Vous êtes sur la page 1sur 48

MODÈLE ET ANALOGIE

 Modèle et classification
 Loi d’analogie et exterpolation
 Modèle de boite-noire et Identification
 Simulation
Nguyen chi nghia @yahoo.com 0903948054
BIBLIOGRAPHIE

+1-Analogy Theories for a Systems approach to


Physical and Technical System
Peter M.A.L. Hezemans and Leo C.M.M. van Giffen

+Quy hoach va phan tich thuc nghiem


NGUYEN HUU LOC
CHAPITRE 1

 Modèle et classification
1-Definition
2- Modèle prour-quoi faire
3-Analogie
4-classification des modeles
5-Modele boite- noire
6- modele statique
I-1. DEFINITION MODÈLE

Le mot modèle synthétise les deux


sens symétriques et opposés de la
notion de ressemblance, d'imitation,
de représentation.
En effet, il est utilisé
LE PREMIER SENS
 pour un objet dont on cherche à donner une
représentation, qu'on cherche à imiter (exemple :
le « modèle » du peintre,
 le « modèle » que constitue le maître pour le
disciple).
modele peiture

Le premier sens est le sens original


Mô hình tương tự

modele peiture
LE SECOND SENS
 Pour un concept ou objet qui est la
représentation d'une autre (le « modèle réduit
 », le « modèle » du scientifique

Le second sens dérive probablement de la


pratique des scientifiques et des ingénieurs
MODELISATION
 Il est consist à construire d'abord un prototype,
concret ou conceptuel, qui servira de « modèle »
soit à une construction réelle, soit d'un
assemblage de concepts représentant de manière
simplifiée un phénomène réel ou une prédiction
théorique
I-2 MODÈLE POURQUOI FAIRE

 La réalité est inaccessible


 Un modèle est une création de l ’esprit qui
correspond à notre perception de la réalité et
sur laquelle nous pouvons raisonner
I-2 MODÈLE POURQUOI FAIRE
systeme

Experiment sur
experiment modele

Modele physique Modele mathematique

Resolution simulation
analitique
3-ANALOGY
 La modélisation est une discipline qui a ses règles,
adaptées au domaine étudié. Ainsi, les proportions
que doit respecter un modèle réduit pour qu'on puisse
extrapoler son comportement à l'objet de taille réelle
peuvent être différente de ce qui parait a priori
naturel.

Règles = lois d’annalogy


ANALOGIE DES MODELE PHYSIQUE
Carré d’analogie
ANALOGY
 Mise en relation de deux objets, deux
phénomènes, deux situations qui appartiennent à
des domaines différents mais font penser l'un à
l'autre parce que leur déroulement, leur aspect,
présentent des similitudes. SYN: Ressemblance.
 Le raisonnement par analogie est la recherche
d'une conclusion à partir de cette mise en
relation.
T
D

D

E T-1 E’

R’
R
Trasformation lineaire T
Desmaches exploitation des modele
physique

1. construction d’une représentation ;


2. Recherche source analogue ;
3. construction d’un appariement entre les éléments
source et cible ;
4. transfert des éléments inappariés de la source vers
la cible .
REGLE D’ANALOGIE GEOMETRIQUE

R
K=
Centre r
d’analogie
geometrique

R
r

Tous les ronds et similaire


RELATION ENTRE DEUX SYSTEME COORDONNE

Dx x’x Y’x Z’x Dx’


Dy X’y Y’y Z’y Dy’
=
Dz X’z Y’z Z’z Dz’
K
L L’

K22
S S’

K3 L’
V V’

L
EXE ANALOGY

fis ? kg
H’= 3.0m
Charge=?
pere 50 kg charge
50kg
H= 1.5m
LOI D’ANALOGIE MECHANIQUE

F=ma
QUE ON PEUT FAIR ?

K fois m
m

F=ma

F=ma
MODELE EN ELECTROTECHNIQUE
Deux types de modèles
Modèles « circuit » : une coordonnée au plus (le temps)
utilisation plus rapide et simple
impossibilité de tenir compte des dimensions géométriques
Modèles « champ » : jusqu ’à 4 coordonnées (t, x , y et z )
lents et compliqués, mais incontournables pour la conception
Utilisation simultanée des deux types de modèles
on profite des avantages des deux types
nécessité de règles de correspondance explicites
Conseil : quand deux modèles sont utilisés, bien distinguer (y compris dans les
documents) les parties de l ’étude utilisant l ’un ou l ’autre des modèles, ainsi que les
parties effectuant la mise en correspondance.
Exemple de modèle « circuit »

Circuit équivalent en T d ’un transformateur


QU’EST-CE QU’UN CIRCUIT ?

