Vous êtes sur la page 1sur 59

Module : Introduction

aux réseaux
informatiques
Enseignante:fardoussa OMAR Email:
ISMAIL fardoussadana@hotmail.com

L1 RI

2019/2020
Chapitre III:Couche
réseau

2
Plan du cours
 Equipements réseaux
 Notion d’adresse MAC
 Notion d’adresse IP
 Masque de sous-réseau
 Adresse privée/Publique
 Différence entre IP &MAC
 Caractéristique de sous-réseau
 Notion de CIDR
 Bibliographie

3
La communication ,source de
vie sociale
Chaque communication nécessite
une identification

4
Le Répéteur

 Un répéteur en anglais)agit un peu


comme
(repeater un hub, ce dernier n'a
mais
interfaces. Son intérêt est dequerenvoyer
2 ce qu'il
reçoit par l'interface de réception sur l'interface
d'émission, mais plus fort. On dit qu'il régénère et
réémet le signal.

 Un répéteur permet de couvrir des distances plus


grandes que les distances maximales fixées par le
matériel que l'on utilise

5
La carte réseau, le plus
important de tous

6
Le Hub

 Un hub est un dispositif en réseau qui permet de


mettre plusieurs ordinateurs en contact. Définition
pas très précise, puisque tout dispositif en réseau
(ou presque) a le même but. Bref, ce qu'il faut
retenir est qu'un hub est très bête, enfin, moins
intelligent que les autres. Ce qu'il fait est tout
simple : il reçoit des données par un port, et
envoie ce qu'il reçoit aux autres. Il a une interface
de réception (un port) et une interface de diffusion
(plusieurs autres ports par où les autres
ordinateurs sont connectés). Attention, une
interface permet la réception ET la diffusion.

7
Le Hub

8
Le Commutateur

 Un commutateur fonctionne à peu près comme


un hub, sauf qu'il est plus discret et intelligent. Il
n'envoie pas tout ce qu'il reçoit à tout le monde,
mais il l'envoie uniquement au destinataire. Si
l'ordinateur 1 envoie des données à l'ordinateur
2, seul ce dernier les recevra et pas les autres
connectés. Afin de déterminer l'ordinateur à qui il
faut renvoyer les données, le switch se base sur
les adresses physiques (adresses MAC) des
cartes réseau. Pour faire une analogie avec la vie
réelle, une adresse MAC est un peu comme une
adresse postale. C'est une suite de 6 nombres
hexadécimaux, par exemple 00-16-D4-C7-6E-D3

9
Le Commutateur

10
Le Routeur

 Un routeur ressemble à un switch sur le plan de


l'utilisation : en effet, il permet de mettre
plusieurs ordinateurs en réseau. Mais cela va
plus loin : il permet de mettre en contact 2
réseaux fondamentalement différents. Dans une
petite installation, avec un ou plusieurs
ordinateurs connectés à une "box" (qui est en
fait un routeur), il est la frontière entre le réseau
local et Internet.

11
Le Routeur

12
Bilans de matériels

Matériel Utilité
Carte réseau La carte réseau est le matériel de base
indispensable, qui traite tout au sujet de la
communication dans le monde du réseau
Concentrateur Le concentrateur permet de relier plusieurs
(hub) ordinateurs entre eux, mais on lui reproche
le manque de confidentialité.

Commutateu Le commutateur fonctionne comme le concentrateur,


sauf qu'il transmet des données aux destinataires en
r se basant sur leurs adresses MAC (adresses
physiques). Chaque machine reçoit seulement ce qui
lui est adressé .

Routeur Le routeur permet d'assurer la communication entre


différents réseaux pouvant être fondamentalement
différents (réseau local et Internet).

