Vous êtes sur la page 1sur 96

Chapitre F : Élasticité linéaire isotrope

Partie II : Élasticité plane

• A. Coordonnées cartésiennes
• B. Coordonnées polaires
• C. Axisymétrie

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 1


Objet du chapitre F
La recherche de solutions analytiques sur des corps de formes quelconques tridimensionnels soumis à des
chargements quelconques est quasiment impossible. Pour des pré-dimensionnements, on peut fréquemment faire
des études bidimensionnelles. Ces géométries sont plus faciles à traiter mathématiquement et les mécaniciens du
XIX° et XX° siècles ont laissé une abondante littérature tant au niveau des méthodes qu’au niveau de solutions de
problèmes particuliers. Dans cette deuxième partie du chapitre consacré à l ’élasticité linéaire, on présente les
différents cas 2D : déformation plane, déformation plane généralisée, contrainte plane, et axisymétrie. Les résultats
développés concernent notamment des problèmes de flexion, de concentration de contraintes et d’enveloppes
épaisses sous pression. Les champs de déplacements, de déformations et de contraintes obtenues sont des références
absolues pour qualifier des approximations numériques. Les résultats théoriques ont été confirmés par des analyses
expérimentales.
Le temps imparti à ce cours étant limité, le lecteur est invité à consulter les ouvrages spécialisés cités en référence
dans la première partie de ce chapitre d ’élasticité.

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 2


Résultats
Déformation plane Théorie des enveloppes cylindriques
épaisses de longueur infinie
 ε11 ε12 0  σ11 σ12 0
[ ε] = ε12 ε 22 0 [ σ ] = σ12 σ 22 0  Champ des déplacements radiaux
 0 0 0  0 0 σ33
1 p i R i2 − p e R e2
σ33 = ν ( σ11 + σ 22 ) ur = r
2( λ + µ ) R e − R i
2 2

1 p i − p e R e2 R i2
Contrainte plane +
2µ R e2 − R i2 r
 ε11 ε12 0   σ11 σ12 0
[ ε] = ε12 ε 22 0  [ σ ] = σ 12 σ 22 0
Champ des contraintes

 0 0 ε33   0 0 0
pi R i2 − pe R e2 pi − pe R e2 R i2
ν σrr = − 2
ε33 = − ( σ11 + σ 22 ) Re − Ri R e − R i2 r 2
2 2

E
pi R i2 − pe R e2 pi − pe R e2 R i2
σθθ = + 2
Fonction d’Airy Re − Ri
2 2
R e − R i2 r 2
en coordonnées cartésiennes
pi R i2 − pe R e2
φ = fonction biharmonique σ33 = 2ν = ν ( σrr + σ θθ )
Re − Ri
2 2

∂ 2φ ∂ 2φ ∂2φ σ rr + σθθ = cte


σ11 = σ22 = σ12 = −
∂X 2 2 ∂X12 ∂X1∂X 2

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 3


A. Coordonnées cartésiennes A.a. Définitions
Hypothèses : Solution indépendante de X3 .

Déformation plane : u3=0 


Tenseur desεdéformations
33 =0 Tenseur des contraintes
ε 11 ε 12 0  σ 11 σ 12 0
[ε~]= ε 12 ε 22 
0 ⇒ [σ~]=  σ 12 σ 22 0

 0 0 0  0 0 σ 33
ε 33 =0 σ33 = ν ( σ11 + σ 22 ) σ 33 #0

Déformation plane généralisée : u3=cte  ε 33 =cte


Tenseur des déformations Tenseur des contraintes
 ε 11 ε 12 0  σ 11 σ 12 0
[ε~]= ε 12 ε 22 0 ⇒ [σ~]=  σ 12 σ 22 0

 0 0 ε 33  0 0 σ 33

ε33 / ∫ σ33dS3 = 0
S3
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 4
A. Coordonnées cartésiennes A.a. Définitions
.
Hypothèses : Solution indépendante de X3

Contrainte plane : σ 33 =0
Tenseur des contraintes Tenseur des déformations
 σ 11 σ 12 0  ε 11 ε 12 0
[σ~]=  σ 12 σ 22 
0 ⇒ [ε~]= ε 12 ε 22 
0
 0 0 0   0 0 ε 33
σ 33 =0
ε 33 #0

ν ν
ε33 = − ( σ11 + σ 22 ) = − ( ε11 + ε 22 )
E 1+ ν

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 5


A. Coordonnées cartésiennes A.b. Déformation plane
.
Cylindre Hypothèses :
d’axe e3 Cylindres longs
d'axe e3 ==> u3=0
et actions dans le plan
e2 e1,e2

L3 Solution
indépendante de X3

Tenseur des déformations

 ε 11 ε 12 0
[ε~]= ε 12 ε 22 0

e1
 0 0 0
Tenseur des contraintes
 σ 11 σ 12 0
Plan e1,e2 ⇒ [σ~]=  σ 12 σ 22 0

étudié
e3  0 0 σ 33
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 6
A. Coordonnées cartésiennes A.b. Déformation plane
.
Relations de Lamé

Tenseur des contraintes

λ (ε 11 +ε 22 )+ µ
2 ε11 µ
2 ε12 0 
[~ ]=
σ µ
2 ε12 λ (ε 11 +ε 22 )+ µ
2 ε 22 0 

 0 0 λ (ε 11 +ε 22 )

Loi de Hooke

Tenseur des déformations

(1 −υ )σ 11 −υ σ22 σ 12 0
ε[~ ]= 1  σ 12 (1 −υ )σ 22 −υ σ11 
0
2G 
 0 0 0
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 7
A. Coordonnées cartésiennes A.b. Déformation plane
..
Équilibre des contraintes en tout point du plan e1,e2

∂σ 11 ∂σ 12
+ +ρ b1 = 0
∂X 1 ∂X 2
∂σ 12 ∂σ 22
+ +ρ b 2 = 0
∂X 1 ∂X 2
∂ 2σ 12 ∂ 2σ 11 ∂ 2σ 22 ∂(ρ b1 ) ∂(ρ b 2 )
2 = − − − −
∂X1 ∂X 2 ∂X 12
∂X 2 2
∂X 1 ∂X 2
Condition de compatibilité dans le plan e1,e2
∂ 2ε 11 ∂ 2ε 22 ∂ 2ε 12
+ =2
∂X 2 2
∂X 12
∂ X 1 ∂X 2
Équilibre + compatibilité

∂2(σ 11+σ 22)+ ∂2(σ 11+σ 22)= −1 ∂(ρ b1)+ ∂(ρ b2)
∂X12 ∂X22 1 −υ  ∂X1 ∂X2 
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 8
A. Coordonnées cartésiennes A.b. Déformation plane
..
Équation générale sans second membre

∂ 2 (σ 11 +σ 22 ) ∂ 2 (σ 11 +σ 22 )
+ =0
∂X 12
∂X 22

∇ 2 (σ 11 +σ 22 )= 0

Solution particulière de l'équation avec second membre


pour e2 vertical et des actions volumiques de pesanteur
dans le cas d 'un domaine rectangulaire dans le plan e1,e2

σ 22 = ρ gX 2 + C
σ 11 = σ 12 = 0

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 9


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Recherche d'une fonction de contrainte φ .
satisfaisant dans tous les cas :

∇ 2 (σ 11 +σ 22 )= 0
Solution ( Airy [1862])

∂ 2φ ∂ 2φ ∂ 2φ
σ 11 =
∂X 22
, σ 22 =
∂X 12
, σ 12=
∂X 1 ∂X 2
-
∂ 4φ ∂ 2φ ∂ 4φ
⇒ +2 + =0
∂X 14
∂X 1 ∂X 1 ∂X 2
2 2 4

Définition
d'une
fonction ∇ 4φ = 0
biharmonique

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 10


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
.
Cas des actions de volume dérivant d’un potentiel w

r uuuuuuuuu
r
f = −grad ( w )
∂ 2φ ∂ 2φ
σ11 = +w σ 22 = +w
∂X 2 2
∂X1 2

∂ 2φ
σ12 = −
∂X1∂X 2

Exemple : gravité suivant l’axe e2

w = −ρgX 2
∂ 2φ ∂ 2φ
σ11 = σ 22 = − ρgX 2
∂X 2 2 ∂X1 2

∂ 2φ
σ12 = −
∂X1∂X 2

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 11


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
.
Fonctions polynomiales:
∞ ∞
φ = ∑∑ C mn x1m x n2
m =0 n =0

∞ ∞
( m + 2 )( m + 1) m( m − 1) C m + 2 ,n − 2 
  m−2 n −2
∑∑  + 2 m ( m − 1)( n − 1 ) C mn x1 x 2 = 0
m=2 n =2
+ ( n + 2 )( n + 1) n ( n − 1) C m − 2 ,n + 2 
 
bx 22
Traction uniaxiale φ=
2
Cisaillement pur φ = cx1 x 2
3
dx
Flexion sans cisaillement φ= 2

