Vous êtes sur la page 1sur 12

RÉPUBLIQUE DU BENIN

MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE


UNIVERSITÉ IRGIB - Africa
Autorisation: N°089/MESRS/CAB/DC/SGM/DPP/DGES/SP /2006/2007/2008/2009

SYNTHÈSE DES TRAVAUX ET PROJETS D’ENTREPRENARIAT

THÈME / TOPIC

INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE ET


BIOLOGIE MEDICALE : EVALUATION DES
ANALYTES ET TECHNIQUES DISPONIBLES
Pour l’’obtention du/ For the purpose of obtaining BACHELOR OF
INGÉNIEUR SCIENCE
DES TRAVAUX
FILIERE/FIELD: Génie Industriel / Industrial Engineering OPTION : Analyses biomédicales

Réalisé et présenté par / Realized by : IBRAHIM Kerima & TANDJIEKPON Viviane M.


2019 - 2020
UNIVERSITE www.irgibafrica.university
PLAN
ABSTRACT
INTRODUCTION
OBJECTIFS
REVUE DE LITTERATURE
CADRE ET METHODE DETUDE
RESULTATS ET DISCUSSION
CONCLUSION
PROJET D’ENTREPRENARIAT

UNIVERSITE www.irgibafrica.university
ABSTRACT
Chronic renal failure is an irreversible decline in kidney function demonstrated by measuring glomerular filtration rate (GFR)
or, failing that, by measuring urea and blood creatinine. With late diagnosis, on the one hand, complications such as
undernutrition, high blood pressure, hyperkalaemia, hypocalcemia, anemia, and on the other hand, the poor prognosis are
observed.
Therefore, effective management relies on early diagnosis and prevention. Although significant progress has been made in
the management of patients in developed countries, the high cost of alternative treatment methods for CRF makes them
inaccessible in Africa. Faced with this situation, prevention is necessary. This prevention is based on early diagnosis which
depends on biological signs are earlier than the clinical manifestations. Hence the interest of this work on chronic renal
failure and medical biology.
RESUME
L’insuffisance rénale chronique est une baisse irréversible des fonctions rénales mises en évidence par la mesure du débit de
filtration glomérulaire (DFG) ou, à défaut, par la mesure de l’urée, et de la créatinine sanguines. Avec le diagnostic tardif,
on constate, d’une part la survenue des complications telles la dénutrition, l’hypertension artérielle, l’hyperkaliémie,
l’hypocalcémie, l’anémie, et d ‘autres part, le mauvais pronostic.
Ainsi donc, la prise en charge efficace repose sur le diagnostic précoce et la prévention. Bien que d’important progrès aient
été réalisés dans la prise en charge des malades dans les pays développés, le coût élevé des méthodes de traitement de
suppléance de l’IRC les rend inaccessibles en Afrique. Face à cette situation la prévention est nécessaire. Cette prévention
repose sur le diagnostic précoce qui dépend de la biologie, car les signes biologiques sont les plus précoces que les
manifestations cliniques. D’où l’intérêt de ce travail sur l’insuffisance rénale chronique et la biologie médicale.
 
UNIVERSITE www.irgibafrica.university
INTRODUCTION
L'insuffisance rénale chronique est un problème de santé publique au niveau mondial. En 2015, plus de 353
millions de personnes soit 5% de la population mondiale souffrent d'une insuffisance rénale chronique [1]. La
prévalence varie d'un pays à un autre et l´accès aux traitements dépend du niveau socio-économique du pays
concerné. Aux Etats-Unis, la prévalence estimée de tous les stades de la maladie rénale chronique est voisine de
13 % et concerne près de 20 millions d'américains, le nombre de patients en dialyse devrait y être de 650 000 en
2010 [2]. Contrairement à ce qui passe dans certains pays en voie de développement à faible revenu où l
´inaccessibilité aux traitements de suppléance reste toujours la grande difficulté rencontrée. En Afrique, sa
prévalence exacte n'est pas mieux documentée que dans quelques pays. En côte d´Ivoire, elle est de 5,8% des
patients admis à l´Hôpital dont 5% des patients seulement ont l´accès à un traitement de suppléance [3].
Ce présent travail a pour objectif de dégager les techniques et les différentes méthodes qu’emploie la biologie
médicale pour diagnostiquer une insuffisance rénale chronique.
Notre développement se fera en trois parties : la première partie portera sur la revue de littérature, la seconde sur
la description du cadre d’étude et la méthodologie enfin une dernière partie sur la synthèse des idées couronnée
par une discussion.
Objectif: dégager les techniques et différentes méthodes qu’emploie la biologie médicale pour diagnostiquer une
insuffisance rénale.

