Vous êtes sur la page 1sur 17

Q°3) HEMODYNAMIQUE

INTRACARDIAQUE

Pr SORO DOYERE YAYA


 INTRODUCTION
 L’hemodynamique intracardiaque permet de préciser les valeures des pressions ,
debits et volumes dans les différentes cavités cardiaques et les vaisceaux adjacents.
Cette exploration est basée sur les données du cathétérisme cardiaque

 I-TECHNIQUES D’ETUDE
 Au nombre de deux il s’agit du cathétérisme et des mecanogrammes
 1-Cathetérisme cardiaque
 a-Cathetérisme de cavités cardiaques droites
 Il se fait a partie d’une voie veineuse périphérique antérograde en générale au pli
du coude . Elle explore successivement : l‘Oreillette Droite (OD) ,Ventricule
Droite (VD) , Artère Pulmonaire (AP), Capillaire Pulmonaire et l’Oreillette
Gauche (OG) par voie transeptale. Il entraine rarement des complications (des
accidents infectieux , des trouble de rythme).
 b-Cathéthérisme des cavités cardiaques gauche
 Il plus délicat et se fait par voie artérielle rétrograde le plus souvent par abord
de l’artere femorale ou humerale . Elle explore successivement : Aorte sus-
sigmoidien et Ventricule Gauche (VG) Il est souvent responsable d’embolie
périphérie
 2-Mecanogramme externe
 Ils sont inoffensifs et est aisemement réproductibles mais fournissent des
résultats parcélaires:
 *Jugulogramme donne une courbe de morphologie proche de celle obtenue dans
l’OD.
 *Carotidogramme donne une courbe voisine de celle de l’Aorte
 *Apexogramme elle étudie la cinétique ventriculaire
 II-COURBES DE PRESSIONS
 La morphologie des courbes de pressions est idem à gauche comme à droite mais les niveaux de
pressions sont 4-5fois plus elévées à gauche pour des volumes idem mobilisées; ceci du fait de la plus
grande conpliance des cavités droite
 *La systole est la contraction du myocarde
 *La diastole est le relachement du myocarde
 Pour une fréquence de 65 bat/mn la periode de est de 0,92s dont 0,27s pour la systole et 0,65s pour la
diastole
 1-Coube de pression du VG (3 phases)
 *Contraction isovolumétrique
 Elle est marquée par :
 La fin du QRS qui rend compte du début de la contraction du VG
 B1 qui témoigne de l’encadrement de cette phase des changement fonctionnel de valves AV qui se
ferment et les les valves sigmoides qui s’ouvriront à la phase suivante.
 Le ventricule devient donc une cavité close à partir dee la pression télédiastolique de 8mmHg. Il
s’effectue une ascension rapide de la pression intraventriculaire jusqu’à 70mmHg.

 *Ejection rapide:
 Elle débute par l’ouveryure des valves sigmoides de l’Aorte (Ao)
 La pression s’élève jusqu’à une valeur maximale de 120mmHg
 Les courbes aortique et ventriculaire se superposent
 80% du volume systolique sont éjectés
 La fin de cette phase coincide avec l’onde T de répolarisation ventriculaire qui
annonce l’imminence rélachement myocardique.
 *Ejection lente
 La pression ventriculaire diminution alors que l’ejection ventriculaire se
pousuit portant sur les 20% restant du volume
 b-Pendant la diastole
 *Relaxation isovolumétrique:
 Il s’agit d’un relaxation du ventricule à cavité close.
 Les valves sigmoides se ferment (1er composante de B2 ) alors que les valves
AV ne sont pas encore ouvertes.
 *Remplissage ventriculaire passif:
 Il s’étale de la fin de l’onde T au milieu de l’onde P
 L’ouverture de Valves AV (VAV) entrainant l’ecoulement de sang auriculaire
dans le VG .
 Ce remplissage est d’abord rapide puis lent
 Cette phase s’achève par l’onde P de depolarisation auriculaire qui annonce
l’imminence de la contraction auriculaire.
 *contraction auriculaire:
 L’oreillette dépolarisée se contracte entrainant le remplissage actif du ventricule
 Cette phase intervient à une faible proportion dans le remplissage ventriculaire
 NB:
 La phase de remplisage lente est une rèserve de temps qui permet
l’augmentation de la FC avec racourssiment de la période systolique aux
depends de la diastole .
 Dans le VD la pression systolique est de 25-30mmHg

 2-Courbes de pressions auriculaires:



