Vous êtes sur la page 1sur 20

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE.

MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE.


INSPECTION GENERALE DE LA PEDAGOGIE.
CIRCONSCRIPTION (Tlemcen 2).
LANGUE FRANçAISE.

SEMINAIRE DE FRANCAIS ANIME PAR


M.Nour-Eddine B, IOUKARABILA.E.N de langue français

AU PROFIT DES P.E.S. STAGIAIRES.

L’Intitulé : « PREPARER LE C.A.P.E.S. »


Lycée Maliha Hamidou Tlemcen,

Mardi, 16 janvier 2018.


Préparer le CAPES.
L’Article 18 du décret exécutif n° 08-315 du 11 octobre 2008 fixant les modalités d’organisation du CAPES.

Les deux séances d’examen :


1. Une séance de Compréhension de l’Ecrit (1 h.) :
Il s’agit d’un Travail de (lecture / compréhension / synthèse) sur un texte d’une page,
comme signifiant et signifié, présentant des éléments périphériques, parfois très
significatifs (titre, chapeau, source, auteur, représentation graphique, etc.), une
structuration en paragraphes ou en colonnes, et un sens. Ce texte doit s’inscrire dans un
Projet Didactique et une Séquence. La séance aura pour but de déplier et d’interroger ce
texte, d’anticiper son sens à l’aide de questions orales « d’avant lecture » pour émettre des
hypothèses de sens et pour en faire ressortir son organisation, ses intentions et son sens.
L’enseignant proposera une approche qui permettra à la classe de COMPRENDRE le texte :
(la nature du texte : (article de presse, extrait de roman, etc.), le thème traité, la
problématique, le sens immédiat du titre, la dominante discursive (description,
argumentation, récit, etc.), le public ciblé, la visée ainsi que les caractéristiques
linguistiques du texte. Il ne s’agit donc pas d’EXPLICATION de texte, ce qui suppose dans ce
cas le fait de faire appel aux inférences et aux substrats socioculturels, ainsi qu’aux
dimensions littéraires du texte, ce qui ne s’inscrit pas, du reste, dans les objectifs de
l’enseignement du Français Langue Etrangère en Algérie.
A l’issue de cette séance, l’enseignant doit focaliser prioritairement sur la Compétence de
Compréhension de tout type de document qu’il propose à sa classe (qu’il soit Oral ou Ecrit).
A ce propos, l’enseignant peut très bien présenter une séance de compréhension de l’oral.
TYPES DE FICHES PEDAGOGIQUES.
Compréhension de l’écrit:
Lycée:
Projet Didactique :
Titre de la Séquence :
Objectifs de la Phase de Compréhension :
-Observation des éléments périphériques (titre, auteur, source,
public) pour l’anticipation du sens.
-lecture silencieuse.
-Activités de groupes (compréhension et langue) à partir de
consignes précises.
-Mise en commun et évaluation des réponses.
-Synthèse de lecture et trace écrite
Exploitation :
a)- Imprégnation :
-Moment d’observation des éléments périphériques du
texte (le para texte).
-Quelques questions orales sur ces éléments qui entourent
le texte : le titre, le chapeau, les paragraphes, l’auteur et la
source du texte, etc.
-Questions sur les possibilités (hypothèses) de sens que
peut avoir le texte en tenant compte de ces repères.
 
b)- Lecture Silencieuse du texte.
La lecture à haute voix (ou oralisée) n’est pas utile, sauf
pour reprendre un court passage à exploiter lors d’une
question.
 
