Vous êtes sur la page 1sur 18

ChapitreII : Loi de décroissance radioactive

.
• Particule α :
• Le rayonnement α est peu pénétrant : quelques
• centimètres ou une feuille de papier suffisent à l'arrêter.
• Particule β :
• Le rayonnement β est stoppé par une vitre ou quelques
• millimètre d'aluminium.
• Photons γ :
• Il faut de fortes épaisseurs de béton ou de plomb pour
bloquer les rayons γ.
• B- Loi de décroissance radioactive dN (t )
• On a constaté expérimentalement que la variation dt du
nombre de noyaux par unité de temps est directement
proportionnel à ce nombre N(t) :
dN (t )
•    = N(t)
dt
• Le signe – exprime la diminution du nombre et  une constante
positive appelée constante de désintégration qui est une
caractéristique du noyau considéré.
• Après intégration on obtient la loi de décroissance radioactive:
N ( t )  N ( 0) e   t
• N(0) est le nombre initial de noyaux radioactifs présents (vivants)
à l’instant t=0 et N(t) est le nombre de noyaux radioactifs
présents à l’instant t > 0.
• Cette loi montre que le nombre de noyaux radioactifs décroît
exponentiellement. Le nombre de noyaux désintégrés durant
l’intervalle [0-t] est:  t



 

 
N ' (t )  N (0)  N (t )  N (0). (1  e )
- Période : C’est le temps durant lequel le nombre initial de
noyaux est réduit à sa moitié par désintégration.
• Au bout d’une période on a : N ( 0)
N (t  T )   N (0). e T
2
• D’où la relation entre la période et la constante de
désintégration: ln( 2)
T 

• Activité: L’activité d’une substance radioactive est le nombre de
désintégrations par unité de temps, elle est définie par :
•   A(t )   N (t )   N (0). e t  A(0) . e t
 t
A(t )  A(0) . e
• A(0) étant l’activité initiale à l’instant t=0.
• L’unité est le Becquerel (Bq) : 1Bq=1désintégration par seconde.
• L’activité représente la vitesse de désintégration d’un noyau et
suit la même loi que la décroissance radioactive.
• C- Filiation radioactive
• Un noyau instable A se désintègre pour donner un noyau B qui
à son tour se désintègre pour donner un noyau C qui peut être
stable ou non.
• On appelle ce processus : filiation radioactive ou
désintégration en chaîne
(A  B   C   ........) (si C est instable) 
• A est appelé le noyau père ou précurseur
• B est appelé le noyau premier fils ou premier descendant
• C est appelé le noyau deuxième fils ou deuxième descendant
Exemple:
235  231  
92 U  90Th  231
91Pa  ..... 207
82 Pb( stable)
•  
•  
• Filiation à 3 noyaux:  
A1 1 A2 2 A3
Z1 A  Z2 B  Z 3 C ( stable)
• Les équations différentielles pour les nombres des 3 noyaux
s’écrivent:
dN1 (t )
•  1 N1 (t )
dt
dN 2 (t )
 1 N1 (t )  2 N 2 (t )
dt

dN 3 (t )
 2 N 2 ( t )
dt
• Conditions initiales : Si à t=0 on a :
N 1 (0)  0 et N 2 (0)  N 3 (0)  0
• L’intégration des équations différentielles précédentes
donne:
 1t1
N 1 ( t )  N 1 ( 0) e
1 N1 (0)  1t  2 t
N 2 (t ) 
2  1
 e e 

12 N1 (0)  1  e
 1 t  2 t 
1 e 
N 3 (t )  
2  1  1 2 
 
N1(0)

N3(t)

dN 2 (t )
0
dt

N2(t)
N1(t)

tm temps
D-Fission: La fission est une réaction nucléaire au cours de
laquelle un noyau lourd "fissible" se divise et donne naissance à
deux noyaux plus légers.

1
0 n  235
92 U 
 134
54 Xe100
38 Sr  2 ( 1
0 n)
E-La fusion nucléaire: La fusion nucléaire est une réaction au
cours de laquelle deux noyaux légers ( Deutérium )
s'unissent pour former un noyau plus lourd (Helium3+neutron).
2
1H  12H  23He  01n
F- Datation
F-1- Carbone14: les neutrons cosmiques bombardent l’azote et
1 14
donnent naissance au Carbone14: 0 n  N   14C  11p
14
• Le carbone 14 formé s’oxyde rapidement et donne CO2
• Ce gaz est absorbé par les plantes vivantes. Après la mort de
ces planes, les échanges gazeux entre ces plantes et l’air
cessent mais la désintégration du C14 continue avec une
période de 5730 années :
14
6C 
 14
7N  10   
• Si on mesure aujourd’hui l’activité dans les vestiges, et en la
comparant à l’activité du carbone 14 dans les plantes
vivantes, on peut déterminer l’âge des vestiges qui est le
temps t qui s’est écoulé depuis la mort:
t 1 A0
A(t )  A0 e 
 t  ln( )
 A
F-2-Uranium-Plomb
• Le produit final de désintégration de la filiation de l’uranium
238 est le plomb 206 stable. Puisque la période de l’uranium
238 (T  4,5. 10 9
ans ) est très grande devant les périodes des
membres de cette filiation, on peut considérer que l’uranium
238 se désintègre en donnant directement le plomb selon la
réaction suivante :
238
U 
 206
Pb  8  6  

• La désintégration de chaque noyau d’uranium donne


naissance à un noyau de plomb 206, donc le nombre d’atomes
de plomb 206 dans un minerai au temps t est égal au nombre
de noyaux d’uranium 238 désintégrés pendant ce temps :
U t 1  N Pb (t ) 
N Pb (t )  NUO  t  ln1 
 NU (t )  NU ( t ) (1  e )  
  N U (t ) 
•  La masse et le nombre de noyaux sont proportionnels, ce qui
donne:
1 AU mPb (t )
t  . ln(1  . )
 APb mU (t )

• m et A étant la masse et le nombre de masse.


• Il est donc possible de déterminer l’âge d’un minerai par la
mesure du rapport des noyaux ou de masse.

1 AU mPb (t )
t  . ln(1  . )
 APb mU (t )
• G- Utilisations médicales
G-1-Investigation clinique pour:
* Visualiser le fonctionnement d’un organe ou d’un appareil :
C’est la scintigraphie ou imagerie fonctionnelle.
* Imagerie pour la radiographie ou la radiodiagnostic.
* Radio-immunologie : Cette méthode est utilisée pour des
dosages extrêmement précis tel que le dosage d’hormones,
de médicaments,…etc
G-2-La radiothérapie : C’est un traitement fondé sur l’action
biologique des rayons ionisants (utilisation de cobalt 60 ou
d’iode 131).
• G-3- Autres: Stérilisation Gamma : Cette méthode est utilisée
pour stériliser les produits médicaux grâce à la destruction
par les rayons Gamma , à froid des bactéries, virus,…etc
• H- Utilisation dans l’industrie
H-1- Jauges gammagraphiques: permettent de détecter des
défauts dans des pièces mécaniques, contrôler les
épaisseurs, vérifier les soudures. 
• H-2- Traceurs radioactifs: permettent de mesurer l’usure
des pièces en mouvement d’un moteur, de détecter les fuites
d’un pipe-line

Vous aimerez peut-être aussi