Vous êtes sur la page 1sur 40

CHAPITRE 1

TRANSITION DIGITALE: Choix ou obligation


pour les entreprises des temps modernes

chapitre Introductif 1
Définitions utiles
• Digitalisation

• Numérisation

• Transition digitale

• Economie digitale

• Valeurs de l’économie digitale


chapitre Introductif 2
Digital et Numérique
• Digital vient du latin pour dire épaisseur d’un doigt et fait référence à
l’utilisation des nombres grâce aux doigts ; « digit » en anglais veut dire
chiffre.

• Le numérique fait référence à l’utilisation des nombres et couvre par une


utilisation élargie l’ensemble des technologies qui font appel à un codage
de l’information sous forme de chiffres et delà il s’oppose à l’analogique

• Le digital (le numérique) fait référence à l’usage de la technologie


numérique et à la mise en réseau des équipements grâce à internet
chapitre Introductif 3
Digitalisation

• La digitalisation d’une entreprise désigne au delà de la numérisation et du recours aux

technologies (internet, réseaux, etc) la mise en place de canaux de communication interne

et externe, une valorisation de la culture collaborative, un fonctionnement traverse de

l’entreprise au-delà des silos, une agilité et une capacité d’adaptation des processus.

chapitre Introductif 4
Digitalisation

• Pratiquement, c’est une dématérialisation des données, des

procédures et des services internes entre les composantes de

l’entreprise.

chapitre Introductif 5
DIGITALISATION

Numérisation/ Nouveaux canaux de


Culture collaborative
Dématérialisation communication

Agilité, réactivité et
Fonctionnement
capacité
traverse
d’adaptation

chapitre Introductif 6
Objectifs: pourquoi la digitalisation?

• Faire évoluer la stratégie; s’adapter à l’environnement et au monde qui entoure

l’entreprise

• Mieux vendre, mieux connaitre les clients, délivrer les bons produits et services

ainsi que l’information qui y soit rattachée au bon moment

• Être capable d’explorer toute la quantité des données fournie par les TIC et les SI

chapitre Introductif 7
Transformation digitale

• Transformation
. digitale : Définition
• La transformation digitale, parfois appelée transformation numérique,
désigne le processus qui consiste, pour une organisation, à intégrer
pleinement les technologies digitales dans l’ensemble de ses activités

chapitre Introductif 8
Exemples de technologies digitales
• Technologies dédiés aux employés

• Les outils de connaissances contextuelles (Des connaissances


contextuelles - savoir quand - où - avec qui )

• Cloud personnels

• Les outils de micro learning

chapitre Introductif 9
Technologies dédiés à l’activité commerciale
• Outils d’affichage digitale

• Technologies de paiement sans contact NFC

• Borne interactive

chapitre Introductif 10
Technologies associés à des utilisations
diverses
• Impression 3D

• Crypto monnaie

• Internet des objets

• Maison connectée

• Alphabétisation numérique (siri de Apple)


chapitre Introductif 11
Définition d’économie digitale

• Par économie digitale, on sous-entend les activités 


économiques et sociales qui sont généralement activées
par les plateformes telles que les réseaux internet, les
réseaux mobiles et les capteurs ainsi que le 
commerce électronique. 

• L’économie digitale est un secteur stratégique de


l’économie et contribue de manière non négligeable à la
croissance d’un pays.
chapitre Introductif 12
Fondements distinctifs de l’économie digitale
• Modification des chaines de création de valeur grâce à l’utilisation des
technologies du digital

• Repose sur l’information numérisée comme ressource stratégique

• Elle crée une abondance informationnelle et propose des outils pour


exploiter cette abondance
chapitre Introductif 13
Fondements de l’économie digitale
• Elle se développe autour des plateformes et des marchés à plusieurs
versants

• Elle crée des activités économiques collaboratives ou de partage;

• Elle crée des formes de concurrence où le gagnant prend tout

chapitre Introductif 14
Lois fondamentales empiriques relatives à
l’économie numérique

• LOI DE MOORE

• LOI DE METCALFE

• LOI DE REED

• Loi de KAO
chapitre Introductif 15
LOI DE MOORE
• La loi de Moore est empirique et issue de constatations faites par Gordon Moore.

En 1965, Gorden Moore qui fut l'un des cofondateurs de la société Intel trace une
courbe d'évolution de la taille et du prix des microprocesseurs. Il s'aperçoit alors
que à coût égal, leur complexité et donc leur puissance doublait tous les ans.