c)- Vérification de la Compréhension de l’Ecrit :
-Quelques questions orales - activités de
compréhension - activités de langues :
-Le texte doit être interrogé sur les plans de la
structure, de la forme et du fond.
-Le 1er objectif est de vérifier à l’oral les hypothèses
de sens émises au préalable par les élèves.
-Le 2ème objectif est d’interroger le texte à l’aide de
deux à trois activités de compréhension (de préférence par
groupes) à l’aide de consignes telles : (relevez les énoncés
qui…, les indices de l’énonciation, les champs lexicaux ;
reformulez autrement tel passage, classez, réorganisez), etc.
-Le 3ème objectif est de proposer deux ou trois activités de groupes pour
étudier les dimensions lexicales et syntaxiques (activités de langue) mises au
service du sens et qui peuvent permettre à l’apprenant de comprendre le texte :
(grammaire de l’énonciation, lexique thématique ou relationnel, système verbal,
substituts, etc.).
-Durant ces activités, l’enseignant intervient au niveau de chaque groupe
pour orienter, proposer, remédier, apporter des précisions, etc.
-Le 4ème objectif est de concevoir, au tableau, une trace écrite (visible et
lisible), progressivement à l’issue de la correction de chaque activité ou des
réponses apportées par les élèves aux différentes questions : (Une progression
thématique, un schéma narratif, un schéma actantiel, un plan expositif, un
tableau synoptique, une grille résumé, un paragraphe lacunaire à compléter, un
ensemble de phrases, un carré sémique, etc.).
-L’enseignant doit porter au tableau quelques indices syntaxiques et
lexicaux qui caractérisent le type d’écrit étudié : (les articulateurs logiques et les
indices d’énonciation pour le texte argumentatif, les articulateurs chronologiques
et les verbes au passé simple et à l’imparfait pour le Récit, les verbes
introducteurs pour le dialogue, l’imparfait et les verbes d’état pour la
description, etc.).
L’utilisation du tableau :
Sur l’espace de gauche du tableau, l’enseignant mettra la date, les titres,
les références et les indications de toutes sortes.
Sur le tableau du milieu, la trace écrite de la Phase de Compréhension :
Compréhension Globale pour l’analyse des éléments périphériques et les
hypothèses de sens : Le titre, le thème, la problématique.
Compréhension détaillée : activités de compréhension et activités de langue.
Compréhension approfondie pour la synthèse de lecture, la grille - résumé, le
paragraphe, le tableau schématique, etc.
Sur le tableau de droite : quelques caractéristiques linguistiques
inhérentes au texte et au type d’écrit : conjugaison, articulateurs, verbes, etc.
L’enseignant doit prendre de temps à autre du recul pour regarder de loin s’il n’a
pas écrit incorrectement un mot au tableau. Si tel est le cas, il doit proposer sans
complexe une correction. Le contraire serait une négligence.
2. Une séance de Compte Rendu d’Expression Ecrite :

- Une amélioration d’un devoir d’élève présentant des insuffisances dans la structure et la
mise en page, la cohérence textuelle, les réseaux grammaticaux et lexicaux, la correction
de langue (orthographe lexicale et orthographe grammaticale), etc.). Les copies des élèves
doivent être corrigées à la maison puis rendues le jour de la correction.
Le devoir choisi doit être d’un niveau moyen, présentant des erreurs « intéressantes » à
corriger. Il ne doit en aucun cas être modifié ou réorganisé. Il ne peut pas non plus être
« fabriqué » par l’enseignant et doit être présenté aux élèves tel quel sur photocopie ou
recopié au tableau avec les mêmes erreurs produites par l’élève.
- Ou bien une Elaboration collective qui donnerait la priorité aux propositions des élèves,
même si celles-ci ne sont pas d’un bon niveau (néanmoins correctes), pour ne pas
diminuer l’initiative et la participation, en monopolisant la parole ou en imposant
carrément un texte préétabli, et ce, dans le cas où l’enseignant n’aurait pas corrigé une
Expression Ecrite.
 
Dans les deux cas, l’enseignant doit focaliser l’activité d’amélioration ou d’élaboration sur
le choix des structures syntaxiques et lexicales ainsi que sur l’organisation et
l’enchaînement des idées et non sur les idées mêmes, car l’élève a le droit de proposer et
de penser ce qu’il veut, il faut plutôt l’aider à s’exprimer correctement et non l’obliger à
penser de telle ou de telle façon, ce qui le dévaloriserait et inhiberait à coup sûr son
initiative. Il faut que l’élève apparaisse comme un partenaire dans l’activité de correction
ou de rédaction et non comme un élément passif, prêt à recevoir ce que lui propose (ou
lui impose) son enseignant.
2)- FICHE PEDAGOGIQUE DU COMPTE RENDU D’EXPRESSION ECRITE :

• Ce qu’il faut porter sur la fiche :


