Vous êtes sur la page 1sur 25

PÉRIMÈTRE DE

CONSOLIDATION

Encadré par :      Réalisé par :     


DOUARI Aziz MESSAOUDI Noureddine
EL HAJJAMI Fatiha
DARKAOUI Maryem
BELMAZOUZI Safae
    
Date 2021-03-17
PLAN
INTRODUCTION

I. Définition des groupes et de la consolidation

II. Détermination du périmètre de consolidation


 Notion du périmètre de consolidation
 Les notions et types de contrôle
 Exclusions du périmètre de consolidation
 Pourcentage de contrôle et influence notable  

CONCLUSION
INTRODUCTION
NOTION DE GROUPE :

 Définition :

L a no tio n com pta ble et fin a n ci è r e de gro u pe < s’ e n te n d de l’ e ns e m ble


con s titu é pa r plu s ieu r s en tre pris e s pla c é e s so u s l’ a u to rité é co n om iq u e e t
fin a n c iè r e de l’ un e d’ en tr e e ll e s q ui dé fin it e t c o nt rô le l a poli tiq u e e t la ge s ti on
de l’ e n s e m ble . > (vo ir C GN C c ha pitr e I V ).

D’ u n po in t de vu e écon om iq u e , u n gr ou pe e s t c om po sé d’ u n e n s e m ble
d’ u n ité s ju ridiq u em e n t a u to no m e s q u i dé pe n de n t d’ u n m ê m e c e n tr e dé ci si on ne l
a ppe l é so c iété m è re .

 N ou s pou von s dis tin gu e r t roi s ca té go rie s de g rou pe s :

Le s gr ou pem e nt s d’ en tr epris e


 L e s g rou pes per s on ne ls
 L e s g rou pes fi na n cie rs
NOTION DE GROUPE :

LES MOTIVATIONS DE LA CRÉATION D’UN GROUPE :


U ne l og i q u e d e c on c e n t r at i on :

O n ob s e r ve u ne c o nc e n t ra t i o n d a n s p r e s q u e t ou s l e s s e c t e u r s d ' a c t i v i t é ,
d ' i n d u s t r i e e t d e s e r vi c e , c e q u i p r é s e n t e d e n o m b r e u x a v a n t a g e s

U ne l og i q u e d ’ e x p a n s i on à l ’i n t e r n a t i on a l :

U n g r ou p e na t i on a l r é a l i s e l ' i n t e r n a t i on a l i s a t i on d e s on a c t i vi t é e n c ré a nt o u e n
a c h e ta n t d e s fi l i al e s à l ' é t r a n g e r , e t c e s f i l i a l e s e x e r c e n t t ou t e s l e s m ê m e s a c t i vi t é s .

U ne l og i q u e d ’ i nt é g ra t i on ve r t i c a l e :

Da n s u n e é c on om i e h a u t e m e n t c o m p é t i t i v e , i l e s t g é n é r a l e m e n t i m p os s i b l e d e
d e ve ni r l 'e n t re p r i s e l a p l u s p e r for m a n t e à c h a q u e é t a p e d e l a p r o d u c t i on . Il e s t
é g a l e m e n t r a r e d ’ a vo i r le s m oy e n s d e fi na n c e r l e s i n ve s t i s s e m e n t s n é c e s s a i r e s à
c ha q u e s ta d e d e p r od u c ti o n. L e s g r ou p e s t e n d e n t a c t u e l l e m e n t à l ’ i n ve r s e à s e
c on c e n t re r s u r c e q u ’ i l s e s ti m e n t ê t r e l e u r c œ u r d e m é t i e r .
NOTION DE GROUPE :

 Les avantages de l’organisation en groupe :

 Avantage 1 : assurer le contrôle en minimisant le


financement :

En impliquant les actionnaires minoritaires dans la F1, SM mène


des projets en limitant sa contribution financière et son risque
actionnarial sans partage de pouvoir
NOTION DE GROUPE :

 Avantage 2 : assurer la division des risques :

En participant à plusieurs entités juridiques indépendantes, la


société mère partage les risques avec d'autres associés, évitant ainsi
que les difficultés financières d'une activité ne se propagent à
d'autres activités du groupe et ne mettent ainsi en cause la pérennité
de l'ensemble.

 Avantage 3 : Assurer le développement de l’activité à l’international

 Avantage 4 : Faciliter l’acquisition et la cession d’activités

 Avantage 5 : Faciliter les alliances entre entreprises


LE CONTEXTE DE LA CONSOLIDATION :

 Définition de la consolidation :

«La consolidation est une technique permettant


l’établissement des comptes uniques représentatifs de
l’activité globale et de la situation d’un ensemble de sociétés
ayant des liaisons d’intérêt commun (ou dépendant d’un centre
de décision commun) mais gardant chacune une personnalité
juridique propre»
LE CONTEXTE DE LA CONSOLIDATION :

 objectifs de la consolidation :
LE CONTEXTE DE LA CONSOLIDATION :

 Limites de la consolidation :

 Les états financiers consolidés ne se prêtent pas à la


recherche comparative

 Les états financiers consolidés ne prennent pas en compte la


relation entre le groupe et ses sous-traitants et
transformateurs
A. NOTION DU PÉRIMÈTRE DE
CONSOLIDATION

A ) D É F I N I T I O N D U PÉ RI MÈ TR E D E CO N S O L I D AT I O N :

Le périmètre de consolidation est constitué de l’ensemble des entités a


retenir pour l’établissement des comptes consolidés , il comprend plus que la
société consolidant , des filiales et participations qui sont contrôlées
majoritairement par la société dite mère.