Répéteur Le répéteur reçoit des données par une interface de


réception et les renvoie plus fort par l'interface
d'émission.
13
Notion d’adresse Mac

 Une adresse MAC est un identifiant


unique attribuéà chaque carte réseau.
adresse
C'est physique
une
le nom d'adresse  Concrètement, c'est un numéro
MAC n'a rien à voir composé de 12 chiffres hexadécimaux. Par
d'identification
avec les convention, on place un symbole deux-points (:)
ordinateurs Mac
tous les 2 chiffres.
 Une adresse MAC ressemble donc à
cela :
01:23:45:67:89:AB
 correspondance
En fait, le commutateur utiliseMAC
entre les adresses uneettable
les de
ports pour savoir où envoyer les données.
14
Exemple :illustration d’une
communication basée sur MAC

15
Pourquoi on n'utilise pas juste
les adresses MAC ?

 Parce que dans un grand réseau,


comme un WAN, ou même Internet, il
n'y a pas d'élément central qui connait
l'emplacement du destinataire et qui
peut renvoyer les données en
conséquence.
 Par contre, le système d'adresses IP
permet, grâce à un processus appelé
routage, d'assurer que les données
arrivent bien au destinataire

16
Notion d’adresse IP

Echange de livre entre


humains

17
Notion d’adresse IP

 Une adresse IP n'est "rien d'autre" que l'endroit où


habite un ordinateur.
 Mais attention : cette adresse est relative au
réseau. Une machine n'aura pas forcément la
même adresse IP sur un réseau X et un réseau Y .
 Les adresses IP sont le seul moyen d'identification
des machines sur Internet. Mais il existe 2
versions du protocole Internet : IPv4 et IPv6.
 Et chaque version utilise sa propre structure
d'adresse IP

18
Classes d’adresses en
réseaux IP
 Dans les réseaux Ethernet IP V4, les adresses
sont codées sur 4 chiffres variant de 0 à 255, soit
32 bits. Pour faciliter la gestion des réseaux, les
adresses sont regroupées en classes. Selon la
classe, le réseau peut recevoir plus ou moins de
machines.
 Pour communiquer d'un réseau d'une classe
d'adresse IP à une autre, vous devez utiliser un
routeur. L'adresse effective utilise également un
masque de sous-réseau.
 32 bits utilisés, écriture en 4 fois 8 bits.

 adressage d’une machine/d’un réseau =@ IP


+masque sous-réseau
19
Classes d’adresses en
réseaux IP
 Classe A

Une adresse de classe A aura comme premier bit


d’adresse réseau la valeur 0 en binaire
Binaire :Une adresse de classe A se code avec :
1 octet pour l’adresse réseau
3 octets pour l’adresse hôte
 Adresses de 1.0.0.0 à 126.255.255.255.
 Exemple :79.20.69.230 est une adresse de classe A
 192.168.0.69 n’est pas une adresse de classe A
 Pour calculer le nombre d’adresse
réseau disponible dansune classe A, il
calcul (2^7)-2=126
suffit de faire le 21
Classes d’adresses en
réseaux IP: classe A
 Il y a 2^7 (de 00000000 à 01111111 avec 7 bits
pouvant être à 1) possibilités de réseaux, soit
N:2^n-2 128 possibilités.
 Or le réseau 0 (premier octet valant
00000000) n'existe pas et l’adresse 127 est
réservée pour désigner votre machine , c’est
pour cela que l’on ôte 2 au nombre d’adresses
de réseaux et que l’on obtient en tout 126
 réseaux
Pour .calculer le nombre d’adresse
hôtes disponible dans une classe A, on utilise le
principe de calcul, mais ici sur les 3 octets
même
restants, on arrive donc au calcul suivant
:2^(8+8+8 ) -2 = 2^(24)-2 = 16 777 214 adresses
hôtes !
21
Classes d’adresses en
réseaux IP: classe A
 Il existe dans chaque classe d’adresse,
adresses
des privées réservées à la création
N:2^n-2 de entreprise, la
réseauxdulocaux,
plupart temps, ilcar
n’y adans
qu’unune
seul accès Internet
qui est partagé sur les différents PC. Les
adresses privées permettent de créer
des
réseaux plus ou moins gros,
 Adresses privées de classe A :
10.0.0.1 à 10.255.255.254 soit 16 777 214 machines
dans un réseau local,
On retrouve dans les adresses de classes A,
les grosses entreprises qui ont besoin d’adresser
beaucoup de machines comme par exemple Google,
les FAI
22
Classes d’adresses en
réseaux IP
 Classe B

