Vous êtes sur la page 1sur 42

Centre International de Formation

de la Profession Bancaire

Brevet Bancaire
1 ère année d’études

La Banque et les
Particuliers

Journée d’animation n°3

Numéro de dépôt légal : Siège Social : Angle Rue Acharif Ameziane et Nationale – Casablanca – Maroc
2005/0391
Tél. : 022 26 27 24 / 022 20 00 92 – Fax : 022 29 45 10 – E-mail : cifpb@menara.ma
ISBN 9954-0-5772-2
R.C.  : 873392 – I.F. : 1032409 – Patente : 33205626 – C.N.S.S. : 1094838
© Tous droits réservés
Brevet Bancaire

Bienvenue

Journée d'animation n°3 2


Brevet Bancaire

Correction du travail
préparatoire

Journée d'animation n°3 3


Brevet Bancaire

1. Qu’est ce qu’une économie de marché ?


Une économie de marchés financiers est caractérisée
par l'appel direct à l'épargne. Une part très importante
des placements excédentaires des agents se fait
directement sur les marchés financiers par
souscriptions d'actions, d'obligations, de billets de
trésorerie, de certificats de dépôts, d'actions de
Sociétés d'Investissement à Capital Variable (SICAV)
et de parts de Fonds Communs de Placement (FCP).

Journée d'animation n°3 4


Brevet Bancaire

2. Définir les marché financiers


Les marchés financiers ont pour vocation de mettre
en relation directe les demandeurs et les pourvoyeurs
de fonds. On parle alors de finance directe et les
intermédiaires jouent le simple rôle de courtier.
Sur les marchés financiers ont lieu aussi des
opérations de fusion, d’absorption et des opérations
de privatisation.

Journée d'animation n°3 5


Brevet Bancaire

3. Quelles sont les composantes du marché financier ?


Le marché financier est composé de deux compartiments : le
marché primaire et le marché secondaire.
Le marché primaire est un marché où le secteur privé et le
secteur public peuvent faire appel à l’épargne directement pour
obtenir un financement à long terme nécessité par leurs besoins
d’investissement. Ils offrent donc en contrepartie de ces capitaux
collectés des valeurs mobilières (actions ou obligations).
Le marché secondaire est celui sur lequel sont échangés des
titres financiers déjà créés (sur le marché primaire). En assurant
la liquidité des investissements financiers, le marché secondaire
assure la qualité du marché primaire et l'évaluation des titres
financiers. Marchés primaire et secondaire sont donc très
complémentaires.

Journée d'animation n°3 6


Brevet Bancaire

4. Quels sont les intervenants du marché financier ?


Les demandeurs de capitaux à long terme sont :
Les grandes et moyennes entreprises
L’Etat 
Les collectivités locales 
Les offreurs de capitaux à long terme sont :
Les particuliers 
Les investisseurs institutionnels
Les banques
Les investisseurs étrangers

Journée d'animation n°3 7


Brevet Bancaire

5. Qu’entend-on par valeurs mobilières ?


Les valeurs mobilières sont des titres transmissibles
et négociables représentant des droits incorporels
d’associés ou de créanciers et susceptibles de
procurer des revenus à leurs titulaires.
On distingue deux catégories de valeurs mobilières :
les valeurs à revenu variable (les actions) et les
valeurs à revenu fixe (les obligations)

Journée d'animation n°3 8


Brevet Bancaire

 6. Quels sont les droits de l’actionnaire ?

• Droit de percevoir une fraction des bénéfices distribués


• Droit de participer aux assemblées générales constitutives,
ordinaires et extraordinaires
• Droit au vote
• Droit de céder librement les actions
• Droit de souscription à l’augmentation de capital à titre
onéreux
• Droit de participer à l’augmentation de capital à titre gratuit
• Droit de participer à la liquidation des biens sociaux à
l’entreprise
• Droit à l’information
Journée d'animation n°3 9
Brevet Bancaire

7. Quels sont les droits de l’obligataire ?


Droit au paiement des intérêts
Droit au remboursement du capital
Droit de regard sur la gestion de la société
Droit de céder librement les obligations

Journée d'animation n°3 10


Brevet Bancaire

8. Définir les OPCVM


Les OPCVM sont des instruments d’épargne
collective. En effet, plusieurs épargnants mettent en
commun leurs investissements dans un portefeuille
constitué principalement de valeurs mobilières
(actions et/ou obligations).

