Vous êtes sur la page 1sur 32

Les temps du passé

Le passé composé et l’imparfait


Le passé composé
Quelques difficultés
La fameuse
maison ÊTRE
Attention, les verbes 
monter, descendre, passer, rentrer, retourner, sortir,
sont particuliers :

s’ils n’ont pas de complément d’objet direct, on les


conjugue avec ÊTRE.
s’ils ont un complément d’objet direct, on les conjugue
avec AVOIR.

Ex : Je suis sortie.



J’ai sorti la poubelle. (« la poubelle » est le COD)
Le choix de l’auxiliaire. Observez ces phrases pour comprendre.
Une difficulté liée au choix de l’auxiliaire au passé composé
Il est descendu de sa moto.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble. Il est
passé devant les boîtes aux lettres.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble. Il est
passé devant les boîtes aux lettres. Il a monté l’escalier quatre à quatre.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble. Il est
passé devant les boîtes aux lettres. Il a monté l’escalier quatre à quatre. Il s’est
arrêté devant une porte.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble. Il est
passé devant les boîtes aux lettres. Il a monté l’escalier quatre à quatre. Il s’est
arrêté devant une porte. Il a sorti une clé de sa poche.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble. Il est
passé devant les boîtes aux lettres. Il a monté l’escalier quatre à quatre. Il s’est
arrêté devant une porte. Il a sorti une clé de sa poche. Il a rentré de force la clé
dans la serrure.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble. Il est
passé devant les boîtes aux lettres. Il a monté l’escalier quatre à quatre. Il s’est
arrêté devant une porte. Il a sorti une clé de sa poche. Il a rentré de force la clé
dans la serrure. La clé est rentrée mais n’a pas tourné.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble. Il est
passé devant les boîtes aux lettres. Il a monté l’escalier quatre à quatre. Il s’est
arrêté devant une porte. Il a sorti une clé de sa poche. Il a rentré de force la clé
dans la serrure. La clé est rentrée mais n’a pas tourné. Il est redescendu quatre à
quatre.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble. Il est
passé devant les boîtes aux lettres. Il a monté l’escalier quatre à quatre. Il s’est
arrêté devant une porte. Il a sorti une clé de sa poche. Il a rentré de force la clé
dans la serrure. La clé est rentrée mais n’a pas tourné. Il est redescendu quatre à
quatre. Il est repassé devant les boîtes aux lettres.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble. Il est
passé devant les boîtes aux lettres. Il a monté l’escalier quatre à quatre. Il s’est
arrêté devant une porte. Il a sorti une clé de sa poche. Il a rentré de force la clé
dans la serrure. La clé est rentrée mais n’a pas tourné. Il est redescendu quatre à
quatre. Il est repassé devant les boîtes aux lettres. Il est sorti de l’immeuble.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble. Il est
passé devant les boîtes aux lettres. Il a monté l’escalier quatre à quatre. Il s’est
arrêté devant une porte. Il a sorti une clé de sa poche. Il a rentré de force la clé
dans la serrure. La clé est rentrée mais n’a pas tourné. Il est redescendu quatre à
quatre. Il est repassé devant les boîtes aux lettres. Il est sorti de l’immeuble. Il a
passé sa main sur son front.
Il est descendu de sa moto. Il est rentré précipitamment dans l’immeuble. Il est
passé devant les boîtes aux lettres. Il a monté l’escalier quatre à quatre. Il s’est
arrêté devant une porte. Il a sorti une clé de sa poche. Il a rentré de force la clé
dans la serrure. La clé est rentrée mais n’a pas tourné. Il est redescendu quatre à
quatre. Il est repassé devant les boîtes aux lettres. Il est sorti de l’immeuble. Il a
passé sa main sur son front. Il est remonté sur sa moto et est reparti en trombe.

Expressions idiomatiques
« Monter / descendre ou grimper (des escaliers) quatre à quatre. »
=
très rapidement, en faisant de grandes enjambées.

« Partir / démarrer en trombe. »


=
très rapidement / soudainement
Les emplois de l’imparfait
1 - Pour exprimer une habitude,
pour insister sur la répétition dans le passé.

Ex. Quand j’étais petite, ma mère me racontait des histoires tous les soirs.
2 - Pour les descriptions et les portraits
dans le passé.
Ex.1 Nous habitions une petite maison qui était en Bretagne. Elle était en granit et elle se
trouvait au bord de la mer.

Ex.2 Ma propriétaire était une femme horrible. Elle avait un mauvais caractère et elle
inspirait de l’antipathie.
Description et habitudes dans le passé (imparfait)

1) Décrivez comment vivaient les hommes préhistoriques.

- Habitat
- Nourriture
- Vêtements

OU

2) Comment vivaient vos parents, vos grands-parents ou vos


arrières grands-parents ?
Description et habitudes dans le passé (imparfait)

Décrivez comment vivaient les hommes préhistoriques.

Les hommes préhistoriques faisaient très attention à leur communauté. Ils


croyaient au pouvoir de la nature.
Ils vivaient dans les montagnes et ils travaillaient dur. Les femmes étaient
peut-être dans les grottes. Elles élevaient les enfants.
Ils mangeaient des animaux qu’ils chassaient. Ils mangeaient parfois du
poisson, parfois de la viande.

Sur le dessin, on voit une personne cueillir quelque chose. On voit d’autres
personnes faire un feu.
Ils cueillaient des baies à manger. Ils faisaient du feu pour se chauffer.

On voit une femme qui cherche des choses (chercher des poux) dans les
cheveux d’un enfant.
Ils s’épouillaient !

On voit un homme fabriquer un objet, un couteau peut-être ou un outil.


Ils fabriquaient des couteaux, des outils.
Description et habitudes dans le passé (imparfait)
Décrivez
Comment vivaient vos parents, vos grands-parents ou vos arrières grands-parents ?

Mes grands-parents vivaient à la campagne. Mes grands-pères cultivaient la canne à sucre, ils travaillaient
beaucoup. L’un de mes grands-pères cultivait le cacao. Leur maison était très petite mais c’était très joli. Il y
avait beaucoup de champs autour de la maison.
Ils élevaient aussi des cochons. C’étaient des agriculteurs. À côté de la maison, il y avait un hangar pour la
production de panela (le concentré de canne à sucre). Il y avait beaucoup d’animaux dans la ferme : des
chevaux, des chiens, des chats, des poules et des chèvres.

Attention au nom en –al qui ont un pluriel en –aux.


Un animal, des animaux
Un cheval, des chevaux
Un journal, des journaux
L’imparfait employé avec le
présent ou le passé composé
3 - Pour exprimer une situation avant un changement.

 Pour comparer le passé et le présent

Ex: Avant il n’y avait pas de musée à côté du fort Saint-Jean mais maintenant il y a le
MuCEM.
3 - Pour exprimer une situation avant un changement.

Pour exprimer une situation avant une rupture / un changement.


(Exprimée en général au passé composé)

Ex: Avant il n’y avait rien à côté du fort mais pour Marseille Provence 2013, la ville a
fait construire un musée et aujourd’hui, ce musée est impressionnant.
Il s’est mis à faire du sport
Décrivez le dessin et utilisez les trois temps :
le présent, le passé composé et l’imparfait.
4 - Pour exprimer les circonstances
d’une action principale dans le passé.
 Une action ou une situation exprimée au passé composé commence. Mais
une autre action ou situation exprimée à l’imparfait a commencé avant et
n’est pas encore terminée.

Ex.1 Il regardait la télé quand je suis rentré.


Ex.2 Il neigeait quand nous sommes partis ce matin.
Ex.3 Elle était dans le parc quand je suis arrivé.