• Le Titre du projet et le Titre de la Séquence.
• Les Objectifs à atteindre à l’issue de la séance  (Amélioration ou Elaboration
d’une rédaction).
• Le Sujet inducteur (Sujet déjà analysé durant la séance de préparation à l’écrit
dans le cas d’une amélioration) Il s’agit de mettre l’accent sur -encadrer- le
verbe de la consigne qui génère le plan et la structure du texte, ainsi que sur
-souligner- les mots clefs qui génèrent les arguments ou les événements à
développer).
• La consigne doit présenter les critères de faisabilité, de pertinence, elle doit
cibler un objectif pédagogique et elle doit être précise et correctement
formulée.
• Le Devoir à améliorer avec les erreurs intéressantes à signaler et qui montrent
les insuffisances dans l’apprentissage (ou dans la méthode d’enseignement).
• Le Devoir à améliorer avec les erreurs intéressantes à signaler et qui montrent
les insuffisances dans l’apprentissage (ou dans la méthode d’enseignement).
• Le devoir - cible doit être travaillé sur la fiche, de façon à identifier ses
déviances sur la marge : (il convient d’encadrer, d’encercler, d’utiliser des
flèches, de souligner et de surligner à l’aide de marqueur de couleur tout ce
qui est intéressant à corriger en classe).
• Une photocopie du devoir à améliorer doit être distribuée en début de séance.
Sinon, le texte (authentique) de l’élève doit être porté intégralement au
tableau, sans aucun trucage.
• Dans le cas d’une élaboration, il convient de porter sur la fiche un plan et une
série d’arguments ou d’événements à proposer et non à imposer durant
l’élaboration collective. Si les élèves se retrouvent devant l’impossibilité de
proposer quelque chose de concret, à ce moment-là, l’enseignant peut
intervenir pour débloquer la situation à l’aide de questions simples et
orientées.
• Une Grille Critériée d’évaluation portant les critères de réussite à respecter
durant la correction doit être élaborée au préalable
LES QUESTIONS ORALES :
a – Didactique et Pédagogie :
Les questions peuvent avoir comme objet :
( Rapports programme / manuel, définition du Projet, de la Séquence, la progression de la
Séquence, les capacités et les compétences, l’enseignement par objectifs, les objectifs
spécifiques à chaque phase, le Texte dans la Séquence, Définition de la narration, de
l’argumentation, de l’exposition, l’enseignement du français langue étrangère, Critères et
objectifs de l’évaluation, l’art de poser des questions, les types de questions (QCM,
appariement, complétion, substitution, identification, etc.), les types d’évaluation
(Diagnostique / formative / Sommative), le contrôle continu, la grammaire de texte, les
différentes techniques d’expression, La cohérence textuelle et la cohésion grammaticale, les
progressions thématique, lexicale, grammaticale, etc.
 
b - Législation scolaire :
( La promotion de l’enseignant, le rôle du professeur responsable de matière, du professeur
responsable de classe, la commission paritaire, le conseil de classe, le conseil de gestion, le
conseil de discipline, l’organigramme administratif, les prérogatives du chef de l’établissement,
l’association des parents d’élèves, le rôle du chef de classe, le passage des élèves en classe
supérieure, le redoublement, l’exclusion, la coordination dans la cellule, l’interdisciplinarité des
matières, les droits et les devoirs de l’enseignant, les canaux de revendication, le congé de
l’enseignant, le salaire mensuel, les différentes primes, les cotisations, le matériel pédagogique,
les rôles de la surveillance, de l’intendance et de la direction des études, etc.
Ce qui est exigé du candidat le jour du CAPES.

1. Le dossier administratif comportant l’arrêté de Nomination.


2. Deux Séquences d’Apprentissage avec 2 niveaux différents (en 3
exemplaires).
3. Respect des orientations : pédagogie coopérative, gestion du temps,
participation, etc.
4. La pédagogie de projet et l’approche par les compétences.
5. La maîtrise de la langue française de la part de l’enseignant en classe et
durant l’entretien.
6. Le Cahier de texte à jour et conforme à l’itinéraire du Projet et de la
Séquence.
7. Correction des cahiers des élèves des 2 classes visitées par la commission.
8. Le respect du programme officiel.
9. Le respect de la Progression Annuelle.
10. Les traces de l’évaluation de l’activité des élèves à tous les niveaux de
l’apprentissage. 
11. L’originalité dans la confection des travaux, du choix des textes et des
activités.
12. L’utilisation de l’ordinateur, des tirages et des photocopies.
13. L’utilisation organisée et planifiée du tableau.
14. Des marques du travail en coordination avec les enseignants du même
établissement.
Exposé 2 : LE PROJET DIDACTIQUE.

