Vous êtes sur la page 1sur 15

Activité Transport par Canalisation

Direction HSE

Présentation portant sur la déclinaison des dispositions


du Décret N°14-349 fixant les conditions de mise en
conformité des installations et des équipements relevant
des activités hydrocarbures.

Sidi Arcine le 29 décembre 2015


Sommaire

I. Introduction

II. Contexte du Décret Exécutif N°14-349

III. Exigences du décret exécutif n°14-349

IV. Implications et obligations sur les opérateurs

V. Exercice de la fonction contrôle et prérogatives de l’ARH au titre du Décret Exécutif N°


14-349

VI. Contraintes , appréhensions et imprécisions dudit décret

VII. Domaines HSE à mettre en conformité

VIII. Aperçu des actions de mise en conformité entreprises par l’Activité en relation
avec le domaine HSE

IX. Conclusion

Sidi Arcine, le 29 janvier 2015


I. Introduction

La présentation portera sur les implications des dispositions


du Décret Exécutif N°14-349, fixant les conditions de mise
en conformité des installations et des équipements relevant
des activités hydrocarbures , promulgué dans le cadre de la
loi N° 05-07 du 28/04/2005 sur les Hydrocarbures.

Elle fait part également des contraintes , appréhensions et


imprécisions décelées dudit texte réglementaire.

Sidi Arcine, le 29 janvier 2015


II . Contexte dudit Décret
Le Décret Exécutif N°14-349 du 23/12/2014 a été promulgué en application des
dispositions de l’article 109 de la loi N° 05-07 du 28/04/2005 relative aux
hydrocarbures.

Contenu de l’Article 109 : Une période maximale de mise en conformité de sept (7) ans
à compter de la date de publication de la présente loi au Journal officiel est accordée
pour adapter les opérations, les installations et les équipements réalisés avant la date
d'entrée en vigueur de ladite loi aux textes législatifs et réglementaires fixant les
normes et standards techniques de sécurité industrielle, de prévention et de gestion
des risques majeurs et de protection de l'environnement.
L’Article 113 de la loi N° 05-07 du 28/04/2005 stipule que: Les modalités d'application
de la présente loi sont fixées par voie réglementaire, en tant que de besoin.

1. Objectif dudit Décret : Fixer les conditions de mise en conformité des installations et
des équipements relevant des activités hydrocarbures réalisés avant la date d’entrée en
vigueur de la loi n°05-07 relative aux hydrocarbures.

2. Champ d’application : A toutes les installations et tous les équipements réalisés avant
la date d’entrée en vigueur de la loi n° 05-07, soit le 28/04/2005.
Sidi Arcine, le 29 janvier 2015
III. Exigences du décret exécutif N°14-349

1. Exigences énoncées :
Les installations et les équipements réalisés avant l’entrée en vigueur de la loi n°05-
07 doivent faire l’objet d’un programme de mise en conformité aux textes
législatifs et réglementaires fixant les normes et standards techniques de sécurité
industrielle, de prévention et de gestion des risques et de protection de
l’environnement.
2. Aspects visés par la mise en conformité :
La mise en conformité réglementaire concerne les aspects liés à :
 L’intégrité des installations et équipements ;
 Aux opérations ;
 La prévention des risques majeurs ;
 La préservation de la santé et de la sécurité des travailleurs ;
 La prévention des risques liés aux substances, produits chimiques et/ou préparations
dangereuses ;
 La protection de l’environnement dans le cadre du développement durable ;
 L’efficacité énergétique des installations et des équipements.
Sidi Arcine, le 29 janvier 2015
IV . Implications et obligations sur les Opérateurs
 Elaborer un programme de mise en conformité réglementaire des installations et équipements
sur la base d’un diagnostic de conformité établi par des bureaux d’études spécialisés (tenir
compte des résultats du diagnostic, des EDD, EIE / AE).
 Réaliser des études de risques qualitatives et quantitatives permettant d’évaluer les risques et
les niveaux de criticité.
 Evaluer les risques selon la grille de criticité fixée par arrêté conjoint du ministre chargé des
hydrocarbures, du ministre de l’intérieur et du ministre chargé de l’environnement.
 Prioriser les recommandations et planifier les actions de réhabilitation et de mise en conformité
en se basant sur les niveaux de criticité définis.
 Transmettre à l’ARH, dans un délai de 12 mois, à compter de la publication du décret au Journal
Officiel, le rapport de diagnostic, le programme de mise en conformité accompagné d’un
échéancier et des délais de réalisation.
 Fournir à l’ARH les études techniques des équipements et plans de conception des installations
mis à jour.
 Entreprendre la mise en œuvre du programme de mise en conformité immédiatement après la
validation par l’ARH des délais de réalisation. Les délais de réalisation ne peuvent excéder cinq
(05) ans, sauf dérogation du ministre chargé des hydrocarbures.