Journée d'animation n°3 11


Brevet Bancaire

Rappel théorique sous forme d’un cours


magistral

Rappel des thèmes de la journée :

 Les placements financiers

Journée d'animation n°3 12


Brevet Bancaire

Objectifs du thème

permettre aux participants une réflexion sur le


marché financier,
développer l’intérêt et les connaissances des
participants pour le marché primaire,
s’informer sur les différentes valeurs
mobilières.

Journée d'animation n°3 13


Brevet Bancaire

Rôle du marché financier

Les marchés financiers ont pour vocation de mettre


en relation directe les demandeurs et les
pourvoyeurs de fonds. On parle alors de finance
directe et les intermédiaires jouent le simple rôle
de courtier.
Sur le marché financier ont lieu aussi des
opérations de fusion, d’absorption et des
opérations de privatisation.
Journée d'animation n°3 14
Brevet Bancaire

Les composantes du marché financier


Le marché primaire est un marché où le secteur privé et le
secteur public peuvent faire appel à l’épargne directement pour
obtenir un financement à long terme nécessité par leurs besoins
d’investissement. Ils offrent donc en contrepartie de ces
capitaux collectés des valeurs mobilières (actions ou
obligations).
Le marché secondaire est celui sur lequel sont échangés des
titres financiers déjà créés (sur le marché primaire). En assurant
la liquidité des investissements financiers, le marché
secondaire assure la qualité du marché primaire et l'évaluation
des titres financiers. Marchés primaire et secondaire sont donc
très complémentaires.
Journée d'animation n°3 15
Brevet Bancaire

Le lien juridique épargnant / banque 

Le lien juridique épargnant / banque existe


lorsque la banque utilise pour son propre
compte les fonds placés par l’épargnant
(opérations de crédit). Ce lien existe
également entre banque et emprunteurs.

Journée d'animation n°3 16


Brevet Bancaire

Les formules d’appel public à l’épargne 

L’Etat, les collectivités locales ainsi que les grandes


et moyennes entreprises (constituées sous forme de
sociétés anonymes) peuvent faire appel à l’épargne
publique pour financer leurs investissements.
Les titres financiers émis par une entreprise pour
financer son investissement se répartissent entre
titres représentatifs de capitaux propres (actions) et
titres représentatifs de dettes (obligations).

Journée d'animation n°3 17


Brevet Bancaire

Les valeurs mobilières 

L’ action 
L’obligation

Journée d'animation n°3 18


Brevet Bancaire

Définition de l’action

L’action est une part d’associé d’une société de capitaux.


C’est un titre négociable représentant une fraction de
capital à concurrence de laquelle se limitent les risques
de l’actionnaire. Ce dernier ne peut perdre plus que son
apport initial.
L’action donne droit à son titulaire à une part
proportionnelle dans toute répartition de bénéfice ou
d’actif social.
Journée d'animation n°3 19
Brevet Bancaire

Droits de l’actionnaire

Droit de percevoir une fraction des bénéfices distribués


Droit de participer aux assemblées générales constitutives,
ordinaires et extraordinaires
Droit au vote
Droit de céder librement les actions
Droit de souscription à l’augmentation de capital à titre onéreux
Droit de participer à l’augmentation de capital à titre gratuit
Droit de participer à la liquidation des biens sociaux à
l’entreprise
Droit à l’information
Journée d'animation n°3 20
Brevet Bancaire

Définition de l’obligation

L’obligation est une valeur mobilière à revenu fixe,


titre négociable constatant un droit de créance sur
l’Etat ou la société émettrice. Cet intérêt fixe peut être
déterminé dès l’émission de l’emprunt et payable
même en l’absence de bénéfices.
L’obligation est remboursable selon les délais et les
modalités fixées lors de l’émission de l’emprunt.