L’intitulé du Projet : «négocier» avec la classe un contrat pédagogique à concrétiser sur


une période déterminée, qui pourra déboucher concrètement sur un dépliant, un journal
mural, un dossier documentaire, une lettre ouverte, une vidéo, etc. QQQOCP ?
Les intentions pédagogiques : déterminer les compétences à mettre en place.
- En Compréhension (oral et écrit) : Observer, Anticiper, Ecouter, Lire, Parler, synthétiser.
- En Production : (oral et écrit) raconter, décrire, rapporter, argumenter, exhorter, etc.
- Les objets d’étude : le fait divers, le texte d’histoire, le reportage, l’interview, etc.
- Le nombre de Séquences d’apprentissage.
Déterminer les Objectifs Généraux : (ou comportementaux).
A moyen terme : résoudre des situations problèmes, évaluer, remédier, élargir.
A long terme : initier, sensibiliser, entraîner, modifier un comportement, etc.
Les Supports (textes, documents sonores, représentations graphiques):
Sélectionner des supports attrayants qui répondent au type de discours ciblé par le Projet..
Déterminer les Objectifs Spécifiques :
Le Niveau Discursif : l’énonciation, l’intention communicative, le type de discours, etc.
Le Niveau Textuel : les réseaux et les champs lexicaux, les articulations, le système des
temps, la grammaire textuelle (anaphores), etc.
Le niveau phrastique : l’orthographe, les accords, le pluriel, la conjugaison.
Sur le plan des savoir-faire : Au terme de la leçon, de la Séquence puis du Projet, l’élève
doit être capable de réinvestir et d’intégrer dans sa rédaction les différents acquis.
Les modalités d’Evaluation :
- Déterminer les compétences à évaluer et les moments d’évaluation (Diag. Form. Sommative).
- Déterminer les critères d’évaluation pour chaque séquence.
- Déterminer la nature des tests : QCM – Exo à trous, grilles, restructuration, etc.
- Déterminer les Critères d’évaluation (grilles), les barème et les activités de remédiation.
Le Projet Pédagogique.
Les Activités de recherche documentaires :
Le travail que doit effectuer l’élève dans un cadre collectif doit s’inscrire dans une démarche
progressive et parallèle au Projet Didactique qui se fait en classe. Il doit déboucher sur un
dossier documentaire (ou un Exposé) utile, lié à la vie extrascolaire.
La démarche à suivre :
( 1ère étape ) : Préparation matérielle.
- Concevoir avec les élèves l’intitulé du Projet .
- Constituer les groupes (4 élèves), désigner les chefs de groupes et répartir les tâches.
- Déterminer les sources d’information : associations, organismes, personnalités, etc.
- Déterminer les sources bibliographiques, sites Internet, Revues, bibliothèque, etc.
(2ème étape) : lecture – rédaction.
- Lecture et prise de notes, interviews / entretiens, visites sur sites, réalisation de vidéos, etc.
- Rédaction au brouillon puis au propre.
L’Exposé (ou l’affichage) :
- Le jour de l’Exposé : afficher en classe ou à la bibliothèque l’exposé et le présenter oralement.

- Bilan et Evaluation collective du Projet.


Exposé 3 : La Séquence, la Séance et l’Activité.

