Vous êtes sur la page 1sur 28

Institut Supérieur des Sciences Appliquées et de Technologie de 

Gabès 

Soutenance de Projet de Fin d’Études

SUJET:
ETUDE ET CONCEPTION D’UN SYSTEME DE
PRODUCTION ÉOLIENNE À GÉNÉRATRICE
SYNCHRONE À AIMANTS PERMANENTS

Rédigé par: Proposé et Dirigé par:


Ahmed Salem BEGHAH Dr. Marwa BEN SAID-ROMDHANE

Année universitaire : 2020-2021


Plan
1 Introduction

2 Bilan de l’énergie éolienne

3 Etat de l’art sur l’énergie éolienne

4 Modélisation de la chaîne de conversion éolienne

5 Modélisation et simulation sous Matlab/Simulink

6 Conclusion et perspectives

1
Introduction
Face aux limitations, aux coûts élevés et aux problèmes de pollution d’énergies fossiles,
l'utilisation d’EnR est maintenant absolument nécessaire, telles que:

Hydrogène Photovoltaïque

Biomasse Hydroélectricité

Géothermie
Figure1: Les énergies renouvelables
ISSATG 2
Bilan de l’énergie éolienne
Aujourd’hui, l’évolution de l’énergie éolienne est en plein croissance partout dans
le monde. Voici quelques figures montrant la situation de cette énergie:

FigureFigure
4 : Production
Figure d'énergie
3: Emission de Co2renouvelable
2: Production d'énergie dans le par
par sourceélectrique
d’énergiemonde,
dans le monde,
source dans le monde, (Source
ISSATG (Source
AIE)AIE)
(Source AIE) 3
Etat de l’art sur l’énergie éolienne
 Différents types d’éoliennes
Dans la technologie de conversion du vent en électricité, il existe deux grandes catégories
d’éoliennes:

• Turbine éolienne à axe vertical


- Éolienne à rotor de Savonius
- Éolienne à rotor de Darrieus

ISSATG
Figure 5 :
6 : éolienne à rotor de
Darrieus
Savonius 4
• Turbine éolienne à axe horizontal
La deuxième famille d’éoliennes est basée sur la rotation autour d’un axe horizontal.
Il existe deux familles d’éolienne à axe horizontal:
-Amont (up Wind)
-Aval (down Wind)
Eolienne « Amont » Eolienne « Aval »

Sens du Sens du
vent vent

Figure 8 : Types d’éoliennes à axe horizontal Figure 7 : Types d’éoliennes à axe horizontal

ISSATG 5
 Comparaison entre les différents types d’éoliennes

Figure 9 : Classification des différents types d’éoliennes selon le coefficient de puissance

ISSATG 6
 Principaux éléments d’une éolienne à axe horizontal

3 2

ISSATG 7
 Zones de fonctionnement de l’éolienne
Il existe quatre zones de fonctionnement de l’éolienne en fonction des
plages de variation de la vitesse du vent tells que:

(A) (B) (C) (D)

Démarrage Limitation de vitesse et de Arrêt


MPPT
la puissance

Plage de production

Figure10 : Zones de fonctionnement de l’éolienne


ISSATG 8
 Classification des systèmes éoliens selon la vitesse
Les différents types d’éoliennes, peuvent être classifiés selon deux technologue :
- Eoliennes à vitesse fixe
- Eoliennes à vitesse variable

Figure
Figure 12 :
11 : Structure
Chaine dedeconversion
Scherbiusbasée
avec convertisseurs
sur MAS à double
MLIstator

ISSATG 9
Modélisation de la chaîne de conversion éolienne
La chaîne éolienne convertit la force du vent en électricité. Cette conversion
se fait en deux parties: 

Charge
résidentielle

Figure 13 : Chaine de production d’énergie éolienne

ISSATG 10
 Partie mécanique
Modélisation de la turbine et le multiplicateur
𝟏
𝑷é 𝒐𝒍𝒊𝒆𝒏𝒏𝒆 <𝑷 𝒗𝒆𝒏𝒕
   
𝑪 𝒑 ( 𝝀 , 𝜷)=
𝑷 é 𝒐𝒍𝒊𝒆𝒏𝒏𝒆
𝑷 𝒗𝒆𝒏𝒕
  𝟑
𝑷é 𝒐𝒍𝒊𝒆𝒏𝒏𝒆 =𝑪 𝒑 × 𝑷𝒗𝒆𝒏𝒕 =𝑪 𝒑 ( ρ 𝑺 𝑽 𝟏 )
𝟐

 𝜷  𝑷é 𝒐𝒍
Ω
  𝒕
𝑪  𝒈 Ω  𝒎é𝒄
  𝑷𝑽 Turbine Multiplicateur Arbre
𝑽
 
𝑪
  𝒕
𝑪  𝒆𝒎

! Une éolienne réelle pourra récupérer moins de 59% de l’énergie du vent.


ISSATG 11
 Partie électrique
Génératrice synchrone à aimants permanents
Cette deuxième partie consiste sur la conversion d’énergie mécanique produite par la
turbine éolienne en énergie électrique grâce à une génératrice (GSAP).

