Vous êtes sur la page 1sur 80

Documentation and Utilitaires

Mars 2013
Utilitaires
Documentation de l’application
Générer et imprimer la documentation du projet
Définir la page de titre et la page d’informations générales
Définir le bas des pages
Définir le contenu de la documentation (inclure la rubrique)

Hyperliens vers des documents extérieurs


Dans le navigateur de projet ou à partir d’une zone de commentaire

Conversion des projets hérités


Convertir une application complète
Convertir une application en utilisant l’assistant

Gestion des versions de bibliothèques FFB

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 2


Documentation
1. Définir la page de titre et la
page d’informations générales

2. Définir le bas des pages


3. Définir le contenu de la
documentation (inclure la rubrique)
4. Générer et imprimer la
documentation du projet

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 3


Hyperlien vers un document externe

Créer un hyperlien dans le


navigateur de projet ou à partir d’un
champ de commentaire (éditeur de
données, table d’animation, écran
d’exploitation, documentation)

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 4


Convertir une application complète sans
modification
Fichier  Ouvrir

Conversion Import

.fef .xef
.asc
.pwx (*)

Rapport de
conversion
.txt Fenêtre de sortie

(*) Le convertisseur Ladder Logic n’est pas installé automatiquement


Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 5
Convertir une application complète sans
modification

Le convertisseur
Ouvrir le fichier source analyse / convertit /
importe le fichier dans
Unity Pro

Le résultat est affiché


dans la fenêtre de sortie

Le rapport et les fichiers


xef sont
automatiquement créés

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 6


Convertir une application complète avec
modifications ou une application partielle

Outils  Convertir OK
partiellement

Analyse Conversion Import

.fef
.asc
.pwx Exporter le
Enregistrer
… projet

Fenêtre de sortie
.xpg Rapport de
conversion
Assistant de
conversion .txt .stu .xef

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 7


Convertir une application en utilisant
l’assistant

Lancer Unity Pro et


créer un Nouveau
projet
Votre nouveau
projet est créé.
Vous pouvez
maintenant lancer
l’assistant de
conversion pour
Report and xpg files importer une
are created application partielle

Ouvrir famille M340


puis choisir le type de
processeur
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 8
Convertir une application en utilisant
l’assistant (Suite)
Modifier
l’application
exportée au travers
des 3 onglets

Le convertisseur
analyse le fichier et
Lancer
affiche le résultat au
l’assistant de
travers de l’assistant
conversion
de conversion
Choisir le fichier source
Cliquer OK pour
convertir et importer la
sélection définie
Le rapport et les
fichiers xpg sont
créés

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 9


Assistant de conversion
Configuration de l’UC
pour modifier la quantité
de mémoire utilisée
dans le processeur

Structure pour Réaffectation des


choisir les parties E/S pour réaffecter
d’application à les objets d’E/S
convertir avant conversion

Enregistrer / Charger Démarrer la


toute les entrées conversion qui
effectuées dans les prendra en compte
différents onglets dans / toutes les entrées
depuis un fichier de effectuées dans les
sauvegarde (*) 3 onglets

(*) Chaque sauvegarde écrasera le dernier fichier de sauvegarde


Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 10
Gestion des versions de bibliothèques FFB
Il est possible de garder comme référence la bibliothèque utilisée pour
générer le projet
La version des bibliothèques utilisée lors de la mise en œuvre du projet est
conservée
Il est possible des réaliser des modifications du projet, incluant des nouveaux types
d’objets dans le projet, sans génération complète

Le projet peut être modifié tout en conservant la compatibilité avec une
ancienne version de Unity Pro (au travers du fichier d’archive)

Restituer le projet depuis l’automate commute la version de Libset dans Unity


Pro pour être en accord avec le projet

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 11


Gestion des versions
Il est possible de Unity Pro gère plusieurs versions de
changer la version bibliothèques FFB (depuis V2.2)
de Libset La version de la bibliothèque libset
utilisée dans le projet est
automatiquement affichée à l’ouverture du
projet avec possibilité de choisir une autre
version
Si certains types sont différents entre le
projet et la bibliothèque vous pouvez
choisir de mettre à jour les types du projet

