Vous êtes sur la page 1sur 24

* Numérisation d’un signal analogique

* Multiplexage temporel

* Structure de la Trame MIC


Les étapes de numérisation d’un signal analogique
Numérisation de la voix téléphonique

1) FILTRAGE

La bande passante nécessaire pour transmettre la voix humaine doit être


comprise entre : 300 - 3400 Hz.

Avant l'échantillonnage et la numérisation, le signal BF traverse un filtre qui


limite la fréquence du signal à 4000 Hz
Amplitude

300 Hz 4 kHz Fréquence


2) Echantiollonnage

 L'échantillonnage consiste à substituer, au signal d'origine, une suite de


valeurs instantanées prélevées sur le signal et régulièrement espacées dans le
temps.

A des instants précis, régulièrement espacés, on prélève un échantillon du


signal, qui sera représentatif de l'amplitude de celui-ci.

 Le théorème de Shannon montre qu'on ne peut pas reconstitué correctement le


signal origine si la fréquence d'échantillonnage n'est pas supérieure à 2 fois la
fréquence supérieure du signal à transmettre.

Pour la trame MIC la fréquence d'échantillonnage Fe est de 8000 Hz.

Fe > 2 Fmax
Période d’échantillonnage est Te = 125 s
N° de plage
en décimal
ECHELLE DE QUANTIFICATION (partie positive)
128

11
2
96

80

64

48

32

16

0
1/16 1/8 1/4 1/2 1 = Vmax = 3 072 mV
CODAGE
 Constitution du mot binaire.
Un mot binaire de 8 bits, correspondant à une plage du signal, est
constitué ainsi

 Le bit S est le bit de signe ( "1" pour tension positive )


Les bits A, B, C représente le numéro de segment de droite
Les bits W, X, Y, Z indiquent la plage parmi les 16 plages possibles sur
le segment de droite sélectionné.


Le mot 1 1 0 0 1 0 1 0 représente une impulsion positive de la plage 10
du segment 4.
MIC : Modulation par Impulsion et Codage
PCM : Pulse Code Modulation

125 us

t
fvoice < 3400 Hz
fsample = 8000 Hz
t tsample = 125 us

10001001 00010100

8 bits at 8000 Hz 8 x 8000 = 64 kbit/s


Multiplexage

* Le multiplexage est une technique qui consiste à faire


passer plusieurs informations à travers un seul support
de transmission.

* Il permet de partager un même support de transmission


entre plusieurs utilisateurs.

* Il existe deux techniques principales de multiplexage :


temporel et fréquentiel.

* Le multiplexage permet d'effectuer des économies


et de mieux utiliser les supports de transmissions
existants.
Mutiplexage

• But : partager le support par plusieurs utilisateurs


Multiplexage temporel : appelé aussi TDM

TDM : Time Division multilpexing

Répartition du temps d'utilisation de la totalité de la bande passante


entre les différentes communications.
La Trame MIC
Trame MIC

 La trame MIC est conçue pour transmettre simultanément 30 voies


téléphoniques, en utilisant les temps libres entre deux
échantillonnages successifs d'une voie pour intercaler les
échantillons des autres voies.
 Chaque voie est échantillonnée à :
- 8 kHz soit toutes les 125 microsecondes.
- chaque échantillon est codé par mot de 8 bits.
- chaque voie génère un débit de 64 kbps, (8 x 8000).
 - La trame MIC génère un débit de 2,048 Mbit/s (32 x 64
Kbit/s).
s s
 - Un intervalle de temps dure 3,9 et la trame dure 125
Intervalle de synchronisation : IT0

 A la réception, pour diriger sur chaque voie les mots qui lui
appartiennent, il est indispensable de posséder une
référence; à cet effet, un intervalle de temps supplémentaire
placé en début de chaque trame ( IT 0 ) permet de transmettre
un mot de Verrouillage de Trame ( VT ).
 L'IT0 possède 2 configurations particulières suivant que la trame est
paire ou impaire

 IT0 des trames paires ( 0 , 2 , 4 ... )

 Le bit n°1 (RI1) est la Réserve Internationale n°1, il est mis à "1" si la
réserve n'est pas utilisée.

Les bits n°2 à 8 forment le mot de Verrouillage de Trame (VT)


 IT0 des trames impaires ( 1 , 3 , 5 ... )

 Le bit n°1 ( RI2 ), Réserve Internationale 2, est à "1" si réserve non


utilisée.
Les bits n°2 et 6 sont fixés à "1" pour éviter toute ressemblance
avec le mot VT.
Le bit n°3 est utilisé pour l'alarme en cas de perte de VT : "0" pas
d'alarme.
Le bit n°4 est utilisé pour l'alarme taux d'erreur : "0" = erreur < 10-3
Les bits ( RN ), Réserve Nationale sont à "1" si réserve non
utilisée.
LA MULTITRAME

Une multitrame est constituée de 16 trames

Trame0 ……..Trame 15

 IT 16 de la trame "0"

 Les bits n°1 à 4 forment le mot de Verrouillage Multi-Trame ( VMT )


Le bit n°5, Réserve Internationale n°3
Le bit n°6 est utilisé pour l'alarme en cas de perte de VMT : "0" pas d'alarme
Les bits n° 7 et 8 sont en réserve
 IT 16 de la trame "n" : n=1 …… n=15

- Les bits n°1 et 2 forment la signalisation de la voie n (1 ou 2 bits )

 - Le bit n°4 est fixé à "1" pour éviter toute ressemblance avec le VMT
- Les bits n°5 et 6 forment la signalisation de la voie m = n+16
- Les bits n° 7 et 8 sont en réserve ( fixés respectivement à "0" et "1" )
R 0 0 1 1 0 1 1 Trames paires (0, 2, 4, . . .)

R 1 A E R 1 R R Trames impaires (1, 3, 5, . . .)

IT IT IT - - - - IT IT IT - - - - IT
0 1 2 - 15 16 17 - 31

Trame "0"

S A B C W X Y Z 0 0 0 0 R A R R
N° de Plage de Trames "n"
±
segment segment S1n S2n S1n+16 S2n+16
0 1 0 1
PDH: Plesiochronous Digital hierarchy
Structure de multiplexage

Primary Multiplexing Higher Order Multiplexing

Level 4

4x140
Level 3

4x34
Level 2

4x8
Level 1
565
4x2
140 139’264 kBit/s
Subscribers

34 34’368 kBit/s

8 8’448 kBit/s
Bit interleaved multiplexing
2 2’048 kBit/s

Vous aimerez peut-être aussi