Vous êtes sur la page 1sur 47

LES BASES DE LA

METROLOGIE

Yamoussoukro Novembre 2016

Modeste ASSEMIEN
Enseignant Chercheur
DFR GME INP-HB
Directeur des Etudes CREFSEM
CHAPITRE I :
GENERALITES SUR LA
METROLOGIE
Yamoussoukro Novembre 2016

Modeste ASSEMIEN
Enseignant Chercheur
DFR GME INP-HB
Directeur des Etudes CREFSEM
PLAN

Introduction
1. Qu’est-ce que la Métrologie?
2. Les domaines de la Métrologie
3. Les métiers de la Métrologie
4. Organisation de la Métrologie
5. Les types de Métrologie
Conclusion
Introduction
 C’est à partir de résultat de mesure que tout organisme, chaque jour prend
des décisions relatives à ces produits, ces processus, …
 La Métrologie : un acteur centrale dans l’économie mondiale
 La métrologie : une science d’aujourd’hui au service de l’industrie, du
commerce et de la société (santé, environnement)
 Sans mesure, pas de décision et pas d’indicateur. Sans qualité de la mesure,
pas de pertinence quant aux décisions prises et aux informations disponibles
PLAN

Introduction
1. Qu’est-ce que la Métrologie?
2. Les domaines de la Métrologie
3. Les métiers de la Métrologie
4. Organisation de la Métrologie
5. Les types de Métrologie
Conclusion
SI VOUS POUVEZ MESURER CE DONT VOUS PARLEZ ET L’EXPRIMER PAR UN
NOMBRE, VOUS SAVEZ QUELQUE CHOSE DE VOTRE SUJET; MAIS SI VOUS NE
POUVEZ PAS LE MESURER, SI VOUS NE POUVEZ PAS L’EXPRIMER PAR UN
NOMBRE, VOS CONNAISSANCES SONT D’UNE BIEN PAUVRE ESPECE ET BIEN PEU
SATISFAISANTES

KELVIN, Lord Willian THOMSON


( 18824 - 1907 )
Physicien Britannique
1. Qu’est ce que la Métrologie?
La Métrologie est l’ensemble des techniques et des savoir-faire qui permettent d’effectuer
des mesures et d’avoir une confiance suffisante dans leurs résultats. La mesure est
nécessaire à toute connaissance, à toute prise de décision et à toute action.
La logique de toute activité est :
 observer/mesurer,
 comprendre, •prévoir/agir,
 mesurer/vérifier.
Dr. Eric. ROULAND
AREELIS Technologies

la Métrologie « science des mesures (Larousse 2016) » et non pas uniquement « science
des instruments de mesure » n’est pas simplement un petit processus support, mais un
processus fondamental à part entière de l’organisation industrielle.

La métrologie est la science des mesures. Il ne faut pas confondre la métrologie avec la
« météorologie » qui est l’étude des phénomènes atmosphériques et des prévisions du
temps. La métrologie concerne les unités de mesure et leurs étalons, les instruments de
mesure et leur champ d’application, ainsi que tous les problèmes théoriques et pratiques
qui se rapportent
aux mesures.
La métrologie présente trois aspects

Métrologie des équipements Contrôle qualité des mesures

Vérification du fonctionnement Détermination des incertitudes


correct des appareils par mesure sur les mesures -> sur les
de analyses
grandeurs fondamentales
(ex : température, pression,
masse, volume…)

Nécessité
locaux adaptés,
personnel formé et compétent

Validation des méthodes « alternatives »


1. Qu’est ce que la métrologie?
La relation entre la métrologie et la qualité

La métrologie est un élément essentiel de la qualité. Elle est un piler au même


titre que la normalisation et la certification.
Actuellement, une entreprise ne se contente plus de fabriquer le meilleur produit,
elle veut maitriser le niveau de qualité du produit et ainsi pouvoir le garantir à ses
clients. Et afin de répondre aux exigences des clients, les instruments de mesure
doivent être maitrisés suivant les normes ISO9001 et ISO10012.
Les mesures associées au processus de fabrication permettent d'être objectif
concernant la qualité d'un produit. Il est donc important que les mesures soient
significatives et indiscutables. C'est pourquoi, le rattachement au étalons
nationaux est primordial.
1. Qu’est ce que la métrologie?
 1987 Naissance des normes de la série ISO 9000
 La Métrologie est un pilier de la qualité
 La Métrologie est une des bases de la qualité

