Vous êtes sur la page 1sur 109

MODULE 2 :

Procédures comptables

1
SOMMAIRE

I. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE


A. LES PRINCIPES COMPTABLES

B. LE PLAN COMPTABLE
1. Les comptes spécifiques et leur fonctionnement

2. Les autres comptes

2
SOMMAIRE

II. LES TECHNIQUES COMPTABLES


A. LES OPÉRATIONS SPÉCIFIQUES
1. L’avance de démarrage

2. Contribution de l’Etat

3. Les subventions

4. Les immobilisations

5. Les paiements sur le compte spécial

6. Les demandes de remboursement de fonds

B. LES TECHNIQUES DE COMPTABILISATION

3
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

Le manuel de Comptabilité Générale


Information Financière et Audit édité par la

Banque Mondiale énonce que "La Banque


exige de ses emprunteurs qu'ils fassent en

sorte d'appliquer des systèmes de gestion


financière et de comptabilité permettant de

générer une information financière fiable4


Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

C'est pourquoi les procédures comptables


doivent être élaborées de manière à
répondre à ces exigences.
Les procédures comptables que nous
évoquerons dans ce mémoire sont
relatives aux projets de développement
urbains.

5
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

Ainsi, leurs particularités résultent du fait


qu'elles ne permettent pas de dégager un
résultat comptable, mais de rendre
compte aux bailleurs de fonds et au
maître d'ouvrage l'utilisation des fonds
mis à la disposition de l'entité
gestionnaire du projet.

6
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

L'efficacité de la comptabilité du projet


dépend de la qualité du plan comptable de
base. Le système comptable applicable
dans notre environnement est le Système
Comptable OHADA qui répond aux
mêmes principes comptables que sur le
plan international.

7
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.1. Les principes comptables (1/11)


Les huit principes comptables
généralement reconnus par les normes
internationales et qui ont été repris par le
système comptable OHADA sont les
suivants:

8
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.1. Les principes comptables (2/11)


Le principe de prudence :
L'application de ce principe conduit à
constater en charges, dès leur
connaissance, les pertes éventuelles sur
les périodes à venir mais à ne pas prendre
en considération des gains potentiels à
réaliser sur les périodes à venir.

9
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.1. Les principes comptables (3/11)


La permanence des méthodes
L'application de ce principe permet la
comparabilité des états financiers annuels
successifs. Les changements de
méthodes doivent être identifiés, justifiés
et leur impact chiffré.

10
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.1. Les principes comptables (4/11)


Le principe d'intangibilité du bilan
d'ouverture
Ce principe se traduit par le fait que le
bilan d'ouverture d'un exercice doit
correspondre au bilan de clôture de
l'exercice précédent.

11
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.1. Les principes comptables (5/11)


La spécialisation des exercices
L'application de ce principe signifie que la
vie de l'entreprise étant découpée en
exercices à l'issue desquels sont publiés
des états financiers annuels, il faut
rattacher à chaque exercice tous les
produits et les charges qui le concernent.

12
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.1. Les principes comptables (6/11)


Le coût historique
Ce principe signifie qu'à leur date d'entrée
dans de patrimoine de l'entreprise, les
biens acquis à titre onéreux sont
enregistrés à leur coût d'acquisition, les
biens acquis à titre gratuit à leur valeur
vénale et les biens produits, à leur coût de
production.
13
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.1. Les principes comptables (7/11)


La continuité de l'exploitation
L'application de ce principe permet de
considérer que l'entreprise est
normalement en activité c’est-à-dire
comme devant continuer à fonctionner
dans un avenir raisonnablement
prévisible.

14
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.1. Les principes comptables (8/11)


Le principe de transparence
Les comptes doivent être arrêtés de
manière loyale, ce qui suppose une
présentation claire de l'information et dans
le cadre de la réglementation du Système
Comptable OHADA

15
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.1. Les principes comptables (9/11)


L’importance significative
L'application de ce principe doit permettre
un allègement de l'information sur des
éléments de faible importance, mais
également, un approfondissement de
cette information sur des évènements
majeurs.