UNIVERSITE www.irgibafrica.university
I- Revue de littérature
Généralités sur la fonction rénale
1.1- Définition et anatomie des reins
Les reins sont des organes sécréteurs de l’urine. Il est un organe double placé en dessous du diaphragme de part
et d‘autre de la colonne vertébrale. (4)
A l’état normal, il existe deux reins : droit et gauche, situés dans la fosse lombaire, dépression de la paroi dorsale
de l’abdomen de tubules. Les calices et le bassinet sont des cavités collectrices d’urine.
 

1.2- Fonction des reins


• Fonction principale : filtrer le sang de ses déchets
• Le maintien de la pression artérielle, le maintien de l’équilibre des substances chimiques nécessaires au bon
fonctionnement du cœur et des muscles; la transformation de la vitamine D; la production de l’érythropoïétine
1. 3 – Pathologies et maladies des reins (1)
 Les pathologies et maladies du rein touchent soit l’organe même soit sa fonction. Il en existe plusieurs types classés dans
différentes catégories à savoir :
 Malformations : Anomalie de la fonction rénale Infections : Pyélonéphrite
 Mal rotation rénale Insuffisance rénale chronique Tumeurs bénigne : Kyste rénal, Maladie polykystique
 Duplicité rénale Glomérulonéphrite Tumeurs malignes: cancer du rein
 Hydronéphrose
UNIVERSITE www.irgibafrica.university
INSUFFISANCE RENALE CHRONIQUE
2.1- Classification et stade de l’IRC
La classification proposée par le Docteur POUTIGNAT (2012) est basée sur l’estimation du DFG. Elle définit
également 5 stades de sévérité de la maladie rénale chronique (MRC) (tableau 1).
Il existe une autre classification de l’IRC en trois stades proposée par VARMA et ses collaborateurs (1996).
Cette classification est basée sur le taux de la créatininémie (tableau 2).
2.2- Causes et symptômes de l’insuffisance rénale chronique :
De nombreuses peuvent touchés les reins et les endommager, qu’elles soient d’origine malformatives et
congénitales, héréditaires ou encore acquises.
L’anémie, les œdèmes et la fatigue sont les principaux symptômes de l’IRC.
 2.3- DIAGNOSTIC DE L’INSUFFISANCE RENALE :
Le diagnostic de l’insuffisance rénale se pose en présence des signes fonctionnels ci après :
Asthénie ; anorexie ; amaigrissement ; anémie ;HTA
En cas de complications on a les signes suivant :
Œdèmes ; HTA sévère ; coma urémique ;
Le caractère chronique de l’insuffisance rénale :
Anémie (normocytaire, normochrome, arégénérative); hypocalcémie