1. La Séquence d’Apprentissage :
- Un projet didactique doit comporter 2 à 3 séquences.
- Une séquence d’apprentissage doit s’étaler sur 10 à 12 heures, (soit 3 à 4 semaines).
- Elle doit se structurer autour des domaines de Compétences de base (Compréhension – Production - activités de langue
– une page poésie et une technique d’expression).
- Elle doit par ailleurs :
- comporter un intitulé et cibler un objectif d’apprentissage (produire un texte pour narrer, expliquer,
exhorter, etc.).
- déboucher sur une production écrite.
- privilégier un mode d’enseignement décloisonné entre les différentes compétences. Autrement dit,
progresser simultanément dans les divers domaines de compétence.
- intégrer l’évaluation dans toutes les phases de réalisation.
- utiliser des grilles d’évaluation basées sur des critères de réussite.
- associer l’apprenant aux différents moments d’évaluation.
- centrer le processus enseignement – apprentissage sur l’apprenant.
- comporter des moments d’entrainement à l’écrit et d’intégration partielle en activités de langue.
- utiliser des textes et des documents sonores attrayants.
- utiliser de manière équilibrée le manuel, les tirages et les photocopies.
- utiliser en classe autant que faire se peut l’ordinateur, le data show, la vidéo et la rétroprojection.
- rentabiliser l’évaluation en intégrant des moments de remédiation et de correction des structures.
- s’appuyer sur la pédagogie différenciée pour aider les élèves qui rencontrent des difficultés.
- associer l’enseignement individualisé (questions – réponses) à l’apprentissage coopératif
(l’activité et la consigne).
- proposer à l’élève des solutions pratiques en vue de réaliser progressivement son projet
pédagogique.
- comporter une page poésie et une phase bilan.
2. La séance :

La Séance de Compréhension de l’Oral : (1 h.).

- Imprégnation (Eveil de l’intérêt) – deux ou trois questions orales sur le thème, l’auteur,
l’actualité, etc. (5 mn).
- Présentation du Para texte et production d’Hypothèses de sens par les élèves. (5 mn).
a- Compréhension Globale :
- Distribution DU QUESTIONNAIRE ECRIT obligatoirement avant la 1ère écoute du Document
sonore (ou lecture oralisée du texte) afin de permettre à l’élève de prendre connaissance des
questions et d’orienter son écoute grâce aux indices de la situation de communication
mentionnés dans le questionnaire, aux indices du thème, des chiffres, des noms, des dates, etc.
- Il doit disposer de quelques minutes pour répondre aux questions (faciles).
b- Compréhension détaillée :
- Une seconde écoute (ou lecture oralisée) pour pouvoir finaliser les réponses – encore
quelques mn.
- Correction et évaluation des réponses pour préparer la synthèse.
Contrairement à la compréhension des écrits qui doit faire l’objet d’Activités de groupes, la
Compréhension de l’Oral doit être Individuelle. Elle doit porter sur les éléments périphériques,
l’intention de communication, les unités de sens, les articulateurs d’organisation, les réseaux
lexicaux, l’importance des liaisons pour le pluriel, l’intonation dans les types de phrases, etc. Le
questionnaire doit comporter des QCM, des Vrai – Faux, des Oui – Non ; des relevés de
justifications, des indices de mémorisation, de reconstitution d’indices situationnels : (qui – quoi –
quand – où – comment – pourquoi ?)
c- Compréhension approfondie :
- Une 3ème écoute.
- La cosigne d’écoute : présenter une courte synthèse, de préférence orale.
La Séance de Compréhension de l’Ecrit : (1 h.).

L’Etablissement :  Le Niveau ou la classe:


Le Projet :
L’Intention Communicative :
L’Objet d’Etude :
La Séquence :
Le Titre et les Références du Support :
La Compétence de compréhension de l’écrit :
Objectif (s) de Activités à proposer : Organisation de la Rôle de l’enseignant : Du
la séance : (par groupes ou par rangées). classe  pour chaque l’a
Activité.
des Pour chaque - Des activités à partir des • Le groupe classe - Laisser les élèves Ma
des objectif situations- Problèmes. (rarement, sauf pour travailler et débattre. pa
correspond une - Proposer 3 à 4 activités par l’Imprégnation ou - Les laisser comparer, se com
activité. séance. l’observation). positionner au sein du éva
- Faire attention à la faisabilité et • Par rangées mais sur groupe.
à la pertinence de l’activité. la même activité. - Passer dans les gr.
Choisir les - Ne pas poser de s question s • A quatre. - Ne pas monopoliser la Po
supports en mais donner des consignes. • Trinômes. parole. rép
fonction des (Activités de compréhension : • Binômes-tandems - Animer - Orienter. cor
objectifs - Repérage des Indices de la •  Mise en commun : - Dépanner. Remédier. ch
d’apprentissage situation de communicat°; la Chaque gr. doit rendre - Porter au tableau de au
et non l’inverse. progression thématique ; les compte en évaluation temps à autre quelques fic
réseaux lexicaux ; repérage des (élève rapporteur). indices.
unités de sens, etc.). • Se référer à la pédag. - Pratiquer une pédagogie
(Activités de langue  : (gramm. de Coopérative. différenciée.
texte) ; articulations ; système - Ne pas poser les Ut
des temps questions - Réponses l’o
- Réécriture ; qui relèvent de les
- Synthèse. l’Evaluation et non de la etc
formation.
 