Qualité
Gestion de la qualité
Accréditation, certification

Normalisation
Métrologie

Certification
Système de formation
Système juridique
Système économique
PLAN

Introduction
1. Qu’est-ce que la métrologie?
2. Les domaines de la métrologie
3. Les métiers de la métrologie
4. Organisation de la métrologie
5. Les types de métrologie
Conclusion
Qui a besoin de mesures fiables?

L'industrie La science La médecine

Les Laboratoires pharmaceutiques La réglementation

Vous et moi
2. Les domaines de Métrologie

• Masses et balance • Acoustique, ultrasons et


• Longueurs vibrations –
• • Chimie et biologie
Forces et Couples
• Volumes
• Pressions
• Photométrie et radiométrie
• Température
• Rayonnements ionisants
• Hygrométrie
• La nanométrologie
• Temps et fréquences • La métrologie des
• Environnement rayonnements ionisants
• Électricité et magnétisme • Métrologie du vide
• Débimétrie
2. Les domaines de Métrologie

Masse et grandeurs apparentées Longueur et grandeurs dimensionnelles


Dans le domaine de la masse et des grandeurs • La longueur d'onde
apparentées (MGA), les grandeurs couvertes
par les références nationales sont : • les grandeurs dimensionnelles
les instruments à côtes fixes
• la masse ;
(étalons à bouts, étalons à
• la force ;
• le couple ; traits, calibres, ...) ; les
• le volume* ; instruments à côtes variables
• la masse volumique ; (pieds à coulisse, micromètres,
• la pression ;
• la viscosité(*) ;
comparateurs, ...).
• le débit* ; • Des mesures de longueurs
• l'accélération* ;
• la vitesse d'air* ;
• Des mesures de formes
• la pression acoustique. • Des mesures d'angles
2. Les domaines de Métrologie

Rayonnements ionisants Rayonnements optiques


• Radioactivité • La photométrie est le
• Dosimétrie
domaine de la métrologie
qui permet d'exprimer
l'impression visuelle à partir
de mesures physiques
• La radiométrie est le
domaine des mesures
physiques du rayonnement
optique
2. Les domaines de Métrologie

Température et grandeurs thermiques Temps et fréquences


• Température • Métrologie des fréquences
• Humidité

• Les échelles de temps
Propriétés thermophysiques
des matériaux
• Propriétés thermoradiatives
des matériaux
2. Les domaines de Métrologie

Sujets de recherches Temps et fréquences


• Balance du Watt • Métrologie des fréquences
• Électricité-magnétisme

• Les échelles de temps
Longueur et métrologie dimensionnel
le
• Masse et grandeurs apparentées
• Quantité de matière
• Rayonnements ionisants
• Rayonnements optiques
• Température et grandeurs thermique
s
• Temps-fréquences
2. Les domaines de Métrologie

 Les Métiers de la métrologie


 Technicien métrologue
 Opérateur de mesure
 Formateur métrologue
 Métrologue qualiticien
 Ingénieur métrologue
 Auditeur métrologue
 Enseignant Chercheur
 Consultant métrologue

 Les Qualités du Métrologue

Le métrologue doit posséder un certain nombre de qualités pour exercer son métier :

1. La curiosité
2. L'ordre et la méthode.
3. L'aptitude à douter
4. Le sens de l'observation
5. L'honnêteté
PLAN

Introduction
1. Qu’est-ce que la Métrologie?
2. Les domaines de la Métrologie
3. Les métiers de la Métrologie
4. Organisation de la Métrologie
5. Les types de Métrologie
Conclusion
4. Organisation de la Métrologie