Binaire :Un adresse de classe B se code avec :


2 octet pour l’adresse réseau
2 octets pour l’adresse hôte
Une adresse de classe B
aura ses deux premiers bits
d’adresse réseau de valeur
10 en binaire.
Les adresses de classe B ont le premier octet (en
décimal) de l’adresse réseau compris entre 128 à
191, plus précisément entre 128.0 et 191.255
car l’adresse réseau des classes B est codée sur
deux octets. 23
Ex : 136.56.0.30 est une adresse de classe B
Classes d’adresses en
réseaux IP: classe B
Le nombre d’adresse réseau est plus important que pour les
adresses de classe A, puisqu’elle est codée non plus sur un
mais deux octets, soit 2^14 (10 000000 00000000 à 10
111111 11111111 avec 16-2=14 bits pouvant être à 1) soit un
total de 16384 adresses réseaux. Les deux bits en moins sont
les 2 premiers qui restent inchangés.
Le nombre d’adresse hôtes est aussi codée sur 2 octets, soit
(2^16) -2 = 65534 hôtes possible.
Remarque : Il ne faut pas oublier d’enlever l’adresse avec
tous les bits d’hôtes à 0 (adresse du réseau) et celle à tous les
bits d’hôtes à 1 (adresse de broadcast), soit 2 adresses.
Adresse privée de classe B : de 172.16.0.1 à
172.31.255.254 soit 1 048 574 adresses hôtes.

24
Classes d’adresses en
réseaux IP
 Classe C

Binaire :Un adresse de classe C se code avec :


3 octets pour l’adresse réseau
1 octet pour l’adresse hôte
Une adresse de classe C
aura ses deux premiers bits
d’adresse réseau de valeur
110 en binaire.
Les adresses de classe C ont le premier octet (en
décimal) de l’adresse réseau compris entre 192 à
223, plus précisément entre 192.0.0 et 223.255.255
car l’adresse réseau des classes C est codée sur trois
octets.
25
Ex : 192.168.30.8 est une adresse de classe C
Classes d’adresses en
réseaux IP: classe C
• Le nombre d’adresse réseau est encore plus important
que pour les classes B, puisqu’elle est codé sur 21 bits
(24bits – 3 inchangés = 21) soit 2^21 = 2097152
adresses réseaux. Le nombre d’adresse hôtes est en
revanche plus petit que pour une classe B car il est
codé sur un octet, soit (2^8 ) -2 =254.*
• Il ne faut pas oublier d’enlever l’adresse avec tous
les bits d’hôtes à 0 (adresse du réseau) et celle à tous
les bits d’hôtes à 1 (adresse de broadcast), soit 2
adresses,

• Adresses de classe C : de 192.168.0.1 à


privées
192.168.0.254 soit 254 machines dans un réseau
local.

26
Remarque

 L’adresse IP du réseau est une adresse IP avec


tous les bits de la partie « ID Hôte » à 0. C’est
donc une adresse réservée et non attribuable à un
équipement. Une autre combinaison est réservée.
C’est celle où tous les bits de la partie « ID Hôte »
sont à 1.
 Cette adresse est l’adresse de diffusion
(broadcast) et sert à désigner tous les hôtes du
réseau.
 Les adresses terminant par 0 et 255 sont
réservées.

27
Résumé adressage

28
Exemple :Classe A

29
Exemple :Classe B

30
Exemple :Classe C

31
Classe D,E

 Classe D : Adresses multicast, elles permettent


la transmission pour une vidéo conférence par
exemple. Les adresses réseaux vont de 224 à
231.

 Classe E : Ce sont des adresses de test


réservés pour le futur.