Sidi Arcine, le 29 janvier 2015


V . Exercice de la fonction contrôle et Prérogatives de l’ARH au titre
du Décet Exécutif N° 4-349

La fonction contrôle est dévolue au Directoire de l’Autorité de Régulation des Hydrocarbures qui dans le
cadre de ses missions est investie au regard dudit décret des prérogatives suivantes:

 Evaluer la mise en conformité des installations et équipements sur la base du rapport de diagnostic
de conformité, du programme de mise en conformité, de l’échéancier et délais de réalisation
arrêtés.

 Mettre en demeure l’exploitant pour la mise en œuvre immédiate de mesures de sécurisation, y


compris la réduction des paramètres d’exploitation des installations si :
- Lors d’un contrôle, l’ARH constate une situation jugée à risque à haut potentiel;
- Le diagnostic de conformité révèle et confirme la présence de risques inacceptables pour
les travailleurs, les installations et l’environnement.

 Etablir une notification de l’avis de conformité à l’exploitant, après vérification de l’achèvement des
travaux de mise en conformité des installations et équipements.

 L’ARH peut demander la validation, par une tierce expertise, des méthodes d’évaluation des risques
utilisées et des résultats du diagnostic des installations et équipements de l’exploitant.

Sidi Arcine, le 29 janvier 2015


VI . Contraintes, Appréhensions et Imprécisions des dispositions du décret
1. Contraintes :
 Le délai de 12 mois, à compter de la date de publication de ce décret, pour la
réalisation du diagnostic et l’élaboration du programme de mise en conformité, peut
être compromis par l’attente de la publication de l’arrêté devant définir la grille de
criticité.

 En application des dispositions de l’article 10 dudit Décret les Etudes réalisées (EDD,
AE,EIE) sont caducs;

 La voie de notification à l’exploitant de la validation du programme de mise en œuvre


de la conformité n’est pas définie par ce décret.

 Nombreux textes (arrêtés interministériels) devant fixer des normes et autres


caractéristiques non encore promulgués.

2. Appréhensions :
 Evaluations et statut des réalisations effectuées par les opérateurs dans le cadre de la
mise en conformité depuis la promulgation de la loi sur les hydrocarbures non pris en
compte par ledit Décret.
Sidi Arcine, le 29 janvier 2015
VI . Contraintes, Appréhensions et Imprécisions des dispositions du décret (suite):

3. Imprécisions :

 Le décret ne définit pas les opérations et les équipements visés ni en quoi


consiste le diagnostic ;

 Les dispositions de l’Article 06 portant sur les études techniques des


équipements et des plans de conceptions des installations mis à jour ne
précisent pas le champ d’application dudit article et semblent être en porte à
faux des dispositions de l’article 5 du Décret N°07-145 du 19/05/2007;

 Liste des bureaux d’Etudes spécialisés indéfinie et ledit Décret ne prévoit pas
d’arrêté devant spécifier les établissements à agréer.

Sidi Arcine, le 29 janvier 2015


VII. Domaines HSE à mettre en conformité :
Parmi les aspects visés par le décret exécutif, rappelons les aspects liés à la santé, la
sécurité et à la protection de l’environnement dont la portée arbore les champs suivants :

Santé Sécurité Environnement

Protection de
Préservation de la santé
Prévention des risques l’environnement dans le
et de la sécurité des
majeurs cadre du
travailleurs
développement durable

Prévention des risques


liés aux substances, Intégrité des Efficacité énergétique
produits chimiques installations et des installations et des
et/ou préparations équipements équipements.
dangereuses

Réglementation Réglementation Réglementation

Sidi Arcine, le 29 janvier 2015


VIII. Aperçu des actions de mise en conformité entreprises par l’Activité
en relation avec le domaine HSE

Parmi les actions menées par l’Activité en matière de mise en conformité par rapport aux
lois 03-10 et 05-07 et leurs textes et règlements d’application nous citerons :

 La réalisation des études réglementaires : EDD / AE / EIE


 L’élaboration des Plans de Gestion de l’Environnement (PGE)

 L’élaboration des Plans d’Intervention Interne (PII)


 Le Système de Gestion de la Sécurité (SGS)

 La Mise en conformité des réseaux de mise à la terre et de protection contre la


foudre

 Ré Engineering et mise à niveau des réseaux anti-incendie

Sidi Arcine, le 29 janvier 2015


IX. Conclusion

Nous avons voulu à travers cette présentation mettre en exergue quelques


contraintes et appréhensions quant à la portée du décret exécutif n°14-349 et à
sa mise en application. Les imprécisions que nous y avons relevées renforcent
d’ailleurs nos appréhensions.

