Vous êtes sur la page 1sur 37

Introduction au réseaux

Le protocole IPv4

CCNA Routing and Switching


Introduction to Networks v6.0
Objectifs du chapitre
 Identifier les modèles de référence OSI et TCP/IP,
Comparer les modèles OSI et TCP/IP

 Définir les protocoles de la couche réseau (IPv4 et IPv6)

 Comprendre l’encapsulation IP

 Citer les différents champs d’en-tête du paquet IPv4


Règles de Communication

© 2016 Cisco and/or its affiliates. All rights reserved. Cisco Confidential 3
Notions de base sur les communications
Toutes les méthodes de communication ont trois éléments en commun :
• Source ou expéditeur
• Destination ou destinataire
• Chaîne ou média

Des règles ou des protocoles régissent toutes les méthodes de communication.


Définition des règles
Les protocoles doivent prendre en compte les éléments suivants :

 L'identification de l'expéditeur et du
destinataire ;
 L'utilisation d'une langue et d'une
syntaxe communes ;
 la vitesse et le rythme d'élocution ;
 la demande de confirmation ou
d'accusé de réception.
Les protocoles utilisés dans les communications
réseau définissent également :

 Encodage des messages


 Options de livraison des messages
 Formatage et encapsulation des messages
 Synchronisation des messages
 Taille des messages
Codage des messages

 Le format du codage entre les


hôtes doit être adapté au
support.
 Les messages envoyés sur le
réseau sont tout d'abord
convertis en bits, par l'hôte
émetteur.
 Chaque bit est codé en des
ondes sonores, ondes
lumineuses ou d'impulsions
électriques,
 Ce codage dépond du support
sur lequel les bits sont transmis.
 L'hôte de destination reçoit et
décode les signaux pour
interpréter le message.
Format et encapsulation des messages
Un message qui est envoyé via un réseau informatique suit des règles de format
spécifiques en vue de sa livraison et de son traitement.

Figure 1

Figure 2
Taille des messages

 Il est nécessaire de décomposer


le message en plusieurs petites
parties.

 Chaque pièce est envoyée dans


une trame séparé.

 Chaque trame a sa propre


information d'adressage.

 Un hôte récepteur reconstruira


le message original a partir des
trames.
Synchronisation des messages

Méthode d'accès: Les hôtes d'un réseau doivent


savoir quand commencer à envoyer des
messages et comment réagir en cas de collision.

Contrôle de flux: Les hôtes source et de


destination utilisent le contrôle de flux pour
négocier une synchronisation correcte afin
d'éviter de surcharger la destination et de
garantir la réception des informations.

Délai d'attente de la réponse: Les hôtes sur le


réseau ont des règles qui spécifient la durée
d'attente des réponses et l'action à
entreprendre en cas d'expiration du délai de
réponse.
Options de remise des messages

« Un à un » est appelée    « Un à plusieurs », il « Un à tous » est appelée


monodiffusion. s'agit d'une multidiffusion. diffusion.  
Normes et protocoles réseaux

© 2016 Cisco and/or its affiliates. All rights reserved. Cisco Confidential 11
Règles qui régissent les communications

• Les suites de protocoles sont mises en


œuvre par les hôtes et les périphériques
réseau dans le logiciel, le matériel ou les
deux.

• Les protocoles sont considérés en


termes de couches, chaque service de
niveau supérieur dépendant de la
fonctionnalité définie par les protocoles
indiqués dans les niveaux inférieurs.
Avantage de l'utilisation d'un modèle en couches

• Aider à la conception de protocoles puisque


les protocoles de chaque couche ont des
fonctions définies.

• Favoriser la concurrence car les produits de


différents fournisseurs peuvent fonctionner
ensemble.

• Empêcher les changements technologiques


dans une couche d'affecter les autres
couches.

• Fournir un langage commun pour décrire les


fonctions et capacités de mise en réseau.
Avantage de l'utilisation d'un modèle en couches

• Le modèle de référence assure la cohérence


de tous les types de protocoles et services
réseau en décrivant les opérations à effectuer à
chaque couche, mais n'indique pas leur mise en
œuvre.
Exemple OSI

• Le modèle de protocole, qui suit la structure


d'une suite de protocoles donnée.
Exemple TCP/IP
Le modèle de référence OSI
Description
La couche application contient les protocoles utilisés pour les processus
communications.

La couche de présentation permet une représentation commune des données


transférés entre les services de couche d'application.