6 3
ex x
Poutre en porte à faux φ = cx1 x 2 + 1 2
6
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 12
A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
X 1 X 32
Exemple de flexion: φ = cX 1 X 2 + e
6
Calcul du bilaplacien de φ
∂φ X 32 ∂ 2 φ ∂ 3φ ∂ 4 φ ∂ 4φ
= cX 2 + e ⇒ = = = =0
∂X 1 6 ∂X 12 ∂X 13 ∂X 14 ∂X 12 ∂X 22
∂φ X 1 X 22 ∂ 2φ ∂ 3φ ∂ 4φ
= cX1 + e ⇒ = eX1 X 2 ⇒ = eX1 ⇒ =0
∂X 2 2 ∂X 2
2
∂X 2
3
∂X 2
4

La fonction φ est biharmonique


quelles que soient les constantes c et e

∂ 2φ
σ 22 = =0
∂X 1
2

Les contraintes respectant


les équations d'équilibre ∂ 2φ
σ11 = = eX1 X 2
et les conditions de compatibilité ∂X 2
2

sont donc données par :


∂ 2φ X 22
σ12 = − =c+e
∂X 1 X 2 2

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 13


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Quelles actions doit-on appliquer sur un domaine plan
rectangulaire pour avoir un champ de contraintes défini
par les équations précédentes?
Actions de
Actions de
surface t(-
surface
1)
?
t(2) ?
e2
b

h E
e1

Actions de
L surface
t(1) ?
Domaine Actions de
rectangulaire surface t(-
étudié
2)
?

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 14


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
 X 22 
 eX1X 2 c+e 0 
 2 
Tenseur des
 X 22 
contraintes dérivé [ σ] =  c + e 0 0 
de la fonction d'Airy 2
 
 0 0 υeX1X 2 
 
 
L'existence d'une surface libre pour X2=h/2 et X2=-h/2
impose une condition entre les constantes c et e :

 h h2 
 eX 1 c+e 0   h2 
 2 8   0  c + e 8   0 
 h2       
{φ }
(2)
= c + e
8
0 0  1  =  0  = 0 
  0  0  0 
 0 h  
0 υeX1   
 2 

h2 Condition
⇒ c = −e de surface
8 libre
{ φ } = −{ φ }
(2) ( −2 )

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 15


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
 e 2 h
2

 eX1 X 2 (X 2 − ) 0 
Tenseur des contraintes  2 4 
2
pour le cas e 2 h 
des surfaces libres
[ σ] =  ( X 2 − ) 0 0 
2 4
 0 0 σ 33 
X2=h/2 et X2=-h/2  
 
 
Équilibre à la surface pour X1=0
 e 2 h
2

 0 (X 2 − ) 0 
 2 4  − 1  0 
    e 2 h 

2 2
e 2 h
{φ } =  2 ( X 2 − 4 )
( −1)
0 0   0  = − ( X 2 − ) 
    2 4 
0 0 σ 33   0   0 
 
 
 
Équilibre à la surface pour X1=L
 e h2 
 eLX 2 ( X2 −
2
) 0   eLX 2 
 2 4  1 
h 2
h2 
{φ }
(1) e
=  ( X2 −
2
2

4
) 0
   e
0  0 =  ( X 2 −
2 
)
   2 4 
0 0 σ 33  0  0 
  
 
 

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 16


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Contraintes tangentielles aux limites
3 R2
σ e2 σ12
Max
=
21 2 bh

e1
σ 21
Résultante des contraintes tangentielles suivant
l'axe e2
h/2 h/2
e h2
R 2 = b ∫ σ12 dX 2 = b ∫ − ( X 2 − 2
)dX 2
−h / 2 −h / 2
2 4
h3 12
R 2 = −eb ⇒ e = − 3 R2
12 bh
Moment résultant des contraintes
tangentielles
2
e 2 h
h/2 h/2
M 3 = b ∫ σ12 X 2 dX 2 = b ∫ − (X 2 − )X 2 dX 2 = 0
−h / 2 −h / 2
2 4
M3 = 0

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 17


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Contraintes normales aux limites 6L
e2 σ11
Max
=− R2
σ 11=0 bh 2

σ 11

e1

Résultante des contraintes normales suivant


l'axe e1
h/2 h/2
R1 = b ∫σ
−h / 2
11 dX 2 = b ∫ eLX dX
−h / 2
2 2 =0
Moment résultant des contraintes
normales
h/2 h/2
M3 = b ∫
−h / 2
σ11X 2dX 2 = b ∫
−h / 2
eLX 22dX 2 e2 R2
e1
3 R2
h
M 3 = eb L = R 2L M3
12
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 18
A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Carte de la contrainte tangentielle σ 12
Répartition quadratique
3 R2
e2 σ12
Max
=
e1 2 bh
Maxi
Zéro

Carte de la contrainte tangentielle σ 12


tracée avec l’échelle de la contrainte normale
e2
e1 σ12
Max
h
= 4
σ11
Max
L

Carte de la contrainte normale σ 11


Répartition bilinéaire 6L
e2 σ11
Max
=− 2
R2
bh
e1 Maxi
Zéro
Mini

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 19


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Loi de Hooke

Hypothèse de déformation plane


Cas
général
ε 33 = 0 ⇒ σ 33 = ν( σ11 + σ 22 )
σ 33 = ν σ11 = νeX1 X 2 Cas traité

Tenseur des déformations infinitésimales


 ( 1 − ν2 ) e  2 h2  
 eX1X 2  X2 −  0
 E 4G  4 
 
 e  2 h2  ( 1 + ν ) υeX X 0
[ ε] =   X2 −  − 1 2

4G  4  E
 
 0 0 0
 
 

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 20


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy

Déplacements
∂u 2 e e X 22
= −υ X1X 2 ⇒ u 2 = −υ X1 + f1 ( X 1 )
∂X 2 E E 2
∂u1 ∂u 2 e h2 ∂u 1 e X 22 df1 ( X1 )
+ = (X 2 − ) =
2
−υ +
∂X 2 ∂X1 2G 4 ∂X 2 E 2 dX 1
∂u1 e h2 e X 22 df1 ( X1 )
= (X 2 − ) + υ
2

∂X 2 2G 4 E 2 dX1
∂u1 X 22  e υ  e h 2 df1 ( X1 )
=  + − −
∂X 2 2  G E  2G 4 dX1
X32  e υ  e h 2 df1 ( X1 )
⇒ u1 =  +  − X 2 − X2
2  G E  2G 4 dX1
∂u1 e d 2f1 ( X1 )
= X1X 2 = − X2
∂X1 E dX12
e X13
⇒ f1 ( X1 ) = + a 1X1 + a 2
E 6
e X 22 e X13
u 2 = −υ X1 + + a 1X1 + a 2
E 2 E 6

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 21


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Déplacements Pas de
rotation
e2 suivant e3

R2 e1
Pas de
déplaceme
nt
suivant e2

 e L3
u 2 ( L ) = 0 ⇒ a 2 = − E 6 − a 1L
e X13 
u2 = + a 1X1 + a 2 ⇒ 
 ∂u 2 ( L ) = 0 ⇒ a = − e L
2
E 6
 ∂X1
1
E 2
e  X13 + 2L3  e L2
u2 =  − X1
E 6  E 2
e L3 R 2 12 L3
u Max
2 =− =
E 3 E bh 3 3

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 22


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Fonction Fonctions analytiques
d’Airy
Méthode de Kolosoff-Muskhelishvili(1909):

Solution des
contraintes φ = Re[zψ (z) +χ (z)]
σ 11 +σ 22 = 2[ψ′ (z)+ ψ′ (z)]
σ 22 −σ 11 + 2iσ 12 = 2[zψ′′ (z)+χ ′′ (z)]
2G(u1 + iu2 ) =κ ψ(z) −zψ′ (z) −χ ′ (z)
Solution des déplacements
Contrainte plane: Déformation plane:

κ = 3 − 4υ 3 −υ
κ=
Rappels
1 +υ
z = x1 + ix 2 z = x1 − ix 2
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 23
A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Membrane ou massif troués soumis à une pression interne p
eθ e2

er
ψ ( z) = 0
A θ
χ' ( z ) = ⇒ p
z
e1
A
χ'' ( z ) = − 2
z

σ11 + σ 22 = 2  ψ ' ( z ) + ψ ' ( z )  = 0


A
σ22 − σ11 + 2iσ12 = 2  zψ '' ( z ) + χ'' ( z )  = −2 2
z
A A
2 (
−2σ11 + 2iσ12 = −2 2 2iθ
= − 2 cos 2θ − i sin 2θ)
ρe ρ
A A
σ12 = 2 sin 2θ σ11 = −σ 22 = 2 cos 2θ
ρ ρ
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 24
A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
σ11 = −σ22 = A2 cos 2θ σ12 = A2 sin 2θ
ρ ρ
Matrice de changement
cos θ − sin θ
de base entre les axes
[ L ] =  
e1,e2 et er,eθ
 sin θ cos θ 
A [ L ]Tcos 2θ sin 2θ [ L ] = A 1 0 
ρ2  sin 2θ − cos 2θ ρ2 0 − 1
 