Journée d'animation n°3 21


Brevet Bancaire

Les droits de l’obligataire

Droit au paiement des intérêts


Droit au remboursement du capital
Droit de regard sur la gestion de la société
Droit de céder librement les obligations

Journée d'animation n°3 22


Brevet Bancaire

L’emprunt obligataire
Dénomination de l’emprunt « RAHMOUNI 2005 »
Montant 5.000.000 dirhams répartis en 5.000 obligations
Nominal 1.000 Dirhams par obligation
Forme des obligations Les obligations sont toutes nominatives
Prix d’émission Les obligations sont émises au pair, soit 1.000 dirhams par obligation, payables
intégralement à la souscription.
Taux 6%
Prix de remboursement 1.000 dirhams par obligation
Date de jouissance Chaque obligation souscrite dans le cadre du présent emprunt porte jouissance en intérêts à partir de la date
effective de sa souscription et libération.
Les intérêts courus au titre de chaque obligation entre la date de souscription et la date de clôture soit le 31 mars
2005 seront décomptés et payés à cette dernière date
La date unique de jouissance en intérêts pour toutes les obligations émises et qui servira de base à la négociation
en bourse est fixée au 1er Avril 2005, et ce même en cas de prorogation de la date limite de clôture.
Durée Les obligations seront émises pour une durée de 10 ans
Amortissement Toutes les obligations émises feront l’objet d’un amortissement annuel du dixième du montant de l’emprunt, soit
500.000 dirhams.
L’emprunt sera amorti en totalité le 31 mars 2015.
Paiement Le paiement annuel des intérêts et le remboursement du capital dû seront
effectués à terme échu, à partir de la première année suivant la date limite de
clôture des souscriptions.
Régime fiscal Droit commun régissant la fiscalité des obligations.
Souscriptions et Les souscriptions et les versements seront reçus à partir du 30 Janvier 2005
versements auprès de SOBOURSE MAROC intermédiaire en bourse.
Clôture des souscriptions Les souscriptions à cet emprunt seront clôturées sans préavis et au plus tard le 31 Janvier 2005.

Journée d'animation n°3 23


Brevet Bancaire

La prime de remboursement

Les obligations peuvent être émises avec une


prime de remboursement, auquel cas le prix de
souscription est inférieur au prix de
remboursement et la différence appelée prime
de remboursement constitue un avantage en
faveur de l’obligataire.

Journée d'animation n°3 24


Brevet Bancaire

Les organismes de placement collectif en valeurs


mobilières (OPCVM)

Les OPCVM sont des instruments d’épargne collective. En


effet, plusieurs épargnants mettent en commun leurs
investissements dans un portefeuille constitué
principalement de valeurs mobilières (actions et/ou
obligations).
Dans cette forme de placement, les épargnants ne sont plus
directement détenteurs de titres de propriétés ou de
créances de sociétés, mais d’actions ou de parts d’OPCVM
investies en valeurs mobilières.

Journée d'animation n°3 25


Brevet Bancaire

Distinction en terme de structure


de portefeuille

Les OPCVM investis en obligations


Les OPCVM investis en actions
Les OPCVM diversifiés
Les OPCVM monétaires investis principalement
en bons de Trésor.

Journée d'animation n°3 26


Brevet Bancaire

Les formes d’OPCVM

Les Sociétés d’Investissement à Capital


Variable (SICAV)

Les Fonds Communs de Placement


(FCP)

Journée d'animation n°3 27


Brevet Bancaire

La fiscalité d’OPCVM

Affectation des
OPCVM Fiscalité Mode de paiement
résultats

Actions Capitalisation 10% sur la plus-value


Actions Distribution 10% sur les dividendes Retenue à la source
versée en lieu et place du
Obligations Capitalisation 20% sur la plus-value
porteur d’OPCVM par le
Obligations Distribution 20% sur la plus-value dépositaire.
Diversifiés Capitalisation 15% sur la plus-value
Monétaire Capitalisation 20% sur la plus-value

Journée d'animation n°3 28


Brevet Bancaire

Correction
Correction des
des
cas
cas

Journée d'animation n°3 29


Brevet Bancaire

Cas n° 1
1. Quel est le rôle des marchés financiers ?
Les marchés financiers ont pour vocation de mettre en relation directe les
demandeurs et les pourvoyeurs de fonds. On parle alors de finance directe et
les intermédiaires jouent le simple rôle de courtier.
Sur les marchés financiers ont lieu aussi des opérations de fusion,
d’absorption et des opérations de privatisation.
2. Quelles sont les différentes catégories d’actions que vous
connaissez ?
Les actions peuvent être de numéraire (libérées en espèces) ou d’apport
(attribuées en contrepartie d’apports en nature) :
Actions en numéraire 
Actions d’apport
Actions de priorité ou privilégiées
Participation des salariés à l’expansion de l’entreprise
Actions de jouissance
Journée d'animation n°3 30
Brevet Bancaire

Cas n° 1
3. Expliquer le droit de souscription à l’augmentation du capital à titre
onéreux.