La couche de session fournit des services à la couche de présentation pour


organiser son dialogue et gérer l'échange de données.

La couche transport définit les services à segmenter, à transférer et réassembler


les données pour les communications individuelles entre les terminaux.

La couche réseau fournit des services permettant d'échanger les différents


éléments de données individuels sur le réseau entre des dispositifs terminaux
identifiés.

Les protocoles de la couche liaison de données décrivent les méthodes


d'échange de de trames de données entre les appareils sur un support commun

Les protocoles de la couche physique décrivent les moyens mécaniques,


électriques, fonctionnels et procéduraux pour activer, maintenir et désactiver
des connexions physiques pour la transmission d'un bit vers et depuis un réseau
device.
Le modèle de référence TCP/IP

• Créé au début des


années 1970 pour
les communications
inter-réseaux.

• Norme ouverte.

• Également appelé
modèle TCP/IP ou
modèle Internet.
Comparaison des modèles OSI et TCP/IP

Dans le modèle OSI, la


couche d'accès réseau et
la couche application du
modèle TCP/IP sont
subdivisées pour décrire
les fonctions distinctes
qui doivent intervenir sur
ces couches.
Transfert de données dans le réseau

© 2016 Cisco and/or its affiliates. All rights reserved. Cisco Confidential 18
Segmentation Message

• Les grands flux de données sont divisés


en morceaux plus petits et plus faciles à
gérer à envoyer sur le réseau.

• En envoyant des morceaux plus petits,


de nombreuses conversations
différentes peuvent être entrelacées sur
le réseau, appelées multiplexage.
• Chaque pièce doit être étiquetée.
• Si une partie du message ne parvient
pas à destination, seules les pièces
manquantes doivent être retransmises.
Protocol Data Unit (PDU)

• Des informations sont ajoutées à chaque


niveau. C'est ce qu'on appelle le processus
d'encapsulation.
• La forme que prennent les données à
chaque couche est appelée unité de
données de protocole (PDU).
• PDU de couche application: Données
• PDU de la couche transport: Segment
• PDU de couche réseau: Paquet
• PDU de couche liaison de données: trame
• PDU de couche physique: Bits
Encapsulation des données

Le processus d'encapsulation fonctionne


de haut en bas :
• Les données sont divisées en segments.
• Le segment TCP est encapsulé dans le
paquet IP.
• Le paquet IP est encapsulé dans la
trame Ethernet.
Désencapsulation des données

• Le processus de désencapsulassion
fonctionne de bas en haut.
• La désencapsulation est le processus utilisé
par un appareil récepteur pour supprimer
un ou plusieurs des en-têtes de protocole.
• Les données sont désencapsulées au fur et
à mesure qu'elles remontent la pile vers
l'application de l'utilisateur final.
Adresses réseaux

Adresses de source et de destination de la


couche réseau - Responsable de la
livraison du paquet IP de la source
d'origine à la destination finale.

• Adresse IP source - L'adresse IP de


l'appareil expéditeur, la source d'origine
du paquet.
• Adresse IP de destination - L'adresse IP
du périphérique de réception, la
destination finale du paquet.
Adresses de liaison de données

• Le but de l'adresse de liaison de


données est de fournir la trame de
liaison de données d'une interface
réseau à une autre interface réseau sur
le même réseau.

• Au fur et à mesure que le paquet IP


voyage de la source à la destination, il
est encapsulé dans une nouvelle trame
de liaison de données lorsqu'il est
transmis par chaque routeur.
Périphériques sur le même réseau

• Les adresses de couche réseau, ou adresses IP,


indiquent la source d'origine et la destination
finale.
• Partie réseau – La partie la plus à gauche de
l'adresse indique de quel réseau l'adresse IP est
membre.
• Partie hôte – La partie restante de l'adresse identifie
un périphérique spécifique sur le réseau.

• Les adresses de couche réseau, ou adresses IP,


indiquent la source d'origine et la destination
finale.
• Adresse MAC source - adresse du périphérique
d'envoi.
• Adresse MAC de destination – adresse du
périphérique de réception.
Périphériques sur un réseau distant

• Envoi vers un réseau distant - les adresses


IP source et de destination représentent
des hôtes sur différents réseaux.
• La trame de liaison de données ne peut
pas être envoyée directement à l'hôte de
destination distant. Par conséquent, la
trame est envoyée à la passerelle par
défaut (interface de routeur la plus
proche).
• Le routeur supprime les informations de
couche 2 reçues et ajoute de nouvelles
informations de liaison de données avant
de transférer l'interface de sortie.
Les protocoles de la couche
réseau

© 2016 Cisco and/or its affiliates. All rights reserved. Cisco Confidential 27
La couche réseau
La couche réseau, ou couche 3 du modèle OSI, fournit des services permettant aux périphériques finaux d'échanger
des données sur le réseau.

