Vous êtes sur la page 1sur 30

Faculté des arts et des sciences

Mathématiques et statistique

Partie 1
Évaluations des réserves
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Triangles de Développement
Un triangle de développement est une table affichant l’évolution des
sinistres à travers le temps.

Par exemple, voici un regroupement de sinistres payés (en milliers)


d'une compagnie d'assurance par années d’accident vue à
différentes dates :

Année d’Accident Vu fin 2006 Vu fin 2007 Vu fin 2008

2006 100 150 170


2007 110 161
2008 115
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Triangles de Développement
• Comme on veut analyser le développement d'une année à travers le
temps, il sera plus intéressant de regrouper l'information selon l'âge des
réclamations :

Année 12 mois 24 mois 36 mois


d’Accident
2006 100 150 170
2007 110 161
2008 115

• L'âge représente le temps entre le début de la période analysée et le


moment où l'information est vue. Par exemple, pour l'année d'accident
2006, les sinistres sont âgés de 24 mois au 31 décembre 2007.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Triangles de développement
Lorsqu'on travaille avec des triangles, on peut analyser l'information selon
trois dimensions différentes:

• Lignes horizontales
– Chaque ligne représente généralement une année d’accident
différente (ou une année de police, de déclaration...)
• Colonnes
– Chaque colonne représente un âge différent
• Diagonales
— Chaque diagonale représente l'activité d'une année comptable
différente.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Triangles incrémentaux
Il sera TRÈS important de noter si l'information à l'intérieur d'un triangle est
incrémentale ou cumulative, car cela affectera comment les données seront
traitées.

Par exemple, chaque cellule d'un triangle incrémental contenant des sinistres
payés représente les sinistres payés durant cette période :
Année d’Accident 12 mois 24 mois 36 mois 48 mois
2005 600 620 300 300
2006 460 460 230
2007 660 660
2008 700

Les sinistres incrémentaux de 2005 âgés de 24 mois représentent les sinistres


payés de l'année d’accident 2005 durant l'année comptable 2006.

On remarquera que la somme de chacune des diagonales représente


les sinistres payés d'une certaine année comptable.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Triangles cumulatifs
• Pour un triangle de sinistres payés cumulatifs, chaque cellule du triangle représente le
cumulatif des sinistres payés depuis le début de la période. Le triangle de la page
précédente affiché de façon cumulative donnerait :

Année d’Accident 12 mois 24 mois 36 mois 48 mois


2005 600 1220 1520 1820
2006 460 920 1150
2007 660 1320
2008 la différence entre
• Dans cet exemple, 700 chaque diagonale représente les sinistres payés
d'une certaine année comptable. Par exemple :

Sinistres payés durant l'année comptable 2008 =


( 700 + 1,320 + 1,150 + 1,820) – (660+920+1,520) = 1,890
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Triangle – Réserver aux dossiers


•Un triangle peut contenir différents types d'information tel que le total des
réserves aux dossiers vu à plusieurs âges :

Année d’Accident 12 mois 24 mois 36 mois 48 mois


2005 600 1200 1200 1200
2006 690 920 920
2007 990 1320
2008 1040

• Lorsqu'on travaille avec des réserves aux dossiers, la dernière valeur de


chaque ligne représentera l'estimé le plus à jour des réserves aux dossiers.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Triangles de développement
Exemple #1 : Basé sur les triangles des pages précédentes, construiser un triangle
cumulatif de sinistres déclarés :

Année
12 mois 24 mois 36 mois 48 mois
d’Accident
2005

2006

2007

2008
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Méthode de développement classique


La méthode de développement classique est une méthode de base pour estimer
les réserves actuarielles utilisant des triangles. Elle peut être résumé en 7 étapes :

• Étape 1 - Compiler l'information à l'intérieur d'un triangle de


développement

• Étape 2 - Calculer les facteurs âge à âge

• Étape 3 - Calculer des moyennes pour ces facteurs

• Étape 4 - Sélectionner un facteur de développement pour chaque âge

• Étape 5 - Sélectionner un «tail factor »

• Étape 6 - Calculer les facteurs de développement cumulatifs

• Étape 7 - Projeter les sinistres à l'ultime


Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Étape 1 - Compiler l'information à l'intérieur d'un triangle de


développement

La première étape consiste simplement à regrouper l'information à l'intérieur d'un


triangle de développement comme nous l’avons vu précédemment.