Figure 16 : Classifications des machines synchrones

ISSATG 12
 Partie électrique
Modélisation de la GSAP
  𝒅𝜳 𝒂

{
¿ 𝑽𝒂=− 𝑹𝒔 𝒊 𝒂 +
•  +
=Rs 𝒅𝒕
𝒅𝜳 𝒃
¿ 𝑽𝒃=− 𝑹𝒔 𝒊 𝒃 +
𝒅𝒕
𝒅𝜳𝒄
¿ 𝑽𝒄=− 𝑹𝒔 𝒊 𝒄 +
𝒅𝒕

Le modèle de la machine après la transformation de Park est donné par :

  𝒅 𝑰𝒅
𝑽𝒅 =− 𝑹𝒔 𝑰 𝒅 − 𝑳𝒅 + 𝜴 𝑳𝒒𝑰 𝒒+.
𝒅𝒕
𝒅𝑰𝒒
𝑽𝒒=− 𝑹𝒔 𝑰 𝒒 − 𝑳𝒒 − 𝜴 𝑳𝒅𝑰𝒅 + 𝜴 𝜳 𝒇
𝒅𝒕

ISSATG 13
Modélisation et simulation sous Matlab/Simulink
Pour modéliser et simuler la turbine, nous avons besoin de savoir les paramètres afin de se
rapprocher de son comportement réel, la fonction de Cp s’écrit:

 1 1 0.035
− 𝑪𝟓
  𝑪𝟐 − 3
𝑪 𝒑 ( 𝜷 , 𝝀 ) =𝑪 𝟏
( 𝝀𝒊
−𝑪 𝟑 × 𝜷 −𝑪 𝟒 𝒆
) 𝝀𝒊
+𝑪 𝟔 × 𝝀 Avec 𝜆𝑖
=
𝜆 +0.08 𝛽 𝛽 +1

Les paramètres du Cp sont comme suit :

C1 = 0.5176 C2 = 116 C3 = 0.40 C4 = 5 C5 = 21 C6 = 0.0068


     

ISSATG 14
 Caractéristique de la turbine éolienne
Les caractéristiques de la turbine sont données dans le tableau ci-dessous :
Orientation Amont
Puissance moyenne (W) 8500
Nombre de pales 3
Vitesse de rotation (rad/s) 21.85
Type d’entraînement Modèle à 2 masses
Diamètre de rotor (m) 4.5
Surface de balayage (m2) 15.88
Vitesse du vent moyenne (m/s) 12
Vitesse de vent du démarrage 6
(m/s)
Vitesse de vent d’arrêt (m/s) 16
Densité de l’air (kg/m 3) 1.25

Tableau1 : Caractéristique de la turbine éolienne


ISSATG   15
 Etape1:Modèle Simulink du technique de contrôle (Pitch control)

• Résultats de simulation

Figure 19 : Modèle Simulink du Pitch control

ISSATG 16
 Etape2:Modèle Simulink de coefficient de puissance Cp

• Résultats de simulation de Cp

Figure 17 : Modèle Simulink du coefficient de puissance Cp

ISSATG 17
 Etape3:Modèle Simulink de la turbine éolienne

• Résultats de simulations de la turbine

Figure 18 : Modèle Simulink de la turbine éolienne

ISSATG 18
 Etape4:Dispositif d’entraînement modèle à deux masses

Ce système adapte la vitesse lente de la turbine à la vitesse de la génératrice


avec un rapport (G=7).

Figure 20 : Dispositif d’entraînement modèle à deux masses

ISSATG 19
 Simulation de la génératrice (GSAP)

Les caractéristiques de la GSAP sont données dans le tableau ci-dessous:


Puissance moyenne (w) 6123
Nombre de pôles 10
Vitesse du rotor (rad/s) 152.89
Résistance statorique (Ω) 0.425
Inductance statorique suivant 0.0082
l’axe d (H)
Inductance statorique suivant 0.0082
l’axe q (H)
Facteur de friction (Nms/rad) 0.001189

Moment d’inertie (J[kg.m2]) 0.01197

Tableau 2 : Caractéristiques électrique de la GSAP


ISSATG 20
 Etape5:Modèle Simulink de la GSAP

Figure 21 : Modèle Simulink de la GSAP

ISSATG 21
• Résultats de simulation de la GSAP

ISSATG 22
• Résultats de simulation de la GSAP

Cem

ISSATG 23
 Schéma global du modèle de simulation sous Matlab/Simulink

Pitch control Eolienne Multiplicateur GSAP

ISSATG 24
Conclusion Perspectives
 Conclusion
• Ce travail nous a permis d’appliquer ce que nous avons appris sur l’énergie
éolienne et d’approfondir dans le logiciel Matlab/Simulink et apprendre à
maitriser la modélisation des chaînes de conversion d’énergie éolienne.
• D’après les résultats de simulation, la GSAP est une bonne choix pour la
conversion éolienne elle présente un haut rendement énergétique et un couple
massique élevé avec une faible inertie.
• la turbine éolienne peut être contrôlée par action sur deux paramètres, l’angle
d’orientation de pales et le couple électromagnétique.
• La vitesse du vent est considérée comme une entrée perturbatrice du système
éolien. Il est très important de bien connaitre celle-ci, car la puissance de
l’éolienne est proportionnelle au cube de la vitesse du vent.

ISSATG 25
Conclusion Perspectives
 Perspectives

Ce travail peut être poursuivi et complété par des perspectives pour améliorer la
production et la qualité de la puissance, par l’étude des points suivants :
• Les résultats de simulations ont fournis des informations importantes pouvant
être pratique à la mise en œuvre d’un système de commande.
• Etude des systèmes de production hybride tels que les systèmes (éolienne-
photovoltaïque), (éolienne photovoltaïque–diesel)…etc.
• Etudier les techniques de recherche du point de puissance maximale (MPPT)

ISSATG 26
MERCI POUR VOTRE
ATTENTION!

ISSATG

Vous aimerez peut-être aussi