Détermination du périmètre de consolidation:

Les entreprises à retenir en vue de l’établissement des comptes consolidés


sont:
• Les entreprises contrôlées de manière exclusive
(filiale)
• Les entreprises conjointement (co-entreprise)
• Les entreprises sur lesquelles est exercée une
influence notable (entreprise associée)
• Les entités ad hoc (en norme IAS, IFRS)
B . LE S D I F FE RE N TE S T Y P E S D E L I A I S O N A U S EI N D U
G RO U P E

La société consolidant et la société à SM SM


consolider peuvent être liées par des
liaisons simple ou complexe , en
70% 30%
distingue cinq type de liaison :

F1
F1 F1

a) Liaison directe : Lorsque la


société mère détient 80% 80%
directement les actions d’une
entreprise
F2
F2 F2
b) Liaison indirecte unique :
La liaison est indirecte lorsque la société mère exerce une influence
notable sur une entreprise par l’intermédiaire d’une filiale, qu’elle contrôle
de façon exclusive.

c) Pluralité, de liaison , directe et indirecte:


Dans ce cas le pourcentage de contrôle est égal à l’addition des droits de
vote détenu directement par la société mère et indirectement par la société
filiale (contrôle exclusive , il n’est pas tenu compte des droit lesquelles l de
vote détenus par les entreprises sur lesquelles la société mère exerce un
contrôle conjoint ou une influence notable.
SM

20%

80%

F1 F2
60%
D) Liaison réciproque: E) liaison circulaire :

SM SM F1

70% 7%

F1 F2
B. LES NOTIONS ET LE TYPES DE
CONTRÔLE
 
La méthode de consolidation à suivre dépend
du pourcentage de contrôle qu’une société
mère a sur la société concernée.

Pourcentage de
Type de contrôle
contrôle détenu par
la SM

Filiale Plus de 50% Exclusif

Entreprise sous
contrôle conjoint Partage de contrôle Conjoint

Entreprise
Influence notable
associée 20% ≤ contrôle < 50%
C. EXCLUSIONS DU PÉRIMÈTRE DE
CONSOLIDATION

A. Cas d’exclusions obligatoire

1 Lorsque le pourcentage de contrôle est inférieur à 20%.


2 Si des restrictions sévères et durables remettent en cause substantiellement
le contrôle ou l’influence exercée par la société mère sur la filiale ou la
participation.
3 Si les actions de la filiale ou de la participation ne sont détenues qu’en vue
d’une cession ultérieure.

B. Cas d’exclusions facultatifs

Les informations nécessaires à l’établissement des comptes


consolidés ne peuvent être obtenues sans frais excessifs ou dans des
délais compatibles.
D. DÉTERMINATION DU POURCENTAGE DE
CONTRÔLE ET DE L’INFLUENCE NOTABLE  

a. Notion du pourcentage de contrôle

Le pourcentage de contrôle exprime le pourcentage


de droits de vote détenus, directement ou
indirectement, par la société mère dans les
assemblées générales ordinaires de ses différentes
sociétés.
b. Utilité du pourcentage de contrôle

Ce pourcentage Permet de:

• Etablir ou de présumer le contrôle exclusif, le contrôle conjoint et

l'influence notable.

• Mesurer l'importance du contrôle exercé par la société mère.

• Déterminer les sociétés retenues dans le périmètre de consolidation.

• Déterminer les méthodes de consolidation applicables.


c. Mode de calcul du pourcentage de contrôle
Le pourcentage de contrôle est le pourcentage de droits de vote
détenus. Il s'obtient par l'addition des pourcentages de contrôle de
toutes les sociétés du groupe possédant des titres de la société
concernée (rupture de la chaîne de contrôle si le pourcentage de
contrôle tombe en dessous de 50 %) Pour le calcul de la fraction des
droits de vote détenus, il convient de tenir compte des actions à droit
de vote double, des certificats de droit de vote créés lors de l'émission
de certificats d'investissement et, s'il y a lieu, des titres faisant l'objet
d engagements ou de portage fermes détenus pour le compte de
l'entreprise consolidante
Exemple
D- les sociétés ad hoc

a)Qu’est ce que une société ad hoc ?

une société ad hoc est «une structure juridique distincte, créée


spécifiquement pour gérer une opération ou un groupe des
opérations similaires pour le compte d'une entreprise. L'entité ad
hoc est structurée ou organisée de telle manière que son activité
est en fait exercée uniquement pour le compte de cette entreprise,
en mettant à disposition des actifs ou en fournissant des biens, des
services ou des capitaux >>.
b) Les conditions de consolidation des entités ad hoc :

Selon le règlement (SIC – 12) précise qu’il faut procéder à la consolidation d’une
entité ad hoc si les trois critères sont réunis:

1- l’entreprise dispose en réalité des pouvoirs de décision , assortis ou non des


pouvoirs de gestion sur l’entité ad hoc ou sur les actifs qui la composent.
2- l’entreprise a la capacité de bénéficier de la majorité des avantages
économiques de l’entité que ce soit sous forme de flux de trésorerie ou de droit à
une quote-part d’actif net, de droit de disposer d’un ou plusieurs actifs, de droit a la
majorité des actifs résiduels en cas de liquidation
3- l’entreprise supporte la majorité des risques relatifs à l’entité .
CONCLUSION
MERCI POUR VOTRE ATTENTION