Vous êtes sur la page 1sur 57

Cancérogénèse

Cancérogènes

I. Introduction
II. Généralités / Définitions.
III. Étapes de la cancérogénèse
IV. Différents types de cancérogènes.
V. Modes d’action toxique.
VI. Classification des cancérogènes.
VII. Prévention
VIII. Conclusion

2
I. Introduction
:Introduction

Cancer = problème majeur de santé publique dans le


monde

On estime que le fardeau mondial du cancer a


aujourd’hui atteint 19,3 millions de nouveaux
cas et 10 millions de décès en 2020

Le cancer constitue la deuxième cause de décès


dans le monde.

70% des décès par cancer survenaient dans les pays


en développement 4
:Introduction

De nombreux facteurs peuvent intervenir dans la


cancérogénèse : substances chimiques,
radiations, virus, hérédité…

Résulte d’un déséquilibre dans les mécanismes de


croissance et de multiplication cellulaire.

La cellule cancéreuse se caractérise par des


anomalies nucléaires avec mitoses fréquentes
et anarchiques.
5
II. Généralités /Définitions:
1. Définition d’un cancérogène 
cancérogène
Cancérogène = cancérigène
carcinogène

• Se dit d'une substance, d'un facteur


(chimique, physique ou biologique) ou
d'une situation susceptible de favoriser
l'apparition d'une tumeur maligne
(cancer) ou de l'aggraver.

7
2. Définition d’un cancer 

Processus néoplasique

• Se caractérise par l'apparition de tumeurs


malignes constituées par la prolifération
anarchique et indéfinie des cellules d'un
tissu.
• Les cellules tumorales sont des cellules
transformées suite à des anomalies
génétiques.
Ces cellules peuvent migrer dans des tissus
voisins et y former des métastases.
8
3. Définition de la cancérogénèse
(oncogénèse) 
(oncogénèse)
Correspond à l'ensemble des facteurs et
des mécanismes à l'origine des
transformations d’une cellule normale
en une cellule cancéreuse

Modifications génétiques ou
épigénétiques  phénotype tumoral

9
4. Caractéristiques des cellules
cancéreuses
 
Les cellules tumorales sont caractérisées
par:

• 1- Indépendance vis-à-vis des signaux


de prolifération
• 2- Insensibilité aux signaux anti-
prolifératifs
• 3- Résistance à l’apoptose
10
4. Caractéristiques des cellules
cancéreuses
 
• 4- Prolifération illimitée (perte de la
sénescence)
• 5- Capacité d’angiogenèse
• 6- Capacité d’invasion et de diffusion
métastatique

11
III. Etapes de la
cancérogénèse
Étapes de la cancérogenèse chimique 

La cancérogenèse
comprend 3
étapes :

13
Étapes de la cancérogenèse chimique

1. Initiation

l’ADN est altéré par un cancérogène génotoxique dit


initiateur (mutation).
C’est un phénomène Irréversible. Les cellules
endommagées (initiées) échappent au contrôle
normal de division cellulaire.

Les agents génotoxiques initiateurs peuvent être:


chimiques (les plus nombreux), biologiques (virus,
parasites) ou physiques (radiations ionisantes, UV)
;

14
Étapes de la cancérogenèse chimique

1. Initiation

Remarque:
Les cellules initiées ne sont pas des cellules
tumorales. n'ont pas acquis une autonomie
de croissance. On ne peut les distinguer
morphologiquement des autres cellules non
initiées.

15
Étapes de la cancérogenèse chimique
1. Initiation Devenir de la cellule mutée

• La cellule atteinte meurt ou


revient à son état initial, après
réparation de l’ADN par des
systèmes enzymatiques qui
peuvent réparer des altérations
de gènes.

• ces mécanismes ne sont pas


toujours fiables, peuvent être
responsables de modifications
des génomes.

• Si aucun de ces événements ne


se produit, le processus
d’initiation devient irréversible
une fois que la cellule entre en
phase de multiplication.

16
Étapes de la cancérogenèse chimique
1. Initiation Devenir de la cellule mutée

• La cellule tumorale initiée avec un génotype et


un phénotype altérés peut rester quiescente
pendant la suite de la prolifération…

• Ce retard est probablement le résultat d’une


répression par les cellules normales voisines
par un processus de communication
intercellulaire.

17
Étapes de la cancérogenèse chimique
2. Promotion

Phénomène réversible qui ne résulte pas de la


modification de l’ADN => processus épigénétique =
Prolifération clonale des cellules initiées.

Un promoteur de carcinogenèse favorise l’expression


d’une lésion génétique, préalablement induite par un
agent initiateur

18
Étapes de la cancérogenèse chimique
2. Promotion

• Expérimentalement le pouvoir promoteur = la réduction


du temps écoulé entre l'initiation et l'apparition des
tumeurs.