16
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.1. Les principes comptables (10/11)


La prééminence de la réalité(économique)
sur l'apparence (juridique)
Ce principe conduit à donner dans les
états financiers, la priorité à la réalité
économique sur la forme ou l'apparence
juridique. Son application conduit, par
exemple à inscrire à l'actif des bilans des
utilisateurs, la valeur des biens pris en
17
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.1. Les principes comptables (11/11)


La prééminence de la réalité(économique)
sur l'apparence (juridique ) (suite)
en crédit-bail comme s'ils en étaient
propriétaires en dépit de l'apparence
juridique. Il faut noter que ce principe est
d'origine anglo-saxonne. Son application
est délicat et peut être source de distorsion
d'une entreprise à une autre.
18
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


La structure du plan comptable est
basée sur celle du Système Comptable
OHADA. Certaines entités gestionnaires
du projet optent pour une séparation des
comptabilités notamment celle relative
au fonctionnement de l'entité elle-même,
et celle relative au projet.

19
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


En effet le plan comptable spécifique au
projet fait apparaître uniquement une
catégorie de comptes particuliers relatifs à
son activité.

20
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Outre les comptes que l'on retrouvera
dans le plan comptable général ou dans le
Système Comptable OHADA, nous
présenterons ci-après, les comptes
particuliers du projet qui sont de deux
catégories. Ceux émanant des comptes
de tiers et ceux qui émanent de la
comptabilité-budgétaire.
21
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


1.2.1. Les comptes spécifiques et leur fonctionnement

Les comptes de tiers et de trésorerie

On pourrait par exemple retrouver les


comptes de tiers suivants:

22
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


•Comptes 401xx Fournisseurs Travaux
Ces comptes enregistrent les factures ou
les décomptes introduites par les
entreprises travaux et les prestations de
services. Ils sont regroupés par type de
marchés. Les soldes de ces comptes
représentent les dettes effectives du projet

23
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


• Comptes 450xx Paiement en instance
Ces comptes sont classés par bailleur et
en dessous de chaque bailleur par crédit,
et en dessous de chaque crédit par
catégorie, Ils enregistrent les paiements
en instance auprès des bailleurs de fonds.

24
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Les soldes de ces comptes sur la balance
générale des comptes représentent les
paiements en suspens auprès des
bailleurs de fonds et les paiements sur les
comptes spéciaux non encore demandés
en remboursement

25
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Les soldes des paiements en instance
doivent être égaux à la somme cumulée
des demandes en cours de
réapprovisionnement et des paiements sur
le compte spécial en cours de
reconstitution. Ces comptes sont par
nature créditeurs.

26
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable

• Comptes 460xx Avances de


démarrage
Ces comptes enregistrent les avances de
démarrage faites aux entreprises. Ils sont
classés par type de travaux. Les soldes de
ces comptes en comptabilité représentent
les montants des avances non encore
déduites des facturations des entreprises.
27
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable

Ces comptes doivent être par nature


débiteurs. (II faut retenir qu'il s'agit des
avances accordés aux fournisseurs pour
des travaux).

28
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


• Comptes 462xx Pénalités
Ces comptes enregistrent les pénalités
calculées aux entreprises retardataires. Ils

sont classés par type de travaux, par


catégorie et par marché. Les soldes de
ces comptes représentent les pénalités
non encore apurées en comptabilité. Ces
29
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


• Comptes 465xx Retenues de garantie
Ces comptes enregistrent les retenues de
garantie calculées sur les factures des
entreprises et sont classés par type de
travaux, par catégorie et par marché. Les
soldes de ces comptes en comptabilité
représentent xx% des montants des
factures et sont par nature créditeurs.
30
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


•Comptes 466xx Paiement sur le
compte spécial
Ces comptes enregistrent les paiements
effectués sur le compte spécial et dont le
remboursement n'est pas encore
demandé. Ces comptes sont par nature
débiteurs

31
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


•Comptes 468 xx Demande de
réapprovisionnement du compte
spécial
Ces comptes enregistrent les demandes
de réapprovisionnement envoyées au
bailleur de fonds et qui ne sont pas encore
approuvées à la date de clôture de
l’exercice.
32
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


•Comptes 482xx Travaux
Les comptes travaux contiennent la
substance essentielle de la comptabilité
d'un maître d'ouvrage délégué. Ils
enregistrent les factures introduites en
comptabilité par les entreprises. Ils sont
classés par type de convention, par
catégorie et par marché.
33
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Ces comptes sont par nature débiteurs. Ils
fonctionnent comme les comptes de
charges dans une comptabilité régulière.