La version des types est


différente entre le projet
et la bibliothèque

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 12


Version de Libset utilisée dans le projet

Le gestionnaire de
bibliothèque de types /
l’éditeur de données
indiquent la version
courante de la bibliothèque
utilisée dans le projet

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 13


Outils externes
Mars 2013
Outils externes
Choix de langue
Pour changer la langue : Anglais (Etats Unis) / Français / Italien / Espagnol /
Allemand / Chinois simplifié
Outil d’enregistrement et Convertisseur d’enregistrement
Pour enregistrer le logiciel Unity Pro
Pour transférer votre droit existant vers une nouvelle version de Unit Pro
Gestionnaire de catalogue matériel
Pour gérer les équipements CANopen dans le catalogue Unity Pro
Mise à jour de la bibliothèque de types
Pour gérer les versions de bibliothèques FFB (reportez-vous au utilitaires)
OS Loader
Pour charger / décharger te système d’exploitation d’un équipement sélectionné
Unity Loader
Pour charger / décharger les système d’exploitation d’un équipement
Pout transférer le projet et les données vers / depuis un automate

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 15


Choix de la langue

Choisir votre langue


parmi les langues
proposées

Fermer d’abord Unity


Pro avant de changer
la langue

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 16


Enregistrement

L’outil d’enregistrement vous permet :


D’enregistrer Unity Pro (demander le
code d’autorisation puis saisir le code
reçu)
De transférer vos droits de license
vers/depuis un autre PC

Confirmer pour convertir vos


droits de license existants dans
le nouveau format attendu par
Unity Pro

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 17


Gestionnaire de catalogue matériel
Le gestionnaire de catalogue matériel simplifie le gestion des
équipement CANopen dans la base de données du catalogue Unity
Pro
Le logiciel de gestion du catalogue n’existe qu’en anglais et une seule
instance peut être ouverte
Le gestionnaire de catalogue fournit :
D’intégrer des équipements tiers dans Unity Pro
De minimiser la taille de la mémoire processeur réservée aux équipements
De personnaliser les paramètres des équipement Unity Pro

 Le gestionnaire de catalogue et Unity Pro ne peuvent pas être lancé


en même temps (ils utilisent la même base de données catalogue)
Les équipements ajoutés au gestionnaire de catalogue peuvent être
utilisés dans le projet comme des équipements standard Schneider

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 18


Présentation du gestionnaire de catalogue

3 niveaux de données
Famille d’équipements
Equipements (1)
Fonction (2)

(1) Les équipements préprogrammés sont indiqués


par un logo Schneider et ne peuvent pas être
modifiés .
Les équipements utilisateur peuvent être
supprimés ou reconfigurés
(2) Les fonctions préprogrammées sont indiquées
avec un cadenas et ne peuvent pas être
modifiées
les fonctions utilisateur peuvent être supprimées
ou reconfigurées
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 19
Ajouter un équipement – Choisir un fichier
EDS

1. Sélectionner une famille


2. Clic droit / Ajouter équipement

3. Sélectionner le fichier EDS à


importer
4. Changer le nom de l’équipement
(si nécessaire)

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 20


Ajouter un équipement – Configurer les
paramètres

Changer si nécessaire les


paramètres de l’équipement
(famille / fichier image /
configuration locale / mode
expert / nom de fonction / tri
des objets d’E/S)

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 21


Ajouter un équipement – Générer le
catalogue

Pour enregistrer les


changements et charger le
nouvel équipement dans la
base de données générer le
catalogue

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 22


Ajouter une fonction

Clic droit sur l’équipement /


Ajouter Fonction

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 23


Ajouter une fonction – Configurer les
paramètres

Modifier les paramètres de la


nouvelle fonction (les champs
grisés ne peuvent pas être
modifiés)