Exemples de promoteur de cancer :


•esters de phorbol (huile de croton) ;
•hormones : œstrogènes (cancer du sein) ;
•nutrition : alcool (tumeurs ORL), graisses alimentaires
(cancers coliques) ;
•schistosomiase et cancer de la vessie.
•l'inflammation chronique, mais aussi les facteurs de
croissance...
19
Étapes de la cancérogenèse chimique
2. Promotion

Remarque:
• Si une mutation s'est produite au niveau d'un
gène régulant la mitose (oncogène ou gène
suppresseur),

 Dérèglement du contrôle de la synthèse de DNA,


 Promotion de cellules 'initiées'

 (un même événement - une mutation - peut avoir


un effet initiateur et un effet promoteur). 20
Étapes de la cancérogenèse chimique
3. Progression

• étape finale dans le développement d’un cancer


qui devient cliniquement détectable.

 Correspond à l'acquisition de l'indépendance


de croissance, de l'expression phénotypique de
la malignité et d'une instabilité génétique de +
en + marquée.
 Des mécanismes biochimiques de l'invasion
tumorale,
 De la capacité métastatique,
 De la résistance aux antimitotiques.
21
22
IV. Les agents cancérigène
« Classification selon l’origine et la nature »
Les différents agents cancérogènes

1. Les agents chimiques:

24
Les différents agents cancérogènes

2. Les agents physiques:

   Rayonnements ionisants
 Rayonnements non ionisants
(Champs électromagnétiques,
Rayonnements optiques )

25
Les différents agents cancérogènes

3. Les agents biologiques:


• Le virus d’Epstein-Barr , papillomavirus
humains (de type 16 et 18)…

• Les effets des infections chroniques par les


virus des hépatites B et C…

• Les toxines secrétées par certains agents


biologiques (champignons microscopiques,
couramment appelés moisissures) comme les
aflatoxines contaminants naturels.
26
V. Mode d’action des
cancérogènes
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

• Les cancérogènes chimiques peuvent


être classés selon leur mode d’action
en :

produits génotoxiques.

Produits épigénétiques (non génotoxiques).

28
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

29
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

produits génotoxiques = initiateurs

a. Mode d’action 

Sur réplication de l’ADN sur l’ADN lui-même.

30
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

produits génotoxiques=
initiateurs

Modification de la réplication :

Certains ions métalliques affectent l’activité de certaines enzymes qui


interviennent pendant la duplication de l’ADN.

C’est le cas du Mn2+ qui induit une perte de la spécificité de l’ADN


polymérase.

conséquence: l’incorporation de faux nucléotides.


 

31
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

produits génotoxiques=
initiateurs
  Modification de la structure :

• Les substances agissant par ce mécanisme sont des


molécules mutagènes.

• Caractéristiques fondamentales de ces molécules: de


posséder un site fortement électrophile (avide
d’électrons).

• Ces sites (électrons déficients) se lient avec des sites


riches en électrons ou nucléophiles rencontrés au
niveau des protéines et de l’ADN, pour former des 32
liaisons covalentes ou adduits.
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

produits génotoxiques=
initiateurs
  Modification de la structure :

• De ce point de vue, 2 types de molécules se distinguent :

Les cancérogènes directs Les cancérogènes pour


ou primaires, pour lesquels lesquels une transformation
le caractère électrophile métabolique est indispensable
existe d’emblée. pour acquérir ce caractère.
Ex: agents alkylants , = procarcinogènes
acylants…
33
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

1. Cancérogènes directs :

Ex d’agents alkylants : Ex d’agents acylants :

34
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

2. Procancérogènes :

 La plupart des substances cancérogènes


appartiennent à cette catégorie.

 Pour acquérir un caractère électrophile, un


procancérogène doit subir une activation métabolique.

 Le produit actif obtenu est appelé « cancérogène


ultime ».

35
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

2. Procancérogènes :
• Exemples de procancérogènes
avec leurs cancérogènes
ultimes :

 Hydrocarbures aromatiques
polycycliques → diolépoxyde.
 Carbones insaturés → époxyde.
 Amines aromatiques → ion
nitronium.
 Nitrosamines → ion méthonium.
 Dérivés halogénés → radicaux
libres.
36
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

b. Gènes sensibles :

Les mutations induites par les agents initiateurs sont


importantes lorsqu elles touchent des gènes très
sensibles, codant pour les protéines influençant le
déroulement de la mitose.

37
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

Rappel:
• Les proto-oncogènes (ou oncogènes) sont les
régulateurs positifs de la prolifération cellulaire (les
accélérateurs). On a identifié actuellement plus de 100
oncogènes. Les plus connus sont les gènes Ha-ras, myc,
ou abl.

• les gènes suppresseurs: sont des régulateurs négatifs


de la prolifération cellulaire (les freins).

• Un promoteur, ou séquence promotrice, est une région


de l'ADN située en amont d'un gène et indispensable à la
transcription de l'ADN en ARN 38
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

b. Gènes sensibles :

A. Protéines oncogènes :

• Le phénomène d’initiation induit par un cancérogène


chimique pourrait induire une activation d’un proto
oncogène.

