Vous êtes sur la page 1sur 24

1 1

COURS D’ANALYSE
FINANCIERE ET DE
GESTION BUDGETAIRE

rhouma.drine@univ-lemans.fr
Plan
2 2

 CHAPITRE 1 : RÉVISIONS DES PRE-REQUIS DE PREMIÈRE ANNÉE


 CHAPITRE 2 : LE BILAN FONCTIONNEL
 CHAPITRE 3 : LE TABLEAU DES SOLDES INTERMÉDIAIRES DE GESTION
 CHAPITRE 4 : LA CAPACITÉ D’AUTOFINANCEMENT
 CHAPITRE 5 : LE DIAGNOSTIC FINANCIER
 CHAPITRE 6 : LA GESTION PREVISIONNELLE DE TRESORERIE
3 3

CHAPITRE 1 : RÉVISIONS DES


PRE-REQUIS DE PREMIÈRE
ANNÉE
Introduction

Analyse
financière
Comptabilité
financière Contrôle
de gestion
Fiscalité

4
Introduction
5 5

Qu’est ce que l’analyse financière ?

Ensemble d’outils permettant de porter un avis objectif sur


santé financière et les risques financiers d’une organisation
(entreprises, sociétés, associations, fondations …).
Introduction
6 6

A quoi doit-elle répondre ?

 Qu’est ce que la santé dans le domaine financier ?


 Quels sont les bons signaux d’alerte ?
 Qu’est-ce que le risque (interne et externe) ?
 À quel moment une entreprise a pris un risque ?
 Comment formalise-t-on le diagnostic et surtout le pronostic vital
d’une entité ?
Introduction
7 7

L’analyse financière, par et pour qui ?


Les analystes sont représentés par les tiers avec lesquels travaillent les
entreprises :
 Les actionnaires

 Les établissements financiers

 Les fournisseurs

 L’Etat

 Les salariés

 Les clients
Introduction
8 8

L’analyse financière est-elle subjective ?

Points de vue différents selon les tiers !


Introduction
9 9

La comptabilité financière d’une entreprise s’organise de la façon suivante :


1) PIECES JUSTIFICATIVES
Factures, pièces de caisse, livre de paye, talons de chèque.

2) ENREGISTREMENT DES ECRITURES DANS LE


JOURNAL DE L’ENTREPRISE

3) REPORT DES ECRITURES DANS LE GRAND LIVRE

4) LA BALANCE AVANT INVENTAIRE


Introduction
10 10

INVENTAIRE PHYSIQUE PUIS COMPTABLE

Enregistrement comptable des travaux d’inventaire :


- régularisation des stocks
- enregistrement de l’amortissement annuel des immobilisations
- enregistrement des dépréciations / des provisions
- ajustement des comptes de charges et de produits

5) LA BALANCE APRES INVENTAIRE


Introduction
11

6) LES DOCUMENTS DE SYNTHESE


I. LE BILAN
12

 Le bilan est un document comptable qui présente à une date donnée le


patrimoine de l’entreprise, c’est- à-dire l’ensemble de ce qu’elle possède
et de ce qu’elle doit.

 En d’autres termes, le bilan présente l’ensemble des biens possédés par


l’entreprise et les ressources qui ont permis de financer ces biens.
I. LE BILAN
C’est une « photographie » à une date donnée
du patrimoine de l’entreprise.
Les actifs sont des biens Le passif regroupe les
dont l’entreprise est ressources externes de
propriétaire. l’entreprise.
Les matériels, les Ces ressources
stocks, les créances et proviennent des
les liquidités sont les associés (capital), des
principaux actifs d’une ACTIF PASSIF banques (emprunts) et
entreprise. des fournisseurs
(dettes).

13
La structure du bilan

14
Remarque : Les amortissements et dépréciations
15

 Afin que le bilan donne une image fidèle du patrimoine de l’entreprise,


l’entreprise est amenée à constater à l’inventaire des amortissements et
dépréciations.

 Ils permettent d’évaluer correctement les éléments d’actifs.


Remarque : Les amortissements et dépréciations
16

 Ainsi, certaines immobilisations corporelles subissent par exemple


l’usure du temps, qu’il faut constater en comptabilité.

 Les amortissements constatent la consommation des avantages


économiques attendus des immobilisations amortissables.
Remarque : Les amortissements et dépréciations
17

 Les comptes d’amortissement se reconnaissent, dans le PCG, par un 8


en deuxième position.

 Exemple : 28182 Amortissement du matériel de transport.


Remarque : Les amortissements et dépréciations
18

 Les dépréciations constatent une perte probable sur


un élément d’actif.
Exemples :
 s’il est probable qu’on ne recouvrera pas la totalité du
montant des créances clients, celles-ci font l’objet d’une
dépréciation à l’inventaire

 Si le cours d’inventaire d’une action est inférieur à son cours


d’achat, il probable que l’entreprise réalise une une moins
value et donc, l’entreprise doit constater une dépréciation.
Remarque : Les amortissements et dépréciations
19

 Les comptes de dépréciations se reconnaissent, dans le PCG, par un 9


en deuxième position.

 Exemple : 4916 Dépréciations des clients douteux


II. LE COMPTE DE RESULTAT
20

 Le compte de résultat récapitule pour une période donnée, les charges


(dépenses ou consommations) et les produits (recettes) de l’entreprise.

 Ce document permet d’avoir des informations sur la performance de


l’entreprise au cours de l’année écoulée.
II. LE COMPTE DE RESULTAT

Il retrace la formation du résultat


tout au long de l’exercice comptable.
Les charges sont les
consommations de C P Les produits sont des
biens et services de H R ressources crées par
l’entreprise.
Ce sont des emplois
A O l’entreprise.
Les principales
définitifs qui R D ressources sont les
appauvrissent G U ventes de marchandises,
l’entreprise. services et produits
E I
finis.
S T
Résultat S
21
II. LE COMPTE DE RESULTAT

22
La structuration du plan de comptes

 Classe 1 : comptes de capitaux


 Classe 2 : comptes d’immobilisation
 Classe 3 : comptes de stocks et en-cours
 Classe 4 : comptes de tiers
 Classe 5 : comptes financiers
 Classe 6 : comptes de charges
 Classe 7 : comptes de produits
 Comptes de bilan (classes 1 à 5)
 Comptes de gestion / résultat (classes 6 et 7)
 Comptes spéciaux (classe 8)

23
La structure du PCG

24

Vous aimerez peut-être aussi