Vous êtes sur la page 1sur 34

LES DIODES

Dr. Hafs Toufik


DOPAGE D’UN SEMICONDUCTEUR
Le dopage N consiste à ajouter au semi-conducteur des atomes
possédants 5 électrons périphériques. Quatre de ces électrons
vont participer à la structure cristalline, et un électron
supplémentaire va se retrouver libre et pouvoir se déplacer
dans le cristal. Nous parlons de porteurs de charges mobiles.

SEMI-CONDUCTEUR de type N
DOPAGE D’UN SEMICONDUCTEUR
Le dopage P consiste à ajouter au semi-conducteur des atomes
possédants 3 électrons périphériques. Ces trois électrons
participent à la structure cristalline, mais un "trou" est créé par
chaque atome étranger puisqu'il lui manque un électron
périphérique.

SEMI-CONDUCTEUR de type P
EFFET DIODE - JONCTION PN
Il est aisé de s'imaginer ce qui se passe lorsque deux
zones de dopage P et N sont réalisées sur une même
plaquette. A la jonction (réunion) des deux zones, les
porteurs de charges mobiles se combinent et il apparait
une zone d'espace vide de porteurs de charges mobiles,
donc une zone isolante.
EFFET DIODE - JONCTION PN

En observant attentivement la polarité résultante des


charges électriques de la zone isolante, on s'aperçoit qu'elle
est inverse à la polarité de la région de dopage: charge
positive dans la zone N et charge négative dans la zone P.

Cela signifie qu'une jonction PN non alimentée est à


l'image d'un condensateur, à savoir deux zones
conductrices séparées par une zone isolante. Le symbole
de la diode représente directement ces deux zones:

L'anode représente la zone P                      La cathode représente la zone N


EFFET DIODE - JONCTION PN

Jonction PN polarisée
en direct

Jonction PN polarisée
en inverse

CETTE JONCTION PN EST UNE DIODE SEMICONDUCTRICE


Fonctionnement de la diode
Régime continu
La diode agit comme un clapet qui ne laisse passer le courant
que dans un seul sens.

La diode étant polarisée en direct, un courant


circule, et donc l'ampoule s'allume.
Fonctionnement de la diode
Si on inverse le sens de la diode, celle-ci est alors polarisée en
inverse. Aucun courant ne circule et la lampe reste éteinte :

La diode étant polarisée en direct, un courant


circule, et donc l'ampoule s'allume.
Fonctionnement de la diode
Tout est question de potentiel... Appelons UA et UB les
potentiels respectivement à l'anode et à la cathode de notre
diode :

Pour que la diode soit passante, il suffit que le


potentiel UA soit supérieur au potentiel UB.
Inversement, pour que la diode soit bloquée, le
potentiel UB doit être plus grand que le potentiel UA.
Caractéristiques
Tension de seuil
Pour que la diode devienne passante il faut que le potentiel
UA soit supérieur au potentiel UB d'une valeur
correspondant au type de diode utilisé :

UA>UB+Useuil

On appelle cette tension : tension de seuil. On dit aussi que


la diode a un seuil de polarisation. Pour les diodes au
silicium, la tension de seuil est en moyenne de 0,6V ; pour
les diodes au germanium, elle est de 0,25V.
Donc si j'utilise une diode au silicium (ce qui est vrai dans
la quasi-totalité des cas), pour que la diode soit passante, il
faut que :
UA>UB+Useuil
UA>UB+0,6V
Caractéristiques
Tension de seuil
Voici la caractéristique d'une diode polarisée en direct. On
voit que le courant commence à croitre dès la tension de
seuil passée :
Caractéristiques
Courant de fuite

Lorsque l'on polarise une diode en inverse, elle bloque le


courant mais possède un léger défaut qui se nomme le
courant de fuite. En fait, la diode laisse passer une infime
partie du courant qui lui est admis en inverse. Autrement
dit, elle ne bloque pas parfaitement le courant. Ce courant
est tellement faible (quelques nano-ampère nA) qu'il est
négligé dans quasiment la totalité des cas.
Caractéristiques
Tension de claquage
La tension de claquage est la tension pour laquelle la diode
"claque" ou "grille" car la polarisation inverse a été trop
forte. Heureusement, la diode ne claque pas dès qu'on la
branche à l'envers puisque son but est justement d'éviter les
inversions de polarité dans des montages (c'est un exemple,
la diode a en effet plus de raison d'être utilisée que ça). Elle
possède donc une tension de claquage qui se situe très haute
pour certaines : elle est de l'ordre de 1000V, pour d'autre elle
est de 60V. Tout dépend des caractéristiques de la diode
Caractéristiques
Tension de claquage
Régime variable
Suppression d'alternance
Soit le montage suivant :

Le signal appliqué aux bornes de la diode (et du résistor) est sinusoïdal (il pourrait très bien
être carré, triangulaire ou quelconque ; ce qui importe c'est le principe) :
Régime variable
Suppression d'alternance

l'allure du signal aux bornes de la diode:


Régime variable
Suppression d'alternance
Pourquoi le signal a cette forme ?
1ère observation :
Les alternances négatives du signal de départ (signal bleu) ont disparu. La
diode les a en effet bloquées car elle a eu à ce moment un potentiel plus
élevé sur sa cathode que sur son anode :

Ucathode>Uanode

Par exemple, imaginons que la tension varie entre 5 et -5V. On sait tous
que 0 (zéro) est supérieur à n'importe quel nombre négatif, donc :
0V>−5V

La diode est par conséquent bien bloquée.