A l’occasion d’une augmentation de capital en numéraire, les anciens actionnaires


bénéficient d’un droit de préférence à la souscription de nouvelles actions. De
nouveaux actionnaires ne peuvent donc entrer dans une société à l’occasion d’une
telle opération que si les anciens actionnaires n’ont pas exercé leurs droits ou y ont
renoncé. Le texte de la loi stipule « Les actionnaires ont proportionnellement au
montant de leurs actions un droit de préférence à la souscription des actions
numéraires émises pour réaliser une augmentation de capital ». Les anciens
actionnaires peuvent utiliser personnellement le droit de souscrire à titre
irréductible à l’augmentation du capital.
Si pour des raisons diverses ce droit n’a pas été exercé, les nouvelles actions non
affectées seront souscrites à titre réductible par les autres actionnaires. Ces actions
supplémentaires leur seront attribuées personnellement au nombre des droits
irréductibles dont ils disposent et dans la limite de leurs demandes.
Cette deuxième modalité de souscription est ce qu’on appelle le droit de
souscription à titre réductible. On n’a droit dans ce cas à des actions que si on a
demandé plus que sa part et si d’autres n’ont pas voulu leurs parts.
Journée d'animation n°3 31
Brevet Bancaire

Cas n° 1
4. le tableau récapitulatif de l’action et de l’obligation  :
Action Obligation
Emetteur Sociétés par actions / sociétés anonymes. Sociétés par actions / sociétés anonymes,
Etat,
Collectivités publiques.
Nature Part de capital : droit d’association Emprunt : droit de créance.
Porteur Actionnaire / associé. Obligataire / créancier.
Sens juridique Acte de commerce. Acte civil.
Revenu Dividendes variables en fonction du résultat et de la Intérêts fixes.
décision de distribution des bénéfices lors de
l’assemblée générale ordinaire.
Droit au vote Vote dans les assemblées générales constitutives, Ne peut assister qu’aux assemblées d’obligataires,
assemblées générales ordinaires et assemblées Droit de regard sur la gestion de la société
générales extraordinaires. seulement.
Formes Au porteur ou nominative. Au porteur ou nominative.
Remboursement En cas d’amortissement du capital, Délai fixé à l’émission,
En cas de dissolution de la société, Peut intervenir par tirage au sort,
Peut être nul en cas de liquidation, Négociable en bourse.
Ou supérieur à la valeur nominale (boni de
liquidation),
Négociable en bourse.
Motivations :
- Liquidité Généralement liquide. Peu liquide.
- Sécurité Epouser la forme nominative, - Epouser la forme nominative,
Les actionnaires sont remboursés en dernier lieu en En cas de faillite, les obligataires sont considérés
cas de faillite. comme des créanciers,
壹Erosion monétaire.

Journée d'animation n°3 32


Brevet Bancaire

Cas n° 1
Suite du tableau
- Rentabilité Revenu variable, Revenu certain,
Plus-values sur les cessions des titres, Taux d’intérêt fixé au départ,
Revenu très important si l’entreprise Possibilité d’une prime d’émission,
prospère et pratique des distributions Valeur de placement,
importantes, Variations des cours peu sensibles (type
Valeur de spéculation, classique),
Variations des cours parfois importantes, Valeur mobilière moins risquée que
L’espérance de gain est d’autant plus l’action et donc moins rémunérée.
élevée que le risque est fort.
- Fiscalité 10% libératoire pour les dividendes. 30% libératoire pour les personnes
physiques, sur les intérêts dont le
montant est supérieur à 20.000 Dhs.
20% non libératoire sur les intérêts pour
les personnes morales.
- Transfert du Aucune formalité si les actions sont au Aucune formalité si les obligations sont
patrimoine porteur. au porteur.