A 1 0 − 1 = p  ⇒ A = −pa 2
Application de la
pression interne p
pour ρ =a a 2 0 − 1 0  0  Contrainte
radiale
[ σ] = −p a 2 
1 0
2
Tenseur des contraintes ρ 0 − 1 Contrainte
dans les axes polaires
circonférentielle
Contrainte radiale

Bord du trou 1,2


1
ρ=a 0,8
- rr/p

0,6
τMax = p 0,4
0,2
σVM = p 3 0
0 1 2 3 4 5 6
a/r

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 25


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Contrainte de von Mises
Échelles
-0,97
-0,82
-0,66
-0,50
-0,34
-0,18
0,00
0,18 σrr a2
0,34 =− 2
0,50 p ρ
σVM a2 0,66
= 3 2
p ρ 0,81
0,97

Contrainte radiale Contrainte circonférentielle

σrr a2 σθθ a 2
=− 2 = 2
p ρ p ρ

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 26


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Contrainte σ 11
Contrainte σ 22

σ11 a2 σ22 a 2
= − 2 cos 2θ = cos 2θ
p ρ p ρ2

Contrainte σ 12

Échelles
-0,97
-0,82
-0,66
-0,50
-0,34
-0,18
0,00
0,18
0,34
0,50
σ12 a 2 0,66
= sin 2θ 0,81
p ρ2 0,97

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 27


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Contrainte de von Mises

Massif de
1000 mm x 1000 mm
Trou de 10 mm

Massif de
100 mm x 100 mm
Trou de 10 mm

e2

e1

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 28


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Membrane trouée soumise à une traction uniforme σ T

σT A
ψ ( z) = z+
4 z
σ B C
χ' ( z ) = − T z + + 3
2 z z

e2
er
a
θ
e1

σ T
σ T

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 29


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Application de la méthode de Kolosoff-Muskhelishvili
σT A σ A A
ψ ( z) = z + ⇒ ψ ' ( z ) = T − 2 ⇒ ψ '' ( z ) = 2 3
4 z 4 z z
σ A σ A
ψ ' ( z ) = T − 2 e −2iθ ⇒ ψ ' ( z ) = T − 2 e 2iθ
4 ρ 4 ρ
σ B C σ B C
χ' ( z ) = − T z + + 3 ⇒ χ'' ( z ) = − T − 2 − 3 4
2 z z 2 z z
σ11 + σ 22 = 2 ψ ' ( z ) + ψ ' ( z )  = 4 Re ( ψ ' ( z ) )
A −2iθ A A
σ11 + σ 22 = σ T − 2 e − 2 2 e 2iθ = σ T − 4 2 cos 2θ
ρ 2
ρ ρ
σ22 − σ11 + 2iσ12 = 2  zψ '' ( z ) + χ '' ( z ) 
 A σ B C
σ 22 − σ11 + 2iσ12 = 2  2 3 z − T − 2 − 3 4 
 z 2 z z 
A B C
σ22 − σ11 + 2iσ12 = 4 2 e −4iθ − σ T − 2 2 e −2iθ − 6 4 e −4iθ
ρ ρ ρ
A B C
σ22 − σ11 = 4 2 cos 4θ − σ T − 2 2 cos 2θ − 6 4 cos 4θ
ρ ρ ρ
A B C
2σ12 = −4 2 sin 4θ + 2 2 sin 2θ + 6 4 sin 4θ
ρ ρ ρ

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 30


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Terme N°1 Terme N°2 Terme N°3 Terme N°4 Terme N°5 Terme N°6
σT σ T A A B C
σ11 = + − 2 2 cos 2θ − 2 2 cos 4θ + 2 cos 2θ + 3 4 cos 4θ
2 2 ρ ρ ρ ρ
σ σ A A B C
σ22 = T − T − 2 2 cos 2θ + 2 2 cos 4θ − 2 cos 2θ − 3 4 cos 4θ
2 2 ρ ρ ρ ρ
A B C
σ12 = −2 2 sin 4θ + 2 sin 2θ + 3 4 sin 4θ
ρ ρ ρ
Matrice de
cos θ − sin θ 
changement [ ] 
L = 
de base  sin θ cos θ 
 σrr σ rθ   σ11 σ12  T
σ σ θθ 
= [ L ] σ σ  [ L] Composantes
Composantes  rθ  12 22 
dans la base
dans la base
cartésienne
polaire

Changement de
σT 1 0  T σ T  1 0 
base des termes [ ]   [ L] =  
L
N°1 2 0 1  2 0 1
σT 1 0  T σ T  cos 2θ − sin 2θ 
Changement de [ L]   [ L ] = 2  − sin 2θ − cos 2θ
base des termes 2  0 − 1  
N°2

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 31


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Changement de base des termes N°5

3C cos 4θ sin 4θ  T 3C cos 2θ sin 2θ 


[ L]   [ L] = ρ 4  sin 2θ − cos 2θ 
ρ4  sin 4 θ − cos 4 θ   
Changement de base des termes N°6

B  − cos 2θ sin 2θ  T B  −1 0 
− [ L ]  sin 2θ cos 2θ  [ L ] = − 2  
ρ2   ρ  0 1 
2A cos 2θ + cos 4θ sin 4θ  T
− 2 [ L]   [ L] =
ρ  sin 4θ cos 2 θ − cos 4 θ 
Changement de 2A  2 cos 2θ sin 2θ 

ρ2  sin 2θ 0 
base des termes
N°3 et 4

σT B  σ T C A
σrr = + 2 + + 3 4 − 4 2  cos 2θ
2 ρ  2 ρ ρ 
Composantes
des contraintes σ σ B C
dans la base polaire
σθθ = T − T cos 2θ − 2 − 3 4 cos 2θ
2 2 ρ ρ
 σ C A
σrθ =  − T + 3 4 − 2 2  sin 2θ
 2 ρ ρ 

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 32


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy

e2
er
a
θ
e1

σ T
∀θ σ T

σT B  σT
σrr = + 2 +  + 3 C4 − 4 A2  cos 2θ = 0
2 a  2 a a 
σ
σrθ =  − T + 3 C4 − 2 A2  sin 2θ = 0
Conditions aux
limites au bord du
trou
 2 a a 
σ σ
⇒ A = −B = T a 2 et C = T a 4
2 2
σ  a2 a2 a4 
σ11 = T  2 − 3 2 cos 2θ − 2 2 cos 4θ + 3 4 cos 4θ 
2  ρ ρ ρ 
σ  a2 a4 a2 
σ 22 = T  2 2 cos 4θ − 6 4 cos 4θ − 2 cos 2θ 
2  ρ ρ ρ 
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 33
A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy

e2
er
a
θ
e1

σ T
σ T

Contraintes σ 11 pour θ =π /2

3,5
3

( )
2,5
2
Max( σ11 ) = σT 1 + 2 a
T

1,5 b
1
0,5
0
0 1 2 3 4 5 6
a/r

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 34


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Contrainte de Von Mises Contrainte radiale
Échelles
-3,18
-2,65
-2,12
-1,59
-1,06
-0,53
0,00
0,53
1,06
1,59
2,12
2,65
3,18

Contrainte circonférentielle Contrainte de cisaillement σ rθ

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 35


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Contrainte de Von Mises Contrainte σ 11

Échelles
-3,18
-2,65
-2,12
-1,59
-1,06
-0,53
0,00
0,53
1,06
1,59
2,12
2,65
3,18

Contrainte σ 22
Contrainte σ 12

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 36


A. Coordonnées cartésiennes A.c. Fonction d'Airy
Contrainte de von Mises

Plaque de
1000 mm x 1000 mm
Trou de 10 mm

Plaque de
100 mm x 100 mm
Trou de 10 mm

e2

e1

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 37


A. Coordonnées cartésiennes A.d. Contraintes planes

Hypothèses : L3<<L1 et L3<<L2 + Plans e1,e2: surfaces libres

L1
L3
e2
σ 33 =0
σ 13 = 0
σ 23 = 0
L2 e1
Tenseur des
contraintes

σ 11 σ 12 0
[σ~ ]=  σ 12 σ 22 
0
e3  0 0 0

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 38


A. Coordonnées cartésiennes A.d. Contraintes planes
Loi de Hooke

Déformations infinitésimales

 1 σ 12 
 E [ 11
σ −υ σ22 ]
2G
0 
 σ 
ε[~ ]= 12 1 [ 22 −υ σ11 ]
σ 0 
 2G E 
 −υ ]
 0 0 [
σ 22 +σ 11
E 

Méthode identique au cas de la déformation plane


pour combiner les équations d'équilibre et la condition
de compatibilité avec un second membre différent :

∂ 2 (σ 11 +σ 22 ) ∂ 2 (σ 11 +σ 22 )  ∂(ρ b1 ) ∂(ρ b 2 )
+ = −(1 +υ ) + 
∂X1 2
∂X2 2
 ∂ X 1 ∂ X 2 