Voici un exemple d’un triangle de développement pour sinistres déclarés cumulatifs :


Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Étape 2 - Calculer les facteurs âge à age

Un facteur âge à âge fréquemment appelé LDF (i.e. Loss Development Factor)
mesure la variation des sinistres d'un âge à l’autre.

Par exemple, pour le triangle à l'étape 1, le facteur âge à âge pour la période de 12
mois à 24 mois de l'année d’accident 1998 est :

= Sinistres déclarés à 24 mois pour 1998 / Sinistres déclarés à 12 mois pour 1998
= 43,169,009 / 37,017,487 = 1.166

Par convention, nous le l’appelerons le facteur 12-24 mois (LDF 12-24 mois).
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Étape 3 – Calculer des moyennes pour les facteurs âge à âge


Afin de faciliter la sélection d'un facteur de développement final pour chacun des
âges, les actuaires calculent généralement plusieurs moyennes des facteurs âge à
âge. Leur sélection est ensuite basée sur une ou plusieurs de ces moyennes :

- Moyenne arithmétique simple


- Moyenne excluant la valeur la plus haute et la plus basse
- Moyenne pondérée
- Moyenne géométrique
...

Exemple 2 : Selon le triangle à l'étape 1, calculer la moyenne arithmétique


simple et la moyenne pondérée 3 ans pour chaque facteur âge à âge.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Étape 4 – Sélectionner les facteurs de développement des sinistres


Une fois les moyennes calculés, l'actuaire devra maintenant utiliser son jugement
pour sélectionner les facteurs de développement finaux. Il devra considérer
plusieurs points :

• Progression continue des facteurs âge à âge à travers les périodes de


développement
– Normalement le développement devrait être de plus en plus petit à travers
le temps

• Des facteurs âge à âge stables à l'intérieur d'une même période de


développement
– Si le développement pour une certaine année est drastiquement différent
des autres, peut-être qu'il s'agit d'une donnée aberrante à ne pas
considérer.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Étape 4 – Sélectionner les facteurs de développement des sinistres


(Suite)
• Crédibilité de l'expérience
– La ligne d'affaire doit avoir une expérience suffisante et relativement
homogène pour chacune des années analysées.

•Changement de tendance
– S'il semble y avoir une certaine tendance dans les facteurs âge à âge, il
sera important de la considérer lors de la sélection

• Expérience historique utilisée doit être pertinente


– L'actuaire devra s'assurer que l'expérience passé utilisée (pour chaque
année) soit prédictive du futur. Par exemple :
 Est-ce que les réclamations passés proviennent de polices similaires à celles en force?
 Est-ce que les réclamations sont arrivées dans un environnement légal similaire à celui
présentement?
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Étape 5 – Sélectionner un «tail factor »

Les données disponibles ne sont pas toujours suffisantes pour estimer le


développement des sinistres à l'ultime. Afin de déterminer s'il y a encore du
développement suivant la dernière période disponible, il faut tout d’abord regarder
le dernier facteur de développement.

S'il est encore supérieur à 1, on ne peut certainement pas conclure que les
sinistres sont complètement développés et la sélection d'un “tail factor” est
nécessaire afin d'estimer le développement futur suivant cette période.

S'il est égal à 1, il est probable mais non certain que les périodes de
développements soient suffisantes pour développer complètement les sinistres.

La sélection d'un « tail factor » sera effectuée selon le jugement de l’actuaire.


Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Étape 5 – Sélectionner un «tail factor »

Il existe plusieurs méthodes pour estimer le « tail factor » , par exemple


un modèle basé sur une loi mathématique pourrait être utilisé (i.e. Loi
Pareto).