Synoptique des organes de la Convention du mètre


4. Organisation de la Métrologie
PLAN
• ISO : International Organisation for Standardization. Genève
• BIPM : Bureau International des Poids et Mesures.
• CIPM : Comité International des Poids et Mesures.
• CCQM : Comité Consultatif pour la Quantité de Matière.
• CGPM : Conférence Générale des Poids et Mesures
• CITAC : Coopération on International Traceability in Analytical Chemistry
• SMT : Standard, Measurements and Testing Programme, Commission Européenne (Bruxelles)
• REMCO : ISO Committee for Reference Materials. Genève
• NIST : National Institute of Standards and Technology. USA
• COMAR : International Data Bank on Reference Materials, Laboratoire National d’Essais. Paris
• CEN : Comité Européen de Normalisation. Genève
• AFNOR : Association Française de Normalisation. Paris
• ILAC : Internationl Laboratory Accreditation Conference.
• EURACHEM : European Focus for Analytical Chemistry, Teddington. U.K.
• ICH : International Conference on Harmonization of Technical Requirements for the Registration of Pharmaceuticals for
Human Use.
• IUPAC : International Union of Pure and Applied Chemistry
• LNE : Laboratoire National d’Essais, Paris
• FDA : Food and Drug Administration, USA.
4. Organisation de la Métrologie
4. Organisation de la Métrologie
4. Organisation de la Métrologie
4. Organisation de la Métrologie

Administration (prend des mesures)


BIPM


Cohérence du système

Structure administrative
BNM


Assure la diffusion de l'information

Laboratoires ●
Amélioration de la définition des unités de mesure
primaires ●
Conservateurs des étalons nationaux

Laboratoires ●
Assure le raccordement des étalons et des
accrédités instruments de mesure utilisés par les industriels

Industriels ●
Répondre aux exigences des clients
4. Organisation de la Métrologie

1 ●
Etalons internationaux

2 ●
Etalons nationaux

3 ●
Etalons primaires

4 ●
Etalons secondaires

5 ●
Etalons de référence

6 ●
Etalons de travail
4. Organisation de la Métrologie
4. Organisation de la Métrologie
4. Organisation de la Métrologie

Etalon national

National
Etalon de laboratoire accrédité

Etalon de référence

Etalon de travail
Entreprise
Equipement de mesure

Resultat de mesure
4. Organisation de la Métrologie

ETALONS ETALONS
INTERNATIONAUX INTERNATIONAUX

Eta lons de ré fé rence nationa le

Et alons d er éf ér enc enation ale

Etalons de transfert
Etalons de transfert

Etalons de travail
Etalons de référence
4. Organisation de la Métrologie

 Chaîne de traçabilité des grandeurs physiques - Exemple des masses

Chaîne de raccordement à Maillons de la chaîne


l’unité de masse (S.I.) : d’étalonnage d’un
le kilogramme laboratoire

Etalon de Etalon de Etalon de Moyen de


Etalon SI Etalon national mesure
référence transfert travail
4. Organisation de la Métrologie
Organisation de la métrologie Française

Le LNE : pilote de la métrologie française


Par décret du 25 janvier 2005, le LNE assure le pilotage de la métrologie française, en remplacement
de l’ancienne structure BNM (Bureau national de métrologie), qui assurait cette fonction depuis 1969.

C’est àcette occasion, que le LNE a été rebaptisé Laboratoire national de métrologie et d’essais