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 39


B. Coordonnées polaires B.a. Fonction d’Airy

Fonctio ∂ 2 φ 1 ∂φ 1 ∂ 2 φ
n ∇ φ= 2 +
2
+
∂r r ∂r r 2 ∂θ 2
d’Airy
 ∂ 2 1 ∂ 1 ∂ 2  ∂ 2 φ 1 ∂φ 1 ∂ 2 φ 
∇ φ =  2 +
4
+ 2 2  2 + + 2 2 
 ∂r r ∂r r ∂θ  ∂r r ∂r r ∂θ 
Bilaplacie
Actions volumiques
n r uuuuv
dérivant d’un ρb = grad ( w )
potentiel
Contraint
e 1 ∂φ 1 ∂ 2 φ
radiale
σ rr = + 2 2 +w
r ∂r r ∂θ
Contrainte
circonférentiel ∂ 2φ
σθθ = 2 + w
le ∂r
Contrainte
1 ∂φ 1 ∂ 2 φ
de σ rθ = 2 −
cisaillement r ∂θ r ∂r∂θ Contrainte axiale
Déformation
σ3r = σ3θ = 0 plane
Contrainte
axiale
σ33 = 0 ou σ33 = ν ( σrr + σθθ )
Contrainte
plane
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 40
B. Coordonnées polaires B.a.Fonction d’Airy
Fonction de contrainte en coordonnées polaires

[
φ = a 0 ln r + b 0 r 2 + c 0 r 2 ln r ]
a1 c
+ d 0 r 2 θ + a '0 θ +
rθ sin θ − 1 rθ cos θ
2 2
 3 a '1 
+  b1r + + b1r ln r  cos θ
 '

 r 
 3 c'1 
+  d1r + + d'1r ln r  sin θ
 r 
 n a '
' −n +2 

 n+2
 a n r + bn r + n + bn r
n

 cos nθ
∞  r d0 = 0 c0 = 0
 
+ ∑  
 a 1 (1 − ν )
n =2  n c '
' −n +2  b'1 = −
+  c n r + d n r + n + d n r
n+2 n
 sin θ 4
  r 
 c (1 − ν )
d'1 = − 1
4

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 41


B. Coordonnées polaires B.b. Problème de Flamant
Fonction φ = ar θ sin θ
d’Airy
Contraint 1 ∂φ 1 ∂ 2φ 2a
e σrr = + 2 2 = cos θ
radiale r ∂r r ∂θ r
Contrainte ∂ 2φ
circonférentiel σθθ = 2 = 0
∂r
le
1 ∂φ 1 ∂ φ 2
Contrainte σrθ = − =0
de r ∂θ r ∂r∂θ
2

cisaillement 2aν
σ33 = cos θ
r
Surface du demi-plan

e2
E
r
θ P(r, Vecteur
e3 θ )e contrainte
r
Φ (r)

e1

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 42


B. Coordonnées polaires B.b. Problème de Flamant
Résultant ur π/ 2 r( r) Élément de
e R= ∫
−π / 2
φ Lrdθ
surface
ur π/ 2
2a ur π / 2 2a uu
r
R= ∫ cos θLrdθe1 + ∫ cos θ sin θLrdθe2
2

−π / 2
r −π / 2
r
ur  θ sin 2θ 
π/ 2
ur  cos 2θ 
π/ 2
uu
r
R = 2aL  + e1 + 2aL  e2
2 4  −π / 2  4 −π / 2
ur ur
R = aπLe1

Densité
linéique Élément de
de force p surface
L
E
Evaluation de a r
ur ur ur θ
R = aπLe1 = pLe1 e3 P(r,θ )
er
p Φ (r)
⇒a = e1
π
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 43
B. Coordonnées polaires B.b. Problème de Flamant

Isocission maxi 2a
σ rr = cos θ = cte
r
x1 = r cos θ 
x 2 = r sin θ  1 1
 ⇒ cos θ =
2
r 2R
( x1 − R ) − x 2 = R 
2 2

Équation d’un cercle Équation d’un cercle


de rayon R et Centré en de rayon R et Centré en
x1=R x1=R
en coordonnées en coordonnées polaires
cartésiennes

L
E
r
θ
σθθ = 0  σ rr
e3 P(r,θ )  ⇒ τ Max
=
σrθ = 0  2
er
σ rr =2τ Max =cte Φ (r

isochromatiques e1 )

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 44


B. Coordonnées polaires B.b. Problème de Flamant
Contrainte de von Mises Échelles Contrainte radiale
-1,39
-1,16
-0,92
-0,69
-0,46
-0,23
0,00
0,23
0,46
0,69
0,92
1,16
1,39

Contrainte circonférentielle Contrainte de cisaillement σ rt

Contrainte nulle Contrainte nulle

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 45


B. Coordonnées polaires B.b. Problème de Flamant
Contrainte de von Mises Échelles Contrainte σ 11
-1,39
-1,16
-0,92
-0,69
-0,46
-0,23
0,00
0,23
0,46
0,69
0,92
1,16
1,39

Contrainte σ 22
Contrainte de cisaillement σ 12

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 46


B. Coordonnées polaires B.c. Membrane trouée
φ = ( Ar 2 + Br 4 + Cr −2 + D ) cos 2θ + E ln r + Fr 2

b e2
er
a
θ
e1

Champ des contraintes dans le disque


de rayon intérieur a et de rayon extérieur b
( )
σ rr = − 2A + 6Cr −4 + 4Dr −2 cos 2θ + Er −2 + 2F
( )
σ θ θ = 2A + 12Br 2 + 6Cr − 4 cos 2θ − Er − 2 + 2F
σ rθ = ( 2A + 6Br 2
)
− 6Cr − 4 − 2Dr − 2 sin 2θ

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 47


B. Coordonnées polaires B.c. Membrane trouée

b e2
er
a
θ
e1

Pour b tendant vers l’infini et des contraintes finies B=0


( )
σ rr = − 2A + 6Cr −4 + 4Dr −2 cos 2θ + Er −2 + 2F
( )
σ θ θ = 2A + 6Cr − 4 cos 2θ − Er − 2 + 2F
σ rθ = ( 2A − 6Cr − 2Dr ) sin 2θ
−4 −2

Pour des rayons polaires r >> a, la distribution des


contraintes est approchée par :
σ rr = −2A cos 2θ + 2F

r → ∞  σ θ θ = 2A cos 2θ + 2F
 σ = 2A sin 2θ
 rθ

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 48


B. Coordonnées polaires B.c. Membrane trouée

b e2
er
a
θ
e1

Matrice de
changement cos θ − sin θ 
de base [ L] =  
 sin θ cos θ 
 −2A cos 2θ + 2F 2A sin 2θ  T
[ ]
L  [ L]
 2A sin 2θ 2A cos 2θ + 2F 
 −2A + 2F 0 
[ ] 
σ =
 0 2A + 2F 

Contraintes dans
les axes e1,e2
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 49
B. Coordonnées polaires B.c. Membrane trouée
Traction suivant l’axe e1

b e2
er
a
θ
e1

σ σ T
T

σ11 = −2A + 2F = σT  A = −σT / 4 Traction


⇒
σ 22 = 2A + 2F = 0  F = σT / 4 σ Te1

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 50


B. Coordonnées polaires B.c. Membrane trouée

b e2
er
a
θ
e1

Bord du trou =
1 
σ rr = σ T − 6Ca − 4 + 4Da − 2 = 0  surface libre
2
1 ⇒
σ rθ = − σ T − 6Cr − 4 − 2Dr − 2 = 0
2 
a4 a2
C = − σT D = σT
4 2
σ rr = Ea −2 + σ T / 2 = 0 ⇒
a2
E = − σT
2
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 51
B. Coordonnées polaires B.c. Membrane trouée

e2
er
a
θ
e1

σ T σT 0  Max( σθ θ)
0 σ  ⇒ =2
σT  a 2  σT  a4 a2  σ
σ rr = 1 −  + 1 + 3 4 − 4 2  cos 2θ  T T
2  r2  2  r r 
σ T  a 2  σT  a4  σT 0  Max( σθ θ)
σθθ = 1 + 2  − 1 + 3 4  cos 2θ 0 ⇒ =4
2  r  2  r   − σT  σT

Résultat σT  a4 a2 
σrθ = −  1 − 3 4 + 2 2  sin 2θ
final 2  r r 
 π
σθθ  a ,  = σ11 ( 0,a ) = 3σ T
 2
Max ( σθθ ) = 3σT

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 52


C. Axisymétrie C.a. Hypothèses
Hypothèses:
géométrie,
conditions aux limites
et chargement
indépendants de θ Déplaceme
nt
radial
e3 → → →
u = u r er + u 3 e3
Déplaceme
u3 nt
axial

uθ =0
eθ Déplacement
M ur circonférenti
er e2 el

e1
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 53
C. Axisymétrie C.b. Équilibre interne
Tenseur des déformations