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 24


Mode expert – Cartographie des PDO

Les paramètres d’émission /


de réception sont initialisés
avec la cartographie PDO par
défaut(fichier EDS)

Modifier si nécessaire la
configuration par défaut
(autoriser / interdire PDO,
modifier le type de
transmission, temps
d’inhibition et temps
événement). Les adresses
topologiques sont
automatiquement définies
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 25
OS Loader – Transfert du système
d’exploitation

Choisir un type de
communication dans la
liste (FTP ou Modbus)

Choisir le fichier de contexte


(ou le chemin) dans lequel
OS Loader va opérer

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 26


OS Loader – Transfert du système
d’exploitation (Suite)

Choisir l’équipement
cible (adresse) et
connecter OS Loader à
cet équipement

L’écran d’exploitation permet de charger un


nouveau système d’exploitation dans
l’équipement sélectionné ou de décharger
OS d’un équipement vers un fichier (pas
pour les processeurs Premium)
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 27
Unity Loader – Transfert du projet et des
données
Sélectionner le projet
(sta, stm), les données
(dat) et / ou le fichier
utilisateur (car) à
transférer
Note : le fichier stm contient
le binaire du projet (pas le
source) et est utilisé
uniquement avec un M340

Configurer la connexion
(USB ou Ethernet)

Effectuer votre opération


(transfert, marche / arrêt
automate, …)
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 28
Unity Loader – Transfert du système
d’exploitation
Sélectionner le système
d’exploitation à transférer

Définir l’adresse du
module à mettre à jour

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 29


Unity Loader – Paramétrage

Définir les paramètres


(répertoire de sauvegarde,
ficher d’archivage, langue,
…)

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 30


Unity Loader – Enregistrement

Version de Unity Loader

Saisir les champs et


enregistrer Unity Loader

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 31


Interface avec le mode réel
Mars 2013
Editeur de configuration
Accessible depuis la vue structurelle pour :

Configurer les racks du bus local


Adresse 0 pour les automates Premium
Adresse 1 pour les automates Quantum

Configurer les racks distants

Configurer les E/S distribuées (Quantum)

Configurer les bus de terrain (Fipio / CANopen)

Faire le lien entre les équipements de


communication et les réseaux logiques (Ethernet
/ Modbus + / Fipway)
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 33
Configuration matérielle

Choisir le rack Rack d’extension

Modifier le type
Définir le module
de processeur (si
d’alimentation
nécessaire)

Définir les
Rack étendu
modules (glisser /
déposer depuis le
catalogue)

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 34


Remplacement du processeur

Clic droit sur le


processeur

 Seule la même famille est proposée


 Le remplacement est possible
uniquement en mode local
 Les processeur Quantum peuvent
être positionnés n’importe où dans le
rack
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 35
Configuration du rack

1. Choisir le rack
2. Définir l’alimentation (première position
avec un Premium ou M340 et première /
dernière position recommandée avec un
Quantum)
3. Remplacer le processeur (si nécessaire)
4. Définir les modules (ajouter un
équipement ou glisser / déposer à partir
du catalogue matériel)
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 36
Configuration du processeur

1. Sélectionner le mode de marche (Entrée


Run/Stop input, protection mémoire,
démarrage automatique en RUN, …)
2. Définir les cartes mémoire (Premium)
3. Définir les objets globaux de l’application
(nombre de bits et mots)

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 37


Configuration des modules

1. Configurer les paramètres de chaque


voie (fonction, tache, IODDT, …)
2. Configurer les voies des modules
expert
3. Définir les adresses utilisées par les
modules Quantum : cartographie (bit
et mot) et adresse de départ
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 38
Bus Fipio sur Premium
 Utiliser un processeur
Fipio (TSX P57 x5x)
 Accéder au
configurateur de bus
(double clic sur le port
Fipio)
 Déclarer les
équipements esclaves
(glisser / déposer depuis
la catalogue matériel
Fipio)
 Les E/S sont
accessibles par leurs
adresses topologiques

