Vous êtes sur la page 1sur 16

Programme

I. INTRODUCTION A LA PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE


II. LES BASES ANATOMO-FONCTIONNELLES
III. LA CIRCULATION PULMONAIRE
IV. LES ESPACES MORTS
V. LA MÉCANIQUE VENTILATOIRE
VI. LA BRONCHOMOTRICITÉ
VII. LES ECHANGES GAZEUX AC
VIII. TRANSPORT DES GAZS DANS LE SANG
IX. CONTROL DE LA VENTILATION PULMONAIRE
X. EPURATION ET FONCTION MÉTABOLIQUE
ESPACES MORTS ET VENTILATION
ALVEOLAIRE

Pr Bazid Zakaria
Plan
I. LES ESPACES MORTS
A. Définition
B. Evaluation : déduction graphique du VD
II. TROUBLES DE LA VENTILATION ALVÉOLAIRE
A. Les hypoventilations
B. Les hyperventilations
I. Les espaces morts:
A. Définition:
L’espace mort : est un espace où ne se
font pas les échanges gazeux
Il contient un volume mort qu’on appelle
VD (Died volume)
On distingue :
Volume mort anatomique :
c’est le volume contenu dans le nez, la bouche, pharynx
et au niveau des gros conduits (zone de conduction).
C’est un espace mort en série
Le volume = 150 ml (1/3 du VT)
Le VD alvéolaire :
Alvéoles ventilées mais non perfusées. où il n’ ya
pas d’échange gazeux entre les alvéoles et les capillaires
Il est peu important chez le sujet normal
Augmente dans certaines pathologies : embolie
pulmonaire
 
VD physiologique = VD anatomique + VD alvéolaire
 RAPPORT VENTILATION - PERFUSION

 A  B

 UNITE NORMALE  ESPACE MORT

 C  D

 ZONE de SHUNT  ZONE SILENCIEUSE


B. Evaluation : déduction graphique du VD
Utilise un spirographe avec analyseur
rapide de CO2
On mesure simultanément la [CO2]
expiré et le volume expiratoire
CO2 EXPIRATION

Espace † Espace † alvéolaire


PETCO2
 anatomique

PECO2
Gaz alvéolaire
TEMPS
volume

VD

CO2 air
expiré

Temps
Pendant l’inspiration, on considère
qu’il n’y a pas de CO2
Pendant l’expiration :
D’abord élimination du gaz contenu
dans les voies de conduction (pas de
CO2) : volume mort
Puis élimination du gaz alvéolaire
contenant du CO2
Autrement dit:
Le volume d’air expiré dans un premier temps
qui ne contient pas de CO2 correspond au
volume contenu dans les voies de conduction =
volume mort.
Lorsque l’air alvéolaire atteint l’appareil de
mesure, le concentration de CO2 augmente
Donc pour connaitre le VD, on mesure le
temps jusqu'à l’apparition de CO2 dans l’air
expriré. Puis on se reporte à l’échelle des
volumes sur le spirogramme.
Plan
I. LES ESPACES MORTS
A. Définition
B. Evaluation : déduction graphique du VD
II. TROUBLES DE LA VENTILATION ALVÉOLAIRE
A. Les hypoventilations
B. Les hyperventilations
III. Troubles de la ventilation alvéolaire :
A. Les hypoventilations :
Quand on a une hypoventilation, la
PaCO2 augmente : hypercapnie
Etiologies
Augmentation de l’espace mort en série:
respiration à travers de longs tubes(plongeurs…)
Dépression des centres respiratoires (coma,
anesthésie, drogues, alcalose métabolique…)
Dans les maladies neuromusculaires :
myasthénie, myopathie…
Au cours d’une obstruction voies
aériennes par ex : obstruction trachéale ou
laryngée
En cas d’obésité très importante…
B. Les hyperventilations :
Quand on a une hyperventilation, la
PaCO2 diminue : hypocapnie
Etiologies
Hyperventilation volontaire
Administration de drogues
stimulantes
Acidose métabolique
Altitude : hyperventilation pour
compenser le manque en O2
Anémie, hyperthermie…

Vous aimerez peut-être aussi