 ∂u r 1 ∂u 3 ∂u r  

∂r
0  ∂ + ∂ 
 2 r x 3 
[ε~ ]=  0
ur
0


 r 
 1 ∂u 3 + ∂u r  0
∂u 3 
 2  ∂r ∂x 3  ∂x 3 
 

Équations d'équilibre en tout point du volume

∂σ rr ∂σ r3 1
+ + (σ rr −σ θ θ )+ρ b r = 0
∂r ∂x3 r
∂σ 3r ∂σ 33
+ +ρ b 3 = 0
∂x r ∂x 3

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 54


C. Axisymétrie C.c. Enveloppes épaisses
Enveloppes cylindriques à parois épaisses
en déformation plane suivant e3 : u3=0
→ →
=
u u r er Une seule
composante
de déplacement
e3
L3>Re
Ri
Re

L3
M e
θ
e2
er
e1

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 55


C. Axisymétrie C.c. Enveloppes épaisses
Enveloppes cylindriques à parois épaisses
en déformation plane suivant e3
Tenseur des déformations
Déformation
radiale Déformation
 ∂ur  circonférentielle
 ∂r 0 0 
 ur 
ε[~]= 0 r 0

 0 0 0
 
Contrainte Contrainte
radiale circonférentielle
Tenseur des contraintes

  ∂ ur ur ∂ ur 
λ  +
 ∂ r r 2 ∂r + µ 0 0 
   

[~]=
σ 0 λ ur + ur + 2µ ur 0 

  ∂ r r  r 
 ∂ u u 
0 0 λ r
+ 
r
  ∂ r r 
Contrainte axiale

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 56


C. Axisymétrie C.c. Enveloppes épaisses
Enveloppes cylindriques à parois épaisses
en déformation plane suivant e3

Équation d'équilibre dans le volume

∂σ rr 1
+ (σ −σ θ θ )+ρ b r = 0
∂r r
rr

 ∂ 2 u r 1 ∂u r u r 
[λ + 2µ] 2 + − 2  +ρ b r = 0
 ∂r r ∂r r 

d  1 d(ru r ) ρ br
  = −
dr r dr  λ + 2µ

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 57


C. Axisymétrie C.c. Enveloppes épaisses
Enveloppes cylindriques à parois épaisses
en déformation plane suivant e3
Déplacement radial
Équation sans second membre

d  1 d(ru r ) B
  =0 u r = Ar +
dr r dr  r
Tenseur des déformations infinitésimales

 B 
A − 2
0 0
 r 
B
[ε~ ]=  0 A+ 0
 r2 
 0 0 0
 

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 58


C. Axisymétrie C.c. Enveloppes épaisses
Enveloppes cylindriques à parois épaisses
en déformation plane suivant e3

Tenseur des contraintes

 λ + µ − B 
 
 2 A 2  A r 2 0 0
 
[~]=  
σ 0 2λ A+ 2µ  A+ 2  0 
B
  r  
 0 0 λ
2 A

 

Remarque

σrr + σθθ = 2A ( λ + µ )
Indépenda
nt
de r

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 59


C. Axisymétrie C.c. Enveloppes épaisses
Enveloppes cylindriques à parois épaisses
en déformation plane suivant e3
Conditions aux limites

pe Équilibre sur la
surface externe
pe pe
e n −p 
 →e  e
θ er  t =  0 
pe pe    0
 
Dan
e1 s
er,eθ
pe e
pe θ er
pe pi
pi  pi n
Équilibre sur la   = 

i
 t 0 
surface externe     pi pi e1
0 Dan pi
s
er,eθ
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 60
C. Axisymétrie C.c. Enveloppes épaisses
Enveloppes cylindriques à parois épaisses
en déformation plane suivant e3
Équilibre sur la surface externe de l'enveloppe cylindrique

  B  
λ + µ −
 2 A 2  A 2  0 0
  R e  1
 e 

 B   
 t = 0 2λ A+ 2µ A+ 2 0  0
    Re   0
 0 0 2λ A 
 
 
Équilibre sur la surface interne de l'enveloppe cylindrique

  B  
λ + µ
 2 A 2 A − 0 0
  R i2  −1
 →i   B   
 t  = 0 2λ A + 2µ A + 2 0  0
    R i  
0
 0 0 2λ A 
 
 
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 61
C. Axisymétrie C.c. Enveloppes épaisses
Enveloppes cylindriques à parois épaisses
en déformation plane suivant e3

Calcul des constantes A et B

(p − p )
= i e e RiR
2 2
( ) R
2
p − R
2
e pe
2µ B 2λ +µ A = i i

R e −R i R e −R i
2 2 2 2

Contraintes : Formules de Lamé (1852)

2
− 2
− 2 2
σ rr = i i2 e2 e − 2i e2 i R
p R p R p p R e

R e −R i R e −R i r
2

2
− 2
− 2 2
σθ θ = i i2 e2 e + 2i e2 i R
p R p R p p R e

R e −R i R e −R i r
2

p R
2
− p R
2
σ 33 = 2υ i i2 e2 e
R e −R i

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 62


C. Axisymétrie C.c. Enveloppes épaisses
Enveloppes cylindriques à parois épaisses
en déformation plane suivant e3

Cylindre à paroi épaisse

2
1,5
Contrainte normée

1
0,5
0
75 100 125 150 175 200 225
-0,5
-1
-1,5
σ rr /p
σρρ/π
Rayon en mm σ θθ /
sqq/p
(σp(srr+sqq)/p
rr +
σσszz zz )/p
θθ

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 63


C. Axisymétrie C.c. Enveloppes épaisses
e3
Contrainte de von Mises

Échelles

er
e3 e3
Contrainte radiale Contrainte circonférentielle

er er

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 64


C. Axisymétrie C.d. Enveloppes
minces
Enveloppes cylindriques à parois minces
en déformation plane suivant e3

e<<R et L3>R
e3
e
R

L3

e2
e1

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 65


C. Axisymétrie C.d. Enveloppes minces
Enveloppes cylindriques à parois minces
en déformation plane suivant e3

 pi −pe 
 2 0 0 
 
[~]= 0
σ R
(pi −pe ) e 0 

 0 0 υ (pi −pe) R
 e
σ θθ
Amplificatio
n
de la
pi pression

Équilibre du demi tube


2RL ( pi − pe ) = 2eLσθθ
Résultante
Résultante des
des
actions
actions
externes
internes
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 66
C. Axisymétrie C.e. Exercice n°1 : Disque en rotation
Corps de révolution en rotation uniforme
Équation avec second membre Accélératio

d 1 d(ru ) ρ ω2
r
n


r
 = centrifuge
dr  r dr  λ + 2µ
Solution particulière de
e3 l'équation avec second membre
ω ρ ω2 r 3
ur =
8(λ + 2µ )
e2

e1 Solution générale de l'équation avec


second membre pour un disque plein
ρ ω2 r 3
u r = Ar + (λ + µ )
8 2

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 67


C. Axisymétrie C.e. Exercice n°1 : Disque en rotation
Corps de révolution en rotation uniforme

Composantes des déformations


∂u r
ε rr = = A + 3Cr 2
∂r
ur
εθ θ = = A + Cr 2
r
ρ ω2
C=
8( λ + 2µ )

Composantes des contraintes

( ) (
σ rr = λ 2A + 4Cr 2 + 2µ A + 3Cr 2 )
σθ θ = λ ( 2A + 4Cr ) + 2µ( A + Cr )
2 2

2λ + 3µ
r = R ⇒ σ rr = 0 ⇒ A = − CR 2
λ+µ

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 68


C. Axisymétrie C.f. Exercice n°2 : Frettage d’un arbre
Emmanchement forcé
Avant montage :

serrage

R = R −s 0 < s << R
d a
Ra

Rd
Hypothèse des déplacements
radiaux infinitésimaux :

u << R u << R
d a

Après montage : Relation de serrage :

R +u = R +u = R ⇒ud −ua = s
d d a a

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 69


C. Axisymétrie C.f. Exercice n°2 : Frettage d’un arbre
Champ des déplacements :

R
ur = A r r≤ R
a a
pour
a
u
en r = R u =u ⇒A = R
a a a
r R
R
u aR
⇒u = a
r r
R
Champ des déformations : Contrainte
a
uR radiale
ε rr = ε θ θ = ε 33 = 0 sur l’arbre pour
R
r=R
Champ des contraintes :
a
u R
σ rr = σθ θ = 2(λ +µ ) R u aR = σ Rrr
R 2(λ +µ )
a
uR
σ 33 = 2λ
R

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 70


C. Axisymétrie C.f. Exercice n°2 : Frettage d’un arbre
Champ des déplacements :

Re
− σ Rrr R2
ur = r
2( λ + µ ) R e − R
2 2

2 2
σ Rrr R e R 1

R

2µ R e2 − R 2 r

Déplacement de l'alésage ( r=R) :

R  R2 R 2 
u dR = −σ Rrr 2  + e
Re − R2  2( λ + µ ) 2µ 
 

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 71


C. Axisymétrie C.f. Exercice n°2 : Frettage d’un arbre
Condition de serrage :
u dR − u aR = s

Contrainte radiale pour r =R : pf

( λ + µ)
R e2 − R 2 s

R
σ = −2µ
R
rr
( λ + 2µ ) R e2 R
E R e2 − R 2 s pf
σ =−
R
= −p f
rr
(
2 1 − υ2 R e2) R

