Vous êtes sur la page 1sur 20

Licenciement professionnel

Réalisé par : Encadrée par:


Chiboub meriem M. NACEF
Benamar mohamed
Plan
I. Notion de licenciement
II. Procédure de licenciement
III. Rédaction des motifs de licenciement
I. une décision unilatérale et irrévocable

 la décision n’a pas besoin d’ être acceptée . Remise à la poste par

l’employeur.

 La décision est irrévocable. L’employeur ne peut revenir sur sa décision

sauf d’un commun accord avec son salarié (ancienneté).

 Pouvoir disciplinaire de l’employeur en cas de licenciement pour faute.


II. Volontaire claire et univoque de licencier

 Envoi d’une lettre recommandée à la poste

 Remise en mains de la lettre de licenciement.

 licenciement orale

 licenciement implicite
I. Licenciement avec préavis et licenciement avec effet
immédiat

 licenciement avec préavis en cas de faute simple

 Licenciement avec effet immédiat en cas de fautes grave

 Obligation pour l’employeur de justifier de sa décision de licencier

(formalités à respecter qui ont pour but de permettre au salarié de connaitre

les motifs de la décision et le cas échéant d’agir en justice).


1) Le licenciement avec préavis:

 ne concerne que les CDI .

 Plusieurs étapes à respecter .

 Pas de mise à pied prévue par les textes.


a) Moment du licenciement

 Pas de délai prévue par les textes entre le moment de la prise de connaissance

des faits et le moment du licenciement .

 Cas du congé maladie.

 Notion de fautes répétées ( Ex: retard).


b) Entretien préalable

 caractère obligatoire dans les entreprises de plus de 150 pers.

 caractère facultatif pour les autres .

 Notion d’unité économique et sociale.

 Débat contradictoire.

 Lettre recommandée ou remise contre récépissé.

 Limitation des personnes habilitées a être présentes lors de cette

entretien préalable.
C) Rédaction de la lettre de licenciement

 Lettre recommandée ou remise en mains propres

 Indication du prévus et éventuellement de la dispense de préavis .

 Signature de l’employeur ou d’un fondé de pouvoir.


 2) Le licenciement avec effet immédiat :

 Concerne tant le CDD que le CDI

 Nécessité d’une faute grave.

 Peut intervenir pendant le préavis (licenciement avec préavis ou démission avec

préavis).
a) Moment du licenciement

 l’employeur ne peut pas fonder le licenciement sur des faits dont il a pris

connaissance il y a plus d’1 mois.

 Le délai d’un mois n’empêche pas d’invoquer des fautes antérieures à l’appui de

la nouvelle faute (absences injustifiées).

 Suspension du délai en cas de congé maladie et en cas de poursuites pénales.

 Entretien préalable avant l’expiration du délai de 1 mois.


 b) La lettre de licenciement
 Lettre recommandée ou remise en mains propres contre récépissé.

 La lettre doit contenir les motifs de licenciement. Les motifs doivent être

réels et sérieux (dates, faits précis). 


 c) Le cas particulier de la femme enceinte et du congé de
maternité
 Nécessité d’informer son employeur dans les délais.

 Plus de protection en cas de faute grave.

 Mise à pied.

 pas de différence d’appréciation entre la faute de la femme enceinte ou selle du

délégué ou celle de n’importe quel autre salarié. 


« L’énoncé des motifs de licenciement doit être
suffisamment précis, non seulement pour
permettre le contrôle des juges mais aussi pour
permettre au salarié de vérifier le bien fondé des
motifs invoqués et de rapporter, le cas échéant,
la preuve de leur fausseté »
Enoncé précis

 interdiction de motifs nouveaux en cours d’instance .

 Possibilité d’apporter des précisions complémentaires en cours d’instance.

 Avertissements.

 Exigence de précision. L’absence de précision = absence de motivation

 Annexes aux motifs.

 Secret professionnel.

 La lettre doit être comprise par des tiers à l’entreprise


Conclusion

 Importance de la qualification de la faute.


 La qualification guide le choix du licenciement.
 Importance du respect de la procédure.
 Importance de la motivation du licenciement.
 Réparations qui peuvent être conséquentes.