Le laboratoire devient ainsi l’homologue des autres instituts nationaux de métrologie (PTB en Allemagne, NPL au Royaume-Uni, INRIM en Italie,
NIST aux USA, NMIJ au Japon, ...) et représente la France dans les instances de la Convention du mètre (Comité international des poids et mesures -
CIPM, Comités Consultatifs du CIPM, ...), les instances internationales et les instances européennes, telles que EURAMET.
Un Comité de la Métrologie a été mis en place au sein du LNE. Cette instance, constituée de membres experts, nommés par l’arrêté officiel paru dans
le Journal Officiel de la République Française le du 21 avril 2008 (et ses modifications, la dernière en date de décembre 2014), émet des
recommandations sur les orientations scientifiques et stratégiques au Conseil d’Administration du LNE. Réunissant vingt quatre personnalités des
milieux scientifique industriel et des représentants des ministères concernés (industrie et recherche), le Comité veille à orienter les travaux dans les
domaines jugés prioritaires, à renforcer la complémentarité des investissements, et à créer, lorsque cela sera possible, des unités mixtes de chercheurs.
Le Comité de la Métrologie est secondé par plusieurs Conseils Scientifiques et la Direction de la Recherche Scientifique et Technologique (DRST) du
LNE. Les conseils scientifiques, organisés par grandeur, sont donc au nombre de 6 (électricité-magnétisme, rayonnements ionisants, température-
grandeurs thermiques-rayonnements optiques, temps-fréquence, longueur-mesures dimensionnelles-masse-grandeurs apparentées-, quantité de
matière), chacune comprenant une quinzaine d’experts scientifiques représentant le domaine en question.
La DRST assiste le Comité de la Métrologie et les Conseils Scientifiques dans la préparation des réunions, le suivi et les propositions des différents
programmes et travaux à réaliser.
4. Organisation de la Métrologie
Organisation de la métrologie Française
Les acteurs de la métrologie française depuis le 1er janvier 2005

Les Laboratoires Nationaux de Métrologie (LNM)


 Le laboratoire commun de métrologie, rassemblant des chercheurs du LNE et du Conservatoire National des
Arts et Métiers. Le LNE-LCM/LNE & CNAM, intervient pour les domaines en métrologie des : longueurs,
rayonnements optiques, température et grandeurs thermiques, masse et les grandeurs apparentées (pression,
force, couple, acoustique, accélérométrie, viscosité.
 La Direction de Métrologie Scientifique et Industrielle du Laboratoire national de métrologie et d’essais. Le
LNE, est en charge des domaines tels que l’électricité - magnétisme, la métrologie chimique et les
mathématiques et statistiques, en sus des activités propres au LCM.
 Le Laboratoire National Henri Becquerel au Commissariat à l’Energie Atomique, le LNE-LNHB/CEA, est
chargé de la réalisation des références dans le domaine des rayonnements ionisants, i.e. la dosimétrie et la
radioactivité.
 Le laboratoire des Systèmes de Référence Temps - Espace à Observatoire de Paris. Le LNE-SYRTE/OP, est
chargé de la réalisation des références dans le domaine du temps et des fréquences.
4. Organisation de la Métrologie
Organisation de la métrologie Française

Les acteurs de la métrologie française depuis le 1er janvier 2005

Les laboratoires associés au LNE (LA)


 L’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers de Paris, le LNE-ENSAM, pour la pression
dynamique.
 L’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, le LNE-IRSN, pour la dosimétrie des neutrons.
 Le Centre Technique des Industries Aérauliques et Thermiques, le LNE-CETIAT, pour
l’hygrométrie, la débitmétrie liquide -eau et l’anémométrie.
 Le laboratoire Temps Fréquences de Besançon, le LNE-LFTB, dans le domaine du temps-
fréquences, et plus particulièrement pour les mesures de densité spectrale de phase et les stabilités
de temps et de fréquences.
 Le Laboratoire Associé de Débitmétrie Gazeuse, le LNE-LADG, pour la débitmétrie gazeuse.
 Le laboratoire de la Société Trapil, le LNE-TRAPIL, pour la débitmétrie des hydrocarbures liquides
4. Organisation de la Métrologie
En Afrique
4. Organisation de la Métrologie
En Afrique de l’Ouest
PLAN

Introduction
1. Qu’est-ce que la Métrologie?
2. Les domaines de la Métrologie
3. Les métiers de la Métrologie
4. Organisation de la Métrologie
5. Les types de Métrologie
Conclusion
5. Les types de Métrologie

Les 4 Métrologies

Métrologie Métrolo Métrolo


Métrologie
Scientifique gie gie
Industrielle Légale Molle
5. Les types de Métrologie

 Métrologie scientifique  Son rôle est d’assurer la


réalisation d’étalon de haut
ou fondamentale niveau métrologique
conformément aux
définitions du système
international d’unité
 Ce domaine comporte une
part importante de recherche
fondamentale appliquée vers
la réalisation et l’amélioration
de techniques de mesure et
d’étalons
5. Les types de Métrologie

 Son rôle est de garantir la confiance


Métrologie dans les résultats de mesure utilisés
pour concevoir, analyser, maintenir un

industriel processus de fabrication.


