Vous êtes sur la page 1sur 19

UNIVERSITE DE SETIF

année Médecine
3ième
FACULTE DE MEDECINE
Année: 2020/2021
LABORATOIRE DE BIOCHIMIE

Enzymes sériques et
tissulaires

Dr. CHIKHI FAIROUZ


Assistante en biochimie

09/28/2021 Exploration biochimique du LCR 1


Plan de travail:
I. Introduction.
1- Définition.
2- Nature des enzymes présentes dans le plasma.
3- Origine et métabolisme des enzymes sériques.
4- Intérêt de la détermination de ces enzymes .
II. Principaux enzymes sériques
1- Protocole
2- Indications
3- Contre-indications
III. Examen du LCR
1- Examen macroscopique
2- Analyses  Biochimiques
Glycorachie
Protéinorachie
Chlorurachie
IV. Electrophorèse des protéines totales
V. Classification des LCR par profil protéique
Conclusion.
09/28/2021 Exploration biochimique du LCR 2
Introduction.
1- Définition.
Les enzymes sont des
protéines qui, en raison
de leurs propriétés
spécifiques, agissent sur
un substrat en le
transformant en un
produit tout en restant
intact à la fin de la
réaction.

• . Ces enzymes se
trouvent normalement
dans le sérum en faible
quantité et à des taux
bien déterminés.

09/28/2021 Exploration biochimique du LCR 3


• Isoenzymes:
- protéines de structures différentes, ont
qualitativement la même action sur le
même substrat.
- diffèrent par:
 Répartition: cellulaire, sub cellulaire dans
les liquides biologiques.
 Propriétés physiques et chimiques,

2- Nature des enzymes présentes dans le


plasma.
• Cellulaire ex: enzymes de la glycolyse, de
l’uréogenèse.
• Sécrétions exocrines ex: amylase
pancréatique ou parotidienne.
• Présence dans le plasma est sans rapport
avec leur rôle biologique.

09/28/2021 Exploration biochimique du LCR 4


3- Origine et métabolisme des enzymes sériques
• Libération dans le plasma en rapport avec le renouvellement cellulaire
(sujet normal).
• Modification de la perméabilité des membranes cellulaires(pathologique).
• Sont ensuite catabolisés ou éliminés.
• L’ élimination urinaire+++ pour les enzymes de faible masse
moléculaire(amylase).
• L’élimination biliaire rôle très faible

09/28/2021 Exploration biochimique du LCR 5


• Dès qu'un organe ou un tissu est lésé,
il libère dans la circulation générale
des enzymes qui lui sont propres
ainsi, pour déterminer l'organe lésé
au lieu de faire une biopsie d'organe il
est beaucoup plus facile et
confortable pour le malade
d'effectuer une prise de sang.

• Les enzymes que l'on retrouve dans le


sérum proviennent du foie, du cœur,
du pancréas, de la prostate et des
muscles.

09/28/2021 Exploration biochimique du LCR 6


4. Intérêt de la détermination de ces enzymes :

 Permet de déceler une maladie avant même qu'elle ne soit cliniquement


percevable ;
 Permet de préciser l'organe lésé et le degré d’atteinte

 Suivre l'évolution de la maladie (bon marqueur ).

09/28/2021 Exploration biochimique du LCR 7


II. Principaux enzymes sériques

Créatine-kinase (CK)

• La CK catalyse la phosphorylation réversible de la créatine par l’ATP.


La CK est une enzyme dimérique composée de
deux sous-unités polypeptidiques : M (muscle)
et B (brain = cerveau) qui forment en
s'associant trois isoenzymes : CKbb(1) et
CKmb(2) et CKmm(3)

• Le cerveau renferme pratiquement 100 % de


CKbb

• les muscles squelettiques environ 96 % de


CKmm et 4 % de CKmb

• le myocarde 60 % de CKmm et 40 % de CKmb.


Prélèvement:
sur sérum ou plasma, enzyme fragile.

Méthodes de dosage:
Variations pathologiques:
 myopathies:
- CPK ➚ +++ au début de la maladie
- moins importante après
- CPK normale dans les atteintes musculaires
neurogènes ex: poliomyélite….etc.
- CPK ➚ chez les psychotiques.

 syndromes d’écrasement musculaires:


CPK ➚ +++

 Infarctus du myocarde:
- ➚ à la 3ème heure
- max 24ème heure
- retour à la NL en 48 heures.
Lacticodéshydrogénase (LDH):
Principe:

2°) Répartition:
- enzyme ubiquitaire
- tétramérique formée de 2 subunités:
٠ A (musculaire et hépatique)
٠ B (cardiaque).
3°) Prélèvement:
- sérum ou plasma
- éviter l’hémolyse ( vu l’activité élevé dans les hématies)
Méthodes de dosage:
Intérêt sémiologique:
a) Infarctus du myocarde (LDH1)
- début ➚8ème-10ème heure
- max 48ème-72ème heure
- retour à la NL en 14 jours.
b) Affections hépatiques (LDH5):
-➚ +++ au cours hépatites (signe de cytolyse).
- Kc hépatique Itif et IIaire.
c) Autres variations:
- hyperhémolyses ➚+++ LDH1,2
- maladie de Biermer
- nécrose tubulaire rénale ➚LDH5
- Kc de la prostate
Aldolase:
Principe:

Répartition:
- l’aldolase de type musculaire(A) active sur F16DP
- l’aldolase de type hépatique(B) active sur F.1.P
- l’aldolase du cerveau(C).
Prélèvement:
Intérêt sémiologique:
Maladies hépatiques: F1P
- hépatites aigues: ٠➚1ère semaine
٠max 3ème semaine
٠diminue après
- ictères par obstruction
- cirrhose ➚ modérée
- Kc du foie

Myopathies: F1.6DP
➚ au début de la maladie puis ➘ comme CPK
Aminotransférases (transaminases) TGO=ASAT :
Principe:

Répartition:

ASAT(TGP):- [tissus hépatique]=[myocardique]


- muscles squeletiques et rein 70% des précédents
- deux isoenzymes:
1 mytochondial
1 cytoplasmique
Prélèvement:
- sérum (sans anticoagulant)
- plasma
- éviter toute hémolyse [transaminases du GR]>[transaminases du sérum]

Méthodes de dosage:
Valeurs sémiologiques:
a) Atteintes cardiaques: IDM
Tissus cardiaque est très riche en TGO
- ➚ à partir de 6ème heure
- max 36ème heure
- ➚ retour à la normale en 4à5js en abs de complications
b) Hépatites aigues (virales): TGO + TGP
- ➚ précoce avant début de l’ictère
- 6 à 100 fois la NL
- retour à la VN en 3 semaines en abs de compl
- formes anictériques➚ aussi
- reflet de cytolyse hépatique