 *L’onde a: Traduit l’augmentation lors de la systole auriculaire . Elle
disparait lors de la fibrillation auriculaire
 *L’onde c :Elle traduit l’augmentation de lapression due au bonbement de du
plancher AV pendant la contraction isovolumétrique .
 *Depression x: correspond à la chute de pression contemporaine de l’éjection
ventriculaire , due à l’attraction des VAV vers la pointe ce qui est à l’origine du
remplissage.
 *L’onde v: Elle est due au remplissage auriculaire qui entraine une
augmentation de la pression durant la relaxation isovolumétrique.
 *Depression z : correspond à la ferméture des VAV
 ** Chiffres de pression
 Pression maximal: 5mmHg contenporaine à l’onde a
 Pression minimale: ommHg contemporaine de la dépression x
 Les pressions sont un peu élévées dans l’OG que dans l’OD ou la pression
myocardique represente la PVC:
 Si la PVC basse cela entraine un remplissage insuffisant
 Si la PVC élévée cela entraine un surcharge liquidien
 3- Courbe de pression dans l’Ao et les capillaires pulmonaires
 a-Courbe arteriélle
 Pendant la période où les sigmoides sont ouvertes ,la courbe de pression artérielle est
superposable à celle du ventricule. Ces 2 courbes passent par un maximum qui
correspond auà la pression systolique
 Apres la fermeture des sigmoides , la courbe artérielle se dissocie de la courbe
ventriculaire et la pression diminue regresse pour atteindre la minimale .
 Dans l’Ao: Pression Systolique(PS)= 120-140 mmHg
 Pression Diastolique(PD)= 70-80mmHg
 Pression Moyenne(PM) = 90-100mmHg

 Dans les Capillaire Pulmonaire: PS= 25-30mmHg


 PD=12-15mmHg
 PM=15-18mmHg
 b-Courbe dans le capillaire pulmonaire
Elle reflète la pression la pression l’OG. Elle est mésurée par cathetérisme bloqué . Il revèle
une chute de pression par rapport à l’artere pulmonaire et le sang est artérialisé. Il present un
accident a due à la transmission retrograde de la systole auriculaire .
Un 2e accident v pourrait correspondre à la systole ventriculaire
Les chiffres normaux varie entre 2-8mmHg, valeurs inferieurs à la pression oncotique de
proteines

 III- LE DEBIT CARDIAQUE
 1-Technique (2)
 *Principesde flick à l’O2:
Qc= VO2/(CaO2-Cvo2)
*Etude de la dilution d’un indicateur coloré
2-Résultats
Qc=Volume Ejecté(par chaque ventricule) par unité de Temps
Index Cardiaque Qc est rapporté à la surface corporelle qui est égale à 3 l.mn/m2
Volume systolique ; index systolique .
 IV- VOLUMES
 Les volumes sanguins mobilisés sont identiques à gauche et à droite. La
compliance des cavités droite est plus grande le régime de pression est plus
faible .
 Volume Maximale : 200ml
 Volume d’ejection:900ml
 Les résidus post systolique :110ml
 Apres l’ouverture des AV : augmente rapidement puis lent du volume
ventriculaire
 La systole auriculaire participipe peu au remplissage ventriculaire.

 V-LES VARIATIONS PHYSIOLOGIQUES


 1-On distingue deux système circulatoires
 *La circulation pulmonaire à basse pression
 LA circulation systémique à haute pression
 2-Modification au cours de l’exercice musculaire
 Le débit cardiaque (Qc) augmente
 Une augmentation de la pression en faible proportion
 Une augmentation du volume systolique
 Une augmentation de la Frequence Cardiaque (FC)
 La pression pulmonaire varie peu
 3- Modification au niveau du cathtérisme
 4-La circulation pulmonaire

 VI- VARIATION PATHOLOGIQUES
 A) Insuffisance cardiaque
 Elevation de la pression Telédiastolique
 Baisse du Qc
 B)Stenose valvulaire
Provoqé PM qui entraine une pression AV diastolique
PM élévé entrainant une Pression VA
C)Insuffisance valvulaire
Tendance à l’hypopression en aval avec surchage en amont
Insuffisant AV entraine une hyperpression dans le capillaire pulmonaire
 D-ADIASTOLE
 Diminution de la pression et marqué du début de la diastole important pendant
le relachement isovolumétrique
 Rémontée diastolique rapide et plus rapide .
 E-SHUNTS
 1) gauche-droite:enrechissement en O2 des cavités droites soit par
communication interauriculaire ou interventriculaire.
 Cela peut etre due à une persistance du canal Cl artériel
 2)droite-gauche: necessitant un Obstacles sur la voie pulmonaire
 Il y’a une désaturation du sang en artériel alors que le sang pulmonaire subit une
hematose normale
 CONCLUSION
 Le cathetérisme cardiaque fournit des renseignement précieuse sur
i’hemodynamique intracardiaque . Il permet de faire le bilan des affections
cardiaque et il est pratiquement toujours nécessaire en preopératoire .


THANKS GOD IN JESUS
NAME …AMEN!

Vous aimerez peut-être aussi