32
Masque de sous-réseau

 Une adresse IP est toujours associée à un «


masque de sous-réseau », c’est grâce à celui-ci
que l’on peut extraire de l’adresse IP, le N° de la
machine et le réseau / sous réseau auquel il
appartient.
 Par défaut, lorsqu’il n’y a pas de sous réseaux, les
masques sont :

33
Masque de sous-réseau

 Pour déterminer l’adresse réseau à partir d’une


adresse IP, on effectue l’opération logique
suivante :

 Exemple : l’adresse IP « 192.58.120.47 » s’écrit


en binaire : 11000000 00111010 01111000
00101111, C’est donc une adresse de classe C
puisqu’elle commence par « 110 » son masque
par défaut est donc 255.255.255.0

34
Masque de sous-réseau

 Exemple : l’adresse IP « 192.58.120.47 » s’écrit


en binaire : 11000000 00111010 01111000
00101111, C’est donc une adresse de classe C
puisqu’elle commence par « 110 » son masque
par défaut est donc 255.255.255.0

35
Résumé adressage/ masque

36
Adresse Publique /Privée

 Les adresses Publiques sont celles qui sont


possible d’utiliser pour une connexion à
l’Internet.
 Elles sont attribuées par l’IANA (Internet
Assigned Numbers Authority) auprès de qui il
faut s’enregistrer,
 Tout ordinateur d’un réseau local voulant se
connecter à Internet doit disposer de sa propre
adresse IP.
 A moins de disposer d’un (serveur
Mandataire) ou d’un service
PROXY
Adress Traduction),l’ordinateur doit (Network
NAT
d’une adresse IP pour se connecter à l’internet.
disposer
37
Adresse Publique /Privée
 L’IANA a spécifié, pour chaque classe
d’adresses, une plage d’ID réseau qui n’est pas
employée sur l’Internet. Ces adresses PRIVEES
peuvent être utilisées sans risque sur un réseau
local.

38
Exercice d’application 1
Pour chaque adresse IP, vous devez trouver : La classe d’adresse
standard , Le masque de sous-réseaux, L’adresse IP du réseau
logique, L’adresse IP de « broadcast » , Le numéro de réseau, Le
numéro de l’hôte

Adresse 192.168.4.27 172.16.1.32 10.10.32.14 83.206.12.14 167.23.45.12


IP
Classe

Masque

Réseau
logique
Broadcast

N° réseau

N° Hôtes

39
Sous-réseau

Un sous-réseau est une subdivision logique


d'un réseau de taille plus importante. Le
masque de sous-réseau permet de
distinguer la partie de l'adresse utilisée pour
le routage et celle utilisable pour numéroter
les hôtes.

40
Apports de sous-réseau
Ils permettent aux réseaux locaux physiquement à
distance d'être reliés.
 Un mélange des architectures de réseau peut être
relié, comme l'Ethernet sur un segment et le Token
ring sur des autres.
 Ils permettent à un nombre illimité de machines de
communiquer en combinant des sous-réseaux, par
contre, le nombre de machines sur chaque
segment est limité par le type de réseau utilisé.
 La congestion de réseau est réduite comme les
diffusions et chaque trafic local de réseau est limité
au segment local.

41
Ses caractéristiques

 Un réseau IP de classe A, B ou C peut


être découpé en sous-réseaux.
 Chaque sous-réseau peut être découpé
en sous-sous-réseaux et ainsi de suite.
 Il y a de même notion pour le réseau
et le sous-réseau.
 Chaque sous-réseau a un seul identifiant
réseau unique et il exige un masque de
réseau pour le sous-réseau.

42
Avant de faire le subnetting ,
il faut :
 Déterminer le nombre d'identifiant réseau
requises pour l'usage courant et également pour
l'évolution dans le futur ;
 Déterminer le nombre maximum des machines
de chaque sous-réseau, tenant compte encore de
la croissance dans le futur ;
 Définir un masque de réseau pour le sous-
réseau entier ;
 Déterminer les identifiants sous-réseau qui sont
utilisables ;
 Déterminer les identifiants machines valides et
assigner les adresses IP aux postes de travail ,

43
Avant de faire le subnetting ,
il faut :
Découpage en sous-réseau
–Cela consiste à emprunter des bits de la partie hôte
afin de créer des réseaux ayant un nombre d'hôtes plus
réduit.
–Les bits empruntables vont donc dépendre de la classe
d'adresse.
–Classe A : 24 bits possibles
–Classe B : 16 bits possibles
–Classe C : 8 bits possibles

