Vous êtes sur la page 1sur 18

Grammaire

Histoire de la grammaire et de son enseignement


Qu’est-ce que la grammaire?
• L’ouvrage grammatical qui parle de la langue (“ cet ouvrage est une excellente
grammaire ”),
• La discipline scolaire appelée “ grammaire ”,
• Les principes de fonctionnement d’une langue (“ la grammaire du français ”)
• es diverses descriptions que l’on tente d’en donner (le fonctionnement du
français n’est pas tout à fait le même selon la “ grammaire traditionnelle ” et la
“ grammaire générative transformationnelle ”...),
• Les connaissances d’un individu (“ cet écrivain a une excellente grammaire (ou
syntaxe) ”).
Linguistique - grammaire
• Linguistique: se réclame exclusivement de la science
• Grammaire: il n’y a pas de différence entre deux modes de
description:
• Théorisation désintéressée de la langue
• Guide pratique pour l’utilisation de la langue
• Cette double fonctionnalité est le produit de l’histoire
Les premières grammaires du français
• J. Barton, Donait françois (1409)
• J. Palsgrave, Lesclarciissement de la langue françoyse (1530, rédigé en
anglais).
• J. Dubois (Sylvius), In linguam Gallicam Isagoge , suivi de Grammatica
Latino-Gallica (1531).
• G. du Wez, An Introductorie for to lerne torede to pronounce and to speke
Frenche trewly (1532)
• L. Meigret, Le Tretté de la Grammêre francoeze (1550).
• Des grammaires pour enseigner le français d’abord
• Puis des grammaires pour régulariser la langue, à cause du
progrès de l’imprimerie
• Puis, Meigret, analyse de la langue comme contribution à la vie
heureuse
• Ramus de La Ramée: mise en évidence des régularités -
rationalisation de l’analyse (tableaux multiples)
Grammaire à l’âge classique
• Le bon usage au centre - recherche de la perfection
• Vaugelas sera le représentant le plus important de ce courant: il
essaye de trouver les tournures et de les fonder sur la raison.
• Il développe la perfection du français pour développer
l’organisation de la raison.
• Ouvrage: Remarques sur la langue française utiles à ceux qui
veulent bien parler et bien escrire. (1647)
• Grammaire générale et raisonnée
• Grammaire dite de Port Royal, une petite grammaire de 108
pages, éditée en 1660
• La possibilité d’un ensemble de règles qui, moyennant un jeu
de variantes, seront applicables à n’importe quelle langue
• Dieu invisible a créé le monde visible = 3 propositions
• Proposition est le cadre d’interprétation des parties du discours
Grammaire au 19e siècle
• La révolution choisit Lhomond, première grammaire scolaire:
Eléments de grammaire française (1780)
• Il ne retient de la grammaire générale que l’aspect “découpage”
de l’analyse et élimine autant la compétence logique que
l’utilisation dans les sciences sociales, et encore davantage la
comparaison entre les langues.
• Mais ….
Les avantages
• Premier manuel scolaire par brièveté, par simplicité. 89 pages.
• Dix chapitres présentant les dix parties du discours (nom, article, adjectif,
pronom, verbe, participe, préposition, adverbe, conjonction, interjection)
et une vingtaine de pages de remarques essentiellement orthographiques.
Les limites
• Accord des verbes, de l’attribut, du participe; phrase complexe et relations
entre propositions non traités.
• En plus: changement de style pédagogique, à cause de scolarisation
croissante. Lhomond est ouvrage de récitation; langue du catéchisme
Nouvelle grammaire française