34
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


•Comptes 510xx Comptes
d'alimentation des bailleurs
Ces comptes permettent de gérer
cumulativement les W A (Withdrawal
Advice) des bailleurs de ronds. Ils
enregistrent les avis de décaissements
des bailleurs de fonds (WA ...).

35
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Ils sont classés par bailleur, par
convention, et par catégorie prévue dans
les accords de crédit. Les soldes de ces
comptes en comptabilité représentent
l'ensemble des décaissements effectués
par les bailleurs pour le compte du projet.
Ces comptes sont par nature créditeurs.

36
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable

•Comptes 520xx Banques

Ils fonctionnent de la même façon que les


comptes financiers en comptabilité
régulière

37
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable

• Comptes 580xx Comptes de virement


interne

Ils fonctionnent de la même façon que les


comptes financiers en comptabilité
régulière.

38
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable

• Comptes 580xx Comptes de virement


interne

Ils fonctionnent de la même façon que les


comptes financiers en comptabilité
régulière.

39
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Les comptes d’engagement
Il s'agit des comptes de la classe 9
préconisés par le Système Comptable
OHADA, qui permettent à une entreprise
d'enregistrer les engagements hors bilan.

40
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Les engagements hors bilan représentent
les droits et les obligations de l'entreprise
dont les effets chiffrables sur le montant et
la consistance du patrimoine sont
subordonnés à la réalité de conditions ou
d'événements ultérieurs,
On retrouvera les différents comptes
suivants:
41
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


• Comptes 901xx Accord de crédit
Ils enregistrent les accords de crédit
valorisés sous une seule rubrique. Ces
comptes ne sont mouvementés au cours
du projet que lorsqu'il y a augmentation ou

diminution de crédit ou dans les cas les


plus fréquents de réallocation de crédit.
42
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Le solde de ces comptes sur la balance
générale représente le montant global du
crédit hormis les fluctuations de change.

43
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


• Comptes 905xx Crédits consommés
Ces comptes enregistrent les
consommations de crédit. Ils sont
mouvementés sur la base des contrats
(les marchés) signés avec les entreprises
de travaux et les prestataires de services.

44
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Les soldes de ces comptes sur la balance
générale des comptes en un temps T
représentent les niveaux de
consommation des crédits catégorie par
catégorie.

45
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


• Comptes 911xx d’engagement /
bailleurs de fonds
Ils enregistrent les promesses de crédit
faites par les bailleurs de fonds catégorie
par catégorie. Ces comptes ne sont
mouvementés qu’en cas d’augmentation
ou de diminution du crédit ou de
réallocation de catégorie à catégorie.
46
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Les soldes de ces comptes sur la balance
générale représente les montants globaux
des engagements des bailleurs envers le
projet.

47
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


• Comptes 915xx Crédit non décaissé
Ces comptes enregistrent les contrats
signés par l’Agence avec les entreprises
et permettent de suivre leur apurement
lors des facturations. Ils sont classés par
bailleur, par type de crédit, par catégorie
et par marché.

48
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Les soldes de ces comptes en
comptabilité représentent les montants
restants sur le contrat non encore facturés

49
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Dans le cadre du projet, les engagements
sont relatifs à la situation de l’Accord de
prêt. En effet, l’entité gestionnaire du
projet inscrit ces éléments en engagement
pour avoir un suivi de l’évolution du prêt.

50
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


Il faut noter qu’il ne s’agit pas de l’entité
d’un engagement réel vis-à-vis de la
Banque mais simplement la
matérialisation de la situation du prêt.
L’Accord de prêt est signé entre l’Etat et la
Banque.

51
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable


1.2.2. Les autres comptes

Le plan comptable du projet est basé sur


la structure du système comptable
OHADA. Ainsi, on retrouve les comptes de
la classe 1 à 9.

Les particularités sont les suivantes:


52
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable

- Au niveau de la classe 1, on ne notera


pas le compte de capital social, par
contre le compte de subvention
d’équipement constitue le compte le plus
important et enregistre la part de
financement provenant, d’une part de
l’Etat, et d’autre part de la Banque
53
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable

- Absence d’un compte de résultat. La


gestion du projet n'a pas pour finalité la
réalisation d'un résultat. Il n'apparaît donc
pas nécessaire que ce compte figure dans
le plan comptable du projet.