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 39


Méthodologie Fipio

1. Double clic sur le port Fipio


2. Cliquer droit sur le configurateur Fipio et
sélectionner les propriétés du bus
3. Définir les profils utilisés et la longueur
du bus

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 40


Méthodologie Fipio (Suite)

4. Glisser / déposer l’équipement


esclave depuis le catalogue matériel
5. Double cliquer sur l’esclave pour
accéder à son écran de configuration
et définir les paramètres de la voie
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 41
Bus CANopen sur Premium

 Utiliser une carte PCMCIA


TSX CPP 110 obligatoirement
installée dans l’emplacement du
processeur
 Déclarer la carte dans l’éditeur de
configuration matérielle
 Configurer le bus avec le logiciel
SyCon
 Importer la configuration du bus dans
Unity Pro
 Les E/S sont accessibles par leurs
adresses topologiques
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 42
Méthodologie CANopen

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 43


Méthodologie CANopen (Suite)
1. Sélectionner TSX CPP 110 dans la voie 1

2. Définir la tâche (MAST, …)

3. Configurer le mode de démarrage du bus (contrôlé par l’application ou non)

4. Définir le positionnement des sorties lors d’un arrêt de l’automate (maintien


ou reset)

5. Lancer l’outil SyCon pour configurer le bus (créer le fichier .co)

6. Sélectionner le fichier co à intégrer

7. Choisir le type de transfert de la configuration du bus dans la carte PCMCIA


(chargée avec l’application Unity Pro ou avec l’outil SyCon)

8. Appuyer sur le bouton Configuration du bus pour afficher la liste des


esclaves connectés et ajuster la taille des tables utilisées pour l’échange
des PDO (Entrées / Sorties)
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 44
Configuration SyCon
Sélectionner le bus CANopen

Si un esclave n’est pas dans la


bibliothèque copier son fichier EDS
(Fichier / Copier EDS). Le fichier est copié
dans le répertoire
\Schneider\SyCon\Fieldbus\CANopen\EDS

Insérer le maître CANopen TSX CPP 110

Insérer un esclave en choisissant le type


dans la liste
Sélectionner l’ID du nœud

Définir les paramètres du bus

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 45


Configuration des PDO

Les PDO prédéfinis


sont donnés
directement par le
fichier EDS

Configurer les
PDO utilisés
dans l’application

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 46


Bus CANopen avec les automates M340

 La configuration CANopen est


complètement intégrée dans Unity Pro
(pas d’utilisation de l’outil SyCon)
 La configuration s’effectue en 2 étapes
 Configuration du maître (vitesse,
tables de PDO échangées, …)
 Configuration des esclaves
(cartographie des PDO)
 Utiliser le gestionnaire de catalogue
matériel pour intégrer des
équipements tiers, minimiser les tables
de PDO, personnaliser les paramètres
des équipements (ajouter une fonction)
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 47
Configuration du maître

 Définir la tâche (MAST ou FAST)


 Choisir la vitesse de transmission et la
période du message SYNC
 Définir le positionnement des sorties lors
d’un arrêt de l’automate (maintien ou reset)
 Définir les tables utilisées pour l’échange
des PDO
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 48
Configuration d’un esclave

 Accéder à la configuration du bus


 Ajouter l’esclave à partir du catalogue matériel
 Définir l’adresse du nœud
 Configurer les PDO
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 49
Gestionnaire de catalogue matériel

 Le Gestionnaire de catalogue matériel est


un outil logiciel qui simplifie la gestion des
équipements CANopen dans Unity Pro
 Cet outil est disponible uniquement en
anglais et une seule instance peut être
ouverte
 Le gestionnaire de catalogue permet de :
 Intégrer des équipements tiers dans
Unity Pro
 Minimiser la taille de la mémoire
processeur réservée à un
équipement donné
 Personnaliser les paramètres des
équipements Unity Pro
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 50
Gestionnaire de catalogue – Ajouter un
équipement
1. Select Edit / Add Device. Une boîte
de dialogue apparait afin de choisir
le fichier EDS à importer
2. Sélectionner le fichier EDS dans
la liste
3. Changer si nécessaire le nom de
l’équipement