• Noël et Chapsal (1823) - première théorie grammaticale complète mis à


la disposition de l’école - Manuel comprenant exercices, et notamment
cacophonies, conjugaisons, dictées
• 80 éditions jusqu’en 1889
• Idée de toujours trouver la structure profonde de la phrase pour
l’analyser
• «Il est (demeurant) à Paris» «c’est (destiné) pour vous» «C’est existant
que je suis adressant me à vous» (C’est à vous que je m’adresse)
• Exemple d’une analyse chapsalienne (cité d’après
Chervel, 1977, p. 137)
• Analyser: Ils dormaient roulés en boule.
• Analyse: cette phrase renferme deux propositions:
1° ils dormaient, proposition principale. Sujet: ils.
Verbe: étaient. Attribut: dormant. 2° (ils étaient)
roulés en boule, proposition principale elliptique.
Sujet: ils (sous-entendu). Verbe: étaient (sous-
entendu). Attribut: roulés, complété par: en boule.
Un intermède
• Renouveau pédagogique; innovation en Suisse ave le père Girard
qui vise à améliorer les capacités d’expression des enfants:
• faire produire des propositions,
• puis les relier,
• puis produire des périodes,
• et ajouter un peu de grammaire si nécessaire.
• Les élèves n’ont pas de grammaire.
• Influence le débat, mais ne fait pas école
La deuxième grammaire scolaire
• Les grammaires de Larive et Fleury: adaptées à différents
niveaux scolaires
• Première édition: 1871; 229ème édition: 1953
• Les changements: débarrasser la théorie grammaticale de ses
ellipses, transformation - appel au système des fonctions
Première grammaire Deuxième grammaire scolaire
scolaire
Complément direct Complément direct Complément direct
d’objet (1910)
Complément indirect Complément indirect
d’objet (1910
Complément Complément du Complément d’agent
Complément indirect circonstanciel (1850) verbe passif (1900) (1930)

Complément -Lieu
circonstanciel -Temps
- Lieu - Manière
-Temps - Cause

- Manière - Moyen
-- Prix, etc.
- Cause
De la première à la deuxième grammaire
• Simplification
• Limitation des ambitions
• Imagerie simple: le verbe est le chef, il s’accorde avec son sujet, autour de
lui rayonnent les compléments comme autant de subalternes
• Idem pour la phrase et les propositions
• Succès - les performances en orthographe sont élevées
• Changement du système: l’apprentissage de la grammaire
oblige à abandonner le mode mutuel d’enseignement - trop
difficile pour les moniteurs; formation des enseignants plus
poussée
• Immobilisation de l’orthographe
• Auroux, S. (1994). La révolution technologique de la grammatisation. Bruxelles: Mardaga.
• Boutan, P. (1996). “La langue des Messieurs” Histoire de l'enseignement du français à l'école primaire.
Paris: Armand Colin.
• Bronckart, J.-P. (1985). Les sciences du langage: un défi pour l'enseignement? Neuchâtel: Delachaux et
Niestlé.
• Chervel, A. (1977). ...et il fallut apprendre à érire à tous les petits français. Histoire de la grammaire
scolaire. Paris: Payot.
• Chervel, A. (2001). L’enfant et la grammaire française (XVIIIe siècle à 1950). In L’enfant et la grammaire,
18e siècle – 1950 (pp. 11-33). Paris : INRP.
• Chevalier, J.-C. (1994). Histoire de la grammaire française. Paris: PUF (Que sais-je ?)
• Dudon-Corblin, C. (1999). La régression de la Grammaire dans les programmes de Langue française. In A.
Petitjean & J.-M. Privat (Ed.), Histoire de l’enseignement du français et textes officiels (pp. 25-36). Metz :
Centre d’études linguistiques des textes et des discours de l’Université de Metz.
• Milner, J.-C. (1990). Grammaire. Encyclopédie Universalis, t. 10, 634-639.
• Vargas, C. (1999). L’évolution de la grammaire à l’école primaire de 1900 à 1978. In A. Petitjean & J.-M.
Privat (Ed.), Histoire de l’enseignement du français et textes officiels (pp. 37-56). Metz : Centre d’études
linguistiques des textes et des discours de l’Université de Metz.

Vous aimerez peut-être aussi