Re
Contrainte axiale :
R2
σ 33
R
= −2υ σRrr
R e2 − R 2

Contrainte circonférentielle pour r =R :


R e2 + R 2
σ R
θ θ = −σ R
rr
R e2 − R 2

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 72


C. Axisymétrie C.f. Exercice n°2 : Frettage d’un arbre
Emmanchement forcé
Déplacements en fonction du serrage

µ( R e2 − R 2 )
u aR = − s
( λ + 2µ ) R 2
e

µR 2 + ( λ + µ ) R e2
u dR = s
( λ + 2µ ) R e
2

Montage thermique :
α est le coefficient de dilatation thermique
de chaque matériau

Refroidisseme
nt
de l'arbre
s
∆T a = −
αa R
Chauffage s
de ∆T d = d
l'alésage αR

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 73


C. Axisymétrie C.f. Exercice n°2 : Frettage d’un arbre
Emmanchement forcé

Contrainte de Von Mises

σ VM = 2
σ Rrr
Re − R 2
3R 4
e +[( 1 − 2 υ ) 2
R4 ] 1/ 2

σ VM = 2µ
( λ + µ) [3R 4
e + (1 − 2υ) R 4
2
]1/ 2
s
( λ + 2µ ) R e2 R
1/ 2
E s  3 (1 − 2 υ ) R 
2 4

σ VM =  + 
1 − υ 2 R  4 4 R e4 

Contrainte de Tresca
2R e2
τ MAX
= 2 σ Rrr
Re − R 2

τ MAX = 4µ
( λ + µ)
s
( λ + 2µ ) R
E s
τ MAX =
1 − υ2 R
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 74
C. Axisymétrie C.g. Exercice n°3 : Frettage de deux enveloppes
Enveloppes frétées
Avant montage : serrage Enveloppe externe

R 2i = R 1e − s 0 < s << R

R2e
Enveloppe interne

R1e

R2i
R1i

Hypothèse des déplacements


radiaux infinitésimaux dans
les deux enveloppes :
u 2i << R u 1e << R

Après montage : Relation de serrage :

R 2i + u 2i = R 1e + u 1e= R ⇒u −u = s
2i 1e

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 75


C. Axisymétrie C.g. Exercice n°3 : Frettage de deux enveloppes
Champ des déplacements
dans l’enveloppe interne :

R
pi
B1 =
( pi − p f ) R R2 2
1i
2µ R 2 − R 1i2
1 pi R 1i2 − p f R 2
A1 =
2 ( λ + µ ) R 2 − R 1i2 pf
u1 = A1r + B1 / r
R pi R 1i2 − p f R 2 ( pi − pf ) RR 1i2
u ( R ) = u1e =
1
+
2 ( λ + µ ) R 2 − R 1i2 2µ R 2 − R 1i2

Champ des contraintes dans l’enveloppe interne:

pi R 1i2 − p f R 2 ( pi − pf ) R 2 R 1i2
σ rr = 2 ( λ + µ) A1 − 2µB1 / r =
( 1) 2

R − R1i
2 2
r2 R 2 − R1i2
pi R 1i2 − p f R 2 ( pi − p f ) R 2R 1i2
σθθ = 2 ( λ + µ) A1 + 2µB1 / r =
( 1) 2
+
R 2 − R1i2 r2 R 2 − R1i2

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 76


C. Axisymétrie C.g. Exercice n°3 : Frettage de deux enveloppes
Champ des déplacements dans pe

R2e
l’enveloppe externe :

B2
( p − pe )
= f
R 22e R 2
2µ R 22e − R 2
1 pf R 2 − pe R 22e pf
A2 =

R
2 ( λ + µ ) R 22e − R 2
u ( ) = A 2 r + B2 / r
2

R pf R 2 − pe R 22e
u ( R ) = u 2i =
( 2)
2 ( λ + µ ) R 22e − R 2
( p − pe )
+ f
RR 22e
2µ R 22e − R 2 pe

Champ des contraintes dans l’enveloppe externe :


( 2)
σrr = 2 ( λ + µ ) A 2 − 2µB2 / r =
p f R 2 − p e R 2e
2
2

( p f − pe ) R 2e2
R2
R 22e − R 2 r2 R 22e − R 2
p f R 2 − pe R 22e ( pf − pe ) R 22e R 2
( 2)
σθθ = 2 ( λ + µ ) A 2 + 2µB2 / r = 2
+
R 22e − R 2 r2 2
R 2e − R2

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 77


C. Axisymétrie C.g. Exercice n°3 : Frettage de deux enveloppes
Condition de serrage :

Déplacement radial de Déplacement radial de


l’enveloppe externe pour l’enveloppe interne pour
r=R r=R

u 2i − u1e = s
R pi R1i2 − pf R 2 ( pi − pf ) RR1i2
u1e = +
2 ( λ + µ ) R − R1i
2 2
2µ R 2 − R1i2
−1 pf R 3 1 pi RR1i2
u 2i = +
2 ( λ + µ ) R − R1i 2( λ + µ) R 2 − R1i2
2 2

Contribution
 2
R  de la pression
p
 e 2
2e

 ( 2e ) 
R − R 2 externe

pf =
( R 2
− R1i2 ) ( R 2e
2
− R2 ) 
 +p R 2
1i


Contribution
R 2 ( R 2e − R1i2 ) ( R − R1i ) 
de la pression
2
 i 2 2

  interne

+ 2µ
( λ + µ) s  Contribution

 ( λ + 2µ ) R  du serrage

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 78


C. Axisymétrie C.g. Exercice n°3 : Frettage de deux enveloppes
Expression réduite de la pression de frettage :

R 2e = k 2 R
R1i = k1 R
λ+µ 1
=
λ + 2µ 2 ( 1 − ν )
 k 22 
p
 e 2 
 ( 2 )
k − 1 

pf =
( 1 − k12 ) ( k 22 − 1) 
 +p k 2
1


( k 2 − k1 )  ( 1 − k1 ) 
2 2 i 2

 E s
+
 ( ) 
 2 1 − ν2 R 

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 79


C. Axisymétrie C.g. Exercice n°3 : Frettage de deux enveloppes

pf =
( 1 − k ) ( k − 1) 
2
1
2
2
p
k
+
2
1E s

( k − k )  ( 1 − k ) 2 ( 1 − ν ) R 
2
2
2
1
i 2
1
2

Pression de
pf =
( 1 − 0,64 ) ( 1,44 − 1)  p 0,64 + 105
s
frettage  
( 1,44 − 0,64 )  i ( 1 − 0,64) R
 s
pf = 0,198 1,7777p i + 105 
 R
Contraintes dans l’enveloppe interne
pi k12 − pf ( pi − pf ) R2 k12 0, 64pi − pf R2
( 1)
σ rr = − = −1,777 ( pi − pf ) 2
1 − k12 r2 1 − k12 0, 36 r
pi k12 − pf ( pi − pf ) R 2 k12 0, 64pi − pf R2
( 1)
σθθ = + = +1,777 ( pi − pf ) 2
1 − k12 r2 1 − k12 0, 36 r
0,64pi − pf
σ(33) =
1

0 ,18
Contraintes dans l’enveloppe externe
pf R 2 k 22  R2 
σ(rr ) =
2
− p = p f 2 , 2727 − 1, 4545
r 2 
f
k 22 − 1 r 2 k 22 − 1 
pf R 2 k 22  R2 
σ(θθ) =
2
+ p = p f  2 , 2727 + 1, 4545
r 2 
f
k 22 − 1 r 2 k 22 − 1 
σ(33) = 4 ,5454p f
2

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 80


C. Axisymétrie C.g. Exercice n°3 : Frettage de deux enveloppes
Contrainte radiale en Mpa 0
80 90 100 110 120
-20

-40

-60

-80

-100

-120
Rayon des enveloppes en mm

Serrage=0 Serrage=0,025 Serrage=0,05 Serrage=0,1

350
Contrainte circonférentielle

300

250
en Mpa

200
150

100

50
80 90 100 110 120
Rayon des enveloppes en mm

Serrage=0 Serrage=0,025 Serrage=0,05 Serrage=0,1

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 81


C. Axisymétrie C.g. Exercice n°3 : Frettage de deux enveloppes
Réservoir de gaz sous pression :
Rayon externe R2e =120 mm
Rayon
interne
R2e =80 mm
Interface

pi= Enveloppe externe


Enveloppe interne
100 Mpa

350
Contrainte de von Mises en

300

250
Mpa

200

150

100
80 90 100 110 120
Rayon des enveloppes en mm

Serrage=0 Serrage=0,025 Serrage=0,05 Serrage=0,1

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 82


C. Axisymétrie C.h. Thermo-élasticité linéaire découplée
Déformatio Déformatio Déformatio
n n n
totale élastique Thermique