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 51


Gestionnaire de catalogue – Configurer
l’équipement

4. Changer les paramètres de


l’équipement si nécessaire
 Famille
 Fichier Image
 Configuration locale possible
 Mode Expert
 Nom de fonction
 Tri des objets d’E/S

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 52


Gestionnaire de catalogue – Générer le
catalogue
5. Pour sauvegarder les changements
et charger le nouvel équipement
dans la base de données du
catalogue Unity Pro clicquer sur
Build Catalog
6. Quand la génération est terminée
l’équipement apparaît avec une
icône

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 53


Configurer un réseau
 Pour configurer un réseau (Ethernet / Modbus+ / Fipway)

1 – Créer un réseau logique


2 – Configurer le réseau logique
Ajouter un nouveau réseau (clic
Ouvrir le réseau logique
droit)
Configurer les paramètres
Choisir le type de réseau
(adresse IP, données globales, …)
Changer le nom si nécessaire
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 54
Configurer un réseau (Suite)

3 – Définir le module de 4 – Associer le réseau logique au


communication (glisser / déposer module ou à la carte
depuis le catalogue matériel) ou Ouvrir le module de communication
la carte PCMCIA (double cliquer Sélectionner la voie
sur la position de la carte et
Choisir la fonction
ajouter un sous-module)
Lier le réseau logique à la voie
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 55
E/S distantes et E/S distribuées
E/S distante (RIO)
Solution pour les architecture
d’entrées / sorties décentralisées

Jusqu’à 31 stations décentralisées

E/S distribuées (DIO)


Solution d’entrées / sorties
distribuées basées sur la
technologie Ethernet

32 souscripteurs peuvent être


configurés sur 500 mètres

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 56


Annexes – Adressage topologique
 Adressage physique des entrées / sorties

% I/Q X/W/D r . m . c . d . j
Symbole Type Format Rack Module Voie Rang Bit
I (Entrées) X (Booléen)
Q (Sorties) W (Mot)
D (Double mot)

 Adresse topologique des données localisées Quantum

Adresse Adresse topologique Commentaire


0x %Qr.m.c.d / %Mi Bit de module de sortie ou bit interne
1x %Ir.m.c.d / %Ii Bit de module d’entrée
3x %Iwr.m.c.d / %IWi Mot d’entrée d’un module d’E/S
4x %QWr.m.c.d / %MWi Mot de sortie d’un module d’E/S ou mot
interne
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 57
Annexes – Adressage avec CANopen
 Adresse physique des entrées / sorties : %IW \ b.e \ 0.0.0.d
Elément Type Valeur Commentaire
% Symbole Objet IEC
I/Q Type d’objet I = Entrée / Q = Sortie
W Format Mot (16 bits)
b Numéro du 3 à 999 Dépend de l’ordre de création
bus
e ID esclave 1 à 127 Adresse esclave sur le bus CANopen
0 Rack Toujours 0 Rack virtuel
0 Module Toujours 0 Module virtuel
0 Channel Toujours 0 Voie virtuelle
d Numéro de 0 à 59 Numéro de donnée dans l’esclave
donnée
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 58
Annexes – Adressage avec Fipio
 Adressage physique des entrées / sorties : %QW \ b.e \ 0.m.c.d
Elément Type Valeur Commentaire
% Symbole Objet IEC

I/Q/M/K Type d’objet I = Entrée / Q = Sortie / M = Interne /


K = Constante
X/W/D/F Format X = Booléen / W = Mot (16 bits) / D = Double mot
(32 bits) / F = Réel (32 bits)
b Numéro du 2 Toujours 2
bus
e ID esclave 1 à 127 Adresse esclave sur le bus Fipio