Circuit = façon de présenter un système d’équations


Possible seulement si ce système a une forme appropriée

Structure préalable : graphe orienté


Premier volet : i et grandeurs associées (q et j)
Second volet : u et grandeurs associées (y et e)

28
L ’essentiel de la théorie des
circuits
Les deux lois de Kirchhoff

Il existe une relation purement algébrique entre les tensions d ’une part,
entre les courants d ’autre part

Conséquence : théorème de Tellegen

S ui ii = 0
plus que la simple conservation de la puissance.
Il est important que le modèle respecte les axiomes des circuits pour pouvoir
profiter des théorèmes de la théorie des circuits, notamment la conservation
de la puissance.

29
Formalisme de la théorie des circuits
Puisque l ’on va devoir établir une correspondance avec un modèle « champ »,
il est bon d ’adopter un formalisme semblable à celui de l ’électromagnétisme
de Maxwell.

Premier volet d ’équations d ’évolution


loi de nœuds de Kirchhoff
i = dq / dt + j
Second volet d ’équations d ’évolution
loi des mailles de Kirchhoff
u = dy / dt + e
Relations constitutives : différentes pour chaque élément : résistance,
inductance, capacité…...

30
Utilisation d ’un modèle circuit
pour la conception par calcul
Pour spécifier des composants Possible seulement pour les
composants au comportement
simple (résistances standard …).
Les composants de puissance ne
sont pas conçus spécialement pour
avoir un comportement simples !
Pour concevoir un composant par calcul
Utilisation d ’un modèle circuit
pour interpréter les résultats expérimentaux
Directement

Indirectement
Échelles de temps liées à la présence de convertisseurs électroniques de puissance

Ia L
T

U1 D u2 (U2moy)
cde


u 2 , Ia u2, Ia u2 , I a

U2moy
u2 u2
Ia Ia
Ia

t t t

à la commutation à la période de à la dynamique de


des hachage de la machine
33 semiconducteurs l’électronique
QUE ON NE PEUT PAS FAIR ?

Par exemple, la mécanique des fluides ne permet pas une


simple homothétie entre le bateau et une maquette, tandis que
l'extrapolation statistique ne permet pas une évolution dans les
mêmes proportions entre une population étudiée et un
échantillon représentatif.
ANALOGIE HYDRO-ELECTRIQUE
En champe de flut non-compresse et en regim laminaire on a :

rot V=0,

Ф V =grad Ф ;
V Ф = const
Div V=0 , hay ∆ Ф=0

En champe electrique :

rot E=0,

V E = - grad V
E V= const
Div E=0, hay ∆ V = 0m

V E
Ф V
ANNALOGY
 La métaphore et la comparaison sont des figures
de l'analogie.
PROPRIETES
Le modèle est une représentation d'une réalité
cachée. Elle ne constitue pas cette réalité

Le modèle est toujours perfectible

Il doit permettre d'expliquer la réalité qu'il


représente
Un modèle est jugé utile jusqu'au moment où
on en construit un meilleur
4-CLASSIFICATION
 MODELE COMPLETE ET REDUITE
 MODELE DE CONNAISANCE & APPLIQUEE
 MODELE D’EXPLOITATION & MODELE CONCEPTUEL
 MODELE PHISIQUE & MATHEMATIQUE
 MODELE STATIC & DYNAMIQUE
 MODELE DETERMINIST ET MODELE STOCHASTIQUE
MODELE COMPLETE ET REDUITE

F2
a
m

M F1
MODELE COMPLETE ET REDUITE

 Réductionnisme
+La démarche de modélisation , Il s'agit tout à la
fois de se simplifier le travail, en éliminant les
détails difficiles à reproduire, et d'obtenir un
résultat plus net, en se concentrant sur les seuls
traits importants
+On dit :” Hypothese est fait que…”
MODELE DE CONNAISANCE & APPLIQUEE
MODELE LINEAIR
 Modele statique:
 1e orde y = a0 + a1.X

X Y
MODELE LINEAIR
 Modele statique:
 2nd orde y = a0 + a1.X1+a2.X2
X1
Y
X2
MODELE LINEAIR
 Modele statique:
 3e orde y = a0 + a1.X1+a2.X2+a3.X3
X1
Y
X2

X3
MODELE NON-LINEAIR
 Modele statique:
 Z=K.X.Y
X
Z
Y
TD 1

Calculer a0, a1, a2, a3


Combien d’experimentes a fair pour calculer les parametres du modele ?
Modele bilinaire

Modele nonlinaire

Vous aimerez peut-être aussi