ε rr
=ε el
rr
+ε th
rr

ε θ θ = ε θelθ +ε θ thθ
ε 33
=ε el
33
+ε th
33

ε r3 = ε
el
r3

Relations de Lamé

σ rr =λ ε[ rr +εθ θ +ε 33 −3α∆ T(r)]+ 2µε[ rr −α∆ T(r)]


σθ θ =λ ε[ rr +εθ θ +ε 33 −3α∆ T(r)]+ 2µε[θ θ −α∆ T(r)]
σ 33 =λ ε[ rr +εθ θ +ε 33 −3α∆ T(r)]+ 2µε[ 33 −α∆ T(r)]
σ r3 = µ2 εr3

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 83


C. Axisymétrie C.h. Thermo-élasticité linéaire découplée
Équation d'équilibre

d 1 d(rur ) = 3λ + 2µ α d∆ T()
r
dr r dr  λ + 2µ dr

Déplacement radial

3λ + 2µ α∆ () + + B
r
1
ur ∫
= T r rdr Ar
r Ri λ + 2µ r
Solution Solution générale
particulière de l'équation
de l'équation sans second
avec second membre
membre

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 84


C. Axisymétrie C.i. Exercice n°4 : Conduite isolée
Une conduite de transport de fluide reliant un terminal à un pétrolier est constituée d'un tube épais de matériau isolant
mécaniquement "souple" monté entre deux tubes minces d'acier beaucoup plus "rigides" dont on n’étudiera pas
les déformations mécaniques dans l'étude proposée. On considère l'ensemble en déformation plane suivant l'axe de la conduite.
Le tube de matériau isolant a pour rayon intérieur Ri et pour rayon extérieur kRi avec k>1.
Le tube d'acier extérieur de la conduite ne subit aucun déplacement radial alors que sous l'effet du passage du fluide,
le tube d'acier intérieur subit un déplacement radial ui.
En reprenant la solution générale du champ de déplacements dans les enveloppes cylindriques épaisses sans action volumique :

B
u r = Ar + Isolant
r
a) Evaluer les constantes A et B à partir des conditions aux limites imposées et des caractéristiques de la conduite
et donner l'expression du déplacement radial dans le tube d'isolant en fonction de k, Ri et r
b) Déduire du champ de déplacements la dilatation volumique unitaire.
Pour simplifier les expressions, on posera 2 ui
=a Tube
(k −1 i
2
R) interne

c) En considérant l'isolant comme un matériau élastique linéaire de constantes de Lamé λ et µ ,


donner l'expression des composantes du tenseur des contraintes.
d) Calculer les contraintes radiales et circonférentielles dans l'isolant au niveau de ses rayons intérieur et extérieur.
e) Calculer les contraintes de cission maximale ( contrainte de TRESCA)
aux rayons intérieur et extérieur de l'isolant et en déduire la zone la plus chargée.
f) Vérifier que la contrainte de Von Mises permet de prédire le même résultat Tube
g) Application : le déplacement radial imposé ui est d'origine thermique et peut donc s'exprimer par avec externe
α le coefficient de dilatation du tube intérieur de la conduite et ∆ T la variation de température subie par ce tube.
Si σ e est la limite d'élasticité du matériau isolant, calculer la variation maxi de température du tube intérieur
pour conserver un comportement élastique de l'isolant en négligeant ses déformations thermiques.
Comment doit on choisir le diamètre extérieur de la conduite pour des variations de température importantes
en fonction du diamètre intérieur. Est-ce que le calcul sans les déformations thermiques de l'isolant respecte le principe de précaution?

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 85


C. Axisymétrie C.i. Exercice n°4 : Conduite isolée

Solution générale pour les enveloppes épaisses


B
u r = Ar +
r
Condition aux limites sur le rayon extérieur Re=kRi : ur=0
B B
u r = AkR i + =0⇒A =−
kR i ( kR i ) 2
Condition aux limites sur le rayon intérieur Ri : ur=ui

B BR i B  1 1  k 2 −1
u i = AR i + =− + = B −  = 2 B
Ri ( kR i ) 2 R i  R i k 2 R i  k R i

Constantes de la solution générale


k2
B= Riui
k2 −1
B 1 k 2R i 1 1
A=− = − u = − ui
( kR i ) 2 ( kR i ) 2 k 2 − 1 i
R i k2 −1

Solution pour un déplacement interne imposé et un blocage externe

u i  k 2R i r 
ur = 2  − 
k −1 r Ri 

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 86


C. Axisymétrie C.i. Exercice n°4 : Conduite isolée

Déformation radiale
du r u i  k 2R i 1 
ε rr = =− 2  2 + 
dr k −1 r R i 

Déformation circonférentielle

ur ui  k 2R i 1 
εθ θ = = 2  2 − 
r k −1 r Ri 

Déformation axiale plane

ε 33 = 0

Dilatation volumique

dV 2 ui
= ε kk = ε rr + ε θ θ + ε 33 = − 2
V (k −1 R i)

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 87


C. Axisymétrie C.i. Exercice n°4 : Conduite isolée

Contrainte radiale
σ rr = λ( ε rr + ε θ θ) + 2µ εrr
2( λ + µ ) u i 2µ u i  k 2 R i2  − 2 ui  2 2

σ rr = − −  2  = 2 ( λ + µ ) + µ k R2 i 
( )
k2 −1 R i k2 −1 R i  r (
 k −1 Ri  ) r 
  k 2 R i2 
σ rr = =−a λ + µ1 + 2 
  r 
Contrainte circonférentielle

σ θ θ = λ ( ε rr + ε θ θ) + 2µ εθ θ
2λ u i 2µu i  k 2 R i 1  − 2 ui  k 2 R i2 
σθ θ = − 2 +  − = ( λ + µ ) − µ 2 
( )
k − 1 R i k 2 − 1  r 2 R i  k 2 − 1 R i  ( ) r 
  k 2 R i2 
σ θ θ = −a λ + µ1 − 2 
  r 

Contrainte axiale

σ 33 = λ( ε rr + ε θ θ)
2λ u i 2λ u i
σ 33 = − = − = −aλ
( )
k 2 −1 R i k 2 −1 R i( )

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 88


C. Axisymétrie C.i. Exercice n°4 : Conduite isolée

Contraintes sur le rayon intérieur de l'isolant

[ ( )]
σ rr = −a λ + µ 1 + k 2
σθ θ = −a [λ + µ(1 − k ) ]
2

σ 33 = −aλ

Contraintes sur le rayon extérieur de l'isolant

σ rr = −a ( λ + 2µ )
σ θ θ = −aλ
σ 33 = −aλ

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 89


C. Axisymétrie C.i. Exercice n°4 : Conduite isolée
Contrainte de Tresca sur le rayon intérieur de l'isolant
σ rr − σ θ θ > σ rr − σ 33 > σ θ θ − σ 33 ⇒ τ Max = aµk 2

Contrainte de Tresca sur le rayon extérieur de l'isolant

σ rr − σ θ θ = σ rr − σ 33 > σ θ θ − σ 33 ⇒ τ Max = aµ

Contrainte de Von Mises sur le rayon intérieur de l'isolant


σrr − σ33 = −aµ ( 1 + k 2 )
σθθ − σ33 = −aµ ( 1 − k 2 )
σrr − σθθ = −aµ ( 1 + k 2 ) + aµ ( 1 − k2 ) = −2aµk2

( σrr − σ33 ) + ( σθθ − σ33 ) + ( σrr − σθθ ) = a 2 µ2 ( 1 + k2 ) + ( 1 − k2 ) + 4k2 


2 2 2 2 2

 
2σ2VM = 2a 2 µ2 ( 1 + k2 ) ⇒ σVM = aµ( 1 + k2 )
2

Contrainte de Von Mises sur le rayon extérieur de l'isolant


σ rr − σ 33 = −2aµ
σ θ θ − σ 33 = 0
σ rr − σ θ θ = −2aµ
( σ rr − σ 33 ) 2 + ( σ θ θ − σ 33 ) 2 + ( σ rr − σ θ θ) 2 = 8a 2 µ 2
2σ 2VM = 8a 2 µ 2 ⇒ σ VM = 2aµ

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 90


C. Axisymétrie C.i. Exercice n°4 : Conduite isolée
Déplacement intérieur du à une dilatation thermique

u i = α∆TR i
Contrainte équivalente de Von Mises
pour une variation de température ∆ T
2α∆T
σ VM =
( k −1
2
) (
µ 1+ k2 )
Variation de température ∆ T maxi
pour rester dans le domaine de comportement
élastique de l'isolant

∆T =
( k − 1) σ
2
e

(1 + k ) 2µ α
2

Commentaire :
Le terme (1+k2)/(k2-1) tend vers 1 quand k augmente.
Le maximum de température que peut encaisser l'isolant est :

σe
∆T =
2µ α

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 91


C. Axisymétrie C.i. Exercice n°4 : Réponses
1 1 k2 ui  k 2R i r 
a) A=− ui B= 2 R iui ur = = 2 
 − 
Ri k2 −1 k −1 k −1 r Ri 
dV 2 ui
b) =− 2
V k −1 R i( )
  k 2 R i2    k 2 R i2 
c) σ rr = =−a λ + µ1 + 2  σ θ θ = −a λ + µ1 − 2  σ 33 = −aλ
  r    r 
d) [ (
σ rr = −a λ + µ 1 + k 2 )] [ (
σ θ θ = −a λ + µ 1 − k 2 )] σ 33 = −aλ
σ rr = −a ( λ + 2µ ) σ θ θ = −aλ σ 33 = −aλ
e) r = R i ⇒ τ Max = aµk 2 r = R e ⇒ τ Max = aµ
f) (
r = R i ⇒ σ VM = aµ 1 + k 2 ) r = R e ⇒ σ VM = 2aµ

g ) σ VM
2α∆T
= 2 µ 1+ k2( ) ∆T =
( k − 1) σ
2
e

(
k −1 ) (1 + k ) 2µ α
2

Question finale :
- Il est nécessaire de prendre un diamètre extérieur d'isolant assez grand mais la valeur de la contrainte
de Von Mises montre que l'épaisseur n' a plus d'influence importante pour k>3
- Le principe de précaution n'est pas respecté dans ce calcul, les déformations thermiques de l'isolant vont
entraîner une augmentation des contraintes puisque il ne peut pas se dilater entre les tubes intérieur et extérieur.