0 Rack Toujours 0 Rack virtuel

m Module 0/1 0 = Base / 1 = Extension

c Voie 0 à 999 Numéro de voie (numéro d’E/S dans l’esclave)

d Numéro de 0 à 59 Numéro de donnée dans la voie


donnée
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 59
Annexes – E/S distribuées
 Adresse physique des entrées / sorties : %QW \ b.e \ r.m.c.d

Elément Type Valeur Commentaire


% Symbole Objet IEC
I/Q Type d’objet I = Entrée / Q = Sortie
X/W Format X = Booléen / W = Mot (16 bits)
b Numéro de 2 à 999 Dépend de l’ordre de création
bus
e Ilôt 1 à 32 (63) Numéro de l’équipement sur le bus (avec
répéteurs sur DIO)
r Rack 1à2 Numéro de rack
m Module 1 à 16 Position du module dans le rack distant
c Voie 1 à 999 Numéro de voie
d Numéro de 1 à 999 Numéro de donnée dans la voie
donnée
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 60
Débogage
Mars 2013
Présentation
Afin de raccourcir les temps de débogage et la mise en marche Unity Pro
fournit les services suivants :

L’animation dynamique du programme

L’insertion d’un point d’arrêt dans le programme et son exécution pas à pas

L’insertion d’un point de visualisation dans le programme

L’utilisation de boîtes de visualisation associées aux variables

L’utilisation de tables d’animation ou d’écrans d’exploitation pour piloter les


entrées / sorties

L’utilisation de références croisées pour voir où une variable est utilisée

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 62


Animation dynamique et boîtes de
visualisation

Fenêtre d’inspection
affiche la valeur de la
variable (en différents
Animation dynamique Bulle d’aide affiche formats). La couleur de
Les variables booléennes la valeur quand le la fenêtre est définie
et analogiques sont curseur est positionné par la comparaison de
animées avec des au dessus d’une la valeur avec des
couleurs (verte, rouge ou variable analogique seuils (jaune, bleue,
jaune) magenta)
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 63
Fenêtre des variables

En mode connecté la fenêtre


des variables donne
automatiquement la valeur des Editeur de programme Actif
variables affichées dans
l’éditeur de programme actif

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 64


Modifier une variable au travers de l’éditeur
de programme
En mode connecté
effectuer un clic
droit sur le nom de
variable pour
afficher le menu

Modifier la valeur de la
variable sélectionnée

Modifier / forcer la
valeur de la variable
booléenne sélectionnée

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 65


Modifier une variable au travers d’une table
d’animation

En mode connecté utiliser


une table d’animation
pour modifier / forcer une
variable

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 66


Point d’arrêt

Le point d’arrêt arrête


l’exécution du
programme afin de
vérifier le
comportement du
code et la valeur des
variables
Un point d’arrêt est nécessaire pour exécuter le programme pas à pas
Un point d’arrêt n’est pas possible dans les tâches événementielles
Un seul point d’arrêt (ou point de visualisation) peut être positionné dans la
totalité du programme
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 67
Commandes pas à pas
Pas suivant Retour module appelant

Pas dans le Afficher l’étape Pile d’appel


Aller à
module appelé courante

Aller à exécute le code jusqu’au point d’arrêt (cycle par cycle)


Pas suivant exécute l’élément courant
Pas dans le module appelé exécute le code à l’intérieur du module
appelé
Retour module appelant retourne au code du programme appelant
Afficher étape courante

En mode pas à pas le gestionnaire de tâche ne détectera pas un


dépassement du chien de garde
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 68
Point de visualisation

Le point de
visualisation permet de
vérifier la valeur des
variables à l’exécution
d’une ligne de
programme (pas à la fin
du cycle )

Le point de visualisation n’est pas possible dans les tâches événementielles
Un seul point de visualisation (ou point d’arrêt) peut être positionnée dans la
totalité du programme
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 69
Point de visualisation (Suite)
Le Compteur indique le
nombre de rafraîchissement