Il a prédit que cette croissance allait se poursuivre à ce rythme jusqu'en 2015, où


elle serait limitée par la taille des atomes. 

chapitre Introductif 16
LOI DE MOORE
• Loi de Moore
• La capacité de micro processeurs double tous les 2ans ( ca veut dire
toujours plus de puissance ; la loi a connu une certaine limite
physique due à la taille des atomes)

• Baisse des coûts unitaires de ces micro processeurs et donc du prix


des technologies

chapitre Introductif 17
Loi de Metcalfe

• La loi de Metcalfe veut que plus une technologie digitale (un logiciel, un ordinateur, un
réseau, etc.) est adoptée par les utilisateurs et plus sa valeur et son utilité grandissent, et
plus elle attire de nouveaux utilisateurs.

• Ainsi, plus le nombre d'utilisateurs d'une technologie digitale augmente et plus les autres
utilisateurs sont incités à l'adopter ou à adopter des solutions compatibles. Ce modèle
explique dans une large mesure le succès des microprocesseurs Intel, des cassettes VHS,
des PC et des systèmes d'exploitation Windows mais aussi celui des réseaux.

• Ainsi, à considérer le réseau comme exemple de technologie digitale la valeur d’un réseau
est proportionnelle au carré du nombre de terminaux connectées c’est-à-dire que
concrètement plus il y a d’utilisateurs et plus le réseau a de la valeur.

chapitre Introductif 18
Loi de REED
• Loi de Reed explique les utilisateurs d’un réseau peuvent collaborer et donner ainsi plusieurs
valeurs à leur réseau

• La loi de Reed est une affirmation théorique et empirique concernant l’Internet énoncée par David
Reed en 1999, qui part du principe que la loi de Metcalfe minimise la valeur des connexions
ajoutées.

• En effet, un membre est relié au réseau entier comme à un tout, mais également à beaucoup de
sous-ensembles significatifs du tout. Ces sous-ensembles ajoutent de la valeur à l’individu comme
au réseau lui-même. En incluant des sous-ensembles dans le calcul de la valeur du réseau, la valeur
augmente plus rapidement qu’en ne prenant en compte que les nœuds.

• Cette loi est particulièrement adaptée aux réseaux où individus, communautés et groupes plus ou
moins formels sont considérés. Elle permet de rendre compte du web 2.0 et plus particulièrement
dans sa dynamique sociale et/ou participative.

chapitre Introductif 19
LOI DE KAO

Selon la Loi de Kao, la créativité d'un réseau augmente exponentiellement avec la


diversité et la divergence de ceux qui le composent. Cette créativité prend forme
non pas grâce au consensus mais plutôt grâce à la dissonance des vues et des
opinions.
 
La loi de Kao est en quelque sorte une émanation de la loi de Metcalfe qui, au lieu
de s'appliquer aux réseaux informatiques, s'applique aux réseaux d'individus dont
la valeur est cette fois mesurée en termes d'apports en créativité. Elle s'applique
particulièrement aux réseaux dont les membres ont des compétences
multidisciplinaires et, par extension, aux réseaux dont les membres ont des
cultures diverses.
 
chapitre Introductif 20
Economie de plateforme
• L’économie digitale se développe autour des plateformes (google,
amazon, booking…)

• Le marché de cette économie est un marché biface ou à deux versants:

• La plateforme joue le rôle d’intermédiaire entre différents groupes


d’utilisateurs,

• Les groupes d’utilisateurs constitue les faces ou versants du marchés


chapitre Introductif 21
Fonctionnement de la plateforme
• La plateforme est accessible via un ordinateur, un smartphone ou une
tablette

• Les consommateurs ont un accès à des services à faible coût voire


gratuits

• Plus la plateforme offre des biens et des services nombreux plus les
utilisateurs (qui interagissent entre eux) sont intéressés, la plateforme
produit alors ce qu’on appelle externalité positive du réseau
chapitre Introductif 22
Fonctionnement de la plateforme

• De l’autre coté, plus il y a des clients qui utilisent la plateforme (exemple:

Amazon) et plus cela incite les fournisseurs à y proposer des produits

• Le cercle est encore plus vertueux pour Amazon car plus il y des produits

offerts sur la plateforme plus il y des internautes qui la visite


chapitre Introductif 23
L’économie digitale/Le prosommateur

• Le modèle de l’économie digitale fait naitre la figure du prosommateur

(prosumer en anglais /producteur et consommateur d’information

digitalisée)

• Le prosommateur réalise en fait un travail non rémunéré qui est celui de

fournir des données réexploitable par la suite.


chapitre Introductif 24
L’économie digitale et le modèle de la
concurrence qui change

• L’économie digitale renforce la logique du marché où le gagnant

prend tout, parce que pour les biens et services offerts sur le marché

du digital la compétition se fait sur la performance relative aux autres

compétiteurs et généralement le concurrent n°1 est capable de capter

la quasi-totalité du marché
chapitre Introductif 25
L’économie digitale et le modèle de la
concurrence qui change

• Généralement dans ce cas, le consommateur n’a aucun intérêt à

préférer les performances moindres si les prix sont de toutes façon bas.