54
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

1. LE CADRE COMPTABLE APPLICABLE

1.2. Le plan comptable

En dehors donc des comptes spécifiques


énoncés plus haut, tous les autres
comptes fonctionnent de la même manière
que dans le plan comptable général.

55
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES

La comptabilisation des opérations du


projet est basée sur le principe comptable
de la partie double et selon les principes
comptables généralement admis sur le
plan international.

56
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques

Le système de comptabilisation présente


quelques particularités relatives à
certaines opérations spécifiques.

57
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.1. L’avance de démarrage
Il s'agit du dépôt initial comme nous
l'avons expliqué dans le premier module.
Cette opération doit être matérialisée
comptablement.

58
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.2. Contribution de l’Etat (1/3)
Il s'agit de la part de financement que
l'État doit apporter pour le bon
fonctionnement du projet. Lorsqu'un
Accord de prêt est signé entre la Banque
et l’Etat, il est défini un pourcentage de
contribution de chacune des parties pour
le financement du projet.
59
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.2. Contribution de l’Etat (2/3)
La comptabilisation de toutes opérations
effectuées par le biais de la contribution
de l'une des parties doit être faite de
manière à faire la distinction dans l'optique
d'une évaluation périodique. Cette
évaluation permet de s'assurer que
chaque partie respecte son engagement.
60
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.2. Contribution de l’Etat (3/3)
Dans notre environnement, l'on a souvent
constaté que l’Etat ne respecte pas
régulièrement cet aspect des clauses de
l'Accord. L'auditeur devra faire mention
de ce manquement.

61
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.3. Les subventions (1/6)
L'entité gestionnaire du projet n'a pas pour
objectif de réaliser les bénéfices. Son
activité ne lui permet pas de générer des
revenus. Son fonctionnement est financé
par les fonds provenant du prêt. Elle reçoit
des subventions pour le financement de
ses équipements propres et des
subventions pour son fonctionnement. 62
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.3. Les subventions (2/6)
On distinguera:
- les subventions d’équipement qui sont
relatives au financement des
immobilisations de l'entité. Le solde de
cette rubrique devra correspondre au
montant brut des immobilisations.

63
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.3. Les subventions (3/6)
- les subventions d'exploitation qui sont
relatives au financement de l'exploitation
de l'entité.

En ce qui concerne les subventions


d'équipement, elles suivent le même
traitement que celui préconisé par le plan
comptable général. 64
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.3. Les subventions (4/6)
Les subventions sont rapportées au
résultat d'une somme égale au montant de
la dotation aux comptes d'amortissement
des immobilisations acquises.

65
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.3. Les subventions (5/6)
De manière générale, on ne retrouve pas
dans les comptes de l'entité, les
immobilisations non amortissables, ainsi le
problème d'échelonnement des
subventions ne se pose pas.
Pour ce qui est des subventions
d'exploitation, une affectation directe au
résultat est effectuée. 66
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.3. Les subventions (6/6)
A chaque opération relative aux
subventions, il faut toujours faire
apparaître la contribution relative à
chaque partie prenante, à savoir l'État et
la Banque.

67
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.4. Les immobilisations (1/6)
II faut distinguer les immobilisations
affectées directement au projet et celles
relatives au fonctionnement de l’entité
gestionnaire du projet.

68
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.4. Les immobilisations (2/6)
En effet, la deuxième catégorie évoquée
ci-dessus figure au bilan de l'entité; alors
que la première catégorie est relative aux
dépenses réelles du projet et ne figure
pas au bilan de l'entité gestionnaire du
projet.

69
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.4. Les immobilisations (3/6)
Certaines entités préfèrent faire
apparaître dans leur bilan, les deux
catégories d'immobilisations et ne font
subir les amortissements qu'à celles
utilisées dans le cadre de son activité. La
mention des autres immobilisations au
bilan ne permettrait qu'un suivi comptable.
70
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.4. Les immobilisations (4/6)
Il est souhaitable à notre avis que les
immobilisations affectées directement au
projet ne soient pas mentionnées dans le
bilan de l'entité. Le contrôle de leur
existence s'effectue à travers le contrôle
des dépenses éligibles relatives au projet.

