Vous êtes sur la page 1sur 6

Les facteurs climatiques de

l’irrigation
1-température
• La température est mesurée à l’aide de thermomètres :
les thermomètres

• La température est mesurée sous abri à 2m environ d’un


sol engazonné.

• La température du sol est mesurée par des


thermomètres sondes enfoncées à la profondeur voulue
2-hygrométrie de l’air
• L’évaporation ou pouvoir évaporant de l’air peut se
mesurer à l’aide de
– A / L’hygromètre à cheveux : permet de mesurer l'hygrométrie
de l'air c'est à dire le % d'humidité relative de l'air.Le principe de
l'hygromètre à cheveux repose sur la propriété qu'ont les
cheveux du cheval de s'allonger quand l'humidité relative est
élevée et inversement. divers appareils
– B / le psychromètre : Le psychromètre est un instrument formé
par l'association de deux thermomètres dont l'un est entouré
d'une mousseline mouillée en permanence et l'autre est sec.
3 - l’évaporation
• A / Evaporomètre de piche : présent dans l’abri météo,
son principe est l’évaporation progressive d’une colonne
d’eau à travers une rondelle de buvard .

• B / Bac classe A : utilisé en agriculture pour déterminer


les besoins en eau et donc le pilotage
• de l’irrigation
4 - précipitation :
• Le pluviomètre permet de mesurer la quantité d'eau tombée en
un lieu donné et pendant une durée donnée. Il est constitué :
– D'un entonnoir ou cône de réception
– D'un réservoir gradué en " mm de précipitations"
• Il est installé à 1 m du sol et 4 fois la hauteur des obstacles
(arbres, maisons…….) dans un endroit dégagé et plat.
• Les précipitations solides sont mesurées après qu'elles aient
fondu.
• 1mm de précipitations correspond à 1 L d'eau par m2=10m3/ha
4 - précipitation :
• Le pluviomètre permet de mesurer la quantité d'eau tombée en
un lieu donné et pendant une durée donnée. Il est constitué :
– D'un entonnoir ou cône de réception
– D'un réservoir gradué en " mm de précipitations"
• Il est installé à 1 m du sol et 4 fois la hauteur des obstacles
(arbres, maisons…….) dans un endroit dégagé et plat.
• Les précipitations solides sont mesurées après qu'elles aient
fondu.
• 1mm de précipitations correspond à 1 L d'eau par m2=10m3/ha