En pratique (et à travers ce cours), les actuaires utiliseront souvent leur


jugement afin de le déterminer comme en essayant de trouver une
tendance à travers les facteurs âge-à-âge ou simplement en se basant
sur des données de l'industrie pour l'estimer.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Étape 6 – Calculer les facteurs de développements cumulatifs

Les facteurs de développements cumulatifs (CDF) sont calculés en


multipliant le « tail factor » avec les facteurs de développements âge à
âge suivant l’âge analysé. Par exemple, pour les sélections de facteurs
ci-dessous :

CDF à 120 mois = 1.000 car le “tail factor” (to Ult) est de 1.000
CDF à 108 mois = 1.000 *1.000 = 1.000
CDF à 96 mois = 1.002 *1.000 = 1.002
CDF à 84 mois = 1.003 *1.002 = 1.005
...
CDF à 12 mois = 1.164 *1.110 = 1.292
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Étape 7 – Projeter les sinistres à l'ultime


Une fois les facteurs de développements cumulatifs calculés, on peut
maintenant projeter les sinistres à leur niveau ultime. Cette valeur
représentera l'estimé de la valeur finale que prendra les sinistres.

Comme les CDF représentent le développement cumulatifs des sinistres


d'une période d'un âge à l'ultime, la méthode de développement
classique suggère de simplement multiplier le niveau actuel des sinistres
par le CDF correspondant à l'âge de ces sinistres.

Par exemple, si l'année 2008 est vu à fin 2010, donc âgé de 36 mois, les
sinistres ultimes de 2008 =
(Sinistres déclarés 2008 vu à fin 2010) * (CDF à 36 mois)
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Étape 7 – Projeter les sinistres à l'ultime (Suite)


Exemple 3 : Selon le triangle ci-dessous, développer les sinistres à
l'ultime pour chacune des années.

À noter : La méthode de développement classique peut être autant


appliquée sur des sinistres payés que déclarés, tant que les CDF ont été
calculés sur la même base.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Déclaration des sinistres


À l'aide des CDF, il sera possible de déterminer le montant espéré du %
de sinistres déclarés à différentes âges (ou entre différents âges) .

Pour chaque âge :


% de sinistres déclarés espérés = Sinistres déclarés / Sinistres ultimes
= Sinistres déclarés / (Sinistres déclarés * CDF) = 1/CDF
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Distribution des paiements


De la même façon, il sera aussi possible de déterminer une distribution
espéré des paiements futurs à l'aide des CDF pour sinistres payés.

Pour chaque âge :


% de sinistres payés = Sinistres payés / Sinistres ultimes
= Sinistres payés / (Sinistres payés * CDF) = 1/CDF

La distribution de la déclaration des sinistres ou des paiements sera


utilisée plus tard dans le cours pour certaines méthodes actuarielles
servant à estimer les sinistres non-payés ainsi que pour suivre le
développement des sinistres à travers les années.

Exemple 4 : À partir des facteurs âges à âges de l’exemple 3, déterminer


les sinistres déclarés espérés de l’année comptable 2008 pour chaque
année d’accident.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Désavantages de la méthode classique de développement


des sinistres
La méthode de développement classique des sinistres suppose que la déclaration
des sinistres passés sera similaire à celle du futur. Cependant, ce ne sera pas
toujours le cas :

• Changement du niveau de suffisance des réserves aux dossiers


– Si les ajusteurs augmentent/diminuent les montants alloués en réserve aux
dossiers en moyenne à un certain point, le développement des sinistres
déclarés passés ne représentera plus le futur.

• Changement de la distribution des risques


– Si les nouveaux risques assurés ne sont plus comparables aux risques
passés, l'expérience passé sera moins prédictive des sinistres futurs.

• Changement de l'environnement légal


– Si les sinistres passés sont arrivés dans un environnement légal différent,
l'expérience passé risque encore une fois d’être moins prédictive des
sinistres futurs.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Calcul des Réserves


Maintenant qu'on sait comment projeter les sinistres à l’ultime. Il ne reste qu'à
déterminer les réserves actuarielles nécessaires (= IBNR + IBNER) pour être
certain de couvrir les sinistres non-payés de la compagnie.

