Vous êtes sur la page 1sur 20

8: LE BÉTON FRAIS ET DURCI

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 1


8.1: Caractéristiques du béton à l’état frais
La propriété essentielle du béton frais est son ouvrabilité,
(remplir n’importe quel volume, à condition que sa composition ait été
étudiée en conséquence et que les moyens de mise en œuvre soient
appropriés).
L’ouvrabilité caractérise l’aptitude d’un béton à remplir les
coffrages et à enrober convenablement les armatures.
De nombreux facteurs influent sur l’ouvrabilité:
Nature et dosage en ciment,
Forme des granulats, granulométrie,
Emploi d’adjuvants et dosage en eau.
Le dosage en eau ne peut pas être augmenté au-delà d’une
certaine valeur dans le seul but d’améliorer l’ouvrabilité.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 2


Le dosage en eau
Le dosage en eau ne peut pas être augmenté au-delà d’une
certaine valeur dans le seul but d’améliorer l’ouvrabilité.
 Un excès d’eau se traduit, entre autres inconvénients, par un
phénomène de « ressuage », qui est la création à la surface d’une
pièce en béton, d’un film d’eau, générateur de fissures après
évaporation.
 La teneur en eau doit être strictement limitée au minimum
compatible avec les exigences d’ouvrabilité et d’hydratation du
ciment.

 La grandeur qui caractérise l’ouvrabilité est la consistance ; Sa


mesure peut être effectuée facilement sur le chantier avec la
méthode du cône d’Abrams ou « slump test », qui est un essai
d’affaissement d’un volume de béton de forme tronconique,
mesuré conformément à la norme NF P 18 451.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 3


Ouvrabilité: malléabilité d’un béton qui vient d’être gâché

Consistance: degré de solidité ou de fluidité d’un corps

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 4


8.2: Détermination pratique de l’ouvrabilité :
 La méthode de calcul de l'ouvrabilité d'un béton à l'état frais consiste,
avant coulage, à mesurer la hauteur d'affaissement d'un échantillon
de béton versé dans un moule métallique de forme tronconique.

 Affaissement au cône d'Abrams.


Cet essai, consiste à mesurer la hauteur
d’affaissement d’un volume tronconique du
béton frais.
L’essai nécessite un cône et une tige.
Le moule tronconique sans fond est de 30 cm de
haut, de 20 cm de diamètre en sa partie
inférieure et de 10 cm de diamètre en sa partie
supérieure.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 5


 Cône d'Abrams.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 6


 Test du Cône d'Abrams.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 7


 Test du Cône d'Abrams.

Le test du cône d'Abrams détermine quatre niveaux de consistance


(donc d'ouvrabilité) suivant la hauteur d'affaissement, au terme de
10 minutes d'âge:
- Ferme de 0 à 4 cm d'affaissement,
- Plastique de 5 à 9 cm,
- Très Plastique de 10 à 15 cm,
- Fluide à partir de 16 cm.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 8


 Test du Cône d'Abrams.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 9


9: Caractéristiques du béton à l’état durci
9.1: Résistance mécanique :
La résistance mécanique est une caractéristique principale des
bétons, car il est connu que le béton doit avoir des performances
mécaniques pour être utiliser en construction des ouvrages.

Les propriétés mécaniques permettant de caractériser un béton à


l’état durci sont les résistances à:
La Compression,
La Traction,
La Flexion.
Généralement, la résistance caractéristique des bétons est celle de
la compression.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 10


9.1.1: Résistance caractéristique à la compression :
 La résistance à la compression à 28 jours est désignée par
fc28. Elle se mesure par compression axiale de cylindres droits
de révolution et d'une hauteur double de leur diamètre.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 11


Essai de compression
 L’essai de compression est l’essai le plus connu des essais
mécaniques. Il s’effectue sur des éprouvettes cylindriques de
diamètre 16 cm et de hauteur 32cm. La résistance à la rupture
par compression est mesurée par compression axiale des
éprouvettes.

 La résistance à la compression correspond à la


contrainte maximale calculée par la formule
suivante :

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 12


Essai de compression

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 13


9.1.2: Résistance caractéristique à traction
Le béton classique possède une faible résistance à la traction. Elle est
déterminée à l’aide des essais directe ou indirecte.
 Essais de traction :
Il existe trois type de mesure de la résistance à la rupture par traction;
a: Essai de traction directe:
La mesure se fait par mise en traction de
cylindres identiques aux précédents mais l'essai
est assez délicat à réaliser car il nécessite, après
sciage des extrémités, le collage des têtes de
traction.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 14


b: Essai de traction par flexion
Cet essai est réalisé sur des éprouvettes prismatiques (7 x 7 x 28 cm ).
La résistance à la traction (par flexion) correspond à la contrainte
maximale calculée par la formule suivante :

Où:
F : La charge appliquée ;
d : Le coté de l’éprouvette prismatique.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 15


c: Essai de traction par fendage
L'essai consiste à écraser un cylindre de béton suivant deux
génératrices opposées entre les plateaux d'une presse.
Cet essai est souvent appelé "Essai Brésilien". Si P est
la charge de compression maximale produisant
l'éclatement du cylindre par mise en traction du
diamètre vertical, la résistance en traction sera:

avec :
j = âge du béton (en jours) au moment de l'essai;
d et L = diamètre et longueur du cylindre.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 16


c: Essai de traction par fendage

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 17


REMARQUE:

Le béton possède:
Une grande résistance à la compression
Une faible résistance à la traction.

7/12/21 A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA 18


10: Module d’élasticité et coefficient de poisson

10.1: Le module d’élasticité


 Le module d’élasticité statique en compression est déterminé
graphiquement, en exploitant la courbe contrainte – déformation.
Le module d’élasticité statique E est la valeur de la pente à l’origine
de cette courbe.
 Il s’exprime par la relation suivante :

Où:
s : La contrainte en MPa.
e : La déformation.

A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA


7/12/21 19
10: Module d’élasticité et coefficient de poisson

10.2: Le coefficient de poisson


Le coefficient de poisson, qui exprime le rapport de la déformation
transversale à la déformation longitudinale est donné par
l’expression suivante :

A. Amiri, Génie Mécanique, UDL SBA


7/12/21 20