaux à deux caractères
 Une population statistique peut être décrite à l’aide de
deux caractères simultanèment

 Ex 1 : la population des ménages peut être décrite selon


son revenu et ses dépenses simultanèment

 Ex 2 : la population active marocaine peut être décrite en


fonction de la CSP et du niveau de formation

Les tableaux statistiques à deux dimensions

Les tableaux de contingence ou croisés


dynamiques ou à double entrées
 Considérons une population statistique décrite selon deux caractères :
 Un caractère X dont les n modalités xi sont x1, x2, ..., xi, ...., xn
 Un caractère Y dont les k modalités yj sont y1, y2, ..., yj, ...., yk
Les k modalités de Y
yj
y1 y2 . . . . . yj . . . . . . yk  Les effectifs partiels apparaissent à
xi ni.
l’intérieur du tableau
x1 n11 n12 . . . . .n1j . . . . . n1.
n1k nij : effectif de la population présentant
Les n modalités de

n2. 
n21 n22 . . . . .n2j . . . . . . à la fois la modalité xi et la modalité yj
x2 .

. n2k .
.  nij : l’indice de X « i » d’abord et de Y
.
.
. ni. « j » ensuite
.
. .
xi . .  Les marges ou effectifs marginaux
. ni1 ni2 . . . . . nij . . . . . . .
.  i.n : somme des effectifs de la ième ligne,
.
nik n l’indice j variant de 1 à K est remplacé
.
X

. par « . »
xn .
.
n.  n.j : somme des effectifs de la modalité
. yj
nn1 nn2 . . . . . nnj . . . . . , l’indice i = 1 à n est remplacé par «.»
nnk
Présentation générale des tableaux de contingence

 Exemple : répartition des salariés d’une entreprise X selon le genre (xi ) et le


niveau de formation (yj )
yj  La marge n.j et la ligne du haut yj
Féminin Masculin Total (ni. ) donne la distribution marginale
xi
des salariés de l’entreprise selon
Bac + 3 45 49 94 leur « sexe »

Bac + 5 16 11 27

Bac + 8 4 6 10 Distribution
marginale du
Total (n.j ) 65 66 n.. = 131 caractère Y

 La marge ni. et la premièrecolonne xi donne la distribution


marginale des salariés de l’entreprise selon leur « niveau de formation »
Distribution marginale du caractère X
 Exemple : répartition des salariés d’une entreprise M selon le le
genre (xi ) et le niveau de formation (yj )

yj
Féminin Masculin Total (ni. )
xi
Bac + 3 45 49 94

Bac + 5 16 11 27
1. Calculer f22 , f31, f12
Bac + 8 4 6 10
2. Interpréter les résultats
Total (n.j ) 65 66 n.. = 131
11
f22 = 8% des salariés sont des femmes de niveau Bac + 5
131