71
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.4. Les immobilisations (5/6)
Il convient toutefois de matérialiser leur
suivi comptable par la mise en place d'un
fichier des immobilisations achetées dans
le cadre du projet.

72
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.4. Les immobilisations (6/6)
A la fin du projet, un inventaire sur la base
de ce fichier peut permettre d'évaluer la
viabilité du projet ou son efficacité par
rapport aux objectifs préalablement fixés.

73
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.5. Les paiements sur le compte spécial (1/5)
Les paiements sur le compte spécial
concernent principalement les factures
des fournisseurs, entrepreneurs et
consultants, en contrepartie des
fournitures livrées, travaux ou prestations
effectués.
Les dépenses doivent être préalablement
approuvées par la Banque. 74
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.5. Les paiements sur le compte spécial (2/5)
La procédure comptable applicable est de
type classique, et ceci en fonction de la
destination et de la nature de la dépense.
Les opérations sont enregistrées selon un
ordre chronologique et ventilées par
catégorie de dépenses telle que stipulé
dans l'Accord de prêt.
75
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.5. Les paiements sur le compte spécial (3/5)
Par ailleurs, pour les paiements aux
fournisseurs et consultants étrangers
établis hors du pays concerné et qui n'ont
pas de domiciliation bancaire, il leur est
effectué un paiement direct. Ces
paiements ne transitent pas sur le compte
spécial.
76
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.5. Les paiements sur le compte spécial (4/5)
Les demandes de règlement direct par
prélèvement sur le compte de crédit
devront représenter au moins
l'équivalent de 50.000 dollars des Etats-
Unis (environ 25.000.000 F CFA)pour les
contrats des consultants indépendants.

77
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.5. Les paiements sur le compte spécial (5/5)
Le montant est de 100.000 dollars
(environ 50.000.000 F CFA) des Etats-
Unis pour les contrats de bureau
d’études, d’achats de biens, de véhicules
et de travaux de génie-civil.

78
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.6. Les demandes de remboursement de fonds (1/2)
Les demandes de remboursement de
fonds doivent faire l'objet d'un traitement
comptable spécifique.

79
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.1. Les opérations spécifiques
2.1.6. Les demandes de remboursement de fonds (2/2)
La comptabilisation de cette demande doit
permettre de suivre toutes les demandes
émises en remboursement de fonds et
surtout être utilisée pour la reconstitution
du compte spécial et du dépôt initial.

80
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.2. Les techniques de comptabilisation

SCHEMA DE COMPTABILISATION DE
QUELQUES OPERATIONS SPECIFIQUES

PROJET DE CONSTRUCTION DE VOIES


ROUTIERES EN CÔTE D’IVOIRE.

81
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.2. Les techniques de comptabilisation

La Banque Mondiale finance des


projets de construction de voies
routières en Côte d’Ivoire dans le cadre
des projets CVR-CI (Construction de
Voies Routières en Côte d’Ivoire).
L’Accord de crédit est signé entre le
représentant de la Banque en CI et le
responsable du projet.
82
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.2. Les techniques de comptabilisation
2.2.1. Les opérations à enregistrées dans la
comptabilité budgétaire

83
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.1.1. Enregistrement de l’Accord de crédit


*Support d’écriture
Accord de crédit signé par les personnes autorisées
*Ecriture type
           

90111
1   Crédit CVR 01-CI Catégorie 1 A X
90111
2   Crédit CVR 01-CI Catégorie 1 B X
911111 Cpte d’engagement CVR 01-CI Cat.1A X
  911112 Cpte d’engagement CVR 01-CI Cat.1B X
(Suivant Accord de crédit signé le xx/xx/xx )
 

*journal concerné: journal budgétaire


     

84
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.1.2. Engagement sur le crédit (Passation des marchés)


*Support d’écriture requis
- Copie du contrat signé (copie première page)
- Bon de commande
*Ecriture type
           

905111   Crédit CRV01-CI Catégorie 1 A X


905112   Crédit CRV02-CI Catégorie 1 B X
915111xx ENTTP/marché N°xx/AGEROUTE/du … X
  915111xx SCI/marché N°xx/AGEROUTE/du … X
(Suivant copie de contrat ci-contre )
       

*journal concerné: journal des engagements 85


Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.1.3. Apurement des engagements (facturation des