UNIVERSITE www.irgibafrica.university
3- LES DEMANDES D’EXAMENS BIOLOGIQUES POUR
DIAGNOSTIQUER LES MALADIES RENALES  
3.1- Les examens biochimiques : I- CADRE ET
Bilan rénal : ionogramme sanguin, urée et créatinémie METHODOLOGIE DE
Calcul du débit de filtration glomérulaire
Protéinurie des 24h ou rapport protéinurie /créatininurie
RECHERCHE
Ionogramme urinaire avec Na et urée 1. Cadre d’étude
Cytologie urinaire quantitative 2. Méthode d’étude
Bilan phosphocalcique Nous avons procédé à une collecte
Uricémie, HCO3
Bilan hépatique avec protidémie et albuminémie des informations sur Googles
Bilan cardio-vasculaire : Glycémie et HbA1c ; Exploration des scholar,pub méd puis à la sélection
anomalies lipidiques des données .
Examens hématologiques  
3.2- NFS-Plaquettes
3.3- Autres examens: CRP ; PTH et vitamine D ; Bilan
immunologique ; Ponction-biopsie rénale (sauf stade terminal)
UNIVERSITE www.irgibafrica.university
DOSAGE DES PARAMETRES ET TECHNIQUES DISPONIBLES POUR L’EXPLORATION DE LA
FONCTION RENALE
3.1- LES PARAMETRES BIOCHIMIQUES
la Créatinine
Il existe plusieurs méthodes de dosage de la créatinine: colorimétriques, enzymatiques.
Les méthodes colorimétriques sont les plus utilisées. Elles sont basées sur la réaction de Jaffé avec des
techniques directes, des techniques directes modifiées et des techniques indirectes ou techniques avec
purification(6).
L'urée
Deux types de méthodes sont utilisées (7)
La méthode à la diacétyl- monoxime
La méthode à l'uréase
4.2- Les Paramètres hormonologiques
La parathormone
En raison de sa coute demi-vie, il est recommandé de le centrifuger rapidement. La technique qui permet son
dosage est l’immunoluminomètrie (CLIA) (8).
4.3- Les paramètres hématologiques
L’analyseur d’hématologie (ou automate d’hématologie) est un appareil permettant d’effectuer une
Numération Formule Sanguine (NFS) ou hémogramme. Il effectue une analyse quantitative et qualitative des
éléments figurés du sang. Globule rouges (érythrocytes), globules blancs (leucocytes) et plaquettes
(thrombocytes)(9).
UNIVERSITE www.irgibafrica.university
RESULTATS ET DISCUSSION
RESULTATS
A travers les informations recueillies et les données que nous avons eu à collecter, il ressort plusieurs
paramètres biologiques permettant l’évaluation de l’insuffisance rénale. Au nombre de ceux-ci on a: les
paramètres biologiques comme l’urée, créatinine, parathormone, cystatine C, protéinurie, ionogramme
sanguin ; l La plupart des laboratoires biologiques utilisent le dosage de la créatinine et de l’urée pour faire
le diagnostic de l’insuffisance rénale. Par ailleurs,
DISCUSSION
Dans le monde il existe une importante variation du profil épidémio-clinique de l’IRC. Certes dans les
pays occidentaux, elle est plus documentée. Les données africaines ne peuvent pas refléter la situation de
l’IRC dans la population générale car très peu de patients ont accès aux centres de santé des grandes villes
des pays africains. Au cours de notre étude, les résultats des différentes recherches ont montré que
nombreux sont les laboratoires qui utilisent des paramètres  : créatinine, urée pour le diagnostic de l’IRC.
En poursuivant nos recherches, nous avons puis découvert qu’on peut aussi doser d’autres analytes comme
la cystatine C et la parathormone qui sont assez fiables pour le diagnostic de l’IRC . Aussi les techniques
utilisées varient d’un laboratoire à un autre.
le laboratoire d’IRGIB AFRICA utilise la technique colorimétrique cinétique pour le dosage plasmatique de
la créatinine. 80  pour cent des laboratoires mondiales l’utilisent également du fait du coût très élevé des
deux autres méthodes (ALLAIRE,2011 ; DELATOUR et al.,2011). .
UNIVERSITE www.irgibafrica.university
CONCLUSION
L’insuffisance rénale est caractérisée par une incapacité plus ou moins importante du rein à filtrer le sang, ce
qui interfère avec l’élimination des déchets et provoque entre autres un déséquilibre en sels minéraux et en
eau(10). Afin de dégager les techniques et les différentes méthodes qu’emploie la biologie médicale pour
répondre à une éventuelle insuffisance rénale on a procédé à une évaluation des paramètres biologiques avec
objectif d’évaluer la fonction rénale et d’estimer le débit de filtration glomérulaire. À cette fin, on a pu constater
que la cystatine C serait un biomarqueur complémentaire et même supérieure à la créatinine. Nous suggérons
alors un dosage de la cystatine C au lieu de da la créatinine pour l’évaluation de l’insuffisance rénal.

SUGGESTIONS
A terme de nos travaux, nous suggérons :
 Au ministère de la santé
Fournir au personnel médical, le matériel et la main d’œuvre nécessaire pour la mise en application de toutes les
techniques
D’effectuer des campagnes de sensibilisations aux populations sur les risques et conséquence que peut entrainer
un mauvais dépistage des marqueurs de l’évaluation de la fonction rénale ;
 Aux cliniciens
D’explorer totalement la fonction rénale chez tous les patients, surtout ceux qui sont avancés en âge venant en
consultation en vue de déterminer d’éventuelles anomalies mais aussi chez les jeunes par diverses techniques
Bien vouloir instruire les populations sur les modalités de collecte des urines de 24h afin de pouvoir faire un
diagnostic concret et fiable sans estimation.
UNIVERSITE www.irgibafrica.university
Schéma du néphron
STADE DFG (ml/min/1,73 m2) CLASSIFICATION Anatomie du rein
1 ≥ 90 MRC avec DFG normal ou augmenté
STADE TAUX DE LA CREATININEMIE (µmol/l) CLASSIFICATION
2 Entre 60 et 89 MRC avec DFG légèrement diminué
3 Stade 3A : entre 45 et 59 MRC modérée 1 entre 80 et 300 IRC modérée
Stade 3B : entre 30 et 44 2 entre 300 et 800 IRC préterminale
4 Entre 15 et 29 MRC sévère 3 supérieur à 800 IRC terminale
5 < 15 MRC terminale
Tableau 1 : Classification de l’IRC basée sur l’estimation du DFG
Il existe une autre classification de l’IRC en trois stades proposée par VARMA et ses collaborateurs (1996). Cette classification est basée sur le taux de la créatininém
Tableau 2 : Classification de l’IRC basée sur le taux de la créatininémie
Merci pour votre aimable attention

UNIVERSITE www.irgibafrica.university

Vous aimerez peut-être aussi