Vous êtes sur la page 1sur 36

INFRAROUG

E
SPECTROSCOPIE INFRAROUGE
DÉFINITIO
N:
Le rayonnement infrarouge:
Le rayonnement infrarouge (IR) fut découvert en 1800 par Frédéric Wilhelm
Hershel Ces radiations localisées au-delà des longueurs d’onde dans le
rouge, sont situées entre la région du spectre visible et des ondes
hertziennes. Le domaine infrarouge s’étend de 0,8 µm à 1000 µm.
Il est arbitrairement divisé en 3 catégories, le proche infrarouge (0,8 à 2,5
µm soit 12500-4000 cm-1), le moyen infrarouge (2,5 à 25 µm soit 4000-400
cm-1) et le lointain infrarouge (25 à 1000 µm soit 400-10 cm-1) (Figure 1).
Figure 1 : Domaines de l’IR dans le spectre
électromagnétique
Appareillage:
(Infrared) spectrometer
4-APPAREILLAGE

• un spectromètre IR à balayage
• Un spectromètre IR à transformée de Fourier (IRTF)
Préparation de
:l'échantillon
Il est possible de faire des spectres de solides, de liquides ou de gaz.
Suivant l'état de l'échantillon, on utilise soit des pastilles à base de KBr, soit
des cuves, soit on dépose une goutte de liquide entre deux lames de KBr
 Cas des solides:
Les pastilles sont généralement faites d'un mélange de l'échantillon
(de 0,1 à 1%) sous forme de poudre mélangée à du Bromure de Potassium
(KBr) qui est transparent aux rayonnements IR dans la zone 4000 cm-1 à 500
cm-1, le tout finement broyé et mélangé dans un mortier de manière à être
homogène.
Le mélange est pressé à environ 10 tonnes dans une pastilleuse.
Le mélange est broyé très finement. MÉLANGE : DANS UN MOULE OU PASTILLEUSE

MOULE SOUS LA
PRESSE
2-MODE DE TRAVAIL:

a. a/ Principe du technique de la spectrométrie infrarouge :


La spectrométrie infrarouge est la mesure de la diminution de l′ intensité du rayonnement
qui traverse un échantillon en fonction de la longueur d′ onde ∙
Le rayonnement infrarouge dispense suffisamment d ′ énergie pour stimuler les vibrations
moléculaires à des niveaux d ′énergie supérieurs ∙

La spectrométrie infrarouge s'utilise principalement pour l'analyse qualitative d'une


molécule en mettant en évidence la présence de liaisons entre les atomes (fonctions et
groupements).
3-MODE DE VIBRATION
MOLÉCULAIRE
Lorsqu’une molécule absorbe de l'énergie sous la forme d'un rayonnement IR, l'amplitude des
vibrations des liaisons moléculaires augmente, le retour à l'état normal libère de la chaleur.
Plusieurs modes de vibrations sont possibles pour un groupe d'atomes donné. A chacun
correspond une fréquence caractéristique.
Ces modes fondamentaux sont responsables des principales bandes d'absorption.
L'absorption du rayonnement IR par les composés organiques correspond à deux types
principaux de vibrations
vibration de valence ou d'élongation.
vibration de déformation angulaire.
VISION NOCTURNE

• Les équipements de vision de nuit utilisent les


infrarouges lorsque la quantité de lumière
visible est trop faible pour voir les objets. Le
rayonnement est détecté, puis amplifié pour
l'afficher sur un écran : les objets les plus
chauds semblant être les plus lumineux. Dans
certains cas un projecteur d'infrarouge associé
au système de vision, permet de visualiser des
objets sans chaleur intrinsèque, par réflexion,
cette lumière étant émise hors du spectre
visible, elle est donc invisible à l’œil nu
(actuellement ce sont souvent des spots LED
 qui sont utilisés).
a. a/ Vibration de valence :

• Une vibration de valence (d’allongement ou d’élongation) est un mouvement des atomes le


long de l’axe de la liaison.
• Ce mouvement implique une variation de la distance interatomique.
• Les vibrations de valence sont représentés par « ν ».
• Ces vibrations se situent dans la région du spectre allant de 4000 à 1000 cm-1.
•  
les deux atomes d’hydrogène les deux atomes d’hydrogène
se rapprochent et s’éloignent se rapprochent et s’éloignent
de l’atome central en de l’atome central en
concordance de phase discordance de phase
• OBSERVATION :
• symétrique (Vs ) : vibration avec conservation de la symétrie moléculaire.
• asymétrique (Vas ): vibration avec perte d'un ou plusieurs éléments de
symétrie de la molécule exige plus d’énergie.
• σ(Vas ) > σ(Vs ).
a. b/ Vibration déformation :
• Une vibration de déformation est un mouvement des atomes en dehors de
l’axe de la liaison.
• Lors de ce mouvement, la distance interatomique reste constante.
• Elles peuvent se réaliser dans le plan ou perpendiculairement au plan.
• Les vibrations de déformation sont représentés par « δ ».
déplacement
modification pas modification déplacement
simultané des
de de simultané des
deux atomes
l’angle de liaison l’angle de liaison deux atomes
de chaque côté
hors du plan
du plan

Remarque :
Les vibrations de déformations sont d’intensité plus faible que celle des vibrations de
valence
Spectroscopie infrarouge
étirement étirement Cisaillemen Bascule Agitation Torsion
symétrique antisymétrique t
Schématiquement, cet appareil se présente ainsi:
Aperçu des nombres d'onde d'absorption pour les
molécules organiques

Quelques domaines d'absorption correspondant à divers types de liaisons chimiques. Les 


nombres d'onde sont exprimés en cm-1.
Comment se présente un spectre IR ?
 En abscisse, de droite à
gauche, le nombre d’onde noté

s, correspondant à 1/l. Unité


du nombre d’onde: cm-1.

 En ordonnée, la transmittance
exprimée en %.
 Une transmittance de 100%
signifie qu’il n’y a pas
d’absorption. Les bandes
d’absorption d’un spectre IR
pointent donc vers le bas.
Spectre du propan-2-ol
a- Les alcanes.
b- Les alcènes
• c- Alcools et phénols.
• D- Les éthers
Comment relier un spectre infra-rouge
à une molécule ?
Identifier le spectre de la propanone et celui du propan-2-ol à l’aide d’une table de données
Dans les tables :

 D’après les tables, le pic à 3353 cm-1 est caractéristique de la liaison O-H
présente dans le propan-2-ol et le pic à 1714 cm-1 est caractéristique de la
liaison C=O présente dans la propanone.
Conclusions :
 Les spectres IR sont principalement utilisés pour déterminer la présence
ou non de certaines liaisons, notamment celles présentes dans les groupes
caractéristiques.
 Les bandes et pics d’absorption associés à ces liaisons sont relativement
caractéristiques pour des nombres d’onde supérieurs à environ 1300-1500
cm-1.
 Ces bandes ou ces pics sont caractérisés par leur position, leur forme et
leur largeur, renseignements donnés dans des tables spectroscopiques.
FIN

Vous aimerez peut-être aussi