*Supportcontrats)
d’écriture requis
- Factures fournisseurs / Mémoire de facturation
- Procès-verbaux de finition ou d’avancement de travaux
*Ecriture type
           

915111xx   ENTTP/marché N°xx/AGETUR/du xx/xx/xx X


915111xx   SCI/marché N°xx/AGETUR/du xx/xx/xx X
905111 Crédit CVR CI-Cat.1A X
  905112 Crédit CVR CI-Cat.1B X
(Apurement des engagements suivant factures
fournisseurs jointes )
       

*journal concerné: journal des engagements 86


Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES


2.2. Les opérations spécifiques
2.2.2. Les opérations à enregistrer dans la comptabilité
générale

87
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.1. Avance de démarrage(dépôt initial sur le compte


*Support spécial)
d’écriture requis
- Avis de crédit de la banque locale
- Withdrawal Advice (WA) de la Banque Mondiale
*Ecriture type
           

520100   Banque locale BNI X


51010xx Compte courant CVR CI Cat.xx X
(Suivant avis de crédit)
       

*journal concerné: journal de banque (XXX)


88
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.2. Enregistrement factures travaux


Exemple d’une facture relative aux travaux de
construction de routes.
* Au débit

           

482xx   Travaux Autoroute du Nord X

482xx Travaux Route Korhogo/Odienné X

       

89
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.2. Enregistrement factures travaux

*Au crédit
       

401xx Fournisseur SCI/marché N°xx/AGETUR/du xx/xx/xx x


401xx Fournisseur ENTTP/marché N°xx/AGETUR/du xx/xx/xx x
460xx Avance de démarrage /SCI/marché N°xx/AGETUR du… x
460xx Avance de démarrage /ENTTP/marché N°xx/AGETUR du… x
465xx Retenue de garantie /SCI/marché N°xx/AGETUR du… x
465xx Retenue de garantie /SOTEC/marché N°xx/AGETUR du… x

(Constatation des travaux suivant facture N°xx du …)


       

90
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.2. Enregistrement factures travaux

*Pour les pénalités de retard

       

401xx   Fournisseur SCI/marché N°xx/AGETUR/du... X


401xx   Fournisseur ENTTP/marché N°xx/AGETUR/du... X
462xx Pénalité SCI/marché N°xx/AGETUR du …
  462xx Pénalité ENTTP/marché N°xx/AGETUR du..
(Suivant procès-verbal de constatation des
pénalités de retard )
       

91
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES

2.2.2.2 Enregistrement factures travaux

Ces pénalités de retard sont relatives au


respect du délai de démarrage ou de finition
des travaux selon les clauses de contrat avec
un fournisseur.

N.B. : Pour les factures établies en devises


étrangères, la procédure suivante doit être
épuisée avant la comptabilisation des factures:
92
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2. LES TECHNIQUES COMPTABLES

2.2.2.2 Enregistrement factures travaux

- identifier la date d'élaboration de la facture,


- Rechercher le cours de la devise concernée à cette
date,
- s'adresser à la banque locale pour obtenir les taux
de change,
- multiplier ce taux par le montant en devise,
-passer l'écriture comptable qui s'impose.

*journal concerné: journal des opérations diverses 93


Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.3. Enregistrement des factures en instance de règlement


*Support d’écriture
Factures fournisseurs
*Ecriture type
           

401x   Fournisseur Sté Construct. Ivoir (SCI) X


401x   Fournisseur ENTTP X
4501 Facture en instance de paiement CVR cat xx X
  4509 Facture en instance de paiement CIV. X
(Suivant factures fournisseurs)
       

*journal concerné: journal des opérations diverses


94
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.4. Paiement des factures en instance de paiement sur le


compte spécial
*Support d’écriture
Factures fournisseurs
Fiche d’écriture approuvée par le chef comptable.
*Ecriture type (journal de banque)
           

4661 Paiement sur le compte spécial (CVR) X


4669   Paiement sur le compte du projet CIV X
5201 Banque XX compte spécial X
  5209 BICICI compte spécial CIV X
(suivant demande de réapprovisionnement)
       

95
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.5. Paiement et envoi des demandes de réapprovisionnement

*Support d’écriture
Demande de réapprovisionnement
Pièces justificatives envoyées au bailleur
*Ecriture type (journal de banque)
           

Demande de réapprovisionnement cpte


4681x
spécial X
Demande de réapprovisionnement cpte du
4689x
  projet X
4661x Paiement sur le compte spécial X
  4669x Paiement sur le compte du projet X
(suivant demande de réapprovisionnement)
       

96
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.6. Enregistrement de l’accord de réapprovisionnement(1/3)

Deux types d'écritures sont à passer aux différentes dates


suivantes:
- Date de réception du Withdrawal Advice (WA) du bailleur
- Date de réception d'avis de virement sur le compte du
projet (du Trésor ivoirien ).