chapitre Introductif 26
L’économie digitale et le modèle de la
concurrence qui change
• Les marchés où le gagnant prend tout sont de plus en plus nombreux pour
trois raisons

• L’expansion des biens et services digitaux en substitution aux biens

matériels

• L’accès universel aux réseaux

• L’existence d’externalités du réseau largement positives


chapitre Introductif 27
L’économie digitale et le modèle de la
concurrence qui change
• Ceci constitue une rupture avec les marchés traditionnels où la concurrence se

fait sur la performance absolue ( et non relative) déterminée par des critères de

prix et de qualité

• Sur les marchés traditionnels, les concurrents peuvent coexister et entrent en

compétition pour se partager le même marché


chapitre Introductif 28
L’économie digitale /Les spécificités

• La non localisation des activités

• Le rôle centrale des plateformes

• L’importance des effets réseau

• L’exploitation des données massives

chapitre Introductif 29
Economie digitale et big data (vidéo à
visionner)
• https://www.bing.com/videos/search?
q=big+data+et+économie+digitale&&view=detail&mid=7870D2DFE9C
D10E627557870D2DFE9CD10E62755&&FORM=VRDGAR&ru=
%2Fvideos%2Fsearch%3Fq%3Dbig%2520data%2520et
%2520%25C3%25A9conomie%2520digitale%26qs%3Dn%26form
%3DQBVDMH%26sp%3D-1%26pq%3Dbig%2520data%2520et
%2520%25C3%25A9conomie%2520digita%26sc%3D0-27%26sk%3D
%26cvid%3D9D0B377F883D41F0B3F8ACFC613B4FC7

chapitre Introductif 30
Impact de la digitalisation sur l’entreprise
• Impact au niveau de la communication

• (utilisation exponentielle des réseaux sociaux et des sites web qui

deviennent les vitrines pour les clients)

• Impacts sur les aspects administratifs de l’entreprise


(dématérialisation des processus RH par exemple)
chapitre Introductif 31
Impact de la digitalisation sur l’entreprise

• Impact au niveau de la gestion de la relation client avec l’avantage du


lien direct que le client peut établir sans intermédiaire avec
l’entreprise.

• Extension du champ de visibilité et de prospection pour l’entreprise


vis-à-vis des clients qui utilisent de plus en plus les outils mobiles.

chapitre Introductif 32
Impact de la digitalisation sur l’entreprise

• Les employés disposent de beaucoup de mobilité, ils peuvent transporter


leurs données ou bien y accéder à travers les cloud de stockage

• Les employés développent grâce à la digitalisation un modèle collaboratif


de travail qui est basé sur la communication interne et sur le partage de
l’information

chapitre Introductif 33
La digitalisation et l’industrie 4.0

• Conséquence 1

• La personnalisation de la masse qui consiste à produire du sur mesure à grande échelle


et de décentraliser dans les voisinages des lieux de consommation tout en développant
des méthodes de design qui associent l’utilisateur à la conception des produits

chapitre Introductif 34
La digitalisation et l’industrie 4.0
• Conséquence 2
• L’utilisation industrielle des objets communicants (internet des objets)
• Principe: Communication M2M/ connexion permanente entre objets
(capteurs, senseurs, puces RFID, téléphones, ordinateurs….)

• Mise en place de systèmes cyber-physique qui permettent de


surveiller et de piloter les processus physiques à partir de
représentation virtuelle de ces processus

chapitre Introductif 35
La digitalisation et l’industrie 4.0

• Conséquence 3

• Mise en place de robots autonomes qui analysent leur environnement


et s’y adaptent grâce à leur capacité d’apprendre de nouveaux
comportements à partir de l’exploitation des données massives et
grâce à la puissance grandissante des outils de simulation, ces robots
sont capables de reconnaitre les formes, les images et les paroles

chapitre Introductif 36
La digitalisation et l’industrie 4.0

• Conséquence 4

• Les nouvelles potentialités de mise en réseau de la production décentralisée.

• Les nouvelles technologies digitales permettent de renforcer l’optimisation de la

production décentralisée en activant le potentiel de coordination des systèmes

cyber physiques.
chapitre Introductif 37
La digitalisation et l’industrie 4.0
• Conséquence 5
• La fragmentation de la chaine de valeur au niveau
mondial

Par exemple, un vélo peut être assemblé en Finlande avec des pièces
détachées venant d’Italie, du Japon et de Malaisie et exporté vers la
République arabe d'Égypte.

chapitre Introductif 38
La digitalisation et l’industrie 4.0

• Conséquence 6

• Le brouillage des frontières entre industrie et services, entre production

et consommation notamment grâce à l’interaction entre producteurs,

distributeurs et consommateurs à travers les objets communicants et les

plateformes en ligne;
chapitre Introductif 39
Merci pour votre attention

chapitre Introductif 40

Vous aimerez peut-être aussi