44
Avant de faire le subnetting ,
il faut :
Découpage en sous-réseau
On connait le nombre de sous-réseau : n

–Le nombre de bits à emprunter (t) doit répondre


à l'impératif :

2^t ≥ n

Exemple:
Pour 4 sous réseaux je dois prendre 2 bits car 2^2 = 4
Pour 6 sous réseaux je dois prendre 3 bits car 2^3 = 8
et 8 ≥ 6

45
Exemple d’application

Le réseau de classe C, NetID : 192.168.1.0 avec le


masque par défaut 255.255.255.0. On veut découper
ce réseau en 2 sous-réseaux.

1.Calculer le nombre de sous-réseau ?


Si l'on utilise 1 bit -> 2^1 = 2 sous-réseaux, mais le bit
de haut et le bit de bas ne sont pas utilisés. Donc, il
faut au moins deux bits.

Si l'on utilise 2 bits -> 2^2 = 4 sous-réseaux, mais il


n'y a que deux qui sont utilisables. Donc, on utilise
maintenant 2 bits pour pouvoir découper en 2 sous-
réseaux.
46
Exemple d’application

2.Calcul du masque de sous-réseau ?


Le masque de chaque sous-réseau est obtenu en
rajoutant 2 bits à 1 au masque initial. Le masque de
réseau par défaut est 255.255.255.0 :
Soit 11111111 11111111 11111111 00000000
En ajoutant 2 bits on obtient
11111111 11111111 11111111 11000000
En fin, on a le masque de sous-réseau:
255.255.255.192

47
Exemple d’application

3. Calcul du NetID de chaque sous-réseau ?


Le NetID de chaque sous-réseau sera constitué de 26
bits
• Les 24 premiers bits seront ceux de l'écriture en
binaire de 192.168.1.
• Les 2 bits suivants seront constitués du numéro du
sous-réseau 00, 01, 10, 11
• Parmi les 4 numéros de sous-réseaux, 2
seront
interdits (00 et 11) : bits de haut et bit de bas.
Il reste donc 2 numéros de sous-réseau utilisables.

48
Exemple d’application

4. Calcul des adresses des sous-réseaux?

• 192.168.1.00xxxxxx Non
utilisable
• 192.168.1.01xxxxxx Utilisable
• 192.168.1.10xxxxxx Utilisable
• 192.168.11xxxxxx Non
utilisable

Les deux identifiant sous-réseaux


sont : 192.168.1.64 et
192.168.1.128

49
Exemple d’application

5. Calcul des HostID des sous-réseaux ?


Adresse IP de Premier sous-réseau : 192.168.1.64

192.168.1.01000000 : Non utilisable


192.168.1.01000001 = 192.168.1.65
192.168.1.01000010 = 192.168.1.66

62 Machines
192.168.1.01111110 = 192.168.1.126
192.168.1.01111111 : Non utilisable
L'adressage du premier sous-réseau est de
192.168.1.65 à 192.168.1.126

50
Exemple d’application

5. Calcul des HostID des sous-réseaux ?


Adresse IP du deuxième sous-réseau : 192.168.1.128

192.168.1.10000000 : Non utilisable


192.168.1.10000001 = 192.168.1.129
192.168.1.10000010 = 192.168.1.130

62 Machines

192.168.1.10111110 = 192.168.1.190
192.168.1.10111111 : Non utilisable
L'adressage du deuxième sous-réseau est
de 192.168.1.129 à 192.168.1.190
51
Exemple d’application

6. Calcul des Adresses de diffusion ?


Pour obtenir l'adresse de diffusion dans chaque sous-
réseau; on met à 1 tous les bits de HostID.
L'adresse de diffusion de premier sous-réseau
est
192.168.1.01111111, soit 192.168.1.127

L'adresse de diffusion de deuxième sous-réseau est


192.168.1.10111111, soit 192.168.1.191

52
Masque des sous-
réseaux
Notion de masque:
Pour comprendre ce qu'est un masque, il peut-être
intéressant de jeter un œil à la section assembleur
qui parle du masquage en binaire.
En résumé, on fabrique un masque contenant des 1 aux
emplacements des bits que l'on désire
conserver, et des 0 pour ceux que l'on veut rendre
égaux à zéro. Une fois ce masque créé, il suffit de
faire un ET entre la valeur que l'on désire masquer
et le masque afin de garder intacte la partie que
l'on désire et annuler le reste.

