Vous êtes sur la page 1sur 15

CONDUITE À TENIR DEVANT

UNE HYPOGLYCÉMIE
Ons Bouden
Maya Fakhfakh
Cyrine Bouassida
Abrar
Concernant les mesures préventives de l’hypoglycémie lors d’un exercice physique :

a) le diabétique peut s’injecter l’insuline retard sans l’insuline rapide.


b) si au début de l’exercice la glycémie est <2g/l , le diabétique devrait prendre une
collation.
c) il ne faut jamais prendre de collation au coucher à cause du risque
d’hyperglycémie.
d) Il faut garder les mêmes doses d’insuline aprè s l’activité car l’effet
hypoglycémiant de l’exercice musculaire disparait dans l’heure qui suit
l’exercice.
Concernant les mesures préventives de l’hypoglycémie lors d’un exercice physique :

a) le diabétique peut s’injecter l’insuline retard sans l’insuline rapide.


b) si au début de l’exercice la glycémie est <2g/l , le diabétique devrait prendre une
collation.
c) il ne faut jamais prendre de collation au coucher à cause du risque
d’hyperglycémie.
d) Il faut garder les mêmes doses d’insuline aprè s l’activité car l’effet
hypoglycémiant de l’exercice musculaire disparait dans l’heure qui suit
l’exercice.
Concernant les mesures préventives de l’hypoglycémie lors d’un exercice physique :

a) le diabétique peut s’injecter l’insuline retard sans l’insuline rapide.


b) si au début de l’exercice la glycémie est <2g/l , le diabétique devrait prendre une
collation.
c) il ne faut jamais prendre de collation au coucher à cause du risque
c :d’hyperglycémie.
Il faut controler la glycémie au coucher et prendre une collation, si
d)nécessaire.
Il faut garder les mêmes doses d’insuline aprè s l’activité car l’effet
d :hypoglycémiant
Il faut diminuer
de les doses musculaire
l’exercice d’insuline car l’effetdans
disparait hypoglycémiant de
l’heure qui suit
l’exercice
l’exercice.musculaire dure 12 à 24h (risque de coma hypoglycémique dans
la nuit qui suit l’effort .)
Devant une hypoglycémie modérée :

a) si le patient est conscient, l’absorption orale de 5 morceaux de sucre est


conseillée.
b) le patient doit prendre une boisson sucrée dans l’immédiat et puis manger un
morceau de pain.
c) il faut dépister l’erreur qui a causé l’hypoglycémie afin d’éviter sa répé tition
d) l’absorption orale de saccharose n’est pas nécessaire, le patient doit juste
s’allonger et éviter l’effort physique.
Devant une hypoglycémie modérée :

a) si le patient est conscient, l’absorption orale de 5 morceaux de sucre est


conseillée.
b) le patient doit prendre une boisson sucrée dans l’immédiat et puis manger un
morceau de pain.
c) il faut dépister l’erreur qui a causé l’hypoglycémie afin d’éviter sa répé tition
d) l’absorption orale de saccharose n’est pas nécessaire, le patient doit juste
s’allonger et éviter l’effort physique.
Devant une hypoglycémie modérée :

a) si le patient est conscient, l’absorption orale de 5 morceaux de sucre est


conseillée.
b) le patient doit prendre une boisson sucrée dans l’immédiat et puis manger un
morceau de pain.
c) il faut dépister l’erreur qui a causé l’hypoglycémie afin d’éviter sa répé tition
d) l’absorption orale de saccharose n’est pas nécessaire, le patient doit juste
s’allonger et éviter l’effort physique.

a : 2 à 3 morceaux de sucre


d : la prise de sucre simple pour corriger l’hypoglycémie EST
Devant une hypoglycémie avec trouble de la conscience :

a) une injection en IM ou en sous-cutané par la sœur du patient de 1mg de


glucagon est possible.
b) l’apport glucidique après l’injection de glucagon n’est pas vraiment nécessaire.
c) il faut administrer 30 cc de sé rum glucosé à 50% en IV
d) il faut administrer 50 cc de sé rum glucosé à 30¨% en IV
e) l’apport glucidique après injection de glucagon peut se faire par voie orale
Devant une hypoglycémie avec trouble de la conscience :

a) une injection en IM ou en sous-cutané par la sœur du patient de 1mg de


glucagon est possible.
b) l’apport glucidique après l’injection de glucagon n’est pas vraiment nécessaire.
c) il faut administrer 30 cc de sé rum glucosé à 50% en IV
d) il faut administrer 50 cc de sé rum glucosé à 30¨% en IV
e) l’apport glucidique après injection de glucagon peut se faire par voie orale
Devant une hypoglycémie avec trouble de la conscience :

a) une injection en IM ou en sous-cutané par la sœur du patient de 1mg de


glucagon est possible.
b) l’apport glucidique après l’injection de glucagon n’est pas vraiment nécessaire.
c) il faut administrer 30 cc de sé rum glucosé à 50% en IV
d) il faut administrer 50 cc de sé rum glucosé à 30¨% en IV
e) l’apport glucidique après injection de glucagon peut se faire par voie orale

a : l’injection peut se faire par l’entourage ou le médecin


b : l’apport est OBLIGATOIRE
e : ou par voie veineuse
C.A.T devant une hypoglycémie
Hypoglycémie
C.A.T devant une hypoglycémie
Hypoglycémie

Le patient est conscient

• Trois morceaux de sucre ou


Jus de fruit sucré
• Puis du pain pour prévenir
la récidive
C.A.T devant une hypoglycémie
Hypoglycémie

Le patient est conscient Le patient est inconscient

• Trois morceaux de sucre ou • Injection en IM de glucagon: • Injection en IV lente de


Jus de fruit sucré 1à 2mg G30: 50ml
• Puis du pain pour prévenir OU • Relais pas une Perfusion de
la récidive • 2 CI :hypoglycémie G10 ( 12 à 24h)
sous sulfamides hypoglycémiants
Alcoolique
C.A.T devant une hypoglycémie
Hypoglycémie

Le patient est conscient Le patient est inconscient

• Trois morceaux de sucre ou • Injection en IM de glucagon: • Injection en IV lente de


Jus de fruit sucré 1à 2mg G30: 50ml
• Puis du pain pour prévenir OU • Relais pas une Perfusion de
la récidive • 2 CI :hypoglycémie G10 ( 12 à 24h)
sous sulfamides hypoglycémiants
Alcoolique

• Rechercher le facteur déclenchant : vérifier les prises médicamenteuses , bilan rénal , hépatique et hormonal

• Traitement préventif : éducation à l insulinothérapie


aux précautions d’emploi des SH
à la reconnaissance des signes d’hypoglycémie
Merci pour votre attention.
Des questions?

Vous aimerez peut-être aussi