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 92


Exercices
Exercice 1: Fonction d’Airy Exercice 2: Vérin

On considère les deux fonctions d’Airy suivantes : Pour étudier le champ de contraintes dans un corps de vérin, on
suppose qu’en tout point du corps du vérin éloigné du fond et et
x 22 x12 du piston le champ des déplacements a la forme générale
φ =b +b
A
suivante :
2 2 r r r
2 u = u r er + u3 e3
x2 x12
φ = b −b
B

2 2
La pression interne dans le vérin est égale à p, la pression
a) Déterminer les composantes des contraintes extérieure est considérée négligeable (pression atmosphérique)
associées à ces deux fonctions d’Airy.
b) Déterminer les contraintes de Von Mises et de a) Rechercher l’état de contrainte dans le corps de vérin en
Tresca des deux états de contraintes supposant que l’effet de fond induit de la traction pure en
c) Chercher les actions surfaciques à appliquer sur un utilisant la méthodologie employée pour obtenir les formules de
domaine carré de coté unité pour obtenir ces états de Lamé.
contrainte. b) Calculer les déplacements axiaux et radiaux dans le corps de
d) Calculer les éléments de réduction des actions vérin. Application numérique : P=300 bars, Ri=200 mm,
surfaciques sur chaque face du domaine unitaire. Re=250 mm, Longueur sous pression =1000 mm
e) Comparer les deux états de contrainte en terme de d) Rechercher la contrainte de Von Mises maxi dans le corps de
sévérité. Tracer les tricercles de Mohr en supposant un état vérin.
de déformation plane. e) Ce vérin est transformé pour des applications sous-marines à
100 m de profondeur. Doit-on modifier ses dimensions pour
éviter sa rupture en profondeur?

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 93


Exercices
Exercice 3: Fonction d’Airy d-Le solide élastique considéré est la plaque demi-circulaire
représentée ci-dessous :
Un solide élastique est en équilibre vis à vis d'un référentiel
galiléen. L'état de contrainte est plan, la normale au plan y
e/2 e/2
directeur étant l'axe. Cet état est caractérisé par les composantes
suivantes du tenseur des contraintes dans une base cylindrique. Sh
 σ rr σ rθ 0 
  Re
σ ( M ) = σ rθ σθ θ 0 
( )
 0   
 0 0  Er , Eθ , E z
x z
Ri
 2 B C
σ rr ( M ) =  2 A r − 3 +  cos(θ )
Se
 r r
Sb
 2 B C
Si
σ θθ ( M ) =  6 A r + 3 +  cos(θ )
 r r
 2 B C
σ rθ ( M ) =  2 A r − 3 +  sin(θ ) On note E le module d'Young et le coefficient de Poisson du
 r r
matériau. On note respectivement Se, Si, Sh et Sb les parties de
surfaces frontières cylindriques circulaires extérieure et
a-Calculer la densité des forces de volume. intérieure et des surfaces planes ainsi précisées sur la figure.
b-Montrer que l'équation de compatibilité en contrainte Les conditions suivantes sont réalisées:
(Beltrami) est satisfaite. * les surfaces frontières Se et Si ne sont pas chargées
c-Montrer que l'état de contrainte pouvait être obtenu par une * le torseur des actions extérieures exercées sur la surface
fonction d'Airy de la forme frontière Sh est un torseur-vecteur de résultante et de moment
nul en O.
ϕ ( r , θ ) = g cos( θ ) Calculer les constantes A, B et C. On calculera le torseur des
actions extérieures exercées sur la surface frontière Sb.

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 94


Exercices
Exercice 4 : Fonction d’Airy Exercice 5 : Disque en rotation
On considère un rectangle de faible épaisseur dont la largeur On considère un disque percé de rayon intérieur Ri et de rayon
suivant la direction e2 est égale à 2c et la longueur suivant la extérieur Re tournant à la vitesse ω . Ce disque est constitué
direction e1 est égale à 6c, voir figure. Sur ce domaine, les d’un matériau de masse volumique ρ , de coefficients élastiques
contraintes sont définies par la fonction d'Airy suivante: de Lamé λ et µ . En considérant la surface cylindrique du
disque soumise à la pression atmosphérique, et en utilisant
Φ= (
q  3
) 1
( ) 
x − 3c 2 x 2 + 2c 3 x 12 − x 22 − 2c 2 x 32 
3  2
5
l’hypothèse de déformation plane suivant la direction
8c   perpendiculaire au plan du disque :

1°) Exprimer les 3 composantes non nulles du tenseur des a) Établir l’équation des contraintes radiale et circonférentielle
contraintes en fonction des coordonnées x1 et x2. en fonction du rayon r.
2°) Vérifier que ces composantes vérifient les équations b) Comparer la contrainte circonférentielle sur la surface
d'équilibre en tout point du domaine. cylindrique interne d’un disque percé pour Ri tendant vers zéro à
3°) Déterminer les actions de surface à appliquer sur la frontière la contrainte circonférentielle au centre d’un disque sans trou.
x1=0 pour obtenir cet état de contraintes c) Comparer la contrainte équivalente de Von Mises sur la
surface cylindrique interne d’un disque pour Ri tendant vers zéro
4°)Déterminer les actions de surface à appliquer sur les
à la contrainte équivalente de Von Mises au centre d’un disque
frontières x2=c et x2=-c pour obtenir cet état de contraintes.
sans trou.
5°) Pour le point P(c,0), calculer le tenseur des déformations d) Rechercher la valeur de la contrainte de Tresca maxi pour un
pour un comportement élastique du matériau. disque en rotation de rayon intérieur Ri et de rayon extérieur Re
6°) Pour le même point, calculer l'énergie élastique stockée par et indiquer sa localisation
ce tenseur des contraintes e) Calculer les déplacements radiaux des surfaces cylindriques
7°) Calculer la contrainte de von Mises au point P(c,0) interne et externe du disque de rayon intérieur Ri et de rayon
e2 extérieur Re
f) Comparer le déplacement radial de la surface cylindrique
externe d’un disque percé pour Ri tendant vers zéro au
déplacement radial de la surface cylindrique externe d’un disque
e1 non percé.

Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 95


Exercices
Exercice 4: Compression sous étreinte

Pour étudier les propriétés des matériaux sous forte Le jeu entre le container et les pistons est exagéré sur la
pression, on utilise un montage pour réaliser un essai de figure afin de représenter la transmission de la pression du fluide
compression sous étreinte sur une éprouvette cylindrique de dans le système. Les composantes des vecteurs et des tenseurs
rayon Re. Cette éprouvette est comprimée sur ses deux faces sont définies dans un système de coordonnées cylindriques dont
horizontales par deux pistons cylindriques de rayon R et sur sa l’axe e3 est l’axe de révolution de l’éprouvette confondu avec
surface cylindrique par une pression p. Les pistons coulissent ceux des pistons et du container.
dans un container cylindrique de rayon extérieur Rc. Pour
l’avant-projet, on négligera les frottements des joints Le container est constitué d’un matériau élastique de
d’étanchéité entre le container et les pistons. module d’Young E et de coefficient de Poisson ν . On le
suppose en état de déformation plane suivant l’axe e3 et soumis à
Piston n°2 la seule pression p du fluide.

1°) Sachant que la limite élastique du matériau du


Joint container est égale à σ e, déterminer le rayon Rc pour qu’il reste
élastique lorsqu’il est soumis à une pression 2p.
Éprouvette 2°) Déterminer la variation de rayon intérieur R du
2RE container pour la pression 2p.
3°) Application numérique : R=20 mm, p=500 Mpa,
E=200 000 Mpa, ν =0,25, σ e =1000 Mpa,
Huile calculer Rc et la variation de R

Joint

Container Piston n°1


2R
2RC
Brouillon Mécagora M9 Elasticité linéaire isotrope - Elasticité plane 96