53
Masque des sous-
réseaux
Intérêt d’un tel masque:
Il y en a en fait plusieurs. Un d'entre-eux est de
pouvoir connaître le réseau associé à une adresse I
P. En effet, comme nous l'avons vu précédemment, le
réseau est déterminé par un certain nombre d'octets de
l'adresse IP (1 octet pour les adresses de classe A, 2 pour
les adresses de classe B, et 3 octets pour
la classe C). De plus, nous avons vu que l'on note un
réseau en prenant le nombre d'octets qui le
caractérise, puis en complétant avec des 0. Ainsi, le réseau
associé à l'adresse 34.56.123.12 est 34.0.0.0 (puisqu'il s'agit
d'une adresse de classe A). Il suffit donc pour connaître
l'adresse du réseau associé à l'adresse IP 34.56.123.12
d'appliquer un masque dont le premier octet ne comporte
que des 1 (ce qui donne 255), puis des 0 sur les octets
54
suivants (ce qui donne 0..)
Masque des sous-
réseaux
Le masque est: 11111111.00000000.00000000.00000000
Le masque associé à l'adresse IP 34.208.123.12 est donc
255.0.0.0. La valeur binaire de 34.208.123.12
est: 00100010.11010000.01111011.00001100
Un ET entre :
00100010.11010000.01111011.00001100
ET
11111111.00000000.00000000.00000000
donne
00100010.00000000.00000000.00000000
C'est-à-dire 34.0.0.0
, c'est bien le réseau associé à l'adresse 34.208.123.12

55
Masque des sous-
réseaux
En généralisant, on obtient les masques suivants pour
chaque classe:
•Pour une adresse de Classe A, seul le premier octet nous
intéresse, on a donc un masque de la
forme 11111111.00000000.00000000.00000000, c'est-à-
dire en notation décimale: 255.0.0.0
•Pour une adresse de Classe B, les deux premiers octets
nous intéresse, on a donc un masque de la forme
11111111.11111111.00000000.00000000, c'est-à-dire en
notation décimale: 255.255.0.0
•Pour une adresse de Classe C, on s'intéresse aux trois
premiers octets, on a donc un masque de
la forme 11111111.11111111.11111111.00000000, c'est-à-
dire en notation décimale:
255.255.255.
56
Création des sous-
réseaux
Reprenons l'exemple du réseau 34.0.0.0, et supposons
que l'on désire que les deux premiers bits du deuxième
octet permettent de désigner le réseau. Le masque à
appliquer sera alors:
11111111.11000000.00000000.00000000
C'est-à-dire 255.192.0.0
Si on applique ce masque, à l'adresse 34.208.123.12
on obtient: 34.192.0.0 .
En réalité il y a 4 cas de figures possibles pour le résultat
du masquage d'une adresse IP d'un ordinateur du réseau
34.0.0.0 .

57
Création des sous-
réseaux
•Soit les deux premiers bits du deuxième octet sont 00,
auquel cas le résultat du masquage est 255.0.0.0

•Soit les deux premiers bits du deuxième octet sont 01,


auquel cas le résultat du masquage est 255.64.0.0

•Soit les deux premiers bits du deuxième octet sont 10,


auquel cas le résultat du masquage est 255.128.0.0

•Soit les deux premiers bits du deuxième octet sont 11,


auquel cas le résultat du masquage est 255.192.0.0

58
Création des sous-
réseaux
Remarque:
Le nombre de sous-réseaux dépend du nombre de bits que
l'on attribue en plus au réseau (ici 2). Le nombre de sous-
réseaux est donc:

59

Vous aimerez peut-être aussi