Régime variable
Suppression d'alternance
2ème observation :
Concentrons-nous sur les alternances positives. Le seuil de la
diode (ici au silicium) joue un rôle sur la forme finale du
signal. Ceci toujours à cause des potentiels. On a vu
précédemment que le potentiel sur l'anode de la diode doit être
supérieur au potentiel sur sa cathode plus la tension de seuil
de la diode : UA>UB+Useuil pour que celle-ci devienne
passante.
Dans notre cas, on a : UA>UB+Useuil
UA>0V+0,6V
UA>0,6V
Donc, il faut que le potentiel sur l'anode de la diode soit d'au
moins 0,6V pour que celle-ci devienne passante. Et c'est le cas
lorsque le signal commence à "monter" et dépasse ce seuil.
Régime variable
Suppression d'alternance
si on branche la diode dans l'autre sens
Régime variable
Suppression d'alternance
Il va se passer exactement la même chose que
précédemment, mais le signal aura "perdu" ses
alternances positives : il ne lui reste que les alternances
négatives :
Applications des diodes
Redressement
On utilise souvent un pont de diode pour redresser la tension
alternative fournie sur le secteur Sonalegaz : on oriente les tensions
et courants positifs vers un point du circuit et faire de même pour
les tensions et courants négatifs.
Applications des diodes
Redressement
Applications des diodes
Protection

On peut employer une diode pour protéger des montages. On rencontre alors
deux types de protection différents :

Dans un cas, son rôle est de protéger un circuit qui grillerait si on inversait sa
polarité. Pour exemple, il suffirait de brancher les piles à l'envers (dans n'importe
quel appareil électronique) pour que celui-ci grille / brûle / fume / explose ! :o

Dans un autre cas, elle permet de protéger les portes logiques dont les sorties
ont été reliées entre elles.
Applications des diodes
Détection ou démodulation

Pour recevoir la radio à modulation AM, il y a besoin de supprimer les alternances


négatives du signal reçu. Pour ce faire, on met une diode en sortie de l'antenne de
réception
Types de diodes
La diode Zener

La diode Zener est une diode similaire à la diode standard. Elle ne conduit que dans
un sens unique et dispose d'une tension de seuil. Ce que l'on cherche, c'est la
tension de seuil inverse de la diode Zener.

En effet, une diode Zener s'utilise en polarisation inverse et lorsqu'on lui


applique une tension supérieure à la tension inverse qu'elle peut supporter : elle
claque !
Types de diodes
La diode Zener
Dans le sens direct, cette diode se comporte comme une diode normale, dans le
sens
inverse la diode zener est Équivalente à une source de tension de f.e.m Vz et de
résistance interne rz
Types de diodes
LED

La LED – light-emitting diode, ou DEL, diode électroluminescente –


est un composant électronique à semi-conducteur. Lorsqu’un courant
traverse la diode dans le sens passant, celle-ci émet de la lumière.
Contrairement aux sources lumineuses conventionnelles, les LED
sont des composants électroniques, à savoir de minuscules puces
électroniques en cristaux semi-conducteurs. Les LED se passent de
filtres chromatiques: leur lumière est directement produite en diverses
couleurs grâce à différents matériaux semi-conducteurs.
Types de diodes
LED
Types de diodes
Types de LED
La LED High Power, aussi appelée LED hautes performances, produit le plus de
lumière. La plus petite LEP High Power est à peine plus grande qu’une tête
d’allumette et atteint une efficacité lumineuse de 100 lumens par watt (lm/W).

La LED Low Power provient des premiers stades de la technologie LED. Elle
mesure trois ou cinq millimètres et dispose d’un angle de rayonnement de 15 à 30
degrés. La marche victorieuse des LED a débuté avec les LED filaires de 5 mm;
aujourd’hui, les LED Low Power sont utilisées surtout pour la signalisation
lumineuse. Elles sont alimentées par des courants de 20 à 100 milliampères (mA)
maximum

La LED Superflux, aussi appelée Spider ou Piranha, offre une grande luminance.
Elle est généralement alimentée en courant de 70 mA et comporte quatre broches.
Ces LED permettent aussi de réunir plusieurs puces dans un boîtier et de les
commander individuellement. Leur angle de rayonnement s’étend de 90 à 130
degrés.
Les LED Superflux sont souvent utilisées dans la construction automobile.
Types de diodes
Types de LED
Tension de service des diodes LED
LED Rouge 1,8
LED Jaune 1,9
LED Verte 2,0
LED Orange 2,0
LED Bleue 3,0
LED Blanche 3,0
Types de diodes
PHOTODIODE

La photodiode est un composant à semi-conducteur et en tant que tel, il est


sensible à la lumière. On met à profit cette propriété pour construire un capteur
de lumière.
Comme le montre la figure ci-dessous, la photodiode, soumise à une différence
de potentiel d'une part et à un rayonnement lumineux d'autre part, se comporte
comme un générateur de courant.
L'intensité de ce courant est proportionnelle à l'intensité du flux lumineux.
Types de diodes
PHOTODIODE
Types de diodes
La diode varicap
La diode varicap est une diode dont la capacité varie en fonction de la
tension continue qui lui est appliquée. On peut la considérer comme
une capacité variable, la capacité est du côté Cathode.

Pour que cette diode remplisse son office, il faut lui appliquer une
tension continue sur la Cathode. Celle-ci présente une capacité
Minimale lorsqu'elle est alimentée par sa tension Maximal, et vis et
versa. Il est possible de relier des diodes en série ou en parallèle et
dans ce cas les règles des condensateurs en série ou parallèle
s'appliquent.
Types de diodes
La diode varicap
Vu qu'elle fait office de capacité variable, la diode varicap est surtout
employée dans les récepteurs au niveau de l'oscillateur locale des
postes radio et des circuits accordés. Ou encore dans les oscillateurs en
tous genre.

Vous aimerez peut-être aussi