Aussi, il serait impératif de les porter à la connaissance de l’Autorité de


Régulation des Hydrocarbures et obtenir les précisions et clarifications
nécessaires à la mise en application des dispositions de ce décret. Notamment,
ce qui concerne les réalisations effectuées dans le cadre de la mise en
conformité depuis la promulgation de la loi sur les hydrocarbures non pris en
compte par ledit Décret.

Par ailleurs, les Directions Opérationnelles et Centrales devront dors et déjà


prendre en considération ces dispositions dans les divers programmes et
projets de mise en conformité inscrits ou devant être inscrits aux PMT.

Sidi Arcine, le 29 janvier 2015


Merci pour votre attention

Sidi Arcine, le 29 janvier 2015


SANTE
Textes réglementaires Objet et exigences
Décret exécutif n° 91-05 du 19 Janvier 1991 Fixe les prescriptions générales de protection applicables en matière
relatif aux prescriptions générales de d'hygiène et de sécurité en milieu de travail. Il fixe notamment les
protection applicables en matière d'hygiène et valeurs minimales d’éclairement
de sécurité en milieu de travail
Définit les prescriptions particulières de sécurité applicables aux
Décret exécutif n° 05-08  du 8/01/2005 relatif produits dangereux, afin d’assurer aux travailleurs des conditions de
aux prescriptions particulières applicables aux prévention contre les risques professionnels en milieu de travail.
substances, produits ou préparations Les caractéristiques et les conditions auxquelles doivent satisfaire
dangereuses en milieu de travail les contenants de ces produits dangereux sont définis par arrêté
interministériel (non encore promulgué).
Décret exécutif n° 05-09 du 8/01/2005 relatif Fixe les dispositions applicables aux CHS
aux commissions paritaires et aux préposés
aux dispositions générales
Décret exécutif n° 05-10 du 8/01/2005 fixant Obligation d’instituer un comité CHS inter-entreprises
les attributions, la composition, l’organisation
et le fonctionnement du comité inter-
entreprises d’hygiène et de sécurité
Fixe les règles générales de protection contre les risques des
rayonnements ionisants résultants des expositions professionnelles.
Décret présidentiel n° 05-117 du 11/04/2005 -Tenue à jour d’un registre coté et paraphé (date des contrôles, et.)
relatif aux mesures de protection contre les - Surveillance médicale particulière
rayonnements ionisants. - Caractéristiques des lieux de stockage des sources radioactives.
- Contrôles (dosimétrique du personnel, source, ambiance, etc.).
méthodes fixées par arrêté interministériel (non encore promulgué)
ENVIRONNEMENT
Lois cadres Objet / exigences/normes
Enonce des dispositions relatives aux règles de gestion de l’environnement
Loi n° 03-10 du 19/07/2003 - Réglementation ICPE : EDD, AE, EIE, PGE, etc. ;
relative à la protection de - Prévention de toute forme de pollution ou de nuisance causée à l’environnement
l'environnement dans le (rejets liquides, valeurs limites des émissions atmosphériques fixées par D.E. n° 06-
cadre du développement 138 15 avril 2006, utilisation des SAO (R22, halons), nuisances sonores, etc.) ;
durable et textes - Restauration des milieux endommagés (réhabilitation des sites pollués)
d’application - Promotion de l’utilisation écologiquement rationnelle des ressources naturelles
disponibles, ainsi que l’usage de technologies plus propres

Loi 01-19 du 12/12/2001 - Prévention et réduction de la production et des déchets à la source


relative à la gestion, au - Organisation du tri, de la collecte, du transport et du traitement des déchets
contrôle et à l’élimination des - Valorisation des déchets par réemploi, recyclage ou toute autre action visant à
déchets et textes obtenir à partir de ces déchets, des matériaux réutilisables ou de l’énergie
d’application
Effluents des rejets liquides industriels et domestiques :
Loi n° 05-12 du 4/08/2005 - Loi 05-12: art.47: Tout établissement classé, doit
relative à l'eau et textes impérativement prévoir des installations d'épuration appropriées et mettre en
d’applications et textes conformité leurs installations ou les procédés de traitement de leurs eaux résiduaires
d’application par rapport aux normes de rejet telles que fixées par voie réglementaire.
- D.E. n°06-141 du 19/04/06 fixe les valeurs limites des rejets
- D.E. n° 05-495 du 26/12/2005 relatif à l’audit énergétique . Il définit les seuils de
consommation énergétique déterminant les critères d’assujettissement des
Loi 99-09 du 28/07/1999 établissements à l’audit, la périodicité de l’audit et les conditions et modalités de
relative à la maîtrise de mise en œuvre de l’audit ;
l’énergie et les textes - D.E. n° 13-424 :Tout établissement assujetti est tenu de faire effectuer par un bureau
d’application d’audit énergétique agréé ou un expert agréé, un audit énergétique
Autres textes à considérer dans les projets (exemple : DE n°2000-90 portant
réglementation thermique dans les bâtiments neufs)

Vous aimerez peut-être aussi