 La méthode industrielle a une approche
« produit » des chose, les EMT(Erreur
Maximum Tolérée), périodicité, points
de contrôle, procédures, étiquetages
sont de la responsabilité de l’entreprise
 La validité et la justification des choix
dans ces domaines doit être
démontrées
 La maîtrise des processus de mesure
(métrologie) est une action
incontournable dans une démarche
qualité type ISO 9001 ou équivalent
5. Les types de Métrologie

Métrologie La métrologie industrielle, c’est


organiser l’ensemble des ressources
métrologiques
industriel de l’entreprise ce qui signifie :
‐ maîtriser les caractéristiques de ses
instruments (étalonnage)
‐ maîtriser les performances des
opérateurs (formation),
‐ maîtriser les spécificités de ses
produits (le métier),
‐ maîtriser les exigences de ses clients
(la relation commerciale),
‐ maîtriser les exigences de son/ses
référentiel/s qualité
5. Les types de Métrologie

Métrologie En définitive, la maîtrise de la


mesure dans le cadre de la
industriel métrologie industrielle, c’est
ce qui permet de :
‐ maîtriser la conformité des
produits,
‐ maîtriser les coûts,
‐ garantir une meilleure
rentabilité,
‐ augmenter la satisfaction du
client.
5. Les types de Métrologie

 Métrologie Légale  La métrologie légale est avant tout


de la métrologie dont les règles du
jeu(EMT, périodicité, mise en
service) ont été fixées par l’Etat
 Le but de la métrologie légale est
de protéger le citoyen lorsque ce
dernier est concerné à titre
judiciaire, commercial,
environnemental…par un
mesurage.
 La métrologie légale ne s’applique
pas qu’aux individus mais aussi aux
entreprises ou administrations
5. Les types de Métrologie

 Métrologie Légale La Métrologie Légale a développé, dans


ce cadre, différents outils adaptés à sa
mission, et notamment :
1. l’approbation des nouveaux modèles
d’instrument de mesure,
2. des décrets définissant les contrôles à
réaliser périodiquement sur chaque type
d’instrument de mesure
3. des décrets définissant les Erreurs
Maximales Tolérées (E.M.T) et les classes
d’instruments de mesure
4. des décrets définissant les fréquences
auxquelles doivent être effectuées ces
contrôles
5. Les types de Métrologie

 Métrologie Légale Grâce à cette réglementation, l’Etat offre


des garanties indispensables, telles que :
• les mêmes E.M.T pour tout le monde,
• les mêmes périodicités pour tout le
monde,
• les mêmes contrôles pour tout le
monde,
• les mêmes étiquettes de validité pour
tout le monde.

Dans ce contexte, la métrologie légale


vise à garantir un échange équitable, ce
qui
signifie l’égalité de tous devant l’échange
commercial.
5. Les types de Métrologie

Métrologie molle  La métrologie molle qui est une des


appellations de la métrologie des
mesures sans dimensions, n’utilise pas
d’étalons raccordés aux unités du
système international d’unités(SI) ou
d’étalon de consensus
 Le domaine de la métrologie molle est
vaste car il couvre tous les aspects de la
mesure, en dehors du champs classique
de la métrologie physique ou chimique :
 Mesures psychométriques ou de la sensation
perçue(couleur, goût, odeur, toucher)
 Mesures qualitatives(qualité perçue,
satisfaction, confort, facilité d’utilisation)
 Mesures liées à l’économie; aux études de
marché
 Mesures liées aux sciences humaines

Vous aimerez peut-être aussi