97
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.6. Enregistrement de l’accord de réapprovisionnement(2/3)

*Ecriture type (journal des opérations diverses)


           

5801 Virement interne compte spécial X


5802   Virement interne compte projet X
Demande de réapprovisionnement
4681x cpte spécial X
Demande de réapprovisionnement
4689x
  cpte spécial X
(suivant WA (Withdrawal Advice ) )
       

98
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.6. Enregistrement de l’accord de réapprovisionnement(3/3)


Réception de l'avis de crédit de la banque locale
*Support d’écriture
Avis de crédit
*Ecriture type (journal banque)
           

5201 Banque xx compte spécial X


5209   Banque projet X
5801 Virement interne compte spécial X
  5801 Virement interne compte projet X

     
(Suivant avis de crédit )
 

99
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.7. Reconstitution du compte spécial(1/2)


*Support d’écriture
WA de paiement
*Ecriture type (journal des opérations diverses)
           

4501x Factures en instance de paiement X


Factures en instance de paiement
5209x   (contrepartie de l’ETAT) X

482x Frais sur travaux X


5101x Compte courant du bailleur X
  5109x Compte courant (contrepartie) X
(Suivant avis WA)
       
100
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.7. Reconstitution du compte spécial(2/2)


*Support d’écriture
WA de paiement
*Ecriture type (journal des opérations diverses)
           

4501x Factures en instance de paiement X


Factures en instance de paiement
5209x X
  (contrepartie de l’ETAT)
482x Frais sur travaux X
5101x Compte courant du bailleur X
  5109x Compte courant (contrepartie) X

     
(Suivant avis WA)
 

101
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.8. enregistrement des paiements directs(1/2)

L'écriture comptable demeure la même que


celles des factures payées sur le compte
spécial. II convient de remarquer tout de même
que pour des factures établies en devises
étrangères. la procédure suivante doit être
préalable à toute opération de comptabilisation:

102
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.8. enregistrement des paiements directs(2/2)

-Avis de paiement du trésor (W A de CIV)


-identifier la date d'établissement de la facture

-Chercher le cours de la devise de facturation


pour ce jour
-Multiplier ce taux par le montant de la facture
-Procéder à la comptabilisation. 103
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.9. Opérations courantes(1/3)

Pour ces opérations, on retrouve par exemple


l'acquisition d'une immobilisation, ainsi, on aura l'écriture
suivante:

           

24xxx Immobilisation X

141xxx Subvention d’équipement X


       

104
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.9. Opérations courantes(2/3)

La facture du fournisseur sera enregistrée


suivant la procédure décrite sur la diapo
précédente. Dans le cadre de la gestion du
projet. Le financement de toutes les dépenses
provient du crédit initial.

105
Module 2: PROCEDURES COMPTABLES

2.2.2.9. Opérations courantes(3/3)

Pour la part relative aux dépenses de


fonctionnement, l’écriture suivante est enregistrée:
           

Banque (compte fonctionnement) X


Subvention d’exploitation X
       

Ensuite l'écriture de demande de remboursement


de fonds est passée.
106
CONCLUSION

107
CONCLUSION(1/2)

La prise de connaissance du cadre


fonctionnel d'un projet est un préalable
indispensable pour l'auditeur. C'est à l'issue
de cette phase que l'auditeur doit évaluer
l'étendue de sa mission, évaluer les
différents risques et élaborer son
programme de travail.
108
CONCLUSION(2/2)

Les diligences à mettre en œuvre doivent


répondre aux normes généralement
reconnues sur le plan international. L'audit
des projets doit répondre aux mêmes
exigences telles que le préconise la
Banque.
109

Vous aimerez peut-être aussi