Synchroniser une table


d’animation avec le point
de visualisation

La Table d’animation peut


être synchronisée avec le
point de visualisation

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 70


Panneau d’animation SFC
Le panneau d’animation SFC permet d’exécuter une
section SFC pas à pas. Pas suivant et Retour
module appelant peuvent être utilisées
La commande Pas dans le module appelé n’est pas
permise

Positionner un point d’arrêt dans votre programme


avant d’utiliser le mode pas à pas

La tâche n’est pas arrêtée mais le graphe attaché est


gelé

Ce panneau ne peut pas être utilisé pour le débogage


des macro-étapes

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 71


Diagnostic en fonctionnement

Les défauts des


modules sont affichés
dans l’écran de
configuration du rack

Le Viewer de diagnostic
affiche les défauts système et
application contenus dans le
buffer de diagnostic de
l’automate
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 72
Diagnostic intégré

Les diagnostics système et


application nécessitent d’être
configurés pendant le paramétrage du
projet afin d’afficher les messages
dans le « viewer de diagnostic »

Choisir d’afficher ou non la cause du défaut au travers du niveau application


(local à la section de programme ou global au projet)
Choisir la langue pour afficher les messages des erreurs système
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 73
Architecture du diagnostic

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 74


Diagnostic système

Le diagnostic système est automatique (il fonctionne sans programmation)


Toutes les défauts système sont reconnus et sauvegardés dans l’automate
Le « Viewer de diagnostic » de Unity Pro affiche les messages
Le diagnostic système utilise les bits et mots système (ex. %S18 indique un
défaut de dépassement)

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 75


Diagnostic du procédé
Le diagnostic du procédé est implémenté
par l’utilisation des EF / EFB et DFB
Le diagnostic SFC est directement intégré
(défauts du temps d’étape / erreur de
condition de transition)
DEREG : dé enregistrement des alarmes (pour les utilisateur s de DFB)
ONLEVT : événement en ligne
REGDFB : enregistrement des alarmes (pour les utilisateurs de DFB)
REGEXT : enregistrement des erreurs FFB étendues
UREGDFB : enregistrement des messages d’erreurs dans les blocs de
diagnostic
D_ACT : diagnostic étendu du verrouillage / action
D_DYN : diagnostic étendu dynamique
D_GRP : surveillance étendue de groupes de signaux
D_LOCK : diagnostic étendu du verrouillage
D_PRE : surveillance étendue du besoin du procédé
D_REA : diagnostic étendu d’une réaction

ALRM_DIA : interface avec le buffer de diagnostic


EV_DIA : surveillance d’un événement
MV_DIA : surveillance d’un mouvement
NEPO_DIA : commande et diagnostic de la partie opérative
SAFETY_MONITOR : sécurité
TEPO_DIA : commande et diagnostic de la partie opérative
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 76
« Viewer » de diagnostic

Liste des messages d’erreurs (colonnes sont configurables)


Bit système ou FFB de diagnostic qui détecte le défaut
Message d’erreur 1
Symbole associé au défaut 2
Date et heure d’apparition / disparition du défaut
Date et heure d’acquittement du défaut
Des informations supplémentaires sur le message sélectionné
Double cliquer sur la ligne de message affiche le programme en défaut
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 77
Pile d’appel

Call stack

Montre la pile d’appel depuis


l’étape courante. En cas de
multiples commandes Pas dans
le module appelé la pile d’appel
permet de voir le chemin complet
depuis le point d’arrêt
Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 78
Références croisées

Permet de voir l’utilisation


d’une variable partout dans
l’application et comment elle
est utilisée

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 79


Ecran de débogage automate

Etats et commandes d’exécution des tâches du


programme
Réglage de l’heure temps réel
Informations sur le projet et le processeur de automate

Schneider Electric - Training – M RUIZ – June 2008 80

Vous aimerez peut-être aussi