Journée d'animation n°3 33


Brevet Bancaire

Cas n° 2
1. Pourquoi dit-on :
* Organisme
* Placement
* Collectif
* Valeurs mobilières
On dit :
Organisme : ce n’est qu’après avis du Conseil Déontologique des Valeurs
Mobilières (CDVM) que le Ministère des Finances donne son autorisation de
création et de fonctionnement des OPCVM.
Placement : c’est un moyen d’investissement en valeurs mobilières en canalisant
l’épargne vers le financement des entreprises.
Collectif : tout le monde peut souscrire aux OPCVM du petit épargnant au plus
important dans des conditions de sécurité et de transparence et les bénéfices sont
équitablement répartis au prorata de la mise initiale.
Valeurs mobilières : l’épargne ainsi canalisée est investie en valeurs mobilières,
(actions et obligations), qui constituent le portefeuille de l’OPCVM.
Les OPCVM ont donc pour vocation de contribuer au financement de l’économie
par une canalisation de l’épargne Journée
vers lad'animation
bourse.n°3 34
Brevet Bancaire

Cas n° 2
2. Citer et développer les trois OPCVM en terme d’affectation
des revenus
On distingue trois OPCVM :
Capitalisation : les éventuels bénéfices sont incorporés. Donc
augmentation du capital de l’OPCVM par incorporation des résultats.
Distribution : bénéfices répartis entre les souscripteurs.
Mixte : parties réparties et restant réincorporé dans le capital.
3. Comment est obtenue la valeur liquidative d’une action
SICAV ?
La valeur liquidative est obtenue sur la base de l’actif net divisé par le
nombre d’actions SICAV en circulation.
Journée d'animation n°3 35
Brevet Bancaire

Cas n° 2
4. Expliquer l’illustration simplifiée d’une SICAV actions reprise ci-dessus:
Illustration simplifiée d’une SICAV actions
Le capital initial de la « SICAV / Actions » au 01/01/2005 est de 100.000 Dhs divisé en 1.000
actions de 100 Dhs souscrites en totalité par un épargnant.

SICAV Actions

Portefeuille
Cotation au Valeur du Cotation Valeur
Date Nombre
Entreprises 07/01/05 portefeuille au liquidation
d’actions
01/01/05 20 BMCE BANK 512 10.240
40 Marocaine Vie 171 6.840
80 MANAGEM 231 18.480
60 Maroc Leasing 154 9.240
60 ONA 920 55.200
Le droit d’entrée est de 3%, le client sera débité de : 100.000
100.000 x 3% = 3.000 Dhs

Journée d'animation n°3 36


Brevet Bancaire

Cas n° 2
2. Le 29/01/05, un nouvel épargnant désire souscrire également à la « SICAV / Actions » et
fait un apport du même montant que le premier souscripteur, soit 100.000 Dhs.
Combien d’actions de la « SICAV / Actions » devrait lui attribuer l’OPCVM ?
Donc il y a lieu de déterminer l’actif net de la « SICAV / Actions » au 30/01/05.
Portefeuille
Cotation
Nombre Cotation au Valeur du Valeur
Date au
d’actions Entreprises 07/01/05 portefeuille liquidation
31/01/05

01/01/05 20 BMCE BANK 512 10.240 514 10.280


40 Marocaine Vie 171 6.840 175 7.000
80 MANAGEM 231 18.480 232 18.560
60 Maroc Leasing 154 9.240 157 9.420
60 ONA 920 55.200 925 55.500
100.000 100.760
A cet effet, on recalcule la valeur des actions représentant le portefeuille de la SICAV au
30/01/05 pour trouver la valeur liquidative qui est de 100.760 Dhs divisé par le nombre
d’actions existantes.
100.760 / 1.000 = 100,76 Dhs
Le nombre d’actions à attribuer au nouvel épargnant sera :
100.000 / 100,76 = 992 actions
Soit 992 actions x 100,76 = 99.953,92 Dhs (montant exact de la souscription)
Journée d'animation n°3 37
Brevet Bancaire

Cas n° 2
Le montant injecté par le deuxième épargnant servira à acquérir de nouvelles
actions qui viendront gonfler le portefeuille de la « SICAV / Actions ».
Portefeuille
Valeur du
Nombre Cotation au Valeur
Date portefe Cotation au
d’actions Entreprises 30/01/05 liquidation
uille