Intitulés d’activités de groupes à proposer :
 
Repérage d’éléments sémantiques ou thématiques.
Recherche dans le texte d’éléments pertinents.
Identification d’indices lexicaux ou grammaticaux.
Mise en évidence de mots ou d’énoncés.
 
Complétion d’énoncés.
Appariement : (termes –> définitions - exercices fléchés).
Insertion d’éléments, de mots ou de paraphrases explicatives.
 
Classement dans un tableau.
Distinction entre éléments.
Comparaison entre résultats.
 
Transformation d’énoncés.
Reformulation d’énoncés.
Réfutation d’arguments.
Réécriture de phrases (au passif, au style indirect, au pluriel, etc.).
 
Elaboration ou repérage de plans
Résumé de phrases ou de paragraphes.
Débat, Synthèse, Compte Rendu.
Modalités d’Evaluation des Activités :
 
- Consacrer 5 à 10 min. de MISE EN COMMUN (évaluation, correction et remédiation) pour chaque activité.
- Chaque groupe délègue un élève pour socialiser et rendre compte des résultats de l’Activité réalisée.
- Eviter de désigner constamment les mêmes élèves pour le Compte Rendu.
- La classe doit participer à l’Evaluation et à l’appréciation de ce qui a été fait par les groupes.
- Porter au tableau à chaque fois et au fur et à mesure une trace écrite à porter sur les cahiers.
Activités et tâches.
Il serait souhaitable que l’intitulé de chaque activité soit clairement et précisément formulé. Il doit cibler
un objectif d’apprentissage précis et la difficulté doit être à la hauteur des possibilités d’un élève
moyen. Pour ne pas être pris de court par le temps, il convient de proposer des activités de 15
minutes. Par ailleurs, il faut proposer des activités liées :
 
Au niveau Discursif : présence – absence et visée de l’énonciateur, progression thématique, choix et
organisation des arguments, des événements, etc.
Au niveau Textuel : réseaux lexicaux, différents substituts, enchaînements, lexique thématique –
relationnel, niveaux de langue, etc.
Au niveau phrastique : syntaxe, vocabulaire, orthographe lexicale et orthographe grammaticale, etc.
 
Exemples d’activités de groupes :

Activités de Compréhension. Activités de langue.


- Mettez (Vrai – Faux) devant ces phrases. - Relevez les indices de l’énonciation dans tel parag.
- Répondez par écrit à ces 4 questions. - Repérez les articulateurs d’organisation.
- Choisissez les bonnes réponses dans ce qui suit … QCM. - Faites correspondes les mots avec les définitions.
- Faites correspondre les titres aux parag. - Retrouvez dans le 2ème parag. le synonyme ou l’antonyme
- Donnez un sous-titre à chaque parag. – un titre au texte. du mot …
-Classez les mots suivants dans le tableau. - Relevez du 3ème parag. le champ lexical lié mot générique
- Complétez l’énoncé à l’aide des mots suivants… …
- Retrouvez l’ordre logique des parag. - Rétablissez la ponctuation dans cet énoncé.
- Répondez à ces questions ou posez les questions qui ont - Réécrivez l’énoncé à la forme négative / interrog. / au
suscité ces réponses. passé simp. / au Passif / au style indirect / au pluriel, etc.
- Dégagez le plan texte. - Reliez les propositions à l’aide des articulateurs logiques
- Dégagez la progression thématique du texte – du parag. qui conviennent.
- Etablissez le schéma narratif - ou actanciel – du texte. - Complétez les énoncés à l’aide des articulateurs …
- Résumez le parag. – ou le texte – en quelques lignes. - Construisez des phrases à l’aide des mots suivants : …
- autres … - autres …
Merci pour votre attention.

Vous aimerez peut-être aussi