Pour effectuer ce transport de bout en bout, la


couche réseau utilise quatre processus de
base :

• L'adressage des périphériques finaux .


• L'encapsulation 
• Le routage
• La désencapsulation   
Les protocoles de la couche réseau
Il existe plusieurs protocoles de couche réseau. Toutefois, il n'existe que deux
protocoles de couche réseau qui sont généralement mis en œuvre :

• Protocole IP version 4 (IPv4)


• Protocole IP version 6 (IPv6)
Encapsulation IP
• Au niveau de la couche réseau, IP
encapsule le segment de la
couche transport en ajoutant un
en-tête IP aux fins de la livraison
à l'hôte de destination.

• Le processus d'encapsulation des


données couche par couche
permet aux services de
différentes couches de s'adapter
sans affecter les autres couches.

• Les routeurs implémentent


simultanément différents
protocoles de couche réseau sur
un réseau et utilisent l'en-tête de
paquet de couche réseau pour le
routage.
Caractéristiques du protocole IP

• IP a été conçu comme un protocole à


faible surcharge – il ne fournit que les
fonctions requises pour livrer un
paquet de la source à une
destination.
• Un paquet IP est envoyé à
destination sans établissement
préalable de connexion
• IP n'a pas été conçu pour suivre et
gérer le flux de paquets.
• Ces fonctions, si nécessaire, sont
exécutées par d'autres couches -
principalement TCP,
IP - Sans connexion

• IP est un protocole sans connexion :


• Aucune connexion dédiée de
bout en bout n'est créée avant
l'envoi des données.
• Processus très similaire à l'envoi
d'une lettre à quelqu'un par
courrier postal..
• Les expéditeurs ne savent pas si
la destination est présente,
accessible ou fonctionnelle avant
d'envoyer des paquets.
• Cette fonctionnalité contribue au
faible surcoût d'IP.
IP - Remise au mieux (Best effort)

• IP est un protocole de remise au mieux :


• IP est considéré comme « peu
fiable » car il ne garantit pas que
tous les paquets envoyés seront
reçus.
• Non fiable signifie qu'IP n'a pas la
capacité de gérer et de récupérer
des paquets non remis, corrompus
ou hors séquence.
• Si des paquets manquent ou ne
sont pas dans le bon ordre à la
destination, les protocoles/services
de couche supérieure doivent
résoudre ces problèmes.
IP - Indépendant du support
IP est un protocole indépendant du support:
• IP fonctionne indépendamment du
support qui transporte les données dans
les couches inférieures de la pile de
protocoles - il ne se soucie pas si le
support est constitué de câbles en cuivre,
de fibre optique ou sans fil.
• La couche liaison de données OSI est
chargée de prendre le paquet IP et de le
préparer pour la transmission sur le
support de communication.
• La couche réseau a une taille maximale de
la PDU qui peut être transportée - appelée
MTU (unité de transmission maximale).
• La couche liaison de données indique à la
couche réseau le MTU.
En-tête de paquet IPv4
Les champs importants de l'en-tête IPv4 sont les suivants :

• Version – Spécifie que le paquet est


IP version 4
• Longueur d'en-tête Internet (IHL)
• Services différenciés ou DiffServ
(DS) – Utilisé pour déterminer la
priorité de chaque paquet sur le
réseau.
• Longueur totale
• Identification - Identification du
groupe de fragments d'un
datagramme IP
• Drapeaux – Utilisés pour contrôler
ou identifier des fragments
En-tête de paquet IPv4
• Fragment Offset - spécifie le décalage
d'un fragment particulier par rapport au
début du datagramme IP d'origine non
fragmenté
• Time-to-Live (TTL) - Limite la durée de
vie d'un paquet - diminué d'un à chaque
routeur en cours de route.
• Protocole – Utilisé pour identifier le
protocole de niveau suivant.
• Somme de contrôle de l'en-tête - Utilisé
pour la vérification des erreurs de l'en-
tête
• Adresse IPv4 source – Adresse source
du paquet.
• Adresse IPv4 de destination – Adresse
de destination.
• Options

Vous aimerez peut-être aussi