30/01/05 1.000 IAM 85,34 85.340


20 BMCI 725 14.500
99.840
A cet effet, le tableau récapitulatif de la « SICAV / Actions » au 30/01/05 sera
de :
Portefeuille
Cotation au Valeur du Valeur
Date Nombre Cotation au
Entreprises 30/01/05 portefeuille liquidation
d’actions
01/01/05 20 BMCE BANK 514 10.280
30/01/05 40 Marocaine Vie 175 7.000
80 MANAGEM 232 18.560
60 Maroc Leasing 157 9.420
60 ONA 925 55.500
1.000 IAM 85,34 85.340
20 BMCI 725 14.500
200.600
Journée d'animation n°3 38
Brevet Bancaire

Cas n° 2
Il est à noter que le second souscripteur a été également débité du
droit d’entrée et des frais de gestion augmentés de la TVA.
Le capital de la « SICAV / Actions » a été augmenté à 200.600 Dhs
pour un nombre d’actions de 1.992 (1.000 + 992)
3. Le 20/02/05, le premier souscripteur désire liquider ses 1.000
actions « SICAV / Actions ».
Quel montant devrait lui servir l’OPCVM ?
Il y a lieu de procéder de la même manière que l’opération du
30/01/05 :
* Recalculer la valeur liquidative au 21/02/05 selon la cotation à
la bourse de ce jour.

Journée d'animation n°3 39


Brevet Bancaire

Cas n° 2
Portefeuille
Cotation au Valeur du Cotation au Valeur
Date Nombre
Entreprises 30/01/05 portefeuille 21/02/05 liquidation
d’actions
01/01/05 20 BMCE BANK 514 10.280 517 10.340
30/01/05 40 Marocaine Vie 175 7.000 180 7.200
80 MANAGEM 232 18.560 230 18.400
60 Maroc Leasing 157 9.420 160 9.600
60 ONA 925 55.500 930 55.800
1.000 IAM 85,34 85.340 87 87.000
20 BMCI 725 14.500 720 14.400
200.600 202.740

La valeur mathématique de l’action est de :


202.740 / 1.992 = 101,78 Dhs
Le montant à servir pour le premier épargnant sera :
101,78 x1.000 = 101.780 Dhs

Journée d'animation n°3 40


Brevet Bancaire

Cas n° 2
Montant duquel il faut déduire :
- le droit d’entrée de 3%, soit 3.000 Dhs (100.000 x 3%)
- le droit de sortie de 1,50%, soit 1.526,70 Dhs (101.780x1,50%)
- frais de gestion de 2%
Total hors taxes 4.526,70 Dhs
TVA 7%, soit 316,87 Dhs
Total TTC à déduire 4.843,57 Dhs
Montant net à servir au premier souscripteur :
101.780 – 4.843,57 = 96.936,43 Dhs
Abstraction faite de la fiscalité étant donné que le souscripteur a
subi une moins-value.

Journée d'animation n°3 41


Brevet Bancaire

Cas n° 2
5. Le tableau comparatif d’un OPCVM par rapport à un portefeuille
d’actions en direct :
Portefeuille d’actions en direct OPCVM
Faible Bonne
Sécurité La gestion est assurée soit par le client soit par La gestion du portefeuille en valeurs mobilières
une société de bourse. est assurée par des professionnels.
Moyenne Elevée
En général, l’investissement effectué par Les valeurs mobilières constituant le portefeuille
Rémunération l’épargnant n’a pas fait l’objet d’une étude de l’OPCVM ont fait l’objet d’une étude
aussi approfondie que celle effectuée par approfondie par des professionnels afin
l’OPCVM. d’optimiser le gain et de minimiser le risque.
Moyenne Bonne
Selon l’offre et la demande à la BVC. La contrainte de l’offre et de la demande n’est pas
Liquidité prise en compte puisque l’OPCVM est tenu de
racheter les actions SICAV ou parts FCP à la
demande de l’épargnant.
Montant à Elevé Faible
investir / à la Si l’épargnant désire diversifier ses L’épargnant peut souscrire à une seule action
diversité des placements, il doit souscrire à plusieurs SICAV ou une part FCP.
placements valeurs mobilières.

Journée d'animation n°3 42

Vous aimerez peut-être aussi