• Les proto oncogènes sont normalement impliqués dans la


croissance et le développement cellulaire mais jouent un
rôle dans la cancérogenèse quand leur fonctionnement ou
leur structure est altéré.

39
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

b. Gènes sensibles :

B. Gènes suppresseurs :

• P53 est depuis ces dernieres années le sujet de


recherche intenses.
• => dénommé le « gardien du génome » est impliqué dans
les mécanismes d’arrêt du cycle cellulaire et d’apoptose
qui contrôle la croissance cellulaire en cas de lésions de
l’ ADN.
• toute mutation de P53 qui modifie la fonction de la
protéine  une instabilité du matériel génétique
(défaut de réparation) + une augmentation de la
croissance tumorale (inhibition de l’apoptose) 40
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

Substances épigénétiques (non génotoxique) 

Ces substances n’altèrent pas l’ADN mais


favorisent la croissance des tumeurs induites par
les cancérogènes génotoxiques selon différents
mécanismes d’action.

41
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

 cocancérogènes :

 Ce sont des agents qui aggravent les effets des


cancérogènes génotoxique en cas d’administration
simultanée, ils peuvent agir par :
• - augmentation de la bioactivation

• - diminution de l’élimination de l’initiateur

• - inhibition des enzymes de détoxication ou par déplétion des


substances endogènes impliquées dans les réactions de phase 2
comme le glutathion.

• - perturbation de la fidélité de la réparation de l’ADN.

42
Exemples : Oxyde ferrique, noyaux pyrène et catéchol,
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

 promoteurs :

• Ce sont des agents capables d’induire le phénomène


de cancérogénèse uniquement lorsqu’ il y a déjà au
préalable « initiation »

• Exemple : HAP (initiateur) – ester de phorbol sur peau


de souris (promoteur) : cancer de la peau

43
Mode d’action des cancérogènes chimiques 

 promoteurs :
Leurs mécanismes d’action pourraient être :

• → Inhibition des communications intracellulaire ex :radicaux


libres.

• → Prévention du phénomene d’apoptose

• → Troubles hormonaux : œstrogène

• →Immunosuppression

• Exemples : pyrène, oestradiol, phénobarbital, catéchol…

44
VI. Classification des
cancérogènes.
« CIRC »
Classification des cancérogènes 

Classification du centre international de recherche sur le cancer (CIRC) 

C’est une classification des substances chimiques


selon leur potentialité cancérogène;

Basée sur des études épidémiologiques,


expérimentales…

46
Classification des cancérogènes 

Classification du centre international de recherche sur le cancer (CIRC) 

Groupe 1 :

L’agent ou le mélange est cancérogène pour l’homme.

Groupe 2 :

Groupe 2 A : Groupe 2 B :

l’agent ou le mélange sont l’agent ou le mélange pourrait être


probablement cancérogène pour concérogène pour l’homme.
l’homme.
Indices limités chez l’homme Indices limités chez l’homme mais
mais suffisant pour l’animal de tout a fait suffisant pour l’animal47de
laboratoire. laboratoire.
Classification des cancérogènes 

Classification du centre international de recherche sur le cancer (CIRC) 

Groupe 3 :

L’agent ou le mélange ne peut être classé du point de vue de sa


cancérogénicité pour l’homme.

Groupe 4 :

L’agent ou le mélange est probablement non cancérogène pour


l’homme.

48
49
VII. Prévention
Prévention

1. Prévention technique (milieu professionnel) :

– surveillance des conditions de travail : visites


des locaux, postes de travail.
– Moyens de protections collectives, surveillance
des niveaux d’expositions collectifs et
individuelles.
– Réduction de l’utilisation des substances
dangereuses.
– Limitation du nombre de travailleurs exposés.
– Étiquetage des récipients.

51
Prévention

2. Formation et information des travailleurs.

3. Surveillance médicale :
• Examen médical avant post.
• Visites périodiques
• Dossier médical : nature du travail, durée
des périodes d’exposition, résultats des
examens médicaux….

52
53
VII. Conclusion
:Conclusion

Recommandations visant à réduire la mortalité du


cancer:
« Le choix de certains aliments et boissons ainsi que le mode de vie protègent
contre un ou plusieurs cancers »
 Soyez aussi mince que possible tout en évitant
l'insuffisance pondérale.

 Pratiquez une activité physique au moins trente minutes


par jour.

 Évitez les boissons sucrées. Limitez la consommation


d'aliments à forte densité calorique (riches en sucres et
en graisses) ou à faible teneur en fibres.

 Augmentez et variez la consommation de légumes, 55


:Conclusion

 Limitez la consommation de viande rouge (boeuf,


agneau...) et évitez la charcuterie.

 Limitez la consommation d'aliments salés et de


produits contenant du sel ajouté (sodium).

 Et ne fumez pas, ne consommer pas d’alcool…

 Les mères devraient de préférence allaiter


exclusivement les six premiers mois avant d'introduire
d'autres aliments…
56
MERCI

Vous aimerez peut-être aussi