Réserves actuarielles par année = Sinistres Ultimes – Sinistres Déclarés


= Sinistres déclarés * CDF - Sinistres déclarés = Sinistres déclarés (CDF-1)

Réserves totales pour sinistres non-payés par année


= Réserves actuarielles + Réserves aux dossiers
= Sinistres Ultimes – Sinistres Déclarés + Réserves aux dossiers
= Sinistres Ultimes – Sinistres payés

Notes : Dans l'équation ci-dessus, on assume que les facteurs de développement


ont été déterminés à partir de triangles de sinistres déclarés
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Triangles de développement - Diagnostic

Afin de valider si la méthode de développement classique est optimale ou


si certaines années devraient être exclues de l'analyse, on devra analyser
divers ratios  :

• Ratio de sinistres payés / sinistres déclarés


• Ratio du # total de réclamations fermées / # total de réclamations
• Ratio du # total de réclamations fermées avec (ou sans) paiement / #
total de réclamations fermées
• Montant moyen de la réserve au dossier
• Sinistre payé moyen pour réclamations fermées
• Sinistre payé moyen
• Sinistre déclaré moyen

Chacun de ces ratios apportent de l'information intéressante sur l’évolution


de nos sinistres à travers les périodes.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Test 1 : Ratio de sinistres payés / sinistres déclarés


Le ratio de sinistres payés / sinistres déclarés est facile à calculer et
permet à l'actuaire d'évaluer la stabilité des réserves aux dossiers. Par
exemple, pour ces deux triangles de développement :
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Test 1 : Ratio de sinistres payés / sinistres déclarés


On obtient ce triangle de ratio de sinistres payés / sinistres déclarés :

Idéalement, ce ratio devrait être relativement constant pour chaque âge.


Cependant, un changement de la suffisance des réserves aux dossiers ou un
changement dans le type de réclamations déclarées pourraient expliquer certains
comportements aberrants.

Pour ce triangle, on remarque que les ratios des années 2004-2006 sont
particulièrement bas pour les âges 12 et 24. Cela pourrait être expliqué par un
niveau élevé de réserves aux dossiers ou un faible niveau de paiement de sinistres.
Il faudra effectuer d’autres tests pour en être certain.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Test 2 : Sinistres payés et réserves aux dossiers moyens


En examinant l’évolution de sinistres payés moyens et réserves aux dossier
moyennes à travers les années, on peut évaluer si le type de réclamation ou la
suffisance des réserves aux dossiers change à travers les périodes :

Note
Sinistres payés moyens = Sinistres payés / # de réclamations fermées
Réserves aux dossiers moyennes = Réserves aux dossiers / # de réclamations ouvertes
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Test 2 : Sinistres payés et réserves aux dossiers moyens

On remarque :

• Les sinistres payés moyens changent à peine à travers le temps, il y a


une certaine tendance à la hausse, mais une inflation annuelle est
normale. À première vue, le type de réclamations ne semble pas avoir
changé.

• Contrairement aux sinistres payés, les réserves aux dossiers moyenne s


augmentent drastiquement sur la diagonale des années 2005-2006. Ceci
est un indicateur que la suffisance des réserves aux dossiers à augmenté
durant ces années comptables.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Test 3 : Ratio # sinistres fermés / # sinistres déclarés


En analysant le ratio du nombre de sinistres fermés divisé par le nombre de
sinistres déclarés, on peut voir si la vitesse de règlement des réclamations change
à travers le temps.

Un changement de la vitesse de règlement aurait un impact sur le développement


des sinistres, car les sinistres seraient payés plus rapidement d’année en année
diminuant ainsi leur développement futur.

Dans le triangle ci-dessus, on remarque que les sinistres commencent à être réglés
en moyenne beaucoup plus tôt à partir de l’année comptable 2006. Ceci indiquerait
que le développement des années suivant 2006 serait surestimé.
Faculté des arts et des sciences
Mathématiques et statistique

Exercices
Voici quelques exercices des examens antérieurs de la CAS
pertinents à la matière de cette section :

Exam 5 – Spring 2012 : #17, #22a), #30


Exam 5 – Spring 2011 : #22, #23, #24, #30a)-b)
Exam 6 - Fall 2010 : #13, #15
Exam 6 - Fall 2009 : #8, #12, #16a)
Exam 6 - Fall 2008 : #2b), #6, #9a), #27
chain ladder ou link ratio = méthode de développement classique

Note
Les exercices sont disponibles sur le site de la CAS aux adresses suivantes :
http://www.casact.org/admissions/studytools/exam6/